Archives de avril 5th, 2016

Lettre d’Information de l’Assemblée des Français de l’Etranger – Avril 2016

Téléchargez les images - 0
Téléchargez les images - 1 LETTRE D’INFORMATION D’AVRIL 2016 Téléchargez les images - 2
Téléchargez les images - 3 Téléchargez les images - 4
Téléchargez les images - 5
Téléchargez les images - 6

Téléchargez les images - 7
Téléchargez les images - 8
Téléchargez les images - 9 La 24e session de l’Assemblée des Français de l’étranger s’est tenue à Paris du 14 au 18 mars 2016.
Retrouvez ci-dessous le résumé des travaux des six commissions qui composent l’AFE.
Téléchargez les images - 10
Téléchargez les images - 11
Téléchargez les images - 12 Téléchargez les images - 13

Téléchargez les images - 14
Téléchargez les images - 15 Téléchargez les images - 16
3 au 7 mars 2016 :

25e session plénière de l’Assemblée des Français de l’étranger

Téléchargez les images - 17 Téléchargez les images - 18
Téléchargez les images - 19
Téléchargez les images - 20
Téléchargez les images - 21
Téléchargez les images - 22
Téléchargez les images - 23
Téléchargez les images - 24
Téléchargez les images - 25  Téléchargez les images - 26 Commission des lois, des règlements et des affaires consulaires

La commission a encore une fois tenu à marquer l’importance que revêt pour elle le quotidien des Français de l’étranger. L’audition de douze personnalités extérieures dont une parlementaire mais également, de nombreux représentants de la société civile, lui a permis de travailler sur les thèmes suivants :
– les déplacements illicites de mineurs (rapport ayant donné lieu à 3 résolutions adoptées par l’Assemblée) ;
– les problèmes liés à l’usurpation d’identité ;
– les consulats européens ;

En tant qu’expert, la commission poursuit son bilan de la loi du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France. Un groupe de travail proposera des pistes d’amélioration substantielles, en particulier sur les relations entre les élus et l’administration consulaire, sur la répartition budgétaire et sur le rôle des élus AFE et les moyens d’améliorer les actions au service de nos concitoyens expatriés.

Saisie par le Gouvernement, elle a émis un avis positif sur deux projets de décret relatifs au nombre de bureaux de vote par scrutin et à la composition du bureau de vote électronique.

Elle a également rendu un avis sur la question posée par le groupe Français du monde, écologie et solidarité, relative au débat sur l’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution, réaffirmant son attachement au principe de la double nationalité tel que décrit dans un avis rendu par l’AFE en mars 2012.

Lire la synthèse des travaux de la commission

Téléchargez les images - 27
Téléchargez les images - 28  Téléchargez les images - 29
Commission de l’enseignement, des affaires culturelles, de l’audiovisuel extérieur et de la francophonie

La commission a réalisé des auditions sur ces deux sujets : l’accès des lycéens de l’étranger à l’enseignement supérieur français et, avec la commission des finances, les bourses scolaires et les perspectives budgétaires de l’AEFE.

Elle a aussi auditionné M. Bouchard, directeur de l’AEFE et M. Perret, auteur d’un rapport sur l’avenir de l’enseignement français en Europe.

L’AFE a adopté des résolutions à la suite de ces auditions :
– attribution d’un INE (Identifiant National Étudiant) aux élèves de l’étranger ;
– amélioration des dispositifs d’information sur leur orientation ;
– amélioration du dialogue de gestion lors des conseils consulaires des bourses scolaires ;
– financement de l’AEFE ;
– moyens pour l’audiovisuel extérieur face au projet de création d’une nouvelle chaîne d’information en continu par France Télévisions ;

Elle a également adopté une motion (d’intérêt local) sur le passage du baccalauréat par les candidats libres en Algérie.

Lire la synthèse des travaux de la commission

Téléchargez les images - 30
Téléchargez les images - 31  Téléchargez les images - 32 Commission des affaires sociales et des anciens combattants

Durant cette 24e session, les travaux de la Commission des Affaires Sociales et des Anciens Combattants se sont concentrés principalement sur les trois défis suivants, qui ont fait l’objet de résolutions :
– Les conséquences pour les Français établis hors de France et les candidats au retour de la nouvelle Protection Universelle Maladie (PUMA), mise en place depuis le 1er janvier 2016.
– La coordination entre les différents acteurs de la gestion des personnes handicapées dans le cadre de la prise en charge des enfants handicapés dans les établissements de l’AEFE.
– L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) pour les agents de droit local et agents Français de l’Etat recrutés à l’étranger à leur retour en France.

La Commission a également procédé à un point d’actualité sur :
– Les avancées dans le domaine de la simplification des certificats d’existence.
– L’inclusion d’une clause « Etat tiers » dans les nouveaux accords bilatéraux de coordination de la protection sociale ou les accords en cours de renégociation.
– Les enjeux actuels de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE).

La Commission a enfin auditionné des représentants de l’Union Nationale des Combattants (UNC) et la Caisse Militaire Nationale de Sécurité Sociale (CNMSS) et a ainsi pu initier des contacts avec deux acteurs importants pour la résolution des questions qui concernent les militaires, les anciens combattants et leurs familles.

Lire la synthèse des travaux de la commission

Affaires sociales
Téléchargez les images - 33  Téléchargez les images - 34
Commission des finances, du budget et de la fiscalité
La commission a principalement travaillé sur :
– La fiscalité des Français de l’étranger : le remboursement de la CSG-CRDS, l’actualité des conventions fiscales bilatérales, les conséquences du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu mis en place le 1er janvier 2018.
– Le financement de l’enseignement français à l’étranger et l’évolution du réseau AEFE : l’étude de l’AFE sur les bourses scolaires a été communiqué au rapporteur spécial du budget de l’action extérieure de l’État, le député Pascal Terrasse, pour qui  «il est important que les budgets affectés aux bourses scolaires collent à la réalité des besoins».
– Les cessions du patrimoine immobilier du ministère des affaires étrangères et du développement international : contexte, bilan, investissements réalisés et réformes en cours.

Résolutions proposées par la commission et votées à l’unanimité par l’AFE :
1. Harmonisation des conditions et taxes sur les paiements SEPA «Single Euro Payment Area» (pays membres de l’Union européenne ainsi que l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et Monaco) pour les ressortissants hors zone SEPA.
2. Attribution de moyens supplémentaires au centre des impôts des non-résidents vu le nombre inhabituellement élevé de demandes de remboursement de la CSG-CRDS.
3. Reconnaissance de la singularité du patrimoine immobilier du MAEDI à l’étranger quant à sa gestion et sa conservation.

Lire la synthèse des travaux de la commission

Affaires sociales
Téléchargez les images - 35  Téléchargez les images - 36
Commission du commerce extérieur, du développement durable, de l’emploi et de la formation

Les résolutions adoptées ont pour objectif :
– de permettre aux conseillers consulaires d’exercer leur rôle de relais d’influence au sein du conseil économique et d’influence ;
– de maintenir les conseils consulaires pour l’emploi et la formation professionnelle et d’obtenir une meilleure information sur le nouveau dispositif de formation professionnelle ;
– de proposer un partenariat entre la fondation Surfrider Europe et l’AEFE pour la sauvegarde des océans, des littoraux et des espaces aquatiques.

Un groupe de travail a été constitué pour analyser d’ici la fin 2016 les missions, actions et interactions entre Business France et les CCI afin de présenter des recommandations en 2017.

La commission a auditionné de nombreuses personnalités, notamment un membre du comité stratégique de l’export, des dirigeants de « start up », le représentant de Jérémy Rifkin qui a élaboré le concept de « 3ème Révolution Industrielle » sur l’économie collaborative, le chef de pôle d’une  famille prioritaires à l’export « Mieux vivre en ville » avec Vivapolis, le président du mouvement des entreprises et représentations économiques françaises au Liban et directeur général de l’école supérieure des affaires de Beyrouth, et des membres de l’administration et de l’association des régions de France chargés de l’emploi et de la formation.

Lire la synthèse des travaux de la commission

Affaires sociales
Téléchargez les images - 37  Téléchargez les images - 38
Commission de la sécurité et de la protection des personnes et des biens

Les intervenants invités par la commission ont évoqué:
– la protection des entreprises à l’international ;
– les défis sécuritaires actuels et les perspectives dans le transport aérien ;
– la protection de l’information sensible à l’heure de la révolution numérique ;
– les enjeux, contraintes et risques du vote par internet (en audition commune avec la commission des lois, des règlements et des affaires consulaires) ;
– l’évolution et les réformes du renseignement en France depuis les attentats islamistes de 1995.

Comme c’est désormais l’usage, le directeur adjoint du centre de crise et de soutien a commenté les crises en cours et les nouvelles actions de son service.

Enfin la commission a décidé:
– de finaliser l’enquête lancée auprès des conseillers consulaires sur le volet « sécurité » de leur mandat ;
– d’élaborer un « guide » disponible sous différents supports, abordant de façon pratique et exhaustive la sécurité des Français à l’étranger, et qui devrait être mis à la disposition de nos compatriotes à l’étranger, résidents ou de passage, courant 2017.

Lire la synthèse des travaux de la commission

We Will Rock You : J-5

Communiqué de M. et Mme Boudon

Chers amis,
Suite au décès de Monsieur GEORGES BOUDON survenu le 10 Février 2016,

Une Messe sera célébrée en sa mémoire le Samedi 9 Avril 2016 à 18H.30 en l’Eglise Sainte ANNE d’AGADIR.

Yolande Boudon

Souss-Massa : Appel a creer de nouveaux circuits touristiques pour promouvoir le tourisme rural

media24.com – 04/04/2016

RDTR

– Les travaux de l`Assemblée générale ordinaire du Réseau du développement du tourisme rural (RDTR), tenue récemment à Agadir, ont été sanctionnés par un appel a créer de nouveaux circuits touristiques à même de contribuer a la promotion du tourisme rural dans les préfecture et provinces de Souss-Massa.

Les participants à cette assemblée générale ont insisté la nécessité de soutenir les expériences telles que celle du RDTR afin d’encourager les acteurs du tourisme rural au niveau de cette région qui regorge de potentialités naturelles conjuguées à un riche patrimoine naturel pour attirer un nouveau segment de clientèle touristique, indique un communiqué du Réseau.

Intervenant lors de cette AG, le président du conseil régional de Souss- Massa, Brahim Hafidi, a mis en exergue les atouts de la région à même de l`ériger en une destination touristique de premier plan.

Il a présenté, a cette occasion, certains nouveaux projets touristiques en cours de réalisation et qui viendront renforcer l’infrastructure touristique de Souss-Massa.

Evoquant l’arrivée de Tata dans la région, M. Hafidi s’est félicité des atouts de cette province qui est un apport qualitatif pour la région tout entière et à plusieurs niveaux.

A l’issue de cette AG ordinaire, cette instance professionnelle a tenu une assemblée extraordinaire pour adapter ses statuts au nouveau découpage électoral, à l`issue de laquelle M. Abdelhakini Sabri a été élu nouveau président du réseau succédant à M. Hassan Boutayyeb.

Ont pris part aux travaux de ces deux assemblées (générale et extraordinaire) des représentants de la délégation régionale du Tourisme, de la commission du développement économique et culturel du conseil régional de Souss-Massa, de la Chambre du commerce, de l’industrie, et des services de Souss-Massa, de la CGEM Souss-Massa, du Conseil régional du tourisme, des conseils provinciaux du tourisme, des espaces cl’accueil touristique de la région, de certaines communes territoriales, de l’Association des agences de voyages et de 1’Association des guides touristiques.

Pour rappel, le RDTR regroupe les structures touristiques rurales et les associations locales à vocation touristique de la région du Souss-Massa. Ce Réseau a principalement été créé en vue de dynamiser l’économie locale par un effet d’entrainement à l’échelle territoriale et in extenso à lutter contre la pauvreté inhérente à ces régions, à valoriser le patrimoine rural et préserver l’environnement.

Agadir : La région Souss-Massa peut faire mieux que 7,7% du PIB

lematin.ma – 04/04/2016

La-region-Souss-Massa-.jpg
 La région Souss-Massa regorge d’importants atouts lui permettant d’avoir une contribution au PIB national supérieure aux 7,7% qu’elle réalise actuellement, a indiqué, vendredi à Agadir, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.

«La région mérite et peut faire, j’en suis convaincue, nettement plus», a souligné Mme Bensalah Chaqroun, qui s’exprimait lors d’une réunion avec les opérateurs économiques de la région, notant que Souss-Massa est la deuxième région du Maroc en termes de création de richesses et dispose d’une économie solide et diversifiée (tourisme, pêche, agriculture et industrie). Dans l’agroalimentaire, 44% des exportations de fruits et légumes du Maroc et 50% de la production halieutique du Royaume proviennent de cette région, qui est également la deuxième destination touristique du pays de par non seulement ses atouts sur le plan balnéaire, mais aussi son arrière-pays attrayant, a indiqué Mme Bensalah Chaqroun.

La présidente de la CGEM a toutefois fait état de problèmes qui entravent l’essor économique de la région tels la connectivité aérienne qui pénalise le potentiel touristique sous-employé de Souss-Massa ou la problématique des ressources humaines qualifiées et le manque de marketing territorial. «À l’heure où nous parlons de régionalisation avancée, il n’y a pas de marque Souss-Massa, ni de marque Agadir, Taroudant ou Tiznit», a-t-elle déploré. Elle a également évoqué la problématique de l’accès aux terrains industriels viabilisés, outre la crise aigüe des retards de paiement dont souffre le secteur du BTP. De son côté, Yassine Rahmouni, membre du groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers, a souligné l’importance de la mutualisation des efforts et du regroupement autour de problématiques capables d’unir les entrepreneurs, s’arrêtant sur certaines difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises dans la région. La CGEM a mis en place une commission de dynamique régionale qui se décline en cinq axes, consistant à harmoniser le maillage régional, à promouvoir l’attractivité et le marketing territorial des régions, à encourager les relations institutionnelles et le partenariat public-privé et à assurer une production intellectuelle dans les régions et une coordination basée sur la bonne gouvernance. Ces axes de travail sont engagés dans les «Smart Plans régionaux», une feuille de route des actions à mener en vue d’insuffler une nouvelle dynamique au développement régional.

L’EnduroGP découvre le Maroc à Agadir

Première pour la nouvelle catégorie EnduroGP et première épreuve en Afrique
Ouverture de la saison les 9 et 10 avril à Agadir

Après six mois d’attente, de préparatifs et de « spéculations » en tout genre, l’EnduroGP va finalement voir le jour ce weekend à l’occasion de ce tout premier Grand Prix d’Agadir au Maroc !
Ce Grand Prix est le premier des huit et se déroulera dans la populaire station balnéaire d’Agadir. Une chaleur printanière attend donc les pilotes qui sortent tous d’une préparation hivernale très intense.

La Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) a donc confié à la Federacion Royale Marocaine de Motocyclisme (FRMM) mais aussi à la Fédération Motocycliste Suisse (FMS) et au Norton Sport Club de Genève l’honneur d’être les organisateurs qui ouvriront les hostilités d’une saison 2016 qui s’annonce sous les meilleurs auspices. Le NSC de Genève et son président Joël Udry, en collaboration avec le Club Régional Motocycliste d’Agadir sont les grands artisans du désormais célèbre Enduro d’Agadir qui fête ses 15 ans cette année.

Premier Enduro Mondial en Afrique

Agadir accueille le premier GP d'Enduro en Afrique les 9 et 10 avrilLe Norton Club de Genève ainsi que le Club Régional Motocycliste d’Agadir ont tracé un parcours de 58 kilomètres tout autour d’Agadir que les pilotes devront parcourir à trois reprises durant les deux jours de course avec un seul Time Check situé au paddock. Les pilotes effectueront donc un huit et retourneront au paddock à chaque « demi-tour » pour le ravitaillement. Ce paddock se situera sur la Place Al-Amal d’Agadir. L’Enduro Test, proche d’Aourir, sera très sinueuse tandis que la Cross Test sera localisée à côté du stade d’Adrar. L’Xtreme Test devrait offrir de magnifiques images ; en effet, elle prendra place aux abords de la Casbah Oufella, surplombant Agadir et l’Océan. Les pilotes et la caravane devraient en prendre plein les yeux ! Enfin, le Super Test vaudra, lui aussi, son pesant d’or au niveau du cadre et des images télé ainsi que des photos… Ce prologue du vendredi 8 avril se déroulera en effet sur la plage d’Agadir et offrira un style tout à fait différent où les spécialistes du sable comme le Rookie Nathan Watson (GB – KTM) devraient briller ! À signaler que la nature du terrain sera bien évidemment très aride, poussiéreuse et rocheuse.

Agadir, ville située sur la côte Atlantique du Maroc et capitale de la région du Souss-Mata est une ville ouverte au tourisme depuis les années 50. Réputée mondialement pour sa grande plage, cette station balnéaire se trouve à plus de 500 kilomètres de Casablanca et à près de 250 kilomètres de Marrakech… Rasée par un tremblement de terre dans les années 60, Agadir compte désormais plus de 600.000 habitants et vit principalement par et pour le tourisme

Pour ce premier Enduro Mondial en Afrique, c’est donc dans ce cadre majestueux et dépaysant que le Grand Prix du Maroc débutera ce vendredi 8 avril à partir de 18h00 avec le Super Test sur la plage d’Agadir.

