Archives de février 18th, 2016

Agadir : Un nouveau souffle pour le CRT

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 18/02/2016

Election de Guy Marache aujourd’hui
De grands espoirs sont permis
Agadir: Un nouveau souffle pour le CRT

Si le marché national et celui de l’Arabie Saoudite boostent encore les arrivées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir, ils n’influencent cependant pas le taux des nuitées qui connaissent un recul de -8,69%

C’est «l’événement» attendu par les professionnels du tourisme à Agadir.
Le Conseil d’administration et l’Assemblée générale ordinaire élective du Centre régional de tourisme (CRT) d’Agadir Souss Massa, se tiennent ce jeudi 18 février à la wilaya de la région Souss Massa.
Guy Marache, seul candidat à la présidence, devra être officiellement élu pour le mandat 2016/2018.

Il succèdera ainsi à Salah Eddine Benhammane, le président sortant. «Nous espérons que cette nomination représentera un nouveau départ pour l’avenir de la ville et tout le secteur touristique», soulignent les opérateurs. En effet, Guy Marache, PDG du Groupe Tikida est une fine lame du tourisme, avec 48 ans d’expérience au compteur. En tant qu’investisseur dans l’hôtellerie, il a su faire des 5 unités hôtelières qu’il gère à Agadir des modèles de réussite, même en temps de crise. Tikida Beach, Riu Tikida Dunas, Tikida Palace, Tikida Golf Palace et Robinson Club enregistrent en effet de bons scores.
Par ailleurs, c’est Asmaa Oubou, chargée de la communication, qui sera désignée en tant que directrice-adjointe du CRT.

Pour rappel, le Conseil d’administration sera suivi de l’Assemblée générale ordinaire élective, conformément aux articles 20 et 22 des statuts du CRT d’Agadir. Etant donné le contexte dans lequel se tient l’élection du nouveau président, le défi aujourd’hui est de tout mettre en ordre pour tirer vers le haut, un secteur touristique qui bat de l’aile, malgré tous les atouts et potentialités tant naturelles que humaines dont regorge la région.

D’ailleurs les chiffres le prouvent, le marché est en berne en dépit de l’éclaircie apportée par l’Arabie Saoudite qui a permis une petite augmentation en termes d’arrivées dans les hôtels classés de la ville en janvier. Elle est de +1,66%. Toutefois, ces mêmes marchés n’interfèrent pas sur les nuitées, qui enregistrent un recul de –8,69%. C’est ce qui ressort des statistiques mensuelles de l’activité touristique du CRT. En revanche, les traditionnels marchés français, allemand et polonais ont connu un recul par rapport à la même période en 2015. Pas de surprise, puisque la régression s’est installée depuis de nombreux mois déjà.

La durée moyenne de séjour a, elle aussi, enregistré une baisse en janvier enregistrant 4,68% en 2016 par rapport à 5,22% en 2015. Revers de fortune aussi pour le taux d’occupation moyen dans les hôtels classés avec un recul de 9,3%, en 2016.

Cap Ghir : Grand flou autour de la station de dessalement

par Yassine Saber – leseco.ma – 17/02/2016

L’appel d’offres pour le renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Agadir par dessalement d’eau de mer a été reporté pour la 4e fois consécutive. Les acteurs locaux manquent de visibilité à cause de la suspension des travaux au sein de la station dont la mise en service est prévue en 2017 pour assurer les besoins en eau potable du Grand Agadir.

32%57144_eco_17-02-2016_p26.qxp

Les craintes des acteurs locaux à Agadir commencent à se confirmer au sujet du retard de l’unité de dessalement de l’eau de mer, censée assurer en 2017 les besoins du Grand Agadir en eau potable. C’est la 4e fois consécutive que la Direction des approvisionnements et marchés de l’ONEE-Branche Eau reporte l’appel d’offres international n°08/DAM/ET/2015 afférent au renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Agadir par dessalement d’eau de mer. Les dates de remise des offres et d’ouverture des plis, initialement prévues le mercredi 10 février 2016, ont été une nouvelle fois reportées au mercredi 30 mars 2016 alors qu’elles avaient été fixées auparavant au mois de novembre et décembre 2015.

