Archives de septembre 13th, 2015

Le Royal Golf Rabat Dar-Essalam (RGDES) remporte la 8ème Coupe du Trône

libe.ma – 13/09/2015

8258583-12914998

Le Royal golf Rabat Dar-Essalam (RGDES) a remporté sa 8è Coupe du Trône, après sa victoire, par 7 points à 5, samedi au club Tony Jacklin à Bouskoura, face au Royal golf Marrakech (RGM), qui se voit privé, ainsi, d’un deuxième sacre.
Le RGDES prend, ainsi, sa revanche sur le RGM, qui l’avait battu lors de la demi-finale de 2014, sachant que ces deux grands habitués de la finale ne se sont jamais affrontés à ce stade de la compétition.
Pour atteindre sa 10è finale dans cette compétition, le RGDES s’est largement imposé, vendredi, face au Royal golf Anfa-Mohammedia (RGAM) sur le score de 6,5 à 1,5 points.
Quant au RGM, il a disposé, en demi-finales, du Royal golf d’Agadir (RGCA), tenant du titre, sur le score de 4,5 à 3,5 points. Les représentants de la ville ocre, vainqueurs du trophée en 2011 et finalistes en 2014, disputaient la 3è finale de leur histoire.
En match de classement pour la 3è place, le Royal golf club d’Agadir, double tenant du titre, a battu le Royal golf Anfa-Mohammedia, sacré en 2007, sur le score de 4 points à 2. 
Intervenant lors de la cérémonie de clôture de cette édition, qui a connu la participation de 14 clubs, le président délégué de la Fédération Royale marocaine de golf (FRMG), Mustapha Zine, a indiqué que cette compétition s’est déroulée dans un climat empreint d’esprit sportif et d’enthousiasme qui témoignent de l’engagement de l’ensemble des clubs participants.
« Cette compétition est une fête qui, après le Trophée Hassan II, constitue un événement phare de l’activité golfique dans notre pays et illustre bien le dynamisme de ce sport », a rappelé M. Zine, qui occupe également la fonction de vice-président délégué de l’Association du trophée Hassan II de golf (ATH), partenaire de l’événement.
« Le golf est devenu un vecteur incontournable du développement touristique dans notre pays, grâce notamment au développement qualitatif des infrastructures golfiques », a-t-il souligné, rapporte la MAP.
Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités a été marquée par la remise de la Coupe du Trône au capitaine du club vainqueur et des médailles aux trois premiers.

Ils ont dit :

Voici les déclarations recueillies par la MAP, après la finale de la 12è édition de la Coup du Trône de golf.
Jalil Benazzouz (directeur du tournoi et directeur de la commission sportive à la Fédération royale marocaine de golf-FRMG):  » La compétition a été très animée et marquée par une bonne prestation du club hôte, qui s’est classé 4è après deux tours, devançant le RGM, devenu plus tard vice-champion de cette édition. La surprise de cette édition a été l’élimination, en demi-finales, du Royal golf club d’Agadir (RGCA), qui compte dans ses rangs cinq joueurs de l’équipe nationale. Lors de cette édition, l’un des joueurs du Royal golf d’Agadir a rendu une carte de -9 après deux journées, ce qui témoigne d’un excellent niveau. Le club de Tony Jacklin dispose d’un parcours avec des greens de grande taille et des grands reliefs, très agréables à jouer. Il faut encourager les clubs à se rapprocher des joueurs pour voir émerger une élite à même de représenter le Maroc à l’international ».
Adnane Ghazali (président de la commission sportive du RGDES et membre fédéral): « Après avoir perdu le titre durant deux éditions, le RGDES a récupéré le sacre. Le point fort du club est la présence de joueurs expérimentés et d’autres issus des académies. Je salue le travail de Mounir Doghmi, capitaine de l’équipe, pour sa manière et son savoir-faire motivants pour les joueurs. Le RGM, de son côté, compte parmi ses rangs des joueurs redoutables. En matière de formation des golfeurs, la FRMG est appelée à élargir la base des joueurs, notamment à travers le développement des académies de golf ».
Ali Soussi (joueur du RGDES): « On a gagné grâce à l’expérience des joueurs. Les trois points remportés en matinée nous ont avantagés pour entamer l’après-midi du bon pied. Notre prochain objectif est de remporter une 9è Coupe du Trône, sachant que le RGDES est le seul club à avoir signé le triplé deux fois de suite ».
Oumy Diye (joueuse de nationalité sénégalaise, évoluant au RGM depuis 2011): « La matinée n’était pas facile après les trois points encaissés. L’entame des singles en après-midi était très dure. On a réussi l’exploit d’éliminer le RGCA, tenant du titre, en demi-finales et qui dispose de joueurs talentueux ».

Palmarès 

2004: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2005: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2006: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2007: Royal golf Anfa-Mohammedia.
2008: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2009: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2010: Royal golf Rabat Dar Es-Salam.
2011: Royal golf Marrakech.
2012: Royal golf Rabat Dar-Essalam.
2013: Royal golf club d’Agadir.
2014: Royal golf club d’Agadir.
2015: Royal golf Rabat Dar-Essalam.

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 13/09/2015

Le projet de réintroduction d’antilopes à la station d’acclimatation de Safia (au sud de Dakhla) donne ses fruits, et affiche aujourd’hui un résultat très positif.

timthumb

Le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification du Maroc (HCEFLCD) a mis en marche un projet de réintroduction de la faune saharienne à Safia.

Entre 2008 et 2010, 16 antilopes de mhorr, 16 antilopes Addax et 9 autruches à cou rouge ont été prélevées du parc national de Souss-Massa pour être installées dans un enclos d’acclimatation construit à Safia où un système de surveillance a été installé et des actions de sensibilisation destinées à la population de Dakhla et aux bergers-éleveurs de Safia ont été menées.
L’évolution des populations dans l’enclos d’acclimatation a été très positive et a permis une parfaite adaptation des animaux. La population d’antilopes de mhorr de la réserve de Safia compte aujourd’hui 41 individus, la population des antilopes addax compte, quant à elle, 34 individus. Ces animaux se sont adaptés en général aux conditions locales.

Presse-papiers-1

L’antilope de mhorr est une espèce exclusivement saharienne. Elle avait complètement disparu de la nature au Maroc et fait actuellement l’objet d’un programme de réintroduction. L’Addax est une espèce d’ongulés qui était présente dans les régions sahariennes. Considérées comme étant des «noyaux reproducteurs» d’antilopes sahariennes, les espèces introduites ont commencé, dès la première quinzaine de leur translocation, à s’alimenter en partie de la végétation naturelle et à se reproduire.

L’opération de translocation d’antilopes sahélo-sahariennes vers la station d’acclimatation de la faune saharienne au niveau du site de Safia à Bir Guendouz s’inscrit dans le cadre des activités d’un programme national de réhabilitation de la faune saharienne du Maroc. Elle constitue également une suite logique aux efforts déployés par le HCEFLCD en matière d’acclimatation de cette faune, des efforts qui ont permis d’établir des populations captives d’antilopes Addax et Oryx au niveau du parc national du Souss-Massa (Agadir) et de gazelles de mhorr au niveau de Rmila Marrakech.

L’objectif de cette opération de transfert d’animaux était d’initier l’établissement de groupes fondateurs d’antilopes Addax et de gazelles de mhorr au niveau de l’aire historique de leur répartition en vue d’assurer leur réintroduction progressive dans leur habitat naturel.

Localisation : 350 km au sud de Dakhla, sur la route de Nouhadibou

Plan Dakhla -Safia

Hier soir, première partie des « Noces de Figaro » à l’I. F. A.

Les Noces de Figaro est un opéra en 4 actes, sur un livret de Da Ponte, d’après la comédie de Beaumarchais. Cet opera fait partie des œuvres majeures du répertoire lyrique qui sont enregistrées en direct au Festival d’Aix.

Ce film projeté sur grand écran et en haute définition nous a été présenté d’une manière très intéressante par M. Franck Patillot, nouveau directeur de l’IFA remplaçant de M. Pascal Hajaali qui avait su se faire tant apprécier ici ; nul doute que M. Patillot en fera de même.

Franck Patillot, nouveau directeur de l'IFA

Franck Patillot, nouveau directeur de l’IFA. Photo M. Terrier

La durée de cette projection étant de plus de 3 heures, la projection se fera en 2 fois. Hier soir, les deux premiers actes ont été projetés, les deux derniers le seront très bientôt et vous serez prévenus sur ce blog de la projection de la seconde partie.

Revisité en 2012, et largement diffusé, il s’agit là d’une production du Festival d’Aix- en-Provence dirigée par Jérémie Rhorer et mise en scène par Richard Brunel.

LE NOZZE DI FIGARO  (Les Noces de Figaro) de Wolfgang Amadeus Mozart, mise en scene Richard Brunel, direction musicale Jeremie Rhorer, orchestre Le Cercle de lÕHarmonie, Choeur  Les Arts Florissants, dans le cadre du Festival d'Aix en Provence au theatre de l'Archeveche du 5 au 14 juillet 2012. Avec: Kyle Ketelsen (Figaro), Patricia Petibon (Susanna), Paulo Szot (Il Conte di Almaviva), Malin Bystrom (La Contessa di Almaviva), Kate Lindsey (Cherubino), Anna Maria Panzarella (Marcellina), Mario Luperi (Bartolo), John Graham-Hall (Basilio), Emanuele Giannino (Don Curzio),  Mari Eriksmoen (Barbarina), Rene Schirrer (Antonio). Les comediennes: Clothilde Aubert, Cecile Braud, Maianne Barthes, Marie Vires. (photo by Pascal Victor/ArtComArt)

LE NOZZE DI FIGARO (Les Noces de Figaro) de Wolfgang Amadeus Mozart, mise en scene Richard Brunel, direction musicale Jeremie Rhorer, orchestre Le Cercle de lÕHarmonie, Choeur Les Arts Florissants, dans le cadre du Festival d’Aix en Provence au theatre de l’Archeveche du 5 au 14 juillet 2012.
Avec: Kyle Ketelsen (Figaro), Patricia Petibon (Susanna), Paulo Szot (Il Conte di Almaviva), Malin Bystrom (La Contessa di Almaviva), Kate Lindsey (Cherubino), Anna Maria Panzarella (Marcellina), Mario Luperi (Bartolo), John Graham-Hall (Basilio), Emanuele Giannino (Don Curzio), Mari Eriksmoen (Barbarina), Rene Schirrer (Antonio).
Les comediennes: Clothilde Aubert, Cecile Braud, Maianne Barthes, Marie Vires.
(photo by Pascal Victor/ArtComArt)

 

%d blogueurs aiment cette page :