Agadir / Investissements : La CGEM fédère les énergies


par Fatiha nakhli – leconomiste.com – 19/01/2016

Réunion avec 15 consuls honoraires accrédités
Promouvoir la destination, développer les relations internationales… les objectifs

CGEMC’est la première rencontre du genre au niveau de la région Souss Massa et elle est à l’initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) Souss Massa. L’idée est de réunir les consuls honoraires basés à Agadir pour étudier la possibilité de travailler ensemble pour vendre la destination, encourager l’investissement et développer les relations internationales. Parmi les pays représentés, la Hongrie, le Pérou, la Belgique, la Suède, le Luxembourg, l’Allemagne, la Russie, la Pologne, l’Italie… soit 15 pays en tout.
Proexa, l’Agence représentant le gouvernement des Iles Canaries, le Centre régional d’investissement (CRI) d’Agadir, la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCISA) et le Centre régional de tourisme (CRT) ont aussi pris part à cette réunion qui s’inscrit dans une démarche de diplomatie économique. «L’idée est de mettre en avant les opportunités d’affaire que recèle la Région Souss Massa dans le nouveau contexte qu’offre la régionalisation avancée», explique Majid El Joundy, président de la CGEM Souss Massa. «Les consuls honoraires accrédités basés à Agadir peuvent être un relais pour attirer les investissements étrangers», a-t-il ajouté. Il faut préciser que plusieurs pistes d’actions ont été avancées. Notamment, lobbying, transfert de savoir-faire, organisation de festivals, de semaines culturelles et culinaires, missions d’affaires menées par des partenaires privés dans différents secteurs d’activité… Toutefois, les intervenants ont fait remarquer que des obstacles peuvent être un frein à ce projet ambitieux de vendre et mettre en exergue les potentialités de la région via cette nouvelle stratégie marketing. En effet, l’acte d’investir peut se heurter aux lourdeurs et blocages administratifs. Mais surtout, à l’indisponibilité du foncier. En effet, la plupart des terrains appartiennent au domaine forestier ou sont des terrains collectifs comme c’est le cas à Chtouka Ait Baha. Ils nécessitent donc un traitement qui se fait au niveau central.CGEM SoussMassa
Au niveau du littoral, vers le nord d’Agadir, les projets de Taghazout et d’Imi Ouaddar ont déjà vu le jour. Mais au sud-est, l’utilisation du foncier pour des projets d’investissement n’a pas encore été possible étant donné le blocage au niveau du parc Souss Massa. L’étude de faisabilité afin de repositionner ce site et l’ouvrir à l’urbanisation, que la SMIT devait réaliser, n’ayant toujours pas été faite. Il s’agit donc en priorité de trouver rapidement des solutions à ces obstacles pour améliorer le climat des affaires. Dans ce sens, la CGEM SM et les Chambres professionnelles ont été appelées à travailler en étroite collaboration avec la Wilaya SM, le Conseil régional, les parlementaires de la région et les élus locaux, afin qu’ils offrent les outils de promotion nécessaires aux consuls honoraires. Ceux-ci ont décidé par ailleurs de créer une amicale avec l’optique de pérenniser et faciliter le dialogue avec les différentes institutions régionales.
Un engagement a été pris par les participants pour l’élaboration d’un calendrier de rencontres et la mise en place d’un comité de coordination. La première action retenue pour la prochaine réunion sera en faveur du tourisme. Le secteur étant en grande difficulté.

CGEM SoussMassa2

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :