Archives de novembre 21st, 2015

L’activité touristique à Agadir affiche une tendance baissière

Communiqué du Centre Régional du Tourisme d’Agadir

L’activité touristique à Agadir durant le mois d’Octobre 2015 a enregistré une baisse  de  -3,05% en arrivées et une diminution de – 8,02% en nuitées dans les établissements hôteliers classés d’Agadir par rapport à la même période de 2014.

Stats

La Durée Moyenne de Séjour durant le mois d’Octobre a enregistré une baisse soit 4,64 en 2015 par rapport  à  4,89 en 2014.

Le Taux d’Occupation Moyen dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant le mois d’octobre 2015 a enregistré également une baisse  de-9,48 soit 47,12% en 2015 par rapport à 52,06% en 2014.

Notons que seulement 12 établissements hôteliers 5*, 4*,1* VVT de 1ère   catégorie, et MD,  d’une capacité de 6 336 lits ont enregistré un taux moyen de 78,82 % et 39 établissements hôteliers 5*, 4*, 3*, 2*,1*, VVT de 1ère et 2ème catégorie et Résidences de 1ère, et 3éme catégorie d’une capacité de 11 919 lits ont enregistré un taux moyen de 43,85%.

40 autres établissements hôteliers de 5*,4*, 3*, 2*, 1* , VVT de 1ère et 2ème  catégorie  et Résidences de 1ère ,  et 3ème  catégorie d’une capacité de 14 385 lits ont enregistré un taux moyen de 44,28%.

Par ailleurs, l’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant les dix premiers mois de l’année  2015 par rapport à 2014, fait ressortir une baisse – 3,17% en termes d’arrivées soit  22 752 visiteurs de moins en  2015 par rapport à la même période en 2014 ; les nuitées ont connu également une  baisse de – 9,60% soit  356 373 nuitées perdues.

Le Maroc face à daech – La meilleure défense est l’attaque

par Adam Sfali – lemag.ma – 17/11/2015

Rabat : Une approche sécuritaire anticipative empêche daech de s’approcher du Maroc.

8529738-13421903

Le Maroc multiplie, ces dernières années, les démantèlements des cellules créées sur son sol, par des sympathisants de daech. Des cellules de recrutement de combattants et d’autres qui tentent de planifier des attaques contre des cibles au Maroc.

Cette approche sécuritaire anticipative porte ses fruits, au point que le groupe terroriste moyen-oriental, qui dévaste par son horreur, toute la région nord-africaine, égorge sans être inquiétée en Algérie, occupe des villes en Libye ou fait tomber des avions en Egypte, peine à agir au royaume.

Selon une source sécuritaire marocaine, s’exprimant sous couvert d’anonymat, interrogée par un média basé en Angleterre, le Maroc a décidé que face à daech, sa meilleure défense sera l’attaque.

Ainsi, ce sont les services de sécurité marocains, qui ravagent dés leur naissance, avec des attaques réussies et bien ciblées les structures de daech les empêchant ainsi de s’organiser, de se mouvoir et de planifier des attaques.

Cette source sécuritaire marocaine qui réagissait à la nouvelle des attaques terroristes de vendredi dernier à Paris, a indiqué que le Maroc n’a pas augmenté ses niveaux d’alerte sécuritaire suite à ces attaques en France, mais les services ont juste réitéré que la vigilance et l’attention de tous, devrait rester à leurs niveaux antérieurs pour que la sécurité du royaume soit préservée dans les meilleures conditions.

Maroc : L’indice des produits alimentaires en légère hausse

H. S. – lematin.ma – 20/11/2015

IPC

Une légère hausse de 0,4% a été enregistrée au cours du mois d’octobre 2015, au niveau de l’indice des prix à la consommation (IPC). Une variation expliquée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), par la hausse de 1% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires.

Une note d’information publiée par le HCP précise que les hausses des produits alimentaires observées entre septembre et octobre 2015 concernent principalement les «légumes» avec 4,8% ; les «poissons et fruits de mer» avec 2,1% ; les «viandes» avec 1,5% et le «café, thé et cacao» avec 0,7%. En revanche, les «fruits» et le «lait, fromage et œufs» ont vu leurs prix diminuer de 1,5% et 0,2% respectivement.

Par ailleurs, ce sont les villes de Meknès ; Beni-Mellal ; Safi ; Casablanca ; Tanger ; Agadir et Oujda qui ont enregistré les hausses les plus importantes de l’IPC.

En comparaison avec le même mois de l’année précédente, le HCP indique que l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 1,4% au cours du mois d’octobre 2015 en conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 3,6% et de la baisse de celui des produits non alimentaires de 0,3%. «Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 5% dans le «transport» à une hausse de 2,4% dans les «restaurants et hôtels», précise la note.

On note aussi que l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois d’octobre 2015 une hausse de 0,4% par rapport au mois de septembre 2015 et de 1,5% par rapport au mois d’octobre 2014.

%d blogueurs aiment cette page :