A Laâyoune, des préparations inédites pour la visite royale


Par Pauline Chambost – telquel.ma – 02/11/2015

La venue du roi à Laâyoune pour célébrer les 40 ans de la marche verte devrait être accompagnée d’inaugurations. Des annonces d’investissements importantes seront aussi au rendez-vous, mais pour le moment, rien d’officiel.

Place de la marche verte à Laâyoune. Crédit : Rui Ornelas/Flickr.

Place de la marche verte à Laâyoune. Crédit : Rui Ornelas/Flickr.

C’est l’effervescence à Laâyoune. La ville du sud s’apprête à célébrer en grande pompe les quarante ans de la marche verte. Même s’il n’y a toujours pas eu de communiqué émanant du Palais, la présence du roi est attendue, en témoignent les nombreux articles de presse relayant l’information. Le directeur de Laâyoune TV Mohamed Laghdaf Eddah préfère être prudent mais nous explique que d’après ses informations « la visite va durer peut-être trois ou quatre jours à Laâyoune, Dahkla et Guelmim », « c’est presque officiel, il sera là le jeudi ». Le journaliste nous précise que plusieurs responsables venus de Rabat sont d’ailleurs sur place ce 2 novembre pour superviser les dernières « finitions nécessaires » à la visite royale. « Nous sommes parfaitement prêts », aurait affirmé un responsable de la communication de la ville au journal Al Ayoum 24.

Certains médias parlent d’un dispositif de sécurité renforcé et de l’augmentation du nombre d’agents des forces de l’ordre dans la rue, à l’image de Goud.ma qui annonce que toutes les publicités ont été supprimées et remplacées par des portraits du roi. Toujours d’après la même source, chaque panneau serait surveillé par deux ou trois agents de police. Mohamed Laghdaf Eddah préfère nuancer : « Il y a toujours un dispositif apparent lors de ce genre de visite mais la sécurité est toujours assurée dans cette ville, les gens s’y sentent en sécurité ».

« Cela n’a jamais été aussi bien préparé »

Plusieurs événements rythmeront les festivités. Parmi elles, l’arrivée de voitures de collection venues d’Agadir, un carnaval, un semi-marathon ou encore un match de football réunissant des stars marocaines et étrangères du ballon rond, Diego Maradona en tête d’affiche. « Cela fait trois ans que je vis ici, certains membres sont là depuis dix ans et cela n’a jamais été aussi bien préparé, c’est extraordinaire », note le secrétaire général de l’association des migrants de Laâyoune. Cette association regrette juste d’avoir un stand trop petit pour exposer ses objets d’artisanat lors du salon qui ouvre ce 2 novembre.

Quid des investissements annoncés

D’après le site d’informations Goud.ma, le roi devrait inaugurer, entre autres, une gare routière géante et un institut de formation des imams étrangers. Akhbar Al Yaoum, dans son édition de ce 2 novembre, parle de l’annonce d’un plan de développement du Sahara doté d’une enveloppe de 140 milliards de dirhams. D’après Al Ayoum 24, il s’agirait du plus gros programme de développement jamais lancé au Maroc. Aussi, toujours d’après cette source, la visite royale serait accompagnée de l’annonce de la mise en place d’une deuxième version de l’Agence du sud, dotée de plus de prérogatives. Mohamed Laghdaf Eddah ne préfère pas s’avancer et spéculer. « C’est au conditionnel bien sûr mais si on additionne l’ensemble des infrastructures qui doivent être inaugurées sur les trois régions [donc déjà construites, ndlr], le montant s’élève 150 millions de dirhams même plus », nous raconte-t-il. A ce sujet, rien d’officiel non plus.

Cette visite serait la première depuis la mise en place de la régionalisation avancée. Pour le moment, on connaît seulement les investissements prévus dans le projet de loi de Finances (PLF) 2016. Le montant global de l’investissement destiné aux provinces du sud l’an prochain est de 4,55 milliards de dirhams. Parmi les dépenses : la construction d’une prison à Tant-Tan pour 40 millions de dirhams, aménagement de la route Tiznit/Boujdour pour 600 millions de dirhams, près de 50 millions de dirhams pour réparer les dégâts des inondations de 2014 dans la région de Laâyoune-Saguia al Hamra, 10 millions pour la construction de l’école nationale de commerce et de gestion de Dakhla ou encore 40 millions pour la construction d’un tribunal de première instance dans la même ville.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :