Youth HandiBasket Tour 2016 à Casablanca, Agadir, Tiznit

Logo TIBUYouth handibasketPresse-papiers-1

Youth HandiBasket Tour 2016 en présence des stars américaines.

Impression

Dans le cadre de la feuille de route tracée depuis la création de l’association TIBU Maroc en 2010, cette dernière a inauguré le 22 Avril dernier, en partenariat avec lambassade des Etats-Unis au Maroc et en présence de M. Dwight L. Bush, L’Ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, la 1ère école de HandiBasket pour les enfants et jeunes sur fauteuil roulant « TIBU HandiBasket School ». D’ailleurs, TIBU Maroc s’est donnée comme mission d’élargir la pratique du Basket auprès la jeunesse marocaine car TIBU a pris l’engagement de s’assurer que le Basketball apporte une contribution positive à leur développement physique et personnel.

Après 4 ans de collaboration avec lambassade Américaine, TIBU Maroc & US Embassy Morocco sassocient encore une fois autour dun programme de grande envergure « Youth HandiBasket Tour », Une 1ère édition qui vise la promotion du HandiBasket au Maroc à travers un programme très riche : sessions de formation pour les coachs, ateliers pour les enfants et les jeunes à mobilité réduite, rencontres et matchs entre des clubs et associations.

Organisé sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine des Sports pour Personnes Handicapées (FRMSPP) et en partenariat avec lorganisation américaine « Sports United », American Academy Casablanca à Bouskoura (AAC) et la Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) ; Youth HandiBasket Tour aura lieu du 26 au 31 Janvier à Casablanca, Agadir et Tiznit et regroupera plus de 200 enfants et jeunes à mobilité réduite âgés entre 6 ans et 18 ans ainsi que 50 entraîneurs et encadreurs qui bénéficieront dune formation animée par les stars américaines de la National Wheelchair Basketball Association (NWBA).

En cette première édition TIBU Maroc & US Embassy ont fait appel grâce à l’organisation américaine « Sports United » et aussi « National Wheelchair Basketball Association » à 2 grandes stars de renoms : Carlin COOK ; Coach qui a pris son expérience de Basketball et de coaching à l’échelle internationale quand elle a rejoint le bureau de SportsUnited et le Centre National dHabilité pour le Potentiel en Développement du Projet et la Transformation des Perceptions afin de créer des programmes de sports durables et adaptatifs en Thaïlande et aussi Trooper JOHNSON ; un entraîneur adjoint de lEquipe Nationale junior masculine des Etats-Unis du BasketBall en Fauteuil Roulant de 2013 et l’entraîneur-chef de l’Equipe Nationale junior féminine des Etats-Unis qui a remporté la médaille d’or dans les Jeux Youth Pan Am en Argentine. Il est également lentraîneur adjoint de l’Equipe Nationale Féminine des Etats-Unis qui a remporté une médaille d’or lors des Jeux ParaPan Am de 2015 à Toronto qui participera aux Jeux Paralympiques de 2016 à Rio.

« Le sport est un vecteur de socialisation et dintégration, nous avons choisi le HandiBasket puisque nous sommes une ONG spécialisée dans la promotion et le développement de la pratique du Basket au Maroc. Nous avons la certitude que cet événement sera un tremplin pour la promotion du HandiBasket au sein du royaume. Ce programme sera inspirant pour tous les acteurs qui militent pour linclusion sociale des personnes à mobilité réduite » déclare, M. Mohamed Amine ZARIAT, président de lassociation TIBU Maroc.

Youth HandiBasket Tour a également pour objectif de :

Lutter contre les préjugés sur les situations de lhandicap,

Partager avec les entraîneurs venant dassociations et clubs au Maroc les meilleures techniques et apprentissages pour donner envie aux jeunes de pratiquer le HandiBasket,

Placer le sport comme vecteur de socialisation entre deux publics : les personnes valides et les personnes en situation de handicap.

Enfin, TIBU Maroc et lAmbassade des Etats-Unis au Maroc, croient toujours en la jeunesse marocaine à fort potentiel et confirment lambition et la volonté de la promotion de ce sport noble au sein de notre pays et surtout le favoriser et le développer dans tous ses états.

Vivement un championnat national de HandiBasket pour les jeunes !

Références

A propos de TIBU Maroc

  • Création : 2010

  • Statut Juridique : Organisation à but non lucratif

  • Mission : Développement physique et personnel des jeunes à travers le Basketball.

  • Bénéficiaires : +38.000 jeunes qui ont participé aux programmes de lassociation TIBU Maroc.

Objet : Créée par de jeunes passionnés de basketball, TIBU Maroc sengage à promouvoir la balle orange auprès des jeunes. Avec ses évènements et programmes, elle réunit et inspire chaque année encore plus de jeunes.

Website : www.tibu.ma

A propos de TIBU Basketball Academy

  • Création : 2013

  • Effectifs : 450 joueurs

  • Catégorie : de 4 à 18 ans

  • Staff : 1 directeur et conseiller technique, 15 formateurs, coachs et assistants, 1 médecin sportif,
    1 kin
    ésithérapeute, 1 chef de projet et responsable logistique, des professeurs danglais et 2 coachs de développement personnel et 13 bénévoles.

