Archives de mars 13th, 2016

Produits du terroir : Maroc Taswiq encadre 15 000 coopératives

par AZIZA BELOUAS – lavieeco.com – 13/03/2016

Pour valoriser l’offre, des logos ont été créés et une plateforme de distribution installée en France. Une Bourse de l’Economie sociale sera créée afin de permettre aux producteurs de vendre à un meilleur prix.

Produits-du-terroir

Les résultats de l’audit stratégique de l’Office de commercialisation et d’exportation, rebaptisé Maroc Taswiq, ont été exposés en décembre dernier. Plusieurs scénarios destinés à clarifier son rôle et son positionnement ont été proposés et feront l’objet de discussion au niveau du gouvernement. L’une des principales pistes est de positionner l’établissement dans la valorisation de la production des produits du terroir des coopératives agricoles. En attendant, son directeur général Najib Mikou explique que «le chantier des réformes de l’organisme est aujourd’hui bouclé. Nous avons ainsi restructuré la maison et réconcilié l’OCE avec les procédures légales de gestion». Et de poursuivre: «Nous avons depuis 2009 tenu douze conseils d’administration, soit deux fois par an, ce qui a permis au conseil de remplir pleinement ses fonctions : décider de la stratégie à suivre, certifier les comptes et déterminer les budgets de Maroc Taswiq». Plusieurs outils de gestion, notamment un manuel de procédures, un organigramme, un règlement des marchés ou encore un statut du personnel sont mis en place. Les comptes sont également assainis. Egalement à l’actif de l’établissement, la certification par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) des stations de conditionnement de Berkane (capacité de 10 000 tonnes de clémentines) et de Sidi Slimane (25 000 tonnes d’agrumes).

Un incubateur des coopératives pour la valorisation des produits du terroir

Durant les cinq dernières années, Maroc Taswiq a joué le rôle d’incubateur pour les coopératives en vue de la valorisation des produits du terroir, de la création de la valeur ajoutée et de la création d’emplois. Le réseau de coopératives compte actuellement 15 000 unités contre 4000 en 2006. Dans le cadre de cet accompagnement 12 magasins solidaires, dont certains sont gérés par des franchisés, ont été ouverts dans plusieurs villes du pays, entre autres  à Casablanca, Agadir, Mohammédia et Béni-Mellal. Le panier moyen du magasin est de l’ordre de 350 DH.
Six ouvertures sont prévues à Oujda, Témara, Tanger, Rabat…

Pour la commercialisation toutes les familles de produits ont leur logo: Treasure Food (pour l’huile d’olive, d’argane), Maroc Végétal (les fruits et légumes), Novel (cosmétiques) et Oasis (pour les dattes). Pour ce dernier produit, une opération de communication sera menée dans les magasins solidaires ainsi que dans certaines enseignes de la grande distribution afin de le valoriser face aux produits algériens, tunisiens et autres…

A l’export, l’accès au marché de l’Union Européenne se fait via une plateforme de distribution implantée en France. Un guide des Bonnes pratiques de production est élaboré en vue d’obtenir l’agrément du ministère de la santé. Cela concerne essentiellement l’argane, le safran, l’eau de rose, le couscous et l’huile de cactus. «Ces produits ont un important potentiel d’exportation vers l’Italie, l’Allemagne, les Etats-Unis et la Russie», explique Najib Mikou, qui annonce le lancement imminent de la première Bourse de l’économie sociale. «C’est un projet qui me tient à cœur et qui va permettre une grande valorisation des produits du terroir et précisément le caroube, azir, argane et le piment de Béni-Mellal», argumente-t-il. Cette bourse cible les grands utilisateurs de ces produits, notamment les laboratoires pharmaceutiques, cosmétiques ainsi que l’industrie alimentaire. Ils pourront faire leurs achats à un cours fixé en fonction du marché, ce qui améliorera les revenus des coopératives dont une grande majorité tire très peu de leurs produits…

Aménagement de la zone du stade d’Agadir : Le bout du tunnel ?

par Majda Saber – aujourdhui.ma – 13/03/2016

Après concertation, la solution adoptée aujourd’hui est la prise en charge de l’aménagement et entretien de cette zone par la commune urbaine à la place des investisseurs.

Stade-Agadir-Football

Quelques années après l’ouverture du stade d’Agadir, l’aménagement et la valorisation de la zone de ce stade sont restés à ce jour en stand-by. Aujourd’hui, les prémices d’une solution sont là après de longues discussions et réflexions entre les parties concernées.

