Découpage régional : la liste des nouveaux walis dévoilée lors des prochaines élections

Par Abdelhafid Lagzouli – le360.ma – 18/09/2015

Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur

Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur

Ingérence dans les élections du 4 septembre, incompétence prouvée, abus d’autorisations d’urbanisme, etc. Les walis pointés du doigt sortiront par la petite porte. Le ministère de l’Intérieur a déjà choisi leurs remplaçants.

Une liste des nouveaux walis sera dévoilée avant la rentrée parlementaire prévue au cours de la deuxième semaine d’octobre prochain. Cette liste a été mise en place par Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur,  et Moulay Driss Jouhari, directeur des Affaires générales au ministère de l’Intérieur.

Selon une source citée par le quotidien arabophone Assabah, dans son numéro de ce week-end 18-19 septembre, le choix des nouveaux walis a été basé sur des critères de compétence, performance et notes obtenus lors du suivi continu.

Cette liste signifie également que plusieurs walis actuellement en poste seront remplacés. C’est le cas, rapporte Assabah, de Mohamed Kedari (Meknès), Abdelfattah Elbijioui (Safi), Zineb Eladaoui (Kénitra), Mohamed Moufakir (Settat) et Jaloul Samsam (Al-Hoceima).

Si les premiers plient leurs bagages en raison du nouveau découpage régional adopté par le Maroc, le wali Samsam, rappelons-le, a été suspendu de ses fonctions dans le cadre d’une affaire concernant le commerce appartenant à un Marocain résidant à l’étranger (www.le360.ma). Le wali n’avait pas exécuté les directives du roi qui avait pourtant expressément donné son feu vert pour l’exécution de ce projet.

D’autres walis prendront la porte à cause de leur échec dans la gestion territoriale. Ils seront suivis d’autres responsables territoriaux contre qui des preuves d’abus dans l’octroi d’autorisations exceptionnelles d’urbanisation sont disponibles.

A cause de leur ingérence dans les élections du 4 septembre, des noms supplémentaires étaient attendus sur la liste des walis et responsables sortants. «La Direction centrale a préféré trancher ultérieurement dans leurs cas», souligne Assabah. C’est le cas de Abdelali Samti, gouverneur de la province de Taza, contre qui plusieurs candidats aux élections ont déposé des plaintes. Ce wali avait même reçu la visite de la fameuse Commission d’inspection.

En revanche, les secrétaires généraux de plusieurs wilayas seront promus walis dans les douze régions du pays. Leur mission sera d’épauler le travail du wali qui sera désigné à travers la nouvelle liste du ministère de l’Intérieur.

Mohamed Yazid Zellou

Mohamed Yazid Zellou

Par ailleurs, rapporte le journal, les tractations continuent concernant la prolongation ou pas des mandats de certains walis qui ont atteint l’âge de la retraite. Tel est le cas par exemple de Yazid Zellou, wali d’Agadir actuellement en Arabie Saoudite dans le cadre de la délégation dépêchée par le Roi. Mohamed Dardouri (Fès), Mohamed Mhidia (Oriental) et Moudden Al Alami (Zouagha Moulay Yacoub) sont également concernés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.