Archives de mars 19th, 2016

Souss / Centres d’immatriculation : Deux nouvelles structures pour décongestionner

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 18/03/2016

Lancement de projets d’équipement et de transport dans la région
Agadir, Inezgane Aït Melloul, Tiznit, Taroudant, Guelmime… les provinces bénéficiaires
cg

Bonne nouvelle pour les automobilistes de la région du Souss. Deux nouveaux centres d’immatriculation de véhicules vont bientôt voir le jour, l’un à Inezgane Aït-Melloul et un autre à Taroudant. Pour une enveloppe budgétaire de respectivement 7 millions et 3 millions de DH. Ce qui va permettre de décongestionner et de diminuer la pression sur le seul centre existant dans le Souss et qui est localisé à Agadir. Le démarrage des travaux de construction de ces deux nouvelles structures a été lancé cette semaine par Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport.

Le coup d’envoi de plusieurs autres projets d’équipement et de transport  a aussi été donné par Mohamed Najib Boulif dans pratiquement toutes les provinces relevant de la Région Souss Massa. C’est ainsi qu’à Tiznit, un circuit dédié à l’éducation routière va être construit pour un montant de 6 millions de DH, en plus d’un circuit routier qui nécessitera 3,5 millions de DH. Toujours dans la même province, un montant de 21 millions de DH sera injecté dans des projets relatifs à la sécurité routière.

Des facilités pour les piétons

Des ouvrages d’art destinés aux piétons, sur la voie express reliant Agadir à Taroudant, seront aussi construits pour un coût global de 11 millions de DH.
A Guelmime, Mohamed Najib Boulif a inauguré une nouvelle structure  destinée aux services de proximité dans la province. Il a de même passé en revue tous les projets structurants pour renforcer l’infrastructure routière afin qu’elle puisse accompagner le développement du trafic urbain et répondre aux exigences des aléas climatiques propres à cette localité. Au niveau de la ville d’Agadir, une visite a été effectuée aux locaux de l’Institut de formation des techniciens spécialisés en travaux publics. Le réaménagement et l’équipement de cet établissement rouvert aux étudiants a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 3,5 millions de DH. Il faut préciser qu’une cinquantaine d’étudiants peuvent y suivre annuellement une formation étalée sur deux ans. L’option «routes» et «construction» sont les deux branches disponibles actuellement dans ce centre. Sachant que la branche «Gestion de transport et logistique» est également prévue pour bientôt. Pour rappel, la visite du ministre chargé du Transport s’est poursuivie pendant deux jours dans la Région Souss Massa. Elle a été consacrée au lancement de projets structurants relatifs au transport et à l’équipement.

Emballage métallique : La facture de la panne de compétitivité

par Hassan EL ARIF – leconomiste.com – 18/03/2016

La wilaya a fait évacuer une des usines de Crown Packaging bloquée à Agadir
Un vaste plan de restructuration en cours
Un chiffre d’affaires de 1,23 milliard de DH en 2015
Philippe Imhoos, consultant: «Si rien n’est fait pour l’émergence de champions nationaux, l’industrie de l’emballage métallique sera à plus de 85% entre les mains d’opérateurs étrangers» (Ph. H.E.)

Philippe Imhoos, consultant: «Si rien n’est fait pour l’émergence de champions nationaux, l’industrie de l’emballage métallique sera à plus de 85% entre les mains d’opérateurs étrangers» (Ph. H.E.)

Ça barde dans le secteur de l’emballage métallique. Depuis jeudi 3 mars, les deux usines du leader mondial Crow Packaging, situées à Casablanca et Agadir, sont à l’arrêt. Les employés en grève occupent par la même occasion les lieux de travail.  Le management a intenté une action en référé pour obtenir l’évacuation de l’usine d’Agadir. Les employés qui occupaient l’usine ont été évacués manu militari mercredi 16 mars. L’autorité (wilaya) a cette fois-ci fait valoir le droit contrairement aux précédentes occupations des exploitations agricoles il y a deux ans dans la région. L’entreprise aurait fait appel aux intérimaires pour reprendre la production.
A l’origine du conflit social, une importante restructuration de l’entreprise qui se traduit par une réorganisation de son outil industriel. Le démantèlement de lignes de production a mis le feu aux poudres. Chaque ligne emploie environ 28 salariés. «Pour le moment, quatre ateliers ont été démontés. Trois d’entre eux devraient être transférés à Agadir. Le quatrième qui emploie à lui seul 68 personnes serait transféré en Espagne. La direction ne s’est toujours pas décidée à discuter avec le bureau syndical», accuse Abderrazzak Moumine, secrétaire général du syndicat affilié à l’UMT. L’objectif du démantèlement des machines serait de recentrer une partie de l’activité, principalement l’emboutissage des boîtes, sur Agadir et de délocaliser la fabrication des couvercles auprès de l’usine Mivisa à Murcie. Ce qui, de l’avis du personnel, devrait entraîner des licenciements. D’autant que «les machines censées être transférées hors du Maroc représentent environ 70% de la production totale de Crown», affirme le syndicaliste. Pour écarter cette option, les employés sous la bannière de l’UMT ont engagé une épreuve de force avec le management. L’occasion pour remettre sur la table leur cahier revendicatif.
La direction de Crown Packaging Maroc confirme l’existence d’un plan social visant à se séparer de 42 employés sur les 400 que compte l’entreprise pour des considérations économiques. Le bureau syndical a proposé de maintenir les 42 salariés pendant quatre ans jusqu’à l’âge de retraite qui concernera en tout 90 personnes. Ce qui permettra à l’entreprise de faire des économies en termes d’indemnités de licenciement. Après avoir fait ses calculs, la direction a accepté la proposition. Le management confirme également sa volonté de transférer des lignes de production vers son usine d’Agadir pour renouveler son outil industriel.
La direction s’étonne des revendications du bureau syndical qui réclame une augmentation générale des salaires de 15%. Pourtant, la situation financière de l’entreprise n’est pas à plaindre. Elle a augmenté son capital à 163,9 millions de DH. Son chiffre d’affaires pour 2015 s’élève à 1,23 milliard de DH. A l’heure actuelle, le dialogue entre les deux parties est rompu.