  • Infrastructure : 2 salle couvertes, 5 terrains en plein air, 1 salle de musculation, des classes de cours, 1 salle de conférences, 1 infirmerie.

Mission : 1ère académie de Basketball au Maroc, TIBU Basketball Academy forme les jeunes talents au Basketball professionnel, leur assure un suivi pédagogique, les initie au leadership et à la responsabilité sociale et leur ouvre des perspectives à linternational.

Axes stratégiques : Formation – Leadership – Suivi pédagogique – Responsabilité Sociale – Expérience à linternationale – Vie au sein de lacadémie.

La Diplomatie Sportive de la mission des États-Unis au Maroc :

L’Ambassade Américaine à Rabat croit au rôle du sport dans la construction de ponts d’amitié et de compréhension avec les gens à travers le Maroc, en particulier avec les jeunes. Les programmes sportifs de l’ambassade cherchent à promouvoir les valeurs américaines à travers le Maroc, tout en servant de passerelle vers le succès à la fois sur et hors les terrains de jeu. Le sport enseigne le travail d’équipe, la discipline, le leadership et l’espoir. Grâce à la diplomatie sportive, le Département d’Etat prend les meilleurs aspects de sport et la compétition sportive, les marier à lexpérience américaine et montrer au monde les valeurs qui définissent les Etats-Unis. La Mission des États-Unis au Maroc organise des programmes dans différents sports comme le basket, le football féminin, le tennis et le skateboarding.

Biographie – Carlie Cook

Carlie Cook a subi une lésion de la moelle épinière quand elle avait trois ans et par conséquent, ses extrémités inférieures sont paralysées. Après sa lésion, elle a participé á de nombreux sports adaptés mais a compétitivement poursuivie la pratique du basketball en fauteuil roulant. Elle a reçu une bourse d’athlétisme pour le basketball en fauteuil roulant par l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign (UIUC); en 2014, elle a obtenu son diplôme de baccalauréat dans la Science du sport, loisir et du tourisme avec une concentration sur la Gestion du Sport. En tant qu’étudiante en première année, Cook a obtenu la seconde place au tournoi national – division féminine – avec l’équipe du basketball en fauteuil roulant de l’Université de L’Illinois Varsity. Elle a ensuite été capitaine de son équipe pendant 3 ans. Cook a également une vaste expérience de coaching du sport à travers les camps du basketball en fauteuil roulant de l’Université de l’Illinois ainsi qu’une variété d’autres cliniques de basketball. En Février 2015, Cook a pris son expérience de basket-ball et de coaching à l’échelle internationale quand elle a rejoint le bureau de SportsUnited et le Centre National d’Habilité pour le Potentiel en Développement du Projet et la Transformation des Perceptions afin de créer des programmes de sports durables et adaptatifs en Thaïlande.

Cook travaille actuellement pour Lincolnway Special Recreation Association; elle est chef de programme et entraîneur-chef de l’équipe Varsity Basketball en fauteuil Roulant.

Biographie – Trooper Johnson

Trooper Johnson a été paralysé dans un accident de voiture quand il avait 17 ans, étant sous l’influence de l’alcool. Depuis lors, il a été membre de l’Equipe Nationale de Basket-Ball en fauteuil roulant aux États-Unis et ceci pendant 15 ans (1990-2004), et a participé à quatre Jeux paralympiques (1992, 1996 , 2000, 2004) . En 1992, il (avec deux coéquipiers) a poussé son fauteuil roulant de San Francisco à Los Angeles afin de sensibiliser les personnes handicapées au sport. En 1998, il est devenu le deuxième paraplégique à grimper El Capitan dans la vallée de Yosemite, Californie, la plus grande et pure face de granite dans le monde.

Trooper fut Champion National du NWBA ainsi que du NWBA MVP à deux reprises.

Il a été sélectionné à 10 jeux des NBA/NWBA All-Star.

Il est l’entraîneur adjoint de l’Equipe Nationale junior masculine des Etats-Unis du Basket-Ball en Fauteuil Roulant de 2013 et l’entraîneur-chef de l’Equipe Nationale junior féminine des Etats-Unis qui a remporté la médaille d’or dans les Jeux Youth Pan Am en Argentine.

Il est également l’entraîneur adjoint de l’Equipe Nationale Féminine des Etats-Unis qui a remporté une médaille d’or lors des Jeux ParaPan Am de 2015 à Toronto qui participera aux Jeux Paralympiques de 2016 à Rio .

Il est le coordinateur du programme des Sports de Jeunes (Youth Sports) pour le programme Bay Area Outreach & Recreation, fournissant des opportunités sportives et parascolaires pour les enfants handicapés physiquement. Trooper est membre du Conseil Consultatif National pour L’alliance du Coaching Positive (Positive Coaching Alliance) dont la mission est d’habiliter les jeunes à travers le sport.

