Archives de février 17th, 2016

PRODUITS PÉRIMÉS : L’OPÉRATION COUP DE POING DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR

Par Mohamed Sidi Bewah  – le360.ma – 16/02/2016

Les produits alimentaires périmés continuent d’inonder les marchés des grandes villes du Maroc. Pour mettre un holà à cette dangereuse dérive qui porte gravement atteinte à la salubrité publique et à l’économie du pays, le ministère de l’Intérieur a décidé de sévir.

produits-alimentaires-perimes-2014-10-20

Des instructions fermes viennent d’être adressées par le ministère de l’Intérieur aux Commissions provinciales mixtes chargées du contrôle des prix et de la qualité, en vue de mener des opérations coup de poing dans certaines grandes villes du royaume contre la vente des produits alimentaires périmés.

Selon Al Massae, dans son édition du mercredi 17 février, cette opération vise certains dépôts de marchandises spécialisés dans l’importation et la vente en catimini de nombreux produits de contrebande impropres à la consommation.

Les sources du quotidien arabophone affirment ainsi que le ministère de l’Intérieur a reçu, ces derniers temps, plusieurs informations alarmantes faisant état de graves infractions à l’importation commises par nombre de sociétés de distribution ayant pignon sur rue. Ces dernières, dont certaines ont été nommément citées dans les rapports adressés à l’Intérieur, dopent démesurément leur chiffre d’affaires en important à bas prix des produits périmés sous un faux emballage. Une fois sur place, ces produits, bons pour la poubelle ou l’incinération, retrouvent une seconde jeunesse grâce à l’inscription d’une nouvelle date de péremption.

Selon Al Massae, le ministère de l’Intérieur a aussi appris qu’une grande quantité de ces produits était actuellement stockée dans des dépôts à Casablanca, Marrakech et Agadir, dans l’attente d’être cédée à des marchands ambulants qui les écouleront sur les nombreux marchés informels qui essaiment le pays.

Pour leur part, les services des douanes ont reçu une circulaire les invitant à contribuer à cette opération en épluchant tous les dossiers d’importation, afin d’aider les autorités locales dans leur actuelle campagne contre les produits périmés.

Lait en poudre, chocolat, fruits secs, thé, farine, légumineuses, dattes… Tels sont les produits de prédilection des importateurs véreux. Les commissions de contrôle ont déjà mis à nu leurs subterfuges diaboliques, notamment cette pratique frauduleuse qui consiste à présenter des produits d’origine inconnue dans un nouvel emballage, sous une appellation et une marque déposée locales.

Ciments du Maroc : l’activité 2015 tirée par les matériaux et le béton

Par Pierre-Olivier Rouaud – usinenouvelle.com – 17/02/2016

citern10

Ciments du Maroc, la filiale d’Italcimenti au royaume vient d’annoncer des bénéfices en hausse d’un tiers et une activité en progression sensible tirée par l’activité granulat et béton. En dépit d’une marché morose, le groupe affiche une marge nette de près de 30%

La morosité du marché du bâtiment ne semble pas trop impacter Ciments du Maroc. Le groupe détenu majoritairement par l’italien Italcimenti mais coté à la bourse de Casablanca a connu une année 2015 plutôt bonne. Dans ses résultats publiés cette semaine, après un Conseil d’administration tenu le 11 février, le groupe fait état d’un chiffre d’affaires en hausse de 8,5% à 3,73 milliards de dirhams soit environ 343 millions d’euros (1000 dirhams = 93 euros).

Sur le marché marocain, de tradition particulièrement rentable pour les cimentiers, le groupe a dégagé un bénéfice net en hausse de 34,5% à 1,093 milliard de dirhams avec une marge nette de 29,3%.

Ce résultat bénéficie toutefois d’une reprise de provision (Suez Cement) de 152 millions de dirhams soit environ 13% du résultat. Pour rappel, en 2014, le résultat net du groupe (RNPG) avait stagné (-0,8%).

