Archives de février 23rd, 2016

Agadir accueille la 4éme édition du marathon vert International le dimanche 24 avril

Et de quatre pour le Marathon vert d’Agadir ! Fidèle à son engagement de promouvoir le sport de Course à pied, l’Association Nationale de Course et Marathon (ANCM) organise, le 24 avril 2016 la 4è édition du Marathon Vert d’Agadir qui apporte son lot de nouveautés.11040836_1026314397407251_6797289864788242095_o
Fruit du succès des trois précédentes éditions, le Marathon de 42 KM s’ajoute cette année aux Semi-Marathon (21 KM) et Mini Marathon (7 KM. Trois courses organisées en même temps pour le même objectif : L’environnement. Ce rendez-vous, répondant aux standards internationaux en la matière, connaîtra la participation d’athlètes de renommée internationale, issus d’une vingtaine de pays, aux côtés de milliers d’autres passionnés

La capitale du Souss s’apprête à accueillir cette 4éme édition du Marathon International Vert d’Agadir «le premier en son genre au Maroc et en Afrique » et table cette année sur une participation record qui dépassera les 10.000 coureurs.

Initiée par l’ANCM en partenariat avec le Conseil municipal de la ville d’Agadir, le Groupe Rahal, la wilaya d’Agadir et le Conseil régional Souss-Massa-Drâa, cette manifestation sportive sera suivie par une deuxième opération de reboisement en coordination avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et qui porte sur la plantation d’un nombre d’arbres égal à celui des participants dans un espace qui sera transformé en parc de course.

Cette édition sera également ponctuée d’une série d’activités sportives et écologiques prévues dans un «Village du Marathon» spécialement dédié à cet effet.

Le choix du slogan «courons pour l’environnement» s’accommode, pour sa part, d’une pratique saine du sport allant de pair avec les efforts fournis par la ville d’Agadir, en termes de renforcement des espaces verts et de sauvegarde de l’environnement.

Le coup d’envoi de cette manifestation sera décrété «journée sans voitures» en vue de sensibiliser les usagers à l’importance de réduire les émissions de gaz à effet de serre, en plus d’autres initiatives à caractère écologique.

Une journée pétanque avec Philipe Quintais, 12 fois champion du monde au Hyatt Place Taghazout Bay

Journée détente et pétanque !
12615704_1015191435186214_3692490547181809388_o

Les vendredi 26 février et Samedi 27 Février 2016.

Formule joueur à 580 Mad/personne et par jour, incluant :

  • Stage de 2h
  • Parties libres sur nos terrains vue mer
  • Barbecue
  • Accès piscine

Formule Accompagnant à 300 Mad/personne et par jour, incluant :

  • Barbecue et accès piscine : 300 Mad

Vous pouvez réserver dès maintenant en appelant le +212 5 28 29 68 68

Selon l’ANRT, méditel, inwi et Maroc Telecom doivent accomplir plus d’efforts

Rachid Amaoui – tic-maroc.com – 23/02/2016

L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) vient de publier les rapports de la qualité de service des réseaux nationaux de télécommunications issus de la dernière campagne réalisée durant la période allant du 20 octobre au 18 novembre 2015. Les indicateurs de la QoS concernent les services voix 2G, voix 3G et Data Internet mobile 3G et renseignent notamment sur l’accessibilité du service mobile de télécommunications, sa continuité, sa disponibilité et sa fiabilité chez les trois opérateurs marocains à savoir Maroc Telecom (IAM), méditel et inwi.
Services voix 2G et voix 3G

L’indicateur le plus significatif est le taux moyen de réussite qui est égal à la moyenne des taux de réussite enregistrés pour chacun des trois opérateurs. Pour le service voix 2G, le taux moyen de réussite global est de 95.90% dans les villes. Ce taux est à la limite du seuil réglementaire. Alors qu’il est en dessous de ce seuil au niveau des autres sites. En effet, ce taux est de 92.67% sur les autoroutes, de 90.69% sur les routes nationales et de 89.61% sur les axes ferroviaires.