Pendant plus de 20ans, Trooper a effectué des présentations aux écoles partout dans les Etats-Unis, atteignant auprès d’un million d’étudiants.

Les présentations interactives de Trooper au sujet du Basketball au Fauteuil Roulant défient les étudiants à comprendre les capacités d’une personne dans un fauteuil roulant.

Ces présentations comprennent des informations qui cassent les stéréotypes associés aux individus qui utilisent des fauteuils roulants et offrent une discussion franche par rapport à la prévention de l’usage des drogues et de l’alcool.

PAIEMENTS PAR CARTES BANCAIRES AU MAROC : LE PALMARÈS PAR VILLE

Par Moussa Diop – le360.ma –  30/01/2016

TPE-2

Le paiement par carte n’est pas encore rentré dans les mœurs, y compris dans les grandes villes. Ce mode de paiement a généré un volume d’affaire de 23 milliards de dirhams en 2015. Casablanca, Marrakech et Rabat s’accaparent plus de 77% du volume de ces transactions. Les détails.

En 2015, les opérations de paiement par cartes, effectuées auprès des commerçants et e-marchands affiliés au Centre monétique interbancaire (CMI), se sont établies à 32,8 millions d’opérations pour 22,9 milliards de dirhams. Sur ce montant, 8,22 milliards de dirhams, environ 36%, l’ont été par le biais des cartes étrangères, ce qui laisse supposer qu’il s’agit de paiements effectués par des touristes.

En gros, le paiement par carte au Maroc représente en valeur environ 7% des moyens de paiements scripturaux (chèque, virements, effets de commerce, etc.). Et tenant compte des paiements en liquide, les transactions par carte deviennent négligeables. A titre de comparaison, les paiements par carte représentent 50% des transactions en France.

Si l’on se réfère aux données du Centre monétique interbancaire (CMI), la répartition des paiements par carte, en valeur et par région, montre que 77,45% du volume global des opérations sont réalisées dans trois villes : Casablanca, Marrakech et Rabat.

8,84 milliards de dirhams pour la région de Casablanca
Dans une métropole comme Casablanca, capitale économique et centre d’affaires, les paiements par cartes auprès des commerçants équipés de TPE et des e-marchants affiliés au CMI n’a généré qu’un chiffre d’affaires de 8,83 milliards de dirhams dont 20% réalisés par des détenteurs de cartes étrangères, autrement dit des touristes. Ce montant est plus que négligeable eu égard à la population mais surtout au poids économique de Casablanca (et région) qui pèse 25% du PIB du pays et reçoit plus de 1 million de touristes par an. C’est dire que les transactions au niveau des centres commerciaux de la ville, des grands marchés (Derb Omar, Derb Khalef, marché de gros, etc.) et les transactions courantes se font essentiellement par le biais du cash.

Marrakech, paiement dopé par les touristes
Pour Marrakech, le volume des paiements par carte chez les commerçants s’est établi à 5,34 milliards de dirhams. Si ce volume paraît relativement acceptable comparativement au poids démographique et économique de Casablanca, il faut tout de même relever que les transactions effectuées via les cartes étrangères, donc par les touristes, représentent 68% du chiffre d’affaires. C’est dire que les paiements effectués par les nationaux restent modestes (1,7 milliard de dirhams) malgré l’équipement en TPE de nombreux établissements (hôtels, restaurants, commerces, services de voyages et transport, pharmacies, etc.).

Rabat aime payer par carte, les autres villes à la traîne
En troisième positon se classe Rabat avec 3,55 milliards de dirhams. Si on compare le poids démographique et économique de Rabat par rapport à Casablanca, ce volume peut être jugé acceptable.

En ce qui concerne les villes d’Agadir et de Tanger, les paiements chez les commerçants demeurent faibles et s’établissent à respectivement, 1,76 milliard de dirhams et 1,12 milliard de dirhams.

A noter que pour la région d’Agadir, 50% des achats sont effectués par le canal des cartes étrangères.

II faut souligner que les touristes et hommes d’affaires étrangers sont davantage encouragés à régler leurs transactions par carte du fait que grâce à l’offre DCC –Dynamic currency conversion (conversion automatique des devises)- qui leur permet de payer dans leur devise nationale et donc de connaître avec exactitude le montant des règlements qu’ils effectuent dans leur monnaie.

Pour les villes de Fès, Meknès, Essaouira et Oujda, les montants de paiements par cartes ressortent à respectivement 903 MDH, 417 MDH, 358 MDH et 372 MDH.

 

Agir pour accroitre le paiement par carte
Face à la faiblesse du recours au paiement par carte auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI, ce dernier s’est fixé comme objectif de faire croître son chiffre d’affaires de 15,7% à 26,50 milliards de dirhams en 2016. Cette évolution devrait toucher toutes les villes du royaume : 15,0% à 10,15 milliards de dirhams à Casablanca, 12,3% à 6,0 milliards de dirhams à Marrakech, 18,1% à 4,2 milliards de dirhams à Rabat, 17,5% à 2,07 milliards de dirhams à Agadir et 20,9% à 1,35 milliard de dirhams à Tanger.

