Archives de septembre 5th, 2015

Résultats des élections communales sur Agadir

media24.com – 05/09/2015

vote-Box24

AGADIR : le PJD EN TETE

 Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) est arrivé en tête au niveau de la commune urbaine d’Agadir, lors des élections communales et régionales du 4 septembre, selon les résultats provisoires mais globaux annoncés samedi par le Wali de la région Souss-Massa Draa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane, Mohamed El Yazid Zellou.

  • PJD: 33 sur les 65 sièges que compte le Conseil de la ville, donc la majorité absolue.
  • La 2ème place est revenue à la liste des sans appartenance politique (SAP), en fait c’est la liste d’Al-Badil addimocrati de Tariq Kabbage (l’Alternative Démocratique) qui n’a pas finalisé la création de son parti. 10 sièges.
  • PAM: 10 sièges
  • USFP: 6 sièges
  • RNI: 6 sièges.

Sauf surprise, le PJD va diriger Agadir et le populaire maire Tariq Kabbage va devoir passer la main.

Concernant les deux communes rurales où le scrutin s’est déroulé selon le mode de liste, en l’occurrence la commune de Drarga (35 sièges) et celle d’Aourir (29 sièges),

à Drarga, le PJD a obtenu 14 sièges , le PAM a eu 10 sièges, le parti du Progrès et du socialisme 6 sièges et le RNI 5sièges.

à d’Aourir, le PJD a engrangé 10 sièges, le PAM 9 sièges, l’USFP 6 sièges et le RNI 4 sièges.

Par ailleurs, le taux de participation à ce double scrutin au niveau de la commune d’Agadir Ida-Outanane a atteint 42,7 %, contre environ 40 % lors des Communales de 2009. Le taux de participation en milieu urbain s’est établi à 35,63 % tandis que celui enregistré en milieu rural s’est élevé à 58,28 %.

Un petit tour au barrage Imi El Keng

En revenant du Tizi N’Test, comme il était trop tôt pour rentrer directement chez nous, un petit détour par le barrage Imi El Keng qui se trouve à la Hauteur de Oulad Berhil, à moins de 10 km du village.

IMG_0487.JPG IMG_0488.JPG

Le barrage est presque plein, et le plan d’eau est très beau, même s’il n’est pas immense :

IMG_0489.JPG IMG_0490.JPG IMG_0491.JPG IMG_0492.JPG IMG_0493.JPG IMG_0494.JPGSur les berges, des tas d’oiseaux :
des cigognes

IMG_0496.JPG IMG_0500.JPG IMG_0502.JPG IMG_0504.JPG IMG_0505.JPG IMG_0506.JPG IMG_0507.JPG IMG_0508.JPGDes hérons

IMG_0509.JPGet toute une colonie de canards sauvages : des tadornes « casarca »

IMG_0512.JPG IMG_0514.JPG IMG_0516.JPGNous étions aux premières loges pour assister à un extraordinaire ballet aérien de cigognes :

IMG_0519.JPG IMG_0520.JPG IMG_0521.JPG IMG_0522.JPG IMG_0523.JPG IMG_0524.JPG IMG_0525.JPG IMG_0526.JPG IMG_0527.JPG IMG_0528.JPG IMG_0529.JPG
 (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Une très belle journée pour monter au Tizi N’Test

J’ai lu, il y a quelques jours, que la route du Tizi N’Test avait été refaite, c’était donc une bonne raison d’y aller faire un tour pour profiter des paysages somptueux qu’on y découvre.

La route : 165 km depuis Agadir pour arriver au Tizi N’Test à 2100 m d’altitude : après Taroudant et Oulad Berhil, il faut quitter la route de Ouarzazate, en prenant à gauche vers le Tizi N’Test et Marrakech.
C’est vrai, la route est impeccable sur la plus grande partie: seuls les 3 premiers kilomètres de la montée sont moins bons, mais sans problème. Un mauvais passage avec la route à refaire sur quelques centaines de mètres environ 10 km avant le sommet : le reste est très bien !

