Archives de novembre 13th, 2015

Promotion touristique : La profession plaide pour une approche régionalisée Promotion touristique : La profession plaide pour une approche régionalisée

par Yassine Saber – leseco.ma – 12/11/2015

Casbah_d_AmerdihilSelon les professionnels, les stands actuels de présentation de la destination Maroc ne sont pas adaptés à la réalité de la promotion touristique au niveau intemational.
«La régionalisation avancée offre aujourd’hui à la destination Maroc un nouveau positionnement. Il est donc temps de régionaliser la promotion du produit touristique marocain. C’est en tout cas l’avis de plusieurs professionnels du tourisme rencontrés lors de la dernière édition du World Travel Market, à Londres. Contrairement à des destinations telles que l’Espagne, la France, l’Italie ou encore les USA et l’Afrique du Sud, la destination Maroc n’est pas jusqu’ici parvenue à mettre en valeur les spécificités de ses régions touristiques dans le cadre d’un marketing territorial pour accroître l’attractivité de ses destinations touristiques.
Les pays cités choisissent en effet de regrouper dans leurs pavillons d’exposition des destinations régionales à part entière grâce à des déclinaisons variées de produits touristiques et d’atouts naturels et culturels dans chaque stand régional. Pourtant. la conclusion des contrats programmes régionaux (CPR) ayant servi de base à la réalisation de la Vision 2020, ainsi que le nouveau découpage touristique, axé sur la création de huit territoires n`ont pas permis, jusqu’à présent. aux régions de tirer profit de l’ensemble de leurs potentialités. notamment balnéaires, naturelles et culturelles. «Dans la plupart des salons internationaux, les destinations touristiques optent pour une approche régionale de promotion avec une feuille de route pré-établie qui englobe tous les paramètres, notamment l’aérien, la promotion, l’animation, les produits de terroir et la dynamique institutionnelle, commente Abderrahim Oummani, professionnel du tourisme et ex-président du CRT d’Agadir.
Même son de cloche chez Mahfoud Chatik Hlali, président de l’Association de l’lndustrie Hôtelière d’Agadir (AIH) : «il faut impérativement tirer profit de l`expérience des autres destinations. Le stand actuel d`exposition n’est plus adapté à la réalité de la promotion touristique au niveau international et des destinations comme Agadir, Marrakech, Fès et bien d’autres», insiste-t-il. Toutefois. sans les moyens financiers, il serait difficile de changer la donne. «Il n`y a pas de secret, il faut absolument se donner les moyens humains et financiers pour accompagner les conseils régionaux du tourisme dans leurs démarches de promotion régionale avec une implication des autorités Iocales et élus de chaque région», ajoute Oummani. Pour rappel, la régionalisation de la promotion du produit touristique constitue une vieille revendication des professionnels du secteur. Malgré le coût élevé, le CRT d’Agadir avait déjà initié, en 2004 et 2005, un stand d’exposition régional où l’offre de la destination avait été exposée. Toutefois, « cette expérience n’a pas été prolongée en raison de plusieurs facteurs exogènes », conclut Mahfoud Chafik Filali.

Festival international « Cinéma et migrations » à Agadir : Projection de trois films en compétition officielle

MAP – lemag.ma – 12/11/2015IMG_5323

Agadir – Trois longs-métrages en compétition officielle de la 12ème édition du Festival international « Cinéma et migrations » à Agadir ont été projetés, mercredi au Cinéma Rialto, en présence de plusieurs acteurs et professionnels nationaux et internationaux.

Il s’agit de « Ils l’ont fait » (France) des réalisateurs Said Bahij et Rachid Akiayou, « Certifiée Halal » (France, Algérie, Belgique) de Mahmoud Zammouri et « Atlantic » (Pays-Bas, Belgique, Allemagne, France) du metteur en scène Jan-Willem Van Ewijk.

« Ils l’ont fait » raconte l’histoire de Khalifa Kamara, un jeune français d’origine sénégalaise, qui radié de Pôle d’Emploi, prend conscience de l’impossibilité d’évoluer et décide de se présenter aux élections municipales de sa ville afin de prendre son destin en main et de s’engager pour changer la vie des gens du quartier soumis au même sort que lui. Il devra réveiller leur conscience politique et les convaincre que son projet est réalisable, mais ausside déjouer jusqu’au bout les pièges du maire sortant, installé depuis des décennies aux commandes de la ville.

Le film de Mahmoud Zemmouri se déroule dans un village reculé du Maghreb où deux convois nuptiaux se télescopent autour du petit édifice du Marabout. Dans la confusion, les familles se trompent de mariées, identiquement voilées. Sultana, la fille du douar et Kenza, une jeune française mariée de force par son frère, vont révolutionner, chacune à leur manière, ce petit monde traditionnel.

De son côté, « Atlantic » retrace la vie de Fettah, un jeune qui habite un village marocain en bord de la mer, envahi chaque été par une horde d’européens séduisants et branchés venus y faire de la planche à voile et profiter de la vie. Au cours d’un été particulièrement mémorable, le jeune homme se rapproche de la belle Alexandra. Après le départ de la jeune femme, Fettah décide de partir la rejoindre pour ne plus se sentir prisonnier de son propre village, seul sur sa planche à voile, dans un périple des plus risqués en direction du continent européen.

Neuf films sont en lice pour remporter le grand prix de cette édition du Festival international « Cinéma et migrations » qui connaît, outre la projection des films, l’organisation de plusieurs séminaires, conférences et ateliers sur des sujets liés à la migration.

 

 

Les Lions remportent le premier round face à la Guinée Équatoriale

lionsdelatlas.ma – 12/11/2015

Les Lions de l’Atlas de Badou Zaki recevait la Guinée Équatoriale à Agadir ce jeudi pour le match aller du deuxième tour des éliminatoires pour le Mondial 2018. Malgré la pression et l’enjeu, les Marocains ont bien négocié ce match piège en s’imposant 2 buts à 0 grâce à Youssef El Arabi (29ème) et Yacine Bammou (66ème).

02e82478871eba915c5c272a8ff11fa2_XL

On signalera que les Lions de l’Atlas ont été réduits à 10 après l’expulsion d’Adil Kerrouchi à la 48ème minute de jeu. Notons également que les Lions de l’Atlas se sont produits face à un Nzalang Nacional des petits jours, seule une frappe d’Ivan Salvador Zarandona sur la transversale (45e+3) a donné quelques sueurs froides aux coéquipiers de Mehdi Benatia et du portier Mounir Mohamed.
Pas de temps à perdre puisque le match retour est prevu dès ce dimanche 15 novembre à Bara. Forts de cet avantage de 2 buts, les Lions de l’Atlas ne devront éprouver aucune difficulté pour garder cette avance confortable face à une équipe Equato-Guinienne qui intrigue de part la faiblesse de sa prestation à Agadir.

 

%d blogueurs aiment cette page :