Qui sera le premier Champion du Monde EnduroGP ?

Nambotin sera l'un des grands favoris pour le premier titre EnduroGPCe Grand Prix du Maroc va donc voir les grands débuts de la toute nouvelle catégorie EnduroGP, véritable catégorie reine où les pilotes des catégories Enduro 1, Enduro 2 et Enduro 3 pourront tous se battre pour le meilleur chrono ! Et pour ce titre de Super Champion, les prétendants sont légion… Si Christophe Nambotin (F – KTM), véritable machine lorsqu’il est à 100%, semble avoir une petite longueur d’avance, l’interrogation autour de son genou blessé et opéré fin 2015 demeure… D’autant plus que Mathias Bellino (F – Husqvarna), Champion du Monde E3 2015, semble encore plus assoiffé de titres. Alex Salvini (I – Beta) et Matthew Phillips (AUS – Sherco) seront aussi de très sérieux candidats pour le titre de Champion du Monde EnduroGP… Tout comme le pilote E3 Johnny Aubert (F – Beta) ou encore le Champion du Monde E1 2015 Eero Remes (SF – TM). Le flou, par contre, reste entier sur Ivan Cervantes (E – KTM), en proie à des problèmes physiques depuis deux ans, le quadruple Champion du Monde pourrait faire office de sérieux candidat aux titres EnduroGP et E1 s’il retrouve l’intégralité de ses moyens. Enfin, il faudra aussi compter avec les habituels pilotes E3 Lorenzo Santolino (E – Sherco), Manuel Monni (I – TM), Jonathan Barragan (E – Gas Gas) et Luis Correia (P – Beta) ou encore sur les pilotes E1 aux dents longues comme Anthony Boissiere (F – Sherco), Jamie et Danny McCanney ainsi que Mikael Persson (S – Yamaha). Ne pas oublier non plus les nouveaux pilotes Outsiders Yamaha Factory Loïc Larrieu et Cristobal Guerero qui chercheront à faire briller de mille feux la nouvelle Yamaha 450 WR-F.

Les Rookies seront aussi nombreux cette saison et pourraient bien créer la surprise. Si certaines questions subsistent sur les ex-crossmen Nathan Watson et Pascal Rauschenecker (AUS – Husqvarna), l’Américain Taylor Robert brille déjà depuis quelques années aux ISDE et pourrait bien être la surprise de la saison tout comme l’ex-crossman Davide Guarneri (I – Honda).

Junior : Qui succédera aux Mccanney ?

Davide Soreca est un des grands espoirs de la catégorie juniorTrois ans… Cela fait trois ans que Giacomo Redondi (I – Honda) court après ce titre de Champion du Monde Junior ! Barré par Phillips en 2013 puis par les McCanney en 2014 et 2015, l’Italien espère enfin atteindre le Graal. Mais les prétendants à la couronne Mondiale sont légion : de Diogo Ventura (P – Gas Gas) à Oliver Nelson (S – TM), en passant par les Honda Boys Davide Soreca (I) et Jérémy Carpentier (F) ou encore le Catalan Kirian Mirabet (Sherco). La plus grande menace pourrait aussi venir du talentueux Espagnol Josep Garcia (Husqvarna). En tout cas, cette catégorie Junior promet d’être très relevée et renouvelée !

Enfin, chez les Youth Cup 125cc, Jack Edmondson (GB – KTM) semble être le mieux armé pour aller chercher le titre. Très rapide en ce début de saison, le fils de la légende Paul Edmondson devra tout de même se méfier de l’Italien Mirko Spandre (KTM) et des Français Valérian Debaud (Yamaha) et Jean-Baptiste Nicolot (Yamaha).

Ce GP du Maroc est donc très attendu des deux côtés de la Méditerranée et nul doute que les fans de moto Marocains seront très nombreux ce week-end afin d’encourager et d’apprécier les stars de l’Enduro Mondial à Agadir où les Fédérations Marocaines et Suisses ainsi que le NSC de Genève et son homologue Marocain, le Club Régional Motocycliste d’Agadir ont préparés avec passion les grands débuts de l’EnduroGP !

%d blogueurs aiment cette page :