Archives de décembre 4th, 2015

LE VOILE N’EST PAS UNE OBLIGATION, A TRANCHÉ AL-AZHAR

Melissa B. – elgoual.com – adrar-info.net

11292615-39a49705L’université al-Azhar vient de définitivement mettre fin au débat autour de l’obligation religieuse de porter le voile islamique qui couvre la tête en concluant qu’il s’agirait plus d’une habitude enracinée que d’un devoir religieux dicté par Dieu.  L’université d’Al-Azhar a accordé la mention excellent au Cheikh Mustafa Mohammed Rashid qui pour sa thèse de doctorat en charia et loi et qui a porté sur le thème du port du voile islamique en islam, entre obligation ou habitude. Le soutenant a conclu, à travers sa thèse, que le Hidjeb n’est pas une obligation religieuse, mais une habitude.  S’appuyant sur l’analyse des versets coraniques, utilisés pour mettre l’accent sur le devoir des femmes de porter le voile, le Docteur Mohamed Rachid a précisé que tous les versets n’ont jamais évoqué l’obligation de « se couvrir la tête pour les femmes » et qu’elles ont été énoncées « dans un contexte historique bien précis », en évoquant les versets adressés aux femmes du prophète QSSSL (lorsqu’on évoque le nom d’un prophète on écrit après et en abrégé « QSSSL » ce qui veut dire  »Que le Salut Soit Sur Lui »), ainsi qu’à ses fidèles, à l’époque. Mettant en exergue l’interprétation erronée des versets par certains religieux qui n’ont pas eu recours à la raison et au sens critique, le doctorant a déclaré que « l’obligation » du voile en islam est fausse et que les femmes ne sont pas tenues par son port. Après l’étude de la thèse du Cheikh Mustapha, plusieurs spécialistes et théologiens ont conclu que cette étude approfondie des versets coraniques met un terme au débat autour de l’obligation ou non du voile.

Forum – Vente pièces de rechange Motrio chez Renault Sodisma à Agadir

téléchargementLes pièces Motrio sont aux pièces Renault ce que la Logan est à la Mégane : une version « low cost »… Cela fait 10 ans que Renault a lancé la gamme de pièces Motrio. Le but était de proposer de la pièce de rechange moins chère que la pièce neuve d’origine Renault.
Désormais, Renault, souhaitant développer l’offre Motrio, a décidé de lui ouvrir largement et officiellement les portes de ses propres concessions. Le but, faire revenir dans les ateliers de la marque les voitures les plus anciennes, qui avaient tendance à prendre la fuite vers les centres autos et les réparateurs multimarques, pour cause de tarifs trop élevés.
Dorénavant, la totalité du réseau (succursales, concessionnaires, agents, Renault minute…) pourra proposer de la pièce siglée Motrio, et différents forfaits à prix doux sur par exemple les vidanges, le freinage, l’échappement…
Les pièces Motrio sont, tout comme les pièces Renault, garanties 1 an, et bénéficieront de la logistique Renault en terme d’approvisionnement. Ce qui, promet le communiqué de presse, devrait se traduire par un excellent taux de disponibilité des pièces.
Selon nos propres observations, cela permettrait d’économiser, selon les opérations, en moyenne 25 %, ce qui, en cette période troublée pour le pouvoir d’achat, est une bonne nouvelle.

Quelques photos de ce forum destiné aux professionnels :

Nadia Rachdi, responsable après-vente Sodisma Agadir  et Brahim Braim responsable service pièces détachées

Nadia Rachdi, responsable après-vente Sodisma Agadir et Brahim Braim responsable service pièces détachées

Avec un agréable buffet :IMG_3260

Un espace très aéré et convivial :

IMG_3261le tout dédié aux nombreux visiteurs :
IMG_3264Et, en plus, pour la partie ludique et détente, Driss Chajai (Yala Events) a préparé un décor tout en sable peint avec une mini-piste pour camion radio-commandé :

