Hydrocarbures OiLibya investit 800 millions de DH d’ici 2017


par Safall FALL – leconomiste.com – 24/08/2015

243 millions de DH déjà injectés dans le réseau en 2015
Le stockage et la production de lubrifiants seront aussi concernés
6,6 millions d’euros pour la montée en régime industriel
A quelques mois de l’ouverture des prix à la pompe sur le marché national, Libya Oil Maroc mise sur la densification et l’amélioration de son réseau pour rester dans la course aux parts de marché

A quelques mois de l’ouverture des prix à la pompe sur le marché national, Libya Oil Maroc mise sur la densification et l’amélioration de son réseau pour rester dans la course aux parts de marché

Libya Oil Maroc muscle ses activités en perspective de la libéralisation des prix du carburant. Le distributeur de carburants, sous l’enseigne Oi
Libya, compte investir une enveloppe exceptionnelle de 800 millions de DH sur la période 2015-2017 dans le renforcement de son positionnement sur le marché local. La plus grosse partie de ce budget ira aux plateformes technologiques d’accompagnement de la libéralisation des marchés des carburants, et l’aménagement d’un nouveau terminal pétrolier à Agadir, qui devrait renforcer celui déjà opérationnel de Jorf. L’extension du réseau de stations-service figure également parmi les chantiers prioritaires. «Nous sommes sur un rythme de 12 nouvelles stations par année et comptons y investir, rien qu’en 2015, plus de 243 millions de DH en rénovations et nouvelles ouvertures», explique Youssef El Hemmali, directeur général de Libya Oil Maroc.
Avec une part de marché de 9,5% en 2014, pour un chiffre d’affaires de quelque 6 milliards de DH, la distribution de carburants reste le gros du business de l’enseigne. Le management est d’autant plus convaincu qu’à l’ouverture des prix du marché, la bataille se fera sur la qualité de service et du produit. Un chantier sur lequel, il faut le reconnaître, le groupe est très attendu. L’enseigne se défend pourtant. «Nous avons investi 20 millions de DH dans notre laboratoire. C’est l’un des plus équipés sur le marché national», argumente Said Essaghir, directeur marketing.
Au total,  Libya Oil Maroc exploite 182 stations-service dont 2 nouvellement construites sur le réseau autoroutier. Il faut rappeler que depuis le rachat en 2009 de Mobil Maroc par Oi
Libya, marquant l’entrée de la marque sur le marché national, l’enseigne libyenne a très peu fait évoluer sa présence commerciale sur le marché national.  Par contre, elle maintient sa diversification opérationnelle en se consolidant sur divers segments d’activités. Sur celui de l’aviation par exemple, le pétrolier opère sur une dizaine de plateformes aéroportuaires à travers le Royaume (Tit Mellil, Tétouan, Tanger, Rabat, Oujda, Nador, Fès, Casablanca, Ben Slimane, Al Hoceïma). L’enseigne est aussi présente, à moindre mesure, sur le maritime et l’industrie. En 2014, le volume global de carburants écoulés, tous segments confondus, a atteint 725.000 m3.
Des changements sont aussi attendus en amont de la chaîne de distribution. Le groupe assure son approvisionnement en produits raffinés à 50-50 entre la Oil Libya Supplier, le fournisseur-maison, et la Samir. Les difficultés financières de cette dernière, et la suspension momentanée de ses activités qui en résulte, poussent le pétrolier libyen à se rabattre sur le stock constitué par le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). A termes, le raffineur marocain pourrait même ne plus figurer parmi les fournisseurs du pétrolier libyen. Le management du distributeur planche en effet déjà sur un approvisionnement entièrement étranger. D’où l’investissement dans une nouvelle plateforme de stockage à Agadir.
Dans le plan d’investissement du distributeur à l’horizon 2017, Libya Oil Maroc prévoit également une montée en régime sur le segment des lubrifiants. Il dispose en effet déjà d’une unité de production sur le site industriel de Roches Noires à Casablanca, très présente à l’export vers plusieurs marchés du continent. L’enseigne compte y investir près de 7 millions d’euros (environ 70 millions de DH) sur les quatre prochaines années dans l’acquisition de nouvelles machines et la mise à niveau de l’usine. En 2014, Oil Libya Maroc affichait un chiffre d’affaires de 80 millions de DH à l’export. Soit 4.000 tonnes de lubrifiants expédiées vers plusieurs marchés subsahariens dont le Mali et le Niger. «Nous nous projetons sur un volume plus important cette année», anticipe El Hemmali. Sur le marché local, ce sont quelque 9.000 tonnes de lubrifiants qui y ont été distribuées l’année dernière.

Qui contrôle quoi?

Libya Oil Holdings Limited (filiale pétrolière du groupe Libyan Africa Portfolio), auquel appartient à 100% la Libya Oil Maroc (capital social: 49,5 millions de DH), est présent dans la distribution de produits pétroliers, de gaz mais également dans la fabrication de lubrifiants et dans l’exploration pétrolière. Basé en Libye et contrôlé par les autorités du CNT, il compte 22 filiales dans le continent et huit usines de lubrifiants (Maroc, Tunisie, Egypte, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Gabon, Kenya). Le groupe opère un réseau global de 1.020 stations-service, pour plus de 1.500 collaborateurs. Ses activités d’approvisionnement en kérosène sont présentes dans 54 aéroports auprès de 16 pays africains. Le volume de ventes tous produits confondus en 2014 est de 4,8 millions de m3. Le groupe pèse quelque 3 milliards d’euros en 2014.

Catégories :Actualités, EconomieTags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :