Archives de novembre 25th, 2015

Tourisme Le marché intérieur a généré 31 milliards de DH en 2014

par Lahcen Oudoud – lematin.ma – 23/11/2015

Les déplacements pour motif de loisirs ont fortement progressé entre 2010 et 2014, passant de 35 à 45%.

Les déplacements pour motif de loisirs ont fortement progressé entre 2010 et 2014, passant de 35 à 45%.

Le tourisme interne s’est imposé en 2014 comme le 2e marché émetteur avec un chiffre d’affaires d’environ 31 milliards de DH et un volume de nuitées de 5,3 millions, en croissance de 2,4% sur un an. 47% de la population réalise des déplacements touristiques, selon une enquête nationale sur ce marché.

Le tourisme interne se porte bien. C’est ce qui ressort d’une enquête nationale sur ce segment dont les résultats devaient être dévoilés hier après-midi à Casablanca, lors d’un séminaire organisé par le ministère du Tourisme, la Confédération nationale du tourisme et l’Observatoire du secteur et qui devait attirer près de 200 participants de différents profils, selon les organisateurs.

Cette bonne tenue du tourisme interne en fait le deuxième marché émetteur avec un chiffre d’affaires d’environ 31 milliards de DH et un volume de nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés de 5,3 millions, soit une croissance de 2,4% en 2014 par rapport à 2013, selon le ministre Lahcen Haddad. L’ambition étant de tripler le nombre de voyages domestiques afin d’atteindre 5,7 millions de séjours à horizon 2020, note le ministre.

Ainsi, il ressort de cette enquête réalisée sur deux périodes (mars-avril 2015 et juin 2015 sur un échantillon de 27.500 personnes) que les déplacements pour motif de loisirs ont fortement progressé entre 2010 et 2014. Leur part est passée de 35 à 45%, avec un taux de départ de 47%, dont 52% pour les populations urbaines et 39% pour les populations rurales.

La ventilation par régions montre que le Sud présente la plus grande mobilité avec 67% à Guelmim-Oued Noun, 55% à Laâyoune-Sakia El Hamra, 63% à Dakhla-Oued Eddahab. Elles sont suivies des régions de Rabat-Salé-Kénitra et Grand Casablanca-Settat avec respectivement 53 et 50%.

Et ce sont les régions du littoral atlantique et de la Méditerranée qui s’imposent comme destinations favorites des touristes nationaux. Il s’agit notamment des grandes villes avec 9,2% pour Agadir, 7,3% pour Marrakech et 8,4% pour Casablanca.

Autre révélation de l’étude, les touristes nationaux préfèrent voyager en famille (la taille moyenne du groupe est de 2,2 personnes), et 44% se déplacent avec des enfants. Quelque 20% de la population qui réalise des déplacements touristiques recourent à l’hébergement marchand et 7% réalisent au moins un déplacement dans l’hôtellerie classée.

En ce qui concerne le baromètre de satisfaction, il dégage des réponses globalement positives, avec 63% des touristes nationaux qui se déclarent très satisfaits et 36% satisfaits de leur séjour, notent les auteurs de l’enquête. L’accueil, le service, et le confort sont les paramètres les plus appréciés et 82% recommanderaient le lieu de séjour à des proches ou des amis, est-il relevé.

Les régions les plus recommandables sont Dakhla-Oued Eddahab à 100%, Drâa-Tafilelt à 89%, Marrakech-Safi à 88%, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès à 87% et Souss-Massa à 86%.

Le Maroc veut emprunter à la Turquie son modèle touristique

Par Solène Paillard – huffpostmaghreb.com – 25/11/2015

n-TURQUIE-TOURISME-large570

La Turquie, terre promise du tourisme. Tel est le message véhiculé lors de la conférence organisée par l’Agence nationale des investisseurs touristiques (ANIT), mardi 24 novembre à l’hôtel Golden Tulip de Casablanca. « Le Maroc a toujours été un peu jaloux du développement de la Turquie au niveau touristique », a plaisanté Fouad Chraibi, président de l’ANIT dès l’ouverture de la conférence.