IMG_3257 IMG_3263

Fruits et légumes Nouvel élan pour le Sifel Maroc

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 03/12/2015

12-790x442

LE SALON DÉMARRE AUJOURD’HUI ET SE TIENT JUSQU’AU 6 DÉCEMBRE
L’AFRIQUE PRÉSENTE EN FORCE
    

C’est aujourd’hui que démarre la 13e édition du Salon international des fruits et légumes (Sifel Maroc). Pour les organisations professionnelles et interprofessionnelles qui se sont investies dans le processus de  programmation et d’organisation du salon, ce sera l’édition de la réinvention. En tout cas, c’est sous ce signe qu’elle se déroule «Sifel Maroc se réinvente». Un vrai challenge d’autant plus que lors des deux dernières éditions, l’engouement n’était pas au rendez-vous. «Par «réinvention», nous n’entendons pas un changement d’orientation ou d’objectifs, il s’agit plutôt d’un processus d’amélioration continue et d’adaptations en harmonie avec la dynamique et l’évolution que connaît la filière des fruits et légumes au Maroc et à l’échelle mondiale», explique Abderrahman Rifai, commissaire général du Salon. La manifestation, qui s’étend jusqu’au 6 décembre, se déroule au Parc Expo d’Agadir à l’entrée de la ville. La structure, qui s’étend sur 15.000 m2, accueillera 350 exposants nationaux et internationaux, sachant que plus de 15.000 visiteurs sont attendus. Cette année, l’Afrique sera présente en force (Sénégal, Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Cameroun…), le marché africain représentant un réel accélérateur de croissance pour le Maroc. D’ailleurs, des délégations formées d’acheteurs potentiels, officiels et opérateurs économiques de ces pays sont conviées à la rencontre. D’autres pays d’Europe et d’Amérique seront aussi représentés, ce qui confère à l’événement une dimension internationale.

Une participation que les organisateurs veulent active et fructueuse via des programmes étudiés et des outils personnalisés. En l’occurrence, débats, B to B, visites des sites de production et de valorisation. Via le Sifel, l’optique est ainsi de stimuler les échanges maroco-africains dans le négoce des fruits et légumes et en matière de transfert de technologie. Et aussi d’établir des partenariats avec des nouvelles organisations interprofessionnelles, telles que l’Interprofession agrumicole (Maroc Citrus), l’Interprofession arboricole (FéDAM), l’Interprofession maraîchère (Fifel et l’Interprofession oléicole (Interprolive), et des associations d’agro-fournisseurs. Ce qui permettra d’élargir la portée du Salon.
Sifel Maroc 2015 sera aussi l’occasion de débattre de la formation professionnelle agricole, de la loi portant sur le Conseil agricole privé et organisation des opérateurs, la fiscalité agricole et développement de la filière des fruits et légumes… Des conférences scientifiques qui réuniront des intervenants de renommée internationale, issus entre autres, des universités d’Angers (France), Wageningen (Pays-Bas), Med Z, Ecole nationale d’agriculture de Meknès, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II…

Prix Trofel

La 7e édition du Trofel coïncide cette année avec la 13e édition du Sifel. C’est une décision des organisateurs de faire fusionner les deux événements afin d’opérer une synergie positive. Cette année, le prix des Trophées de la filière des fruits et légumes (Trofel) sera décerné à trois catégories, Fruits, Légumes et Fruits rouges. Des hommages seront de même rendus à une personnalité française, deux personnalités marocaines et à cinq acteurs distingués du secteur agricole. La soirée artistique prévue à cette occasion sera animée par Imad Ntifi.

DES MESURES DE SÉCURITÉ EXCEPTIONNELLES EN PRÉVISION DES FÊTES DU NOUVEL AN

par Khalil Ibrahimi – le360.ma – 03/12/2015

hammouchi2

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient de peaufiner une stratégie sécuritaire inédite. Objectif: assurer des conditions optimales de sécurité durant les fêtes de Noël et du Nouvel an.

