Archives de avril 11th, 2016

Maroc – Les accords de libre-échange n’ont pas aidé à améliorer la compétitivité de l’économie

par Boualem Alami – maghrebemergent.com – 10/04/2016

Le textile marocain menacé par le libre-échangisme outrancier de ces dernières années.

L’exemple le plus édifiant des retombées négatives des accords de libre-échange signé par le royaume est celui de l’accord avec la Turquie. En cinq ans, les importations marocaines depuis la Turquie ont doublé (9,8 milliards de DH en 2012) contre seulement 2,8 milliards de DH d’exportations. Le déficit commercial avec Ankara s’est ainsi établi à près de 7 milliards de DH en 2012.

L’ouverture tous azimuts de l’économie marocaine, avec la signature de plusieurs accords de libre-échange, n’a pas produit l’effet escompté, affirme une étude du ministère de l’Economie et des Finances portant sur la période 1998-2014.

Le constat que fait cette étude est clair : la multiplication d’accords de libre-échange a fragilisé l’économie marocaine et l’a rendue moins compétitive dans un contexte d’intégration à l‘économie mondiale.

Selon le document de la Direction des études et de la prévision financière (DEPLF), intitulé « Décomposition de la compétitivité structurelle du Maroc : Marges intensives et extensives de nos exportations », l’ouverture de l’économie marocaine a ‘’permis de réaliser des avancées significatives en matière de renforcement des échanges, d’attraction des investissements directs étrangers et de modernisation du tissu productif national’’. Cependant, ‘’elle a mis à rude épreuve la capacité de notre pays à atteindre le niveau adéquat pour affronter la concurrence mondiale, et ce, en raison de la persistance de plusieurs fragilités structurelles’’, explique l’étude, qui ajoute qu‘’il s’agit en particulier du dynamisme limité de l’offre exportatrice nationale, sa concentration sur quelques produits (textile-habillement, agriculture, NDLR) et sur quelques marchés, une forte dépendance aux importations incompressibles, la prédominance de produits à basse technologie et à forte intensité en ressources naturelles et en main-d’œuvre conjugués à une faible qualification de la main-d’œuvre et de la productivité comparativement à des pays concurrents particulièrement asiatiques.’’

Ruineuse fringale d’ALE

 Mais, l’étude tempère ce jugement en estimant que ‘’l’émergence de nouveaux relais de croissance dans les industries à haute valeur ajoutée à l’exportation, notamment la construction automobile et l’aéronautique tendent (…) à pondérer ce constat et à ouvrir de nouvelles perspectives.’’

Le Maroc a négocié et conclu entre 2003 et 2006 plusieurs accords de libre-échange. Certains ont provoqué une vive réaction de rejet, à l’instar de l’ALE avec les Etats-Unis (2004), dénoncé par les économistes comme par le mouvement associatif, car à ‘’sens unique, le Maroc n’ayant pas le potentiel pour exporter sur le marché américain.’’ En outre, cet accord supprime à 95% les droits de douane de produits américains sur le marché local. Avec la GZALE (grande zone de libre échange arabe), le royaume a également un autre ‘’ALE’’ bilatéral avec la Turquie, et un autre multilatéral (accord d’Agadir) avec la Jordanie et l’Egypte, la Tunisie et la Palestine (2004).

 Une désespérante perte de compétitivité

Les trois grands accords de libre-échange se sont avérés des semi-échecs, sinon des échecs complets. Beaucoup d’experts, dont ceux du Centre marocain de conjoncture (CMC), avaient critiqué cette  »fringale » d’ALE qui, en définitive, sanctionne l’économie marocaine, notamment l’industrie et l’agriculture.

L’exemple le plus édifiant est celui de l’accord avec la Turquie qui a fait paniquer les industriels marocains du textile-habillement, incapables de rivaliser avec leurs homologues turcs. En cinq ans, les importations marocaines depuis la Turquie ont doublé (9,8 milliards de DH en 2012) contre seulement 2,8 milliards de DH d’exportations. Le déficit commercial avec Ankara s’est ainsi établi à près de 7 milliards de DH en 2012.

«AFRICAN LION»: NOUVELLES MANŒUVRES MILITAIRES À TAN-TAN

Par Mohammed Ould Boah – le360.ma – 10/04/2016

African lion4

© Copyright : DR

Kiosque360: C’est la semaine prochaine que débutera, à Tan-Tan, une nouvelle phase des manœuvres militaires, baptisées «African Lion» (Lion d’Afrique), menées par les Forces armées royales et les forces américaines, avec la participation de plusieurs pays amis d’Afrique et de l’OTAN.

Après Agadir, au début de l’année dernière, c’est le Sud marocain, et plus exactement la ville de Tan-Tan, qui sera le théâtre, 10 jours durant, soit du 18 au 27 avril 2016, de nouvelles grandes manœuvres militaires maroco-américaines.

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia de ce lundi 11 avril, plusieurs unités des FAR et des forces américaines, formées essentiellement de GI’s et autres Marines ayant une expérience de la guerre, s’exerceront à nombre de scénarios.

Si le thème principal de cette nouvelle phase d’African Lion réside dans le développement et l’échange du renseignement militaire, d’autres scénarios sont, en effet, au menu. Ils vont de la réaction rapide et coordonnée à d’éventuelles attaques terroristes en tous genres, à l’exercice à l’apport de secours humanitaires en temps de guerre ou de catastrophe naturelle.

Selon Al Ahdath, et dans cadre des préparatifs de ces manœuvres, la ville d’Agadir accueille, depuis la mi-mars, des stages sur le renseignement militaire, stages dispensés par de hauts gradés de l’armée US au profit de 14 officiers et 6 soldats marocains, ainsi que 8 officiers de l’armée mauritanienne.

Participeront à l’African Lion 2016, en plus des FAR et de l’armée américaine, des militaires de l’OTAN venus d’Allemagne, du Canada, d’Espagne, de Grande-Bretagne, de Hollande et d’Italie, ainsi que des éléments des armées mauritanienne, tunisienne et sénégalaise.

EnduroGP – Agadir: le Français Mathias Bellino premier vainqueur

atlasinfo.fr – 10/04/2016

Le pilote français, Mathias Bellino, sociétaire de l’écurie Husqvarna, a remporté le Grand Prix d’Agadir, disputé pour la première fois en terre africaine en ouverture du Championnat du monde Enduro 2016. 

EnduroGP - Agadir: le Français Mathias Bellino premier vainqueur
Le Grand Prix d’Agadir a vu donc les grands débuts de la toute nouvelle catégorie EnduroGP, véritable catégorie reine où les pilotes des catégories Enduro 1, Enduro 2 et Enduro 3 pourront tous concourir pour le meilleur chrono.

« Il fallait rester concentré en permanence et éviter les pièges du circuit qui est vraiment compliqué avec des traces et des ornières qui changent sans arrêt ! Mais je suis très heureux de cette victoire pour mon retour sur un 4 temps car nous avons commencé les tests d’avant saison assez tard mais mon team a heureusement réalisé un super boulot », a déclaré Mathias Bellino à la presse, se félicitant d’être le premier pilote à remporter une manche de l’EnduroGP tout en étant le premier Enduriste à s’imposer en Afrique dans le cadre d’un championnat du Monde.

Avec le Motocross et le Trial, l’Enduro est une des trois disciplines principales de la moto tout terrain.

C’est une épreuve de régularité sur une longue durée (6 à 9h par jour de course) qui se compose de portions à réaliser dans un temps imparti, généralement sur des chemins ouverts à la circulation (appelés liaisons), et de secteurs chronométrés fermés à la circulation (appelés spéciales).

Chaque tour, de 75km en moyenne, est composé à 80 pc de liaison, où il faut allier endurance et technique pour perdre le moins de temps possible. Pour se départager, 2 ou 3 spéciales chronométrées sont présentes sur le parcours.

Après Agadir, les 7 étapes restantes se dérouleront à Gouveia (Portugal), Grevena (Grèce), Heinola (Finlande), Enkooping (Suède), Gordexola (Espagne), Fabriano (Italie) et Cahors (France).

La tenue de cette première étape du championnat du monde à Agadir est le fruit d’un travail de longue haleine du Club Régional Motocycliste d’Agadir qui a milité pendant cinq ans à cette fin.

Le Grand Prix d’Agadir a été organisé en partenariat avec la Fédération Suisