Service médical obligatoire : le gouvernement ne fera pas marche arrière

Par Mohamed Chakir Alaoui – le360.ma – 18/09/2015

El Hossein El Ouardi, ministre de la Santé.

El Hossein El Ouardi, ministre de la Santé.

Le gouvernement a assuré jeudi qu’il restait fermement attaché à son projet du Service médical obligatoire (SMO) malgré le mouvement contestataire des élèves- médecins.

Ce projet vise à assurer une couverture médicale au niveau des régions reculées du Maroc et au profit des couches vulnérables, longuement délaissées en raison de la concentration du corps médical principalement sur l’axe central Tanger-Rabat-Casablanca-Fès-Marrakech-Agadir.

El Houssaine Louardi, ministre de  la Santé, veut mettre fin à ce dépeuplement de médecins dans les zones enclavées et pauvres. Les élèves-médecins qui ne partagent pas cet avis manifestent depuis quelques semaines sous l’égide d’une corporation syndicale pour faire revenir le gouvernement sur sa décision.

« Nous sommes ouverts au dialogue, mais nous ne ferons pas marche arrière sur cette réforme cruciale pour notre système de santé », a déclaré jeudi à Le360 le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Le ministre s’exprimait alors que des dizaines d’élèves-médecins manifestaient ce jeudi matin devant le Parlement contre le projet SMO. Dans leur refus, ces étudiants avancent l’argument du manque d’équipement et de conditions nécessaires pour pratiquer la médecine publique dans le rural.

Quant à M. Louardi, il a répété qu’il irait jusqu’au bout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.