«La zone du stade est une zone où la nature du foncier est difficile et forestière. Notons qu’il est interdit de construire en dur sur les zones forestières. La direction des eaux et forêts a été très coopérative et a compris l’importance de créer une zone d’animation dans cette partie. Il nous ont dans ce sens permis de prendre une surface de sept à huit hectares sur laquelle seront réalisés des projets d’animation et de sport», souligne le directeur du Centre régional d’investissement, Khalil Nazih. Le deuxième problème auquel ont été confrontés les porteurs du projet est l’aménagement et l’entretien des parties communes entre les projets.

«Il y a une partie commune entre les projets qui doit être prise en charge par quelqu’un. Nous avons pensé dans un premier temps à l’Association des bénéficiaires qui a été créée pour prendre en charge le coût de l’aménagement et de l’entretien des zones communes entre les projets mais, vu que ce sont des petits projets, nous nous sommes rendu compte que le coût va alourdir l’investissement de base», explique le directeur du CRI. Après concertation, la solution adoptée aujourd’hui est la prise en charge de l’aménagement et entretien de cette zone par la commune urbaine à la place des investisseurs. L’acceptation a été confirmée lors de la session du mois de février.

Cependant, ce n’est une solution que pour une partie du problème qui se pose dans cette zone. En effet, une autre donne handicape le développement de cette zone sachant que les bénéficiaires ne peuvent pas construire en dur. Ce qui est une pénalisation pour certains projets.

D’ailleurs, l’un des projets a été déjà pénalisé parce qu’il a mis une clôture en dur.
«Nous sommes en débat avec les Eaux et forêts pour trouver une solution et on fait cela dans le cadre du nouveau plan d’aménagement. Pour le reste de la zone où nous avons une partie des domaines et une partie des Eaux et forêts nous allons faire un plan d’aménagement intégré uniquement pour cette zone», nous explique Khalil Nazih.

Les prémices d’une solution globale sont là. «Une volonté commune des autorités locales (wilaya, Agence urbaine, commune..) existe pour faire un plan d’aménagement sectoriel pour cette zone, chose qui est en phase d’élaboration et on va le présenter aux Eaux et forêts pour se pencher vers une solution, et pour la zone du stade et pour la zone du pôle universitaire qui avoisine le stade et le futur CHU. Le plan d’aménagement est fait», déclare-t-il.

Les Rencontres gastronomiques d’Agadir au Royal Atlas Agadir

Royal Atlas

Avec les chefs
Johan Leclerre, Chef à « La Suite » à La Rochelle, Charente-Maritime – Meilleur Ouvrier de France Cuisine en 2007
Baptiste Denieul, Chef à l' »Auberge Tiegez » à Guer, Morbihan
Rachid Maftouh, Consultant en matière de Gastronomie, Jury officiel de MasterChef Maroc 2015
Richard Hawke, Directeur de la Pâtisserie Ecole Nationale de Pâtisserie Alain Ducasse, formateur International Ecole Nationale de Pâtisserie
Ayyoub El Ouaddi, Organisateur de l’événement Festival de Méditerranée à Tanger en collaboration avec le Guide Gault & Millau en 2015

Les Rencontres gastronomiques d’Agadir au Tikida Golf Palace

Tikida Golf Palace

Avec les chefs
Laurent Trochain, Chef au « Numéro 3 » au Tremblay sur Mauldre en Yvelines, 1 étoile au Guide Michelin
Myriam Ebbahri, Marraine de l’émission populaire Mama ChefJury officiel de MasterChef Maroc 2014-2015
Jonathan Chauve, Chef formateur France et International Ecole Nationale Supérieure de pâtisserie Alain Ducasse

Message d’Isabelle Derlon

En cette nouvelle année, je suis ravie pour les deux associations pour lesquelles j’ai défendu la cause, pour obtenir des subventions parlementaires, grâce à notre Sénatrice des Français de l’Étranger Mme JOËLLE GARRIAUD.

Bravo à l’association AIDE, qui s’occupe des familles les plus défavorisées dans les montagnes de la région IMINTANOUT ainsi qu’à DARTALIBA, D’AMSKROUD, Mme Fatima Zora EL HAJI, directrice du projet, ceci va être très utile pour la rénovation de la cuisine et du réfectoire, des ordinateurs, et bien d’autres choses…

A.I.D.E. Imintanout

A.I.D.E. Imintanout

Dar Taliba Amskroud

Dar Taliba, Amskroud

Je reste à vos cotés.