Agadir, capitale de la gastronomie

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 18/03/2016

La 2e édition des Rencontres gastronomiques du 18 au 20 mars
Une pléiade exceptionnelle de 30 chefs français et marocains de la partie

1Agadir, destination gastronomique, pourquoi pas ? En tout cas, c’est dans le chef-lieu du Souss qu’une trentaine de chefs étoilés, marocains et étrangers, se sont donné rendez-vous pour la 2ème édition des Rencontres gastronomiques, organisées par Jean Colin et le Centre Régional du Tourisme d’Agadir, parrainé les chefs étoilés Régis et Jacques Marcon et par Kamal Rahal Soulami, Président de la Fédération Marocaine des Arts Culinaires.
L’évènement s’oriente cette année vers une thématique économique, qui ferait de la gastronomie un pôle d’excellence pour le développement.
Aussi les organisateurs cherchent-ils à fédérer autour de ces rencontres un parterre de professionnels réunissant acteurs politiques, économiques, touristiques et éducatifs.
Une occasion idoine pour valoriser la diversité et la qualité des produits de la mer et du terroir à travers les gastronomies française et marocaine. Notamment via des ateliers, des démonstrations et des dégustations dans des établissements célèbres d’Agadir, lors desquelles les mets seront servis dans la plus pure tradition de la haute gastronomie. Un défi aussi cette année pour les chefs qui devront rivaliser d’ingéniosité autour d’un plat emblématique, le couscous, et apprécier le lancement de plusieurs recettes élaborées par Jacques Marcon***.
Il faut préciser que le président d’honneur de cette version 2016 n’est autre qu’André Marcon (rien à voir avec les chefs si ce n’est un lien familial), président des Chambres de commerce et d’industrie de France. Il donnera ainsi à la manifestation une véritable dimension économique. D’autant plus que plusieurs visites d’entreprises et rencontres avec les chefs d’entreprises de la région Souss Massa sont prévues. Il animera également une conférence de presse sur le thème de la gastronomie et du développement économique.
La pâtisserie sera par ailleurs mise à l’honneur avec la présence d’une délégation de cinq chefs étoilés de l’Ecole nationale Supérieure de la Pâtisserie  Alain Ducasse***. Ce qui va conférer un goût sucré à la manifestation, à travers le savoir-faire des chefs de cette prestigieuse école.

Une nouvelle niche touristique?

La deuxième édition des Rencontres gastronomiques d’Agadir se poursuit jusqu’à dimanche. La manifestation, qui s’inscrit tout à fait dans les objectifs et les priorités du plan touristique national Vision 2020, est organisée par le Centre régional de tourisme (CRT) de Souss Massa. Sachant que le fondateur et créateur des Rencontres gastronomiques d’Agadir est Jean Colin, Chevalier dans l’ordre national du Mérite, qui dispose d’une forte expérience dans la conduite de projets et l’organisation de grands événements. Aujourd’hui retraité, Jean Colin est consultant en marketing et communication.

Rencontres Gastronomiques d’Agadir : Ce matin, dégustations sur le thème du couscous au Royal Atlas

Enormément de monde ce matin au Royal Atlas pour savourer les présentations de variations faites autour du coucous marocain :

Les préparations étaient faites dans un premier temps par Jacques Marcon*** et Nicolas Grandclaude, puis par Karim Ben Baba, chef de cuisine à »La Grande Table Marocaine » Royal Mansour Marrakech

IMG_6504 IMG_6507 IMG_6509C’est sûr, il valait mieux être du « côté cuisine » pour bien voir ce qui s’y passait !IMG_6495 IMG_6497 IMG_6499 IMG_6500 IMG_6501

Ce que nous avons goûté ce matin :

De Jacques Marcon*** et Nicolas Granclaude
Couscous d’épeautre et lentilles au homard d’AgadirIMG_6510

De Karim Ben Baba,
Couscous de céréales à la verveine, petits pois et crevettes royalesIMG_6511

Ces deux préparations étaient d’une grande finesse et délicieuses. Les chefs des grands restaurants d’Agadir devraient s’en inspirer pour renouveler leur carte et faire en sorte que ces Rencontres Gastronomiques laissent une trace dans nos bonnes tables d’Agadir.