La DGSN a pris l’habitude, ces dernières années, de relever, à la veille du nouvel an, le niveau d’alerte sécuritaire à son plus haut niveau. Cette année, les hommes d’Abdellatif Hammouchi ont innové en mettant sur pied une nouvelle stratégie visant à sécuriser au maximum les fêtes de fin d’année. Selon le quotidien Al Massae dans son édition du vendredi 4 décembre, cette stratégie sera communiquée à tous les services de sécurité pour assurer la mise en œuvre des différentes mesures qu’elle comporte et qui visent toutes à se prémunir contre d’éventuelles agressions terroristes.

En plus du relèvement du niveau d’alerte et du renforcement de la vigilance à travers la mise en place de check-points à l’entrée des grandes villes, les ambassades, les consulats, les sites touristiques et hôtels, les banques, les postes-frontières, les aéroports et autres points sensibles feront l’objet d’une attention toute particulière de la part des forces de sécurité. Selon Al Massae, la Gendarmerie Royale ne sera pas non plus en reste, puisqu’elle veillera sur tous les grands axes routiers, notamment ceux menant aux villes du Nord, soit à Tanger, Tétouan, Nador…

De même, des instructions particulières seront transmises à chaque arrondissement de police afin de mettre à exécution des procédures exceptionnelles de sécurisation du territoire relevant de leurs compétences. Policiers et agents des forces auxiliaires effectueront des rondes pour ratisser toutes les avenues, rues et ruelles et procéderont à des contrôles d’identité, voire à des interpellations si les conditions l’exigent.

D’ailleurs, l’innovation, dans cette nouvelle stratégie sécuritaire, réside dans la mise à disposition des forces de police de voitures équipées de systèmes informatiques embarqués permettant de déterminer, immédiatement, en cas de contrôle d’identité, si la personne est «fichée» ou «recherchée».

Autre innovation: une promotion de la police vient d’être spécialement formée à l’Institut Royal de la police de Kénitra et sera déployée en renfort dans les grandes villes comme Casablanca, Marrakech et Agadir. Autant de nouveaux moyens qui accompagnent, donc, ces nouvelles mesures.

AGO de la FRMTT à Agadir

libe.ma – 04/12/2015

Tennis de tableLa Fédération Royale marocaine de tennis de table (FRMTT), réunie en assemblée générale ordinaire (AGO) à Agadir, a approuvé ses rapports moral et financier au titre de la saison 2014-2015 en présence des représentants de la Confédération africaine (CATT) et de la Fédération internationale (ITF).
Lors de cette AGO, le bureau dirigeant présidé par El Hajji Mounkid a passé en revue la restructuration des commissions fédérales.
Dans une déclaration à la MAP, le président de la FRMTT, M. Mounkid a souligné que cette AGO a été marquée par la présentation et l’examen de l’activité de la Fédération lors de la prochaine saison aux niveaux national, continental et mondial.
« Le Royaume du Maroc abritera plusieurs compétitions arabes et africaines en plus de sa participation au championnat du monde programmé en Malaisie et pour lequel les pongistes marocains ont assuré leur présence chez les messieurs », a fait savoir le président de la FRMTT.
La FRMTT veille à insuffler une nouvelle dynamique aux Ligues régionales en plus de la mise en place d’autres avec comme objectif d’élargir la base des pratiquants du tennis de table et d’améliorer son niveau lors des compétitions nationales, a indiqué M. Mounkid.
Dans ce contexte, la FRMTT se penche sur les préparatifs de l’organisation de plusieurs compétitions en vue de développer la pratique du tennis de table, à travers notamment la programmation de conférences et séminaires. L’objectif étant  de discuter de la médecine du sport, de la gouvernance, de la gestion des manifestations sportives, de la formation des arbitres internationaux d’autant que le Maroc compte 18 arbitres internationaux, a-t-il rappelé.

 

%d blogueurs aiment cette page :