Pour atteindre cet objectif, le CMI mise, entre autres, sur l’expansion de son parc de TPE via la signature de nouveaux contrats. Ainsi, pour 2016, il compte recruter 8000 nouveaux clients, contre 4392 recrutés en 2015, soit une progression de 82,1%. Sur ce nombre, 2500 nouveaux contrats devraient être signés au niveau de Casablanca, 1700 à Marrakech, 950 à Rabat, 550 à Agadir et 400 à Tanger.

Pour développer la culture du paiement par carte, le CMI aura fort à faire. La sensibilisation des consommateurs à ce mode de paiement ainsi qu’à la sécurisation des opérations demeurent essentielles, mais ne suffiront pas tant qu’une législation (très improbable pour le moment) ne limite pas les montants à régler en liquide.

Animation des places d’Agadir

Aujourd’hui, Place Prince Héritier devant Municipalité d’Agadir ‘’Lhelqt Nougadir’’

Beaucoup de monde pour apprécier les animations proposées sur la place :IMG_4667

Charmeurs de serpents :

IMG_4663IMG_4664IMG_4656

Montreurs de singes :

IMG_4659IMG_4660

Musiciens :

IMG_4661

Jeux pour enfants :

IMG_4658

Henné :

IMG_4657Photos M. Terrier

Agadir Première Business : Le Magazine des Décideurs

Le premier magazine B2B dédié à l’économie de la région Souss-Massa. Éditions AZIGZAO.

12366275_443194232471861_7031883736485702418_n

 

Les membres du bureau de la Chambre de Commerce d’Industrie et Services Souss-Massa reçus par Madame le Wali

Source : page Facebook de Mohamed El Moudene

12654419_830903103711986_47026937503609023_n

Les membres du bureau de la CCIS SM ont été reçus par Mme le Wali de la région SM Mme Zineb Aladaoui , lors de cette réception , le débat a porté sur l’état actuel de l’économie régionale et le plan d’action de la CCIS SM . Et tous les membres ont suivi avec intérêt les orientations de Mme le Wali et sont prêts a oeuvrer pour que notre économie régionale connaisse un meilleur essor.

LA CARAVANE EMPLOI ET MÉTIERS 2016 PREND LA ROUTE LE 25 FÉVRIER

lnt.ma – 29/01/2016

La Caravane Emploi et Métiers 2016, organisée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, démarrera sa tournée le 25 février par la ville d’Agadir (Région Souss Massa) et l’achèvera à Casablanca (Région du Grand Casablanca-Settat) le 28 mai en faisant escale le 10 mars à Marrakech (Région Marrakech-Safi), le 24 mars à Fès (Région de Fès-Meknès), le 07 avril à Tanger (RégionTanger-Tétouan-Al Hoceima) et le 4 mai à Rabat (Région Rabat-Salé-Kénitra).

11393100_1071410866206638_2887487020718793976_n-600x323

Considérée comme la plus grande manifestation liée à l’Emploi au Maroc, la Caravane Emploi et Métiers reprend sa tournée des régions pour la cinquième année consécutive, au vu de la grande affluence ainsi qu’à la demande pressante des visiteurs jeunes diplômés et actifs expérimentés.

En effet, en 2015, ils étaient près de 30 000 à visiter les différentes escales de la Caravane, dont plus de 1 500 ont décroché la promesse ferme d’un job auprès de l’une des nombreuses entreprises exposantes. Ceci sans oublier le grand nombre de visiteurs qui ont jouit de conseils en recherche d’emploi et en orientation (le détail de l’édition 2015 est en pièce jointe). Car la Caravane Emploi et Métiers est, également, un cadre didactique : présentation des métiers porteurs et des postes à pourvoir, aide à la création d’entreprise et à la réorientation, conseils en rédaction de CV et lettres de motivation et bien d’autres espaces thématiques.

L’édition 2016 mettra l’accent sur « le plan d’accélération industrielle, un catalyseur intégré de la croissance » déployé par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique. Ainsi de nombreux secteurs industriels ont et auront d’importants besoins en recrutement dans les différentes régions visitées et la Caravane permettra de recruter et d’orienter les visiteurs vers ces métiers à fort potentiel.

L’auto-emploi sera aussi à l’honneur à travers le nouveau cadre juridique introduit au Maroc en 2015 et déployé par Maroc PME; le statut de l’Auto-entrepreneur, ses avantages et les opportunités qu’il offre pour exercer son activité en toute sérénité. La manifestation est animée par le groupe AmalJOB, acteur majeur du marché de l’emploi au Maroc. Le site internet dédié à l’événement est www.cem.ma.

A propos de la Caravane Emploi et Métiers

Depuis 2010, le groupe AmalJOB anime la Caravane Emploi et Métiers, devenu depuis, le plus grand évènement lié à l’Emploi au Maroc. La présence d’experts, de professionnels et de cabinets de recrutement permet de favoriser le dialogue et de balayer avec exhaustivité l’ensemble des problématiques du recrutement grâce à la participation de partenaires de renom: Grandes entreprises, PME – PMI, Multinationales, Organismes nationaux et internationaux, Collectivités locales, Associations professionnelles, Instituts de formation etc… Acteur incontournable du marché de l’emploi marocain, le groupe AmalJOB opère depuis 2007 au travers de ses différents produits et services (en ligne et hors ligne). La diversité de ses services ainsi que sa proximité régionale en fait un acteur de choix dans le domaine.

Grand Prix Agadir Open de Surf et Bodyboard à Imouran

12513799_1000696693331650_8924776710280280072_oC’est aujourd’hui que débutait le Grand Prix Agadir Open de Surf et Bodyboard à Imouran.

Quelques photos des éliminatoires de bodyboard prises en début d’après-midi :

IMG_4603 IMG_4604 IMG_4611 IMG_4612 IMG_4614 IMG_4616 IMG_4618 IMG_4620 IMG_4623 IMG_4628 IMG_4629 IMG_4630 IMG_4632 IMG_4640 IMG_4644 IMG_4651

 

Spectacle de Danse et de Chant de la République Populaire de Chine les 2 et 3 Février 2016 à 19h30 au Théâtre Plein Air de verdure.

Communiqué du CRT Agadir :

Nous vous informons de la tenue de spectacle de Danse et de Chant de la République Populaire de Chine les 2 et 3 Février 2016 à 19h30 au Théâtre Plein Air de verdure.

3621711-5268722
Le même Spectacle sera reproduit le Mardi 2 et Mercredi 3 Février 2016 avec entrée GRATUITE.
Ces Spectacles sont organisés par le Ministère de la Culture, et l’Ambassade de la République Populaire de Chine en collaboration avec la Wilaya d’Agadir, le Conseil Régional Souss Massa, le Conseil Communal d’Agadir, l’Association de l’Industrie Hôtelière d’Agadir (AIHA) et le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa.

Très Bon spectacle.

Après Chirac et Farah Diba, l’effet de mode « Taroudant » se répand

par Sabrina BELHOUARI – leconomiste.com – 22/01/2016

Dans la région, un petit coin de paradis nommé Al Hossoun
Des paysagistes français y font revivre l’architecture locale, dans des écrins de verdure luxuriants
Des maisons d’hôtes s’installent aujourd’hui dans leur sillage
Dar Al Hossoun, la première propriété de Ossart et Maurières, a changé de propriétaire et devenue une maison d’hôtes active tout au long de l’année (Ph. SB)

Dar Al Hossoun, la première propriété de Ossart et Maurières, a changé de propriétaire et devenue une maison d’hôtes active tout au long de l’année (Ph. SB)

Dans un petit village nommé Al Hossoun, à l’écart des grandes murailles de Taroudant, un petit paradis est né depuis plus d’une dizaine d’années. Loin des regards et surtout du brouhaha de la ville, des jardins contemporains abritant plantes et arbres venus des quatre coins du monde. Malgré le climat hostile du Souss et la rareté de l’eau dans cette région, ces jardins botaniques prospèrent. Derrière cette métamorphose, deux paysagistes français, venus découvrir Taroudant à la fin des années 90 et tombés sous le charme de la ville. Eric Ossart et Arnaud Maurières ont tout simplement ressuscité l’oliveraie laissée à l’abandon avec peu de moyens mais beaucoup d’ingéniosité. Passionnés par l’architecture locale et l’utilisation de la terre comme matériau de construction, Ossart et Maurières ont réussi à faire sortir de terre des jardins luxueux qui font aujourd’hui le bonheur de propriétaires et des invités qui y séjournent. Cette activité a créé une dynamique économique dans la région et de l’emploi direct et indirect. «Le premier terrain acheté à Al Hossoun en 2003 était destiné à abriter la propriété de l’impératrice Farah, veuve du Shah d’Iran, qui nous a confié la réalisation de sa propriété secondaire», se rappelle Arnaud Maurières. L’impératrice, tombée également sous le charme de Taroudant au début des années 2000, est devenue ainsi, avec plusieurs autres personnalités internationales connues, à l’image de Jacques Chirac, l’ancien président français, une habituée de la région. La réalisation de cette propriété a été le coup de pub rêvé pour propulser le travail des paysagistes dans cette partie reculée du Maroc. L’effet de mode déclenché, Al Hossoun a vu débarquer des internationaux pour y établir leur résidence secondaire. Plusieurs réalisations de Ossart et Maurières dans le même esprit ont ainsi vu le jour depuis les années 2000. On compte à leurs actifs une dizaine de maisons rénovées et de riads conçus de A à Z dans Taroudant mais aussi d’autres villes du sud du Maroc. Mieux encore, pour rentabiliser leurs biens, quelques propriétaires ont transformé le lieu en maisons d’hôtes. Cette activité génère du travail pour la main-d’œuvre locale et crée des postes d’emplois permanents dans cette zone.

Habitats vernaculaires

Après Chirac et Farah Diba, l'effet de mode

 Fondations, murs, piliers et branches, toitures et plafonds, carrelage et enduit en terre, tous les éléments de construction utilisent la terre et le bois prélevés localement. Les méthodes de construction s’inspirent de l’architecture locale (Ph. SB)

Le choix de construire en terre récupérée sur le site même est un acte à la fois économique et écologique. Les maisons en terre sont ainsi simples et la décoration intérieure confortable mais peu coûteuse. Appelées aussi «habitats vernaculaires», les constructions à l’intérieur de ces jardins sont réalisées à partir de la terre et bois prélevés sur le site, des briques creuses fabriquées in situ, en les mariant avec le béton qui assure la solidité. Cette technique utilise le savoir-faire local, qui reste très rare comme pour la conception des branches et le pisé. En effet, le «pisé» dans la région du Haut Atlas a pratiquement disparu face au béton et à la brique. Arnaud Maurières nous confie que seul un village dans une montagne à côté de Taroudant dispose encore de quelques artisans avec ce savoir-faire. «En utilisant la terre comme matériau de construction, nous avons en même temps fait revivre un savoir-faire ancestral qui a commencé à se perdre dans cette région», ajoute Maurières. Plus encore, les carrelages, également réalisé avec les matériaux récupérés sur place, ont révélé un potentiel économiquement intéressant pour le petit village. Le succès des maisons et jardins de Ossart et Maurières a fait aussi connaître le carrelage artisanal en terre cuite de Taroudant. Un grand distributeur de carrelage européen s’est intéressé à ce type de carreaux de terre et compte le distribuer en Europe. Bien sûr, pour les premières commandes les quantités restent raisonnables. Mais le potentiel reste important.

La triste histoire de l’Oliveraie de Oued Souss

Jusqu’aux années 70, les environs de Taroudant abritaient les grandes oliveraies de Oued Souss et produisait la célèbre huile d’olive du même nom. Avec la succession de sécheresses et le changement de climat dans la région, l’arrosage avec l’eau des puits est devenu inévitable.
Les autorités ont démarré le creusement de puits pour permettre l’irrigation des oliviers et maintenir la production. D’abord gratuite, l’eau d’irrigation est devenue payante vers la fin des années 90. Avec l’augmentation du coût d’énergie, l’eau est devenue trop chère pour les agriculteurs de la région.
Ceux-ci ont tout simplement abandonné leurs oliveraies puisque ce n’était plus rentable au profit de la culture des agrumes ou autres cultures. L’interdiction par la loi d’arracher les oliviers a fait que la célèbre Oliveraie de Oued Souss, en particulier cette partie d’Al Hossoun, a commencé à se dégrader puis mourir petit à petit.

                                                               

Le Souss, bientôt un nouveau désert ?

Après Chirac et Farah Diba, l'effet de mode

Les jardins sont un réel laboratoire à ciel ouvert où des dizaines de plantes désertiques ont cohabité et prospéré. Certains jardins ont créé leur propre micro-climat comme à Dar Al Hossoun (Ph. SB)

Avec la rareté des précipitations et le changement climatique, le sud du Maroc devient petit à petit une nouvelle zone désertique. La présence d’agrumes dans la région de Taroudant n’est possible aujourd’hui que grâce au système d’irrigation au goutte-à-goutte et des technologies pour la rationalisation de l’utilisation de l’eau. Très peu de végétations arrivent à pousser dans ce climat. Le principe du travail d’Eric et Arnaud et de réaliser leurs jardins à Taroudant en ramenant des espèces végétales qui résistent bien à la sécheresse. En effet,  de par leurs voyages partout dans le monde, ils ramènent des espèces qui vivent et prospèrent dans des déserts plus secs que celui du Maroc. On retrouve ainsi des plantes venues des déserts du Mexique, du Brésil, du Madagascar et même de l’Australie.
La conception des jardins se fait avec des graminées et des succulentes (plantes désertiques) composées d’une quarantaine, voire une cinquantaine de variétés. Le tout est agencé de façon à ce que les plantes plus volumineuses protègent les plus petites.

Occupation du domaine public de l’État : Les exploitants télécoms paieront entre 6 et 20.000 dirhams

Par Kawtar Tali – aujourdhui.ma – 27/01/2016

Les montants de redevances d’occupation du domaine public de l’État par les exploitants de réseaux publics de télécommunications ne tarderont pas à être appliqués.

timthumb

Un projet de décret a été soumis, dans ce sens, aux membres du gouvernement en application de l’article 10 de la loi de Finances pour l’année budgétaire 2016. En effet, ledit article impose aux exploitants de réseaux publics de télécommunications le paiement, au profit du Trésor, d’une redevance annuelle pour chaque exploitant concerné.

Les exploitants sont ainsi appelés à payer pour l’occupation du domaine public de l’État pour y installer des supports, ouvrages et infrastructures destinés à l’établissement et à l’exploitation des réseaux de télécommunications. La nécessité étant de protéger et de valoriser le domaine public, de respecter les principes de transparence et d’égalité de traitement des exploitants et de favoriser le déploiement des réseaux publics et des infrastructures de télécommunications.