Le chiffre d’affaires opérationnel a progressé de 8,5% à 3,73 milliards de dirhams. L’excédent brut d’exploitation progresse de 13,3% à 1,68 milliard de dirhams

Pour rappel, Ciments du Maroc, présidé par Mohamed Chaïbi et qui emploie environ 1 000 salariés est le deuxième cimentier du royaume derrière Lafarge Maroc. Il dispose de trois usines à Ait Baha (Agadir), Had Hrara (Safi) et M’zoudia (Marrakech), un centre de broyage à Laâyoune et un autre d’ensachage à Jorf Lasfar. Il est en train de conduire un projet de centre de broyage à Dakhla dans les provinces du sud (Sahara occidental).

Ce n’est guère l’activité ciment qui a tiré le groupe : les ventes de ciment en volume de Ciments du Maroc et de sa filiale Indusaha ont enregistré une hausse de 1,2% « en ligne avec la croissance du marché », selon le communiqué du groupe.

A l’inverse, le groupe dont le siège social est situé à Casablanca a vu son activité matériaux granulat bondir de 30%. Avec une meilleure performance encore pour le béton à +38%.

Selon les commentaires des dirigeants du groupe parus dans la presse marocaine, ces résultats sont la conséquence d’un fort développement en 2015 du secteur de l’autoconstruction, notamment en zone rurale, et ce grâce aux liquidités dégagées suite à la bonne récolte agricole de 2014-2015.

UN GÉNÉREUX TAUX DE DISTRIBUTION DE PLUS DE 70%

Du côté des projets, le Conseil d’administration « a pris connaissance » sans plus de précision de l’état d’avancement des projets du centre de broyage de Kamsar en Guinée-Conakry et de Dakhla au Maroc, ainsi que du lancement de la joint venture (coentreprise) Maestro Drymix avec le groupe espagnol Puma.

Pour l’assemblée générale prévue le 29 mars, le groupe propose la distribution d’un dividende de 55 dirhams par action (+10% sur 2014), soit selon nos calculs un total de plus de 790 millions de dirhams et un généreux taux de distribution de plus de 70%.

Avec un flottant de 18,4% de son capital coté, Ciments du Maroc est la sixième capitalisation de la bourse de Casablanca où l’entreprise pèse près de 17 milliards de dirhams.

Tourisme : Grande offensive sur le marché russe

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 17/02/2016

30 médias russes découvrent les potentialités locales
La visite se poursuit jusqu’au 18 février
Un voyage de presse a été organisé pour une trentaine de journalistes russes par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), conjointement avec le Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir, dans le cadre de la stratégie dédiée au marché russe. L’objectif étant le renforcement des actions initiées par l’ONMT et les professionnels du tourisme sur ce marché porteur afin d’attirer annuellement quelque 200.000 touristes russes vers le Maroc (Ph. L’Economiste)

Un voyage de presse a été organisé pour une trentaine de journalistes russes par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), conjointement avec le Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir, dans le cadre de la stratégie dédiée au marché russe. L’objectif étant le renforcement des actions initiées par l’ONMT et les professionnels du tourisme sur ce marché porteur afin d’attirer annuellement quelque 200.000 touristes russes vers le Maroc (Ph. L’Economiste)

Abderrafie Zouiten en a fait une priorité et la machine est désormais en marche pour conquérir le marché russe. C’est ainsi que depuis vendredi dernier, une délégation, composée de 30 journalistes russes représentant la presse touristique et généraliste, a fait le déplacement à Agadir pour en découvrir les potentialités et atouts.  Un voyage de presse, organisé par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), conjointement avec le Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir, dans le cadre de la stratégie dédiée au marché russe. L’objectif étant le renforcement des actions initiées par l’ONMT et les professionnels du tourisme sur ce marché porteur afin d’attirer quelque 200.000 touristes annuellement.