La compagnie aérienne Turkish Airlines, détenue à 50% par l’Etat turc, figure parmi les atouts notoires qui ont hissé la Turquie au rang des destinations touristiques les plus attractives. Elue meilleure compagnie aérienne en Europe pendant cinq années consécutives, Turkish Airlines a transporté 44,7 millions de passagers pour l’année 2014 et compte 298 avions qui volent vers le plus grand nombre de destinations à travers l’Europe, l’Amérique, l’Asie et l’Afrique. Seuls l’Australie et l’Antarctique ne sont pas desservis. En 2010, la Turquie était classée 6e en termes d’arrivées touristiques internationales, enregistrant une augmentation de 30% en trois ans.

Istanbul, une implantation naturelle favorable

A mi-chemin entre l’Europe et l’Asie, Istanbul bénéficie d’une position géographique privilégiée. « Nous sommes au centre de cette partie du monde et pouvons ainsi facilement relier les grosses métropoles des continents américain et asiatique. Istanbul est devenu un véritable hub », souligne Mehmet Onkal, membre du conseil consultatif de l’Association turque des investisseurs touristiques.

Un vaste chantier d’infrastructures

Amorcé depuis une trentaine d’années, le secteur touristique turc est doté d’un « personnel largement formé et expérimenté », salue Mehmet Onkal. Et d’ajouter: « notre première démarche a été de se mettre en relation avec les foires internationales grâce auxquelles nous nous sommes peu à peu étendus vers le marché européen ».

La réussite du modèle touristique turc réside avant tout dans le vaste chantier d’infrastructures initié par l’Etat dans deux régions, le Belek (sud) et la Marmara où se niche notamment la métropole stambouliote. « Nous avons voulu proposer une palette très variée d’hôtels de différentes gammes et de resorts (complexes hôteliers de luxe, ndlr) afin de satisfaire et d’attirer un maximum de visiteurs », poursuit Mehmet Onkal.

Les deux aéroports internationaux basés à Istanbul, dont l’un dessert l’Asie tandis que l’autre est tourné vers l’Europe, constituent également un privilège non négligeable en faveur du secteur touristique turc. De vastes complexes aériens qui desservent à eux deux environ 50 millions de passagers chaque année. Enfin, « les nombreux centres de conférences encouragent les activités liées au business et séduisent aussi en dehors de nos frontières », conclu Mehmet Onkal. Avec 5,3 millions de touristes, l’Allemagne est le marché le plus important du secteur touristique turc.

Quid du Maroc?

« Je tiens à rendre hommage aux professionnels marocains du tourisme qui œuvrent dans un contexte de voisinage difficile », relève Abderrafie Zouiten, directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), faisant notamment référence à « la fermeture de la frontière maroco-algérienne depuis 1994 ». Le secteur touristique marocain connaît toutefois un repli d’activité en raison du retrait du marché historique de la France, avec un déclin de 6% relevé fin 2014.

De même, sur les six premiers mois de l’année 2015, les destinations de loisirs telles que Marrakech, Agadir et Tanger ont marqué un net retrait, s’échelonnant sur 12 à 18%. Sur le haut de gamme, Marrakech reste cependant la grande gagnante sur la période 2014. « Le Maroc est en passe de souffrir pendant à peu près 3 mois et demi. Malgré ces chiffres, le bilan est malgré tout positif car nous avons réussi à maintenir des taux sensiblement élevés », indique Philippe Gauguier, associé du cabinet de conseil en tourisme InExtenso.

Encore des lacunes à combler

En 1999, quatre vols sont prévus chaque semaine au départ de Marrakech vers Paris. Deux vols hebdomadaires en partance de Paris à destination d’Agadir sont lancés la même année, contre 14 actuellement. « A l’époque, nous nous étions permis de prendre un risque en tablant sur le secteur aérien et en entretenant d’excellentes relations avec les médias », explique Abderrafie Zouiten.

Or, le Maroc ne possède pas de véritables stations balnéaires et gagnerait à faire émerger Agadir, « station de référence dans le bassin méditerranéen pendant les années 1970 ». « Il faut renouveler sans arrêt les produits et ne pas se reposer sur ses lauriers comme l’a fait Agadir. Elle en paye aujourd’hui le prix ».

 

 

L’Open du Taekwondo à Agadir fin novembre

par Mohamed Mellouk – lematin.ma – 25/11/2015

La Fédération royale marocaine de taekwondo organise, en collaboration avec la Fédération africaine (FAT) et sous l’égide de la Fédération internationale (FIT), l’Open international Maroc G1 à Agadir les 27, 28 et 29 novembre.

Taekwondo-LOpen

«Cette manifestation d’envergure internationale regroupe pas moins de 400 athlètes (hommes et dames) représentant 50 pays de par le monde. Un Open dont l’objectif principal est de consolider l’amitié et la coopération entre les pays via une discipline olympique qui a rapproché bon nombre de points de vue», a indiqué Lahcen El Hilali, président de la commission professionnelle au sein de la Fédération royale marocaine de taekwondo. Tous les regards seront rivés sur la perle du Sud marocain dont la réputation sur le plan touristique et sportif n’est plus à faire. Parmi ces athlètes se trouve un nombre considérable de combattants couronnés lors des Jeux olympiques et dans des Championnats du monde. «Leur présence ne manquera pas d’apporter le succès escompté et fera, à coup sûr, des émules parmi cette jeunesse marocaine qui adhère de plus en plus à ce sport qui a pris une ampleur considérable», a-t-il ajouté.

«Tous ces combats seront supervisés par des arbitres internationaux invités à cet effet. Les athlètes présents à cet Open auront à cœur d’améliorer leur classement international (WTF) en engrangeant les points qui leur assurent une qualification pour les grandes échéances internationales en l’occurrence les Jeux olympiques de Rio l’été 2016», a-t-il conclu.
La commission d’organisation a mis les bouchées doubles pour assurer à cet Open international le succès escompté en associant toutes les potentialités de la ville d’Agadir.

En partant de Tazount, pour joindre l’agréable à l’utile…

Après la distribution de vêtements aux enfants de Tazount et avoir bien rangé les voitures, nous avons pu visiter le village et son agadir :

IMG_2879

quelques vues du village depuis le « parking » et le bas du village :

IMG_2875 IMG_2876 IMG_2880

les rues et maisons du village :IMG_2958 IMG_2959 IMG_2960 IMG_2961 IMG_2962 IMG_2963

et l’arrivée à l’agadir :

IMG_2964IMG_2967

Visite de l’agadir :

IMG_2968 IMG_2969 IMG_2970 IMG_2973

IMG_2974

Sur le toit de l’agadir :

IMG_2976

l’à-pic à l’arrière est vertigineux :

IMG_2971 IMG_2980avec une vue magnifique sur le paysage alentour

IMG_2871

IMG_2986 IMG_2995

et sur le village :

IMG_2977 IMG_2978 IMG_2979La visite terminée,

IMG_2981

on redescend vers le village où a vie n’est pas très facile pour les habitants :IMG_2887ni pour le transport du bois et du foin,

IMG_2930 IMG_2931 IMG_2933

ni pour la corvée d’eau et la lessive…IMG_2985IMG_2874

Les maisons « modernes » commencent à côtoyer les traditionnelles :

IMG_2984

Un coup d’oeil à cet endroit merveilleux avant de repartir :

IMG_2998 IMG_2997 IMG_2996 IMG_2994 IMG_2988 IMG_2987 IMG_2983

et on reprend la piste pour une autre découverte :

IMG_3000 IMG_3001 IMG_3001-001 IMG_3002 IMG_3003 IMG_3004IMG_3007IMG_3005

C’est là :

IMG_3008Ce sont des azibs (bergeries de montagne) qui sont, ici, troglodytiques, ça grimpe pour y accéder !IMG_3009 IMG_3010 IMG_3011 IMG_3012A l’intérieur, il y a des communications entre les pièces qui ont été creusées à la main.