Le paiement de redevances donnera également la visibilité requise aux exploitants, notamment en ce qui concerne les charges financières découlant de l’occupation du domaine public. Se référant à la note de présentation du projet de décret, les redevances devront être versées au comptable du Trésor sur deux versements, et ce au plus tard le 30 juin et le 31 décembre de chaque année budgétaire.

Les redevances annuelles d’occupation du domaine public de l’État par les exploitants de réseaux publics de télécommunications démarreront à partir de 6 dirhams par mètre linéaire. Ce montant devrait être versé dans le cas d’une utilisation du sol ou du sous-sol pour le passage des lignes de télécommunications et des ouvrages y associés. Le projet de décret fixe une redevance de 100 dirhams par mètre carré au sol pour les boîtiers de raccordement des lignes de télécommunications.

De même, un montant de 400 dirhams par mètre carré au sol sera appliqué pour les armoires destinées à abriter les installations techniques de desserte d’abonnés, les relais de connexion et les cabines téléphoniques. La plus importante redevance est limitée à 20.00 dirhams par site. Elle concerne l’installation de stations radioélectriques, en l’occurrence pylônes et antennes de téléphonie ainsi que des équipements y associés.

Une fois ce décret approuvé, son exécution sera attribuée au ministre de l’économie et des finances, au ministre de l’équipement, du transport et de la logistique ainsi qu’au ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique.

Et qu’en est-il des antennes installées illégalement sur le site classé et sur les corps des malheureux qui ont trouvé la mort dans la Casbah d’Agadir lors du séisme du 29 février 1960 ?

IMG_4623Quel spectacle désolant offert aux visiteurs !

Association Le coeur sur la patte – Agadir : Campagne de stérilisation et vaccination

Communiqué de l’Association :

Programme « Par respect pour l’ami le plus fidèle de l’homme : Les chiens d’Agadir – Campagne de stérilisation et vaccination » de la fondation suisse Stiftung Tierbotschafter

12615641_949119995142415_4081228863432030678_o

Nous sommes heureux de vous annoncer le début d’une nouvelle action à Agadir et ses communes environnantes.

Vous êtes invités à suivre l’exemple des gens qui s’occupent des chats dans leur quartier.
Avec notre aide et le don généreux de la fondation suisse Tierbotschater, vous pouvez faire de même pour les chiens de votre quartier.

Il vous suffit de nous envoyer un message Facebook ou un mail à leschiensdagadir@gmail.com et nous vous contacterons pour organiser la stérilisation et la vaccination du chien ou de la chienne.

Nous vous demanderons 100 dhs de participation par animal, le reste de la facture étant prise en charge par la fondation et l’association.

Les chiens seront marqués avec une boucle d’oreille numérotée. Elle permet d’identifier l’animal et de le protéger. Cette boucle d’oreille est le signe que le chien est stérilisé et vacciné. Il ne doit pas être empoisonné ou maltraité. La présence de chiens stérilisés évite l’arrivée d’autres chiens.

Contactez-nous ! Partagez cette information ! Merci pour eux !

Programme de l’animation des Places de la ville d’Agadir du 29/01/2016 au 1/02/2016

Images intégrées 4                    Images intégrées 2                    Images intégrées 1

Programme de l’animation des Places de la ville d’Agadir
du 29/01/2016 au 1/02/2016
Organisé par le Conseil Communal d’Agadir, la Wilaya d’Agadir Souss Massa et le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa (CRT)

1280x720-pvQ

Semaine Houaria

Date

Place

Animation Artistique Locale
Vendredi 29/01/2016

17h00 – 22h00

 

Place cinéma Sahara Quartier Talborjt

 

Folklore ‘’Houara’’

‘’Lounayssiya Oulad Ihya’’

Samedi 30/01/2016

16h00 – 22h00

 

Place Prince Héritier devant Municipalité d’Agadir

 ‘’Lhelqt Nougadir’’

‘’Lhelqt Nougadir’’:

Conteur, Charmeurs de serpents, Singes, Acrobates Sidi Hmad Oumoussa, Jongleurs de feux, Lmssiyeh, Baqchich, Clown Traditionnel, Magicien traditionnel, Issaoua, Hddaoui, Aachab de plantes médicinales, Rwayss, Tatouage au henné et autres…

 

 

Dimanche 31/01/2016

8h30 – 10h30

 

Sur la promenade

Place devant l’Hôtel Beach Club

du côté de la Plage

Séance d’Aérobic avec 2 Coach de l’Association Marocaine des Net Workers pour le Développement Humain

 

Dimanche 31/01/2016

17h00 – 21h00

 

Place Al Wahda

(à côté de MacDo plage)

 

– Folklore ‘’Houara’’
La célèbre Artiste
Fatima Chelha

 

Et Folklore Rwayss  ‘’BAYRATE ‘’

 

 

Dimanche 31/01/2016

15h00 – 21h00

 

Place Prince Héritier devant Municipalité d’Agadir

 

 Almoqar Issemguane (Gnaoua) :

–          Différents Styles de Chants de Musique et de Danse. (5 Troupes)

–          Exposition de Photos des anciens Mquedmines Issemguane datant d’un Siècle.