Cordialement

Isabelle DERLON

Conseillère Consulaire Elue à Agadir 3 ème Circonscription du Maroc
Représentante à Agadir et sa Région de la Communauté Française du Maroc

BP 3496 Talborjt

8000 Agadir
Maroc

Trois millions de Marocains ont protesté contre les propos de Ban Ki‐moon

Plus de trois millions de Marocains ont pris part à la marche populaire pour dénoncer les dérapages verbaux du Secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, sur le Sahara marocain.

rabat_6

Plus de trois millions de personnes ont pris part, dimanche à Rabat, à la marche populaire initiée par les partis politiques, les syndicats et les organisations de la société civile pour dénoncer les dérapages verbaux du Secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, sur le Sahara marocain. La déferlante humaine a été telle que les manifestants ont entamé de manière spontanée leur marche de dénonciation avant l’heure prévue (10H00 du matin). Venus des quatre coins du pays pour prendre part à cette manifestation, les participants ont formé une véritable marée humaine qui a envahi les grandes artères du centre-ville de la capitale. Scandant des slogans patriotiques et à la gloire du Sahara marocain, les manifestants, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, ont protesté contre les déclarations biaisées du Secrétaire général des Nations Unies sur le Sahara marocain.

Royal Tennis Club d’Agadir : le tournoi « Futures »

Hier après-midi avait lieu sur les courts du Royal Tennis Club d’Agadir la finale simple messieurs du tournoi « Futures » qui s’est déroulé en présence de Madame Zineb El Adaoui Wali de la région de Souss-Massa, gouverneur d’Agadir-Ida-Ou-Tanane, de Monsieur Brahim Hafidi président du Conseil régional Souss Massa, de Monsieur Khalil Nazih  Directeur Régional du C.R.I. Souss-Massa et de nombreuses autres personnalités.

IMG_6126

Le vainqueur de cette finale a été Jeremy JAHN (GER)IMG_6119IMG_6121

IMG_6123IMG_6122A l’issue de cette finale a eu lieu une cérémonie protocolaire pendant laquelle des récompenses ont été remises en témoignage de gratitude pour services rendus au Royal Tennis Club d’Agadir, en commençant par Madame le Wali à qui un trophée-souvenir a été remis par Monsieur Ahmed Haijoub président du RTC Agadir :IMG_6129IMG_6133IMG_6136IMG_6137IMG_6138IMG_6141IMG_6144IMG_6145IMG_6146IMG_6149IMG_6150

A noter : un accord de principe à été donné à  Monsieur Ahmed Haijoub président du RTC Agadir par le président de la Fédération Marocaine de Tennis lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération pour l’organisation du premier Challenger de l’histoire d’Agadir qui sera doté à hauteur de 50 000 à 75 000 dollars.

Photos M. Terrier

Anniversaire de la création de l’Alliance marocaine des journalistes sportifs à Agadir

À l’occasion du 16ème anniversaire de la création de l’Alliance marocaine desImage1 journalistes sportifs (AMJS) , en marge du Symposium national qui s’est tenu à Agadir les 11 et 12 mars 2016 sous le thème : « le sport national à l’heure de la régionalisation avancée : la région Souss Massa comme exemple », et à l’occasion de la Journée mondiale de la Femme, le bureau local de l’AMJS a organisé, en partenariat avec le centre régional d’investissement du Souss Massa (CRI), plusieurs rencontres dont une course féminine au stade Al Inbiâat d’Agadir le samedi 12 mars 2016 à 9 h 00 au profit des femmes entrepreneurs.
Ouverte également à toutes les femmes qui souhaitaient y participer, cette course avait pour thème : « courons ensemble pour une entreprise réussie. »

 

.

Au cours de ce symposium, Harite Gabari, le seul concurrent marocain ayant participé au Dakar 2016 a été récompensé pour son mérite et son courage :12814646_742616582540642_9135929073858442107_n12705504_742616605873973_4875897594169466432_n

Et, hier après-midi, les journalistes de la presse sportive Marocaine sont venus se détendre et visiter le magnifique Crocoparc :

Le président de l'Alliance Marocaine des Journalistes Sportifs 2ème à partir de la gauche

Badredine Idrissi, président de l’Alliance Marocaine des Journalistes Sportifs 2ème à partir de la gauche

IMG_6096Crocoparc est toujours un superbe endroit à visiter, pour les plus de 300 crocodiles qu’il abrite, mais aussi pour sa collection exceptionnelle de plantes et le spectacle qu’il peut offrir : par exemple, le
dérapage d’un crocodile :IMG_6107 IMG_6108 et plouf !IMG_6111

Parmi les journalistes sportifs, quelques vedettes marocaines du sport, en particulier le footballeur Aziz Bouderbala nommé en mai 2014 au poste de directeur sportif de l’Equipe Nationale du Maroc.IMG_6105IMG_6104IMG_6110pour finir, ils ont pu déguster les délicieuses pâtisseries préparées au restaurant de Crocoparc :IMG_6116 IMG_6117

%d blogueurs aiment cette page :