Une réception a été organisée samedi matin à la wilaya à l’honneur de la délégation russe. A cette occasion, Zineb El Adaoui, wali de la région Souss Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, a présenté les potentialités touristiques de la destination en rappelant que celle-ci comprend l’une des plus belles baies du monde. «En plus du tourisme balnéaire et environnemental, la destination Agadir se prête au tourisme culturel, de santé et de bien-être», a déclaré Zineb El Adaoui. «Elle recèle également d’énormes opportunités d’investissement», a-t-elle ajouté. Lors de la présentation faite par le CRT sur les atouts de la région, les questions des journalistes russes ont porté justement sur les connexions aériennes disponibles et à venir. Mais aussi sur la capacité litière, le service… et les dispositions des professionnels du tourisme pour accueillir une clientèle russophone. «Nous sommes charmés par l’accueil chaleureux et le temps clément, mais nous nous soucions aussi du degré de sécurité dans le pays, et je vois que cette question est prise très au sérieux par les responsables», a déclaré Nina Lesina, présidente de l’Union des journalistes russes. L’ONMT compte organiser un autre voyage pour mettre les avantages et les offres de la destination Maroc au bénéfice de quelque 400 agences de voyages russes. Et ce, en plus de l’organisation d’événements culturels à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Négociations avec 4 tour-opérateurs

Durant leur séjour qui s’étale du 12 au 18 février, et en plus de la destination balnéaire Agadir, les journalistes russes vont découvrir d’autres villes marocaines. Notamment Marrakech, Casablanca et Rabat. «Nous allons  lancer une grande campagne de communication et fédérer toutes les énergies afin de séduire le marché russe», explique pour sa part Samir Soussi Riah, directeur de l’Office national marocain du tourisme à Moscou.
«Des négociations que nous avons avec quatre grands tour-opérateurs russes vont découler sur la mise en place de charters reliant Agadir et Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg», a-t-il ajouté. Ceci, en plus des vols qui seront mis en place par la RAM.

Visite d’une belle structure hôtelière à deux pas d’Agadir : le Hyatt Place Taghazout Bay

Il me faut présenter le premier hôtel qui s’est ouvert à Taghazout après des années d’attente : le Hyatt Place Taghazout Bay :IMG_5009

La visite en images pour laquelle nous avons été accompagnés très gentiment par Isabelle Leconte, Directrice des ventes :

Le hall d’entrée est majesteux, avec en ce moment, une exposition d’étonnantes sculptures de Houda Terjuman : des jardins suspendus flottants dans l’espace.

IMG_5007 L’accueil :IMG_5008L’escalier qui permet de descendre depuis l’accueil au niveau du restaurant, jardin, piscines…

IMG_4992De nombreux petits salons sont répartis en divers endroits pour profiter du calme, se reposer, lire…

IMG_5006 IMG_4981 IMG_4979

Un salon pour communiquer, très bien équipé (ordinateurs, imprimante…) :

IMG_4980

Des endroits pour se retrouver entre amis, avec une belle et originale décoration :

IMG_4991 IMG_4993

Pour les sportifs, une salle parfaitement équipée :

IMG_4986 IMG_4987

Après l’effort, le réconfort… au Spa :

IMG_4990

Pour le plaisir des tout-petits (et le repos des parents), une salle d’activité leur est réservée :

IMG_4988

Tout est prévu pour les séminaires, réunions professionnelles, conférences…
petites salles de réunion :

IMG_4983 ou grande salle équipée multimédia :IMG_4984

Pour les repas, il y a le choix : soit à l’intérieur où les chefs vous attendent :IMG_4995

soit le lunch au bord de la piscine :

IMG_5002

Les couloirs bien insonorisés agréablement décorés et bien équipés (même des distributeurs de glaçons dans les couloirs !) vous conduisent à l’une des 152 chambres ou suites :

IMG_4982 et pour chacune, un grand balcon pour profiter de la magnifique vue sur les plages ou sur le parcours de golf et la montagne.IMG_4994

A l’extérieur, un cadre exceptionnel, avec piscines, transats, coins repos…IMG_4985 IMG_5003

IMG_4996 IMG_4999

Promenades,

IMG_4997 avec une vue magnifique sur les plages depuis le « rocher du diable » jusqu’à Taghazout :IMG_4998

Les grands jardins devant l’hôtel sont plantés uniquement d’espèces endémiques qui ne sont pas gourmandes en eau !

IMG_5000 IMG_5001C’est vraiment un endroit très agréable qui ne donne pas dans le luxe tapageur et où tout est conçu pour qu’on s’y sente bien, tout simplement.

Photos M. Terrier

%d blogueurs aiment cette page :