–          Présentation des Coutumes d’Issemguane (Gnaoua)…

–          Hommage sera rendu à Lmquedem ‘’TamTam’’ à travers son fils Abdelkarim
En partenariat avec l’Association Marocaine de l’Art et la Culture de la Région Souss Massa

 

 

 

Lundi 1/02/2016

15h00 – 21h00

 

 

Place Prince Héritier devant Municipalité d’Agadir

 

 

Almoqar Issemguane (Gnaoua) (5 Troupes) :

–          Différents Styles de Chants de Musique et de Danse

–          Exposition de Photos des anciens Mquedmines Issemguane datant d’un Siècle.

–          Présentation des Coutumes d’Issemguane (Gnaoua)…

En partenariat avec l’Association Marocaine de l’Art et la Culture de la Région Souss Massa

 

 

« L’EFFET MAROC » : Un guide créateur d’émotions

par Abdallah Halimi – lemag.ma – 28/01/2016

Dans le cadre de la valorisation de potentiel touristique du Maroc, le groupe AZIGZAO a publié le premier guide professionnel : « L’EFFET MAROC ».

8864347-14038942Avant d’acheter son voyage pour se déplacer vers une destination choisie, le touriste cherche à rassembler plus d’information sur cet endroit : transport, hébergement et restauration, offres touristiques, animation et surtout la richesse de cette destination en patrimoine et sites naturels.

Pour répondre à ce besoin d’informations chez le tourisme national et étranger, et conscient de la valorisation du potentiel touristique du Maroc, le groupe AZIGZAO-Agadir a publié un guide touristique : « l’Effet Maroc » (N° 1, Automne 2015-2016). Elaboré par des experts en la matière, ce guide est une boîte à outils qui permet au touriste de préparer son voyage à partir de son pays ou sa ville. Il se présente en tant qu’interface entre le touriste et notre patrimoine national : matériel et immatériel.

Pour Touria OUCHEHAD BOULBAROUD , Directrice de la publication : « L’Effet Maroc, un guide stylé, dédié à faire découvrir le pays hors des sentiers battus, à dévoiler des expériences inattendues, à révéler les coins secrets des connaisseurs en quête de grandiose, de luxe et de sensationnel… ». Ce guide professionnel nous permet donc « dix voyages d’exception mêlant faste et aventure au Maroc, un vrai lâcher prise… », explique Catherine BIDAULT, Rédactrice en Chef.

L’EFFET MAROC est une publication qui promet « des moments intenses à la découverte des merveilles naturelles du pays, des splendeurs architecturales, des expériences marquantes… », poursuit C. BIDAULT.

Ce guide des parcours exceptionnels du royaume nous fait l’émotion de dix destinations à plusieurs effets : l’Evasionde Dakhla, la Fascination de notre Arrière-Pays, la Splendeur de Marrakech, la Liberté du Golf et de l’Océan, l’Adrénaline des Raids Moto sur les pistes du Sud, l’Emotion d’un Réveillon dans le Désert, l’Inspiration d’Essaouira, laPassion des Perdreaux en battue, l’Enchantement de Oualidia, le Songe de Chefchaouen, la Séduction du Marrakech vue du ciel, l’Harmonie : Surf, Yoga & Spa, la Sérénité de la Plage Blanche.

L’EFFET MAROC est une présentation professionnelle permettant au royaume de se confirmer en tant que destination à potentiels très variés : mer, montagnes, patrimoine naturel, matériel et immatériel.

L’Effet Maroc est maintenant en vente en kiosque.

Une journée au Riad de l’Olivier

Hier, un tour au Riad de l’Olivier pour y retrouver nos amis Marc et Fairouz et passer une partie de la journée avec eux.

IMG_3622Le temps était magnifique et on pouvait apprécier comme d’habitude le paysage merveilleux

IMG_3628

Nous en avons profité pour voir les travaux qui ont été faits, presque terminés maintenant : les 4 nouvelles chambres sont habitables et il ne reste que quelques petites finitions à effectuer :

IMG_3623

Des petits salons accueillants à l’entrée des chambres,IMG_3624

IMG_3627

IMG_3620

De belles chambres style « chalet de montagne » où on se sent bien au chaud IMG_3625

Chambre enfants :IMG_3616

Une autre décoration, avec, pour chaque chambre un balcon et des fenêtres donnant sur la montagne !IMG_3618

WC et salle de bains avec douche, bien sûr dans chaque chambre.IMG_3619

Quel courage d’avoir entrepris tous ces travaux !
On a pu constater que Marc s’est sérieusement lancé dans la menuiserie et Fairouz de son côté est toujours là pour mijoter ses délicieux tajines, couscous et tant d’autres plats pour se régaler !