Goût de France, Good France

Dans le cadre de l’opération mondiale « Goût de France, Good France », Monsieur Marc Peltot, Consul Général de France à Agadir et son épouse Liliana invitaient pour participer à cette mise en valeur de la Gastronomie Française. Cette opération est prévue partout dans le monde lundi 21 mars, sauf à Agadir !
En effet, à Agadir, « Goût de France, Good France » a été, tout naturellement intégré dans les Rencontres Gourmandes d’Agadir.
Gout de France

Un menu d’exception préparé par jacques Marcon*** : Gout de France_0001

et en images :IMG_6437

IMG_6468

IMG_6478

IMG_6482

Un petit tour des tables :

Au centre, Madame Zineb El Adaoui, Wali d’Agadir, M. Marc Peltot, Consul Général de France à Agadir et son épouse Liliana Peltot

IMG_6439 IMG_6440 A gauche, Madame Marcon, épouse d’André Marcon et à droite, Jean ColinIMG_6441 Karim Achengli, Président de la Chambre de commerce d’Industrie et de Services d’Agadir, Madame Marie-Cécile Tardieu, épouse de M. l’Ambassadeur de France au Maroc, M. André Marcon, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de FranceIMG_6442 Au centre, M. Rachdi, SodismaIMG_6443 Asmaa Oubou, Touria Boulbaroud, Kamal Rahal Essoulami et le Chef MohaIMG_6444 IMG_6445 A gauche, Martine Rebecchini, au fond Joel Cesari, Catherine BidaultIMG_6446 Monsieur Franck Patillot et son épouseIMG_6447 IMG_6448 IMG_6449  Au centre, Hélène Tassain Aboutayeb et à droite Catherine GuilletIMG_6450 Au centre, Arnaud DelarbreIMG_6451 IMG_6453 Romain, Chef de cuisine à « La Villa Blanche », Nicole, M. le propriétaire de Villate LimouneIMG_6454 Madame Achengli (en jaune) et à sa gauche, Meryem El Ouafi, Julie Boisseau Ennadifi (Tikida Golf Palace)IMG_6455 à Gauche Mohamed El Moudene, à droite Romain chef à la Villa BlancheIMG_6456 IMG_6457  Au Centre, Jean-Michel GuilletIMG_6458 Madame Colin (épouse de Jean Colin) et Gauthier Py Hyatt Place TaghazoutIMG_6459 IMG_6460 Au centre, notre ami Daniel KarbovnikIMG_6461 IMG_6462 IMG_6463 IMG_6464 De face, Philippe Alléon, Laetitia Gavini-Delarbre (Côté Court), Hassan Aboutayeb (Ecolodge Atlas Kasbah)IMG_6465 IMG_6466 IMG_6467L’allocution de M. Marc Peltot
IMG_6469 IMG_6470 IMG_6472 IMG_6474  suivie de celle de André Marcon, CCI FranceIMG_6475 et de Jacques Marcon***IMG_6476 et Franck Geuffroy, Directeur de la pâtisserie ENSPIMG_6477 Madame le Wali entourée par Fatima Targa (Palais du Jardin, Sofitel) et Jacques Marcon***IMG_6483 IMG_6485 IMG_6486 IMG_6488 IMG_6489 IMG_6490 Une belle photo souvenir pour tous !IMG_6491

Les Rencontres Gastronomiques d’Agadir : les dégustations au Bamboo Thaï

Il fallait se frayer un chemin pour s’approcher des tables de dégustation tellement il y avait du monde chez Jean-Louis !IMG_6417et tous ont pu déguster des préparations des chefs qui officiaient :

Ayman ChoukriIMG_6419 Henri Gouny IMG_6420 Jonathan Datin (ici à droite)IMG_6422 Gusto était là, pour les desserts (miam…)IMG_6423 Chantal et NicoleIMG_6424 Jean-Louis et WafaIMG_6425 Jean-Louis, avec une partie de son fan-club  : Isabelle, Fabrice, Sandrine, Wafa, Chantal et NicoleIMG_6426 Zouina Wafa !IMG_6427 IMG_6428 Les chefs Jean-Louis,Jean-Emmanuel Christ, Ayman Choukri et Kamal Rahal Essoulami, Président de la Fédération Marocaine des arts Culinaires IMG_6429 Touria, Azigzao, Agadir PremièreIMG_6430 IMG_6431 IMG_6432 Et Wafa met la main à la pâte !IMG_6433 Tout le monde apprécie : les sourires sont là pour le prouver !IMG_6434

Les brodeuses de Meknès : encore deux jours à Agadir

Plus que deux jours pour aller voir le travail unique qu’elles font !
samedi et dimanche de 10H à 18H
afiche main
%d blogueurs aiment cette page :