QoS du service Voix 3G

Pour ce qui est du service voix 3G, le taux moyen de réussite global est aussi inférieur à la valeur réglementaire. Il est de 94.27% pour l’ensemble des villes concernées. La qualité auditive des communications a également été testée sur chacun des réseaux des opérateurs concernés.
En ce qui concerne le service voix 2G, il ressort des tests effectués au niveau de l’ensemble des villes concernées que le taux global des communications parfaites est de 33,96%. Ce taux atteint les valeurs de 41,56% pour les communications acceptables, 10,93% pour les communication médiocres et 2,45% pour les communications ayant une qualité auditive mauvaise. Pour le service voix 3G, les valeurs suivantes ont été enregistrées : 32,04% pour les communications parfaites, 49,46% pour les communications acceptables, 11,55% pour les communications médiocres et 1,22% pour les appels ayant une qualité auditive mauvaise.
Service Data Internet mobile 3G sur smartphone : (L’ANRT n’a pris en considération que les réseaux de Maroc Télécom et meditel).
Le taux global de connexions réussies des smartphones aux réseaux 3G est de 99,88% pour IAM et 99,70% pour méditel. Le débit moyen de téléchargement sur smartphones pour le réseau 3G d’IAM a atteint la valeur de 4,66 Mbps dans la ville de Saidia pour un débit maximal de 8,47 Mbps relevé dans la ville de Meknès. Ces débits ont atteint pour méditel respectivement 4,11 Mbps dans la ville de Saidia et 7,53 Mbps à Rabat. Pour ce qui est de l’envoi depuis les smartphones, les débits moyens et maximaux pour le réseau d’IAM ont atteint respectivement 2,36 Mbps et 4,77 Mbps dans les ville de Saidia et Rabat. Concernant le réseau de méditel, ces indicateurs ont atteint respectivement 2,77 Mbps et 5,68 Mbps dans les villes de Saidia et Oujda.
Service Data Internet mobile 3G sur PC : (L’ANRT n’a pris en considération que l’offre CDMA/EVDO de inwi).
Le taux global de connexions réussies sur PC aux réseaux 3G est de 100% pour IAM, méditel et inwi. Le débit moyen de téléchargement sur PC pour le réseau 3G d’IAM a atteint la valeur de 3,59 Mbps dans la ville de Fès pour un débit maximal de 7,35 Mbps à Tanger. Ces débits ont atteint pour méditel respectivement 4,1 Mbps dans la ville de Saidia et 8,54 Mbps à Rabat. Chez inwi le débit moyen de téléchargement a atteint la valeur de 789 Kbps dans la ville de Fès pour un débit maximal de 2,86 Mbps dans la ville de Rabat.
Pour ce qui est de l’envoi depuis les PC, les débits moyen et maximal pour le réseau d’IAM ont atteint respectivement 1,11 Mbps et 3,85 Mbps dans la ville de Marrakech. Ces indicateurs ont atteint respectivement 2,11 Mbps dans la ville de Saidia et 5,64 Mbps à Agadir pour le réseau de méditel. Quant à inwi, les débits moyens et maximaux ont atteint respectivement 385 Kbps dans la ville de Rabat et 835 Kbps à El Jadida.

TOURISME-AGADIR : BAISSE DE TOUS LES INDICATEURS EN 2015

lnt – MAP – 23/02/2016

IMG_2657

L’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant l’année 2015 par rapport à 2014 fait ressortir une baisse en termes d’arrivées (-2,15% et de nuitées (-8,71%) .

Le nombre de touristes ayant séjourné dans les différents hôtels, résidences touristiques ou villages touristiques se situe à 884.848 touristes en 2015, contre 904.271 touristes en 2014, selon les statistiques publiées par le Conseil régional du tourisme (CRT) à l’occasion de son assemblée générale ordinaire tenue le week-end dernier.

Le nombre de nuitées enregistrées durant l’année écoulée a connu également une baisse passant de 4.557.460 nuitées en 2014 à 4.160.386 nuitées en 2015.

En revanche, l’analyse de la conjoncture touristique d’Agadir fait ressortir une hausse sensible de la part du marché national en 2015 tant au niveau des arrivées (320.247 touristes nationaux en 2015 contre 276.423 touristes en 2014, soit une hausse de 15,85%), qu’au niveau des nuitées (880.928 nuitées en 2015 contre 784.595 nuitées en 2014, soit une hausse de 12,28%).

Cette analyse fait ressortir une légère progression de 6,8% de la part du marché allemand. En effet, 86.765 touristes allemands se sont rendus à Agadir contre 81.241 touristes en 2014.

Le nombre des touristes en provenance de l’Arabie Saoudite et des Etats-Unis a augmenté également de 31,36 % et de 24% respectivement.

Le marché français a par ailleurs enregistré une baisse en 2015 tant au niveau des arrivées (145.372 touristes français en 2015 contre 179.437 touristes en 2014, soit une baisse de 18,98%) qu’au niveau des nuitées (844.802 nuitées en 2015 contre 1.121.889 nuitées en 2014 soit une baisse de 24,70%).

Le taux d’occupation moyen a enregistré dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant l’année 2015, une baisse de 5,99%, soit 50% en 2015 par rapport à 53,18% en 2014.

La durée moyenne de séjour durant l’année 2015 a enregistré une baisse, soit 4,70 jours en 2015 par rapport à 5,04 jours en 2014.

Les hôtels classés 4 étoiles et 5 étoiles et les villages touristiques s’accaparant 70,10% de la capacité litière d’Agadir avec 8.304 lits pour les premiers, 7.232 lits pour les seconds et 4.783 pour les troisièmes.

Pêche : Les représentants de 50 pays en conclave à Agadir

par Amine Harmach – aujourdhui.ma – 22/02/2016

Le secteur de la pêche représente 17% des apports mondiaux en protéines animales.

Peche

Afin d’examiner les besoins émergents de gouvernance dans ce secteur, des délégations de ministres des pêches de plus de 50 pays se sont réunis à Agadir  ce lundi 22 février 2016 avec les acteurs de l’industrie dans le cadre de la 15ème session du Sous-comité du commerce du poisson relevant du comité des pêches de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les travaux de cette 15-ème session du Sous-comité du commerce du poisson porté sur deux objectifs principaux : gérer de manière durable les produits halieutiques et assurer la sécurité alimentaires grâce à ces produits. C’est ce qu’a indiqué le représentant de la FAO au Maroc, Michael George Hage.

La secrétaire générale du département de la Pêche maritime, Zakia Driouich, a indiqué, de son côté, que les délégations présentes se sont se penchées sur la question des barrières non-tarifaires qui entravent le commerce. Il est donc très important que le Maroc prenne part et décide des normes qui vont être appliquées au commerce international, a-t-elle affirmé.

Selon la même source, les recettes issues du commerce du poisson au Maroc ont atteint 2 milliards de dirhams. Dans ce sens, le département de la Pêche maritime et grâce à la stratégie Halieutis a mis en place des mesures draconiennes qui ont fait que 93% des pêcheries à teneur commerciale sont désormais gérées par des plans d’aménagement, outre des mesures de contrôle rigoureuses pour lutter contre la pêche illicite et non-réglementée, le contrôle des navires de pêche via le système VMS (Vessel Monitoring System) sans parler de la restructuration du département de la Pêche en créant une direction dédiée au contrôle.

A noter que les travaux de cette 15-ème session du Sous-comité du commerce du poisson qui s’étendent une semaine seront consacrés également à l’établissement de normes FAO relatives au commerce.

Il s’agit d’une série de documents témoignant de l’origine légale des captures et facilitant la traçabilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement, qui pourrait constituer un outil important de réduction de la pêche illicite, but fixé par l’Assemblée générale de l’ONU.

D’après la Fao, ces travaux porteront sur l’harmonisation des critères de certification pour les exportations de poisson vers les grands marchés internationaux, où les consommateurs et les détaillants deviennent de plus en plus attentifs aux questions de qualité, de sécurité sanitaire des aliments et de légalité.

Ainsi fournir durablement ces marchés lucratifs est fondamental pour les pays en développement qui produisent l’essentiel du poisson – tant de capture que d’élevage. Le commerce international de poisson et de produits de la pêche a doublé en une décennie pour s’établir à 144 milliards de dollars en 2014.

%d blogueurs aiment cette page :