Les paysages sont magnifiques et je vous laisse les découvrir pour vous donner envie d’y aller !
(cliquez sur les photos pour les agrandir)

IMG_0447.JPGIMG_0448.JPG IMG_0449.JPG IMG_0450.JPG IMG_0451.JPG IMG_0452.JPG IMG_0453.JPG IMG_0454.JPG IMG_0455.JPG IMG_0456.JPG IMG_0457.JPG IMG_0458.JPG IMG_0460.JPG IMG_0461.JPG IMG_0462.JPG IMG_0463.JPG IMG_0464.JPG IMG_0465.JPG IMG_0466.JPG IMG_0467.JPG IMG_0468.JPG IMG_0469.JPG IMG_0470.JPG IMG_0471.JPG IMG_0472.JPG IMG_0473.JPG IMG_0474.JPG IMG_0475.JPG IMG_0476.JPG IMG_0477.JPG IMG_0479.JPG IMG_0480.JPG IMG_0481.JPG IMG_0482.JPG IMG_0483.JPG IMG_0484.JPG IMG_0485.JPG

Rallye Maroc Classic : Les organisateurs dévoilent les contours de l’itinéraire 2016

par Youssef Moutmaïne – lematin.ma – 04/09/2015

Les-organisateurs-devoilent-les-contours

Les organisateurs du Rallye Maroc Classic – Route du cœur – ont présenté un premier aperçu de l’itinéraire de l’édition 2016, qui propose de revisiter les étapes ayant le plus séduit les concurrents lors des précédentes éditions. Ainsi, le tracé propose des virées au Moyen Atlas (Ifrane, lac Dayet Aâoua…), Erfoud, les Gorges de Todra, Ouarzazate et enfin Marrakech en passant par Agadir. Suite aux nombreuses doléances des participants, le Bivouac ne fera plus partie des étapes du Rallye.

Après deux opérations de reconnaissance et de repérage, les organisateurs du Rallye Maroc Classic – Route du cœur – ont établi une première mouture de l’itinéraire de l’édition 2016. Un tracé qui fera certainement le bonheur des Gentlemen Drivers, qui auront l’occasion de redécouvrir les étapes aux paysages envoûtant qui avaient fait le succès des précédentes éditions.

Ainsi, l’itinéraire de 2016 a été largement inspiré des deux dernières versions du Rallye, puisqu’il propose de commencer l’aventure par une vaste virée au Moyen Atlas (à l’instar de l’édition 2014), où le convoi de véhicules de collection fera halte à Ifrane pour deux nuits, avec une journée dans les forêts de cèdres et le lac Dayet Aâoua (épreuve en circuit) au programme. Ensuite, le Rallye mettra le cap sur le Sud marocain, en passant par Erfoud, une oasis servant de camp de base à toutes les expéditions vers les dunes de Merzouga. Les bijoux rustiques iront plus à l’ouest plus tard, traversant les fameuses Gorges du Todra avant d’atteindre l’océan Atlantique et Agadir, l’une des étapes les plus appréciées de la dernière édition.

Après une brève escale à Ouarzazate, les bolides franchiront le Haut-Altas par le col du Tizi-n-Test récemment réaménagé. Cette célèbre route, taillée à flanc de rochers dans les années 30 et culminant à 2.100 m d’altitude, promet encore des vues spectaculaires sur la plaine du Souss et les sommets de l’Atlas, au détour de ses nombreuses épingles à cheveux. Les concurrents termineront en beauté au circuit Moulay El Hassan de Marrakech, où se tient l’épreuve décisive du Rallye, avant les traditionnelles festivités de fin de parcours dans les prestigieux établissements de la ville ocre. À noter aussi que la grande nouveauté de l’édition 2016 sera la suppression du bivouac, qui avait recueilli plusieurs réactions défavorables en mars dernier.

%d blogueurs aiment cette page :