IMG_3013 IMG_3014 IMG_3016 IMG_3017 IMG_3018 IMG_3019En face, une autre colline aménagée de la même manière, mais un peu moins creusée :IMG_3020 IMG_3021 IMG_3022De là-haut, c’est le désert, à perte de vue :IMG_3023IMG_3015 Descente, avec une vue sous un angle différent :IMG_3024 IMG_3025

Pour accéder à l’azib ci-dessus : il faut sortir de la route au même endroit que pour aller à Tazount (voir article précédent) et prendre la même piste. Voici la carte :
Au repère 8 de la piste de Tazount, prendre à gauche et suivre les repères de A à H

Piste azib

Quelques kilomètres plus loin sur la route N10, en direction de Tazenaght, un autre type d’azib : des constructions en pierres sèches :

IMG_3026 Avec des pièces qui servent d’abri et des enclos fermésIMG_3027certains doivent encore servir :IMG_3028 IMG_3029 IMG_3030 d’autres commencent à s’écroulerIMG_3031 IMG_3032 Un enclos pour le bétail :IMG_3033 Là, un abri plus sommaire et de construction beaucoup plus récente :IMG_3034 et une aire de battage :IMG_3035

Photos M. Terrier 

(vous pouvez cliquer sur photos ou les plans pour les agrandir)

L’Association d’Aide aux Enfants du Siroua à Tazount

Visite hier matin avec l’Association d’Aide aux Enfants du Siroua, d’une petite école du Groupe Scolaire Aït Aicht dans le douar de Tazount, un village du Siroua.

Tazount est un petit douar perdu dans le massif du Siroua, auquel on accède par une piste qui part de la N10 entre Taliouine et Tazenaght.

Les cartes (vous pouvez les agrandir en cliquant sur les cartes) :

Pour aller à Tazount : Route N10 : après Taliouine, continuer en direction de Tazenaght et, environ 12km après Tinfate, prendre la piste à gauche (repère jaune en bas à droite de la carte)

Taliouine TazountLa piste : Piste Tazount

Arrivée des 5 voitures à Tazount :

IMG_2877Une vue du village, avec son agadir (vous le découvrirez beaucoup mieux dans l’article qui suivra)

IMG_2875Les enfants prévenus de l’arrivée des membres de l’Association nous attendaient :IMG_2878 IMG_2881IMG_2882 IMG_2884

Bien disciplinés, ils ont reçu chacun chacun à son tour, un survêtement, des chaussettes, une écharpe pour les petits, un sac contenant cahier, stylos ou crayons de couleur, quelques friandises, et des jouets pour les tout petits.

IMG_2901 IMG_2902 IMG_2904 IMG_2905 IMG_2906 IMG_2907 IMG_2908 IMG_2909 IMG_2913

IMG_2900 IMG_2917

Les plus petits ont été gâtés, eux-aussi :

IMG_2921 IMG_2926 IMG_2927 IMG_2928 IMG_2929 IMG_2942 IMG_2952

Ils étaient pressés de découvrir ce qui leur avait été remis :

IMG_2953 IMG_2954 IMG_2955

Tous ont vite enfilé leur nouvelle veste de survêtement :

IMG_2936

La pose pour des photos souvenir :
IMG_2946

IMG_2949

Une belle rencontre :

IMG_2885

Et cette visite aura eu aussi le mérite de permettre de constater les besoins urgents de cette petite école : éclairage : dans chacune des classes, une seule ampoule à bout de fils pour éclairer le tableau (rien pour la salle de classe). Manque de toilettes et de lavabo. Ces points feront l’objet d’une prochaine aide dès que les moyens de l’Association le permettront.

IMG_2957

En remerciement, le village invitait pour déguster un excellent tajine que tous ont apprécié :

IMG_2990 IMG_2991 IMG_2993

%d blogueurs aiment cette page :