Cette date coïncide également avec le délai où Abengao, la société andalouse chargée de la réalisation dudit projet espère convaincre ses créanciers d’engager une restructuration de ses finances avant le 28 mars, date au-delà de laquelle elle sera contrainte de se déclarer insolvable. Les travaux prévus dans le cadre de cet appel d’offres, qui est limité aux pays membres de la Banque islamique pour le développement (BID) concernent la réalisation des travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable du Grand Agadir à partir de la station de dessalement de Cap Ghir et de la station de traitement Tamri. Il s’agit entre autres de la réalisation d’une station de pompage au niveau de la station de traitement Tamri, de la pose d’une conduite d’eau potable sur un linéaire de 56 km ainsi que de la réalisation d’un réservoir (RMC1) pour une capacité de stockage de 10.000 m3 en plus de deux autres réservoirs, l’un à la localité d’Aourir et l’autre à Tassila pour des capacités respectives de stockage de 5.000 et 10.000 m3.

Difficultés financières ?
Par ailleurs, les études géotechniques ont été déjà réalisées par des laboratoires marocains de travaux publics. Au-delà du simple report de cet appel d’offres, les acteurs locaux à Agadir manquent de visibilité au sujet de la réalisation de ce projet en raison de l’année hydrologique qui s’annonce actuellement difficile pour la région du Souss-Massa devant l’absence des précipitations qui impacteront négativement le stock des barrages, surtout celui d’Abdelmoumen, le principal fournisseur des eaux d’irrigation pour l’agriculture. Aujourd’hui, des responsables locaux affirment que la suspension des travaux est liée essentiellement aux difficultés financières du groupe espagnol Abengoa, chargé de la réalisation dudit projet dans le cadre du consortium formé également d’Inframaroc, filiale de la CDG. Pourtant, les fonds ne sont pas apportés par l’entreprise espagnole en crise mais par le consortium financier mené par BMCE Bank, qui devait injecter 82 millions d’euros. D’autres attribuent ce retard à la réticence des entités relevant de la société civile au sujet de l’impact du projet sur le spot de Boilers, connu à l’international, et ceci malgré que le projet ait reçu l’acceptabilité environnementale suite au lancement d’une enquête publique de la commune de Tamri, marquée par la mobilisation des associations de surf. C’est pourquoi certains avancent même que l’ONEE compte changer l’emplacement du projet à cause de cette réticence.

Il était une fois Agadir (film documentaire allemand sur Agadir)

Source : page Facebook de Mohamed Bajalat

Le célèbre film documentaire allemand sur Agadir, qui a l’avantage de nous brosser des aspects de vie dans la Médina d’autrefois [Agadir O’fella (Kasbah) et Founty ], mais qui retrace des scènes douloureuses du Désastre.

Caravane de l’emploi 2016 : La CGEM lance un appel à participation

R. B. – challenge.ma – 17/02/2016

La Caravane Emploi et Métiers 2016 démarrera sa tournée le 25 février par la ville d’Agadir (Région Souss Massa) et l’achèvera à Casablanca (Région du Grand Casablanca-Settat) le 28 mai en faisant escale le 10 mars à Marrakech (Région Marrakech-Safi), le 24 mars à Fès (Région de Fès-Meknès), le 07 avril à Tanger (RégionTanger-Tétouan-Al Hoceima) et le 4 mai à Rabat (Région Rabat-Salé-Kénitra).

IMG_5064
A cet effet, la CGEM lance un appel à candidature aux entreprises désireuses de prendre part à la plus grande manifestation liée à l’Emploi au Maroc. Une occasion pour les employeurs de sélectionner des profils de qualité mais également d’augmenter leur notoriété.

Vidéo sur la caravane emploi 2015 :

En 2015, ils étaient près de 30 000 à visiter les différentes escales de la Caravane, dont plus de 1 500 ont décroché la promesse ferme d’un job auprès de l’une des nombreuses entreprises exposantes. Ceci sans oublier le grand nombre de visiteurs qui ont jouit de conseils en recherche d’emploi et en orientation. L’édition 2016 mettra l’accent sur « le plan d’accélération industrielle, un catalyseur intégré de la croissance » déployé par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique. Ainsi de nombreux secteurs industriels ont et auront d’importants besoins en recrutement dans les différentes régions visitées et la Caravane permettra de recruter et d’orienter les visiteurs vers ces métiers à fort potentiel.

L’auto-emploi sera aussi à l’honneur à travers le nouveau cadre juridique introduit au Maroc en 2015 et déployé par Maroc PME; le statut de l’Auto-entrepreneur, ses avantages et les opportunités qu’il offre pour exercer son activité en toute sérénité. La manifestation est animée par le groupe AmalJOB, acteur majeur du marché de l’emploi au Maroc. Le site internet dédié à l’événement est www.cem.ma.

%d blogueurs aiment cette page :