Mseguina aura sa route écotouristique


Fatiha Nakhli Par Fatiha NAKHLI – leconomiste.com – 19/08/2015

Un circuit de 33 km sur 3 jours

Créer une route écotouristique sur 33 km. C’est le projet porté par ‘Association Ibn Al Baytar (AIB) et ses partenaires pour développer le tourisme rural dans la forêt de Mseguina et en faire une activité génératrice de revenus pour la population locale. Et ce, dans le cadre du Pays d’accueil touristique (PAT) d’Agadir Ida-Outanane. «Le produit que nous sommes en train de

Imane Chafchaouni-Bussy

Imane Chafchaouni-Bussy

développer consiste en un circuit touristique de 3 jours qui permettra aux touristes de découvrir la richesse de la région et son histoire», explique Imane Chefchaouni-Bussy, coordinatrice du projet. En effet, cet arrière-pays se distingue par son patrimoine naturel et culturel, entre autres, ses cascades, ses grottes…Et aussi ses Ourtens ou potagers traditionnels et ses tombeaux Saadiens. Il faut noter que ce projet novateur dans cette région permettra de mettre en avant la vannerie, un savoir-faire artisanal local. Ce sera aussi une opportunité pour promouvoir et valoriser les produits du terroir qui foisonnent à Mseguina tels que les plantes aromatiques et médicinales (PAM), l’argan, le miel… De plus, l’optique est aussi de limiter l’exode rural.
meguina_2_091

La mosquée Agard construite par les Al Mourabitine et rénovée par les Saadiens. La région comprend aussi le cimetière des Saadiens où sont enterrés les soldats morts lors des batailles contre les Portugais pour la libération d’Agadir

Pour les porteurs du projet, ce circuit écotouristique de 33 km pourrait démarrer du village de Tighanimine, avec une visite de la coopérative d’huile d’argan du village. Ensuite, cap sur le Nord-Est, en suivant le chemin des caravanes, pour se diriger vers Askouti. Et ce, en passant par Ait Alla, lieu de production de vannerie, par le mausolée Sidi Lahcen, Agard où se trouve la mosquée des Mourabitines et les tombeaux des Saadiens, et Aglagal où se niche la Kalaâ des Saadiens, point de départ des campagnes d’attaques contre les Portugais. Puis, découverte de Imin-Tagzout, qui est une gorge et source d’eau; et des Ourtens, des potagers traditionnels poussant tout au long de l’oued. Soit, un premier trajet d’environ 15 km. Le circuit continue ensuite sur près de 18 km depuis Aglagal, sur les pas des soldats saadiens, vers Anou-N-Feg, en passant par Sattour, Amtedi, Iggui El Mahal, Tiguemmi-Lsmigane, Dousderm… Des douars permettent de voir d’une part, la route des caravanes le long de l’oued ; et de l’autre, la baie d’Agadir, lieu de nombreuses anciennes batailles. Soit, en tout pour les deux trajets confondus, un circuit de près de 33 km.
Pour rappel, le projet de la route écotouristique de la forêt de Mseguina est une initiative de l’Association Ibn Baytar, avec l’appui du Programme GIZ – ACCN (Adaptation au changement climatique et valorisation de la biodiversité et mise en œuvre du protocole de Nagoya). Ainsi que d’autres acteurs concernés par le projet, notamment, l’Agence nationale de développement des routes oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), le Réseau de tourisme rural (RDTR), la Direction régionale des eaux et forêts et lutte contre la désertification (DREFLCD), la Direction régionale du tourisme.

Actions réalisées

A Mseguina, beaucoup d’actions ont été réalisées depuis 2005 par l’Association Ibn Al Baytar et ses partenaires. Entre autres, la création de coopératives de concassage et d’un centre d’extraction d’huile d’argan, l’alphabétisation de près de 300 femmes, l’accompagnement de la coopérative Tighanimine par la formation, le développement et la commercialisation de ses produits. L’Association des ayants droit de la forêt de Mseguina (ADM), a de même été créée. Un diagnostic de l’état de l’environnement du territoire des 13 Douars de la commune rurale Drarga, concernée par le projet de la route écotouristique Mseguina a été réalisé en une démarche participative, impliquant tous les partenaires et les habitants locaux.

Situation

mesguina_carte_091Mseguina ou Imsguine se situe dans la province d’Agadir, sur la rive nord de l’Oued Souss. Ses douars se nichent sur la plaine et la montagne, entre l’oued Souss et la localité Ksima au sud, l’océan Atlantique à l’ouest, la région Idaoutanane au nord, et Houra et Ida Aouziki à l’est. Il faut noter que la région de Mseguina est la porte d’entrée du Souss et le trajet de toutes les caravanes commerciales depuis l’antiquité permettant ainsi l’accès à l’Afrique subsaharienne et à ses richesses. Cette région stratégique s’est distinguée par son important rôle économique et politique. En effet, tous les Douars le long de l’oued ont été des Borjs pour la protection des caravanes et la surveillance de cette route. La région a été également le théâtre de la résistance des Saadiens face aux portugais. Ainsi, les casernes de soldats étaient situées dans les montagnes et l’armée traversait les cols des montagnes pour mener les batailles sur la plaine à Founty.

Tribu Mesguina

Tribu Mesguina

Catégories :Actualités, Histoire, TourismeTags:,

1 commentaire

  1. Merci pour ce « nouveau » blog et merci de continuer à nous tenir au courant de ce qui se passe à Agadir, et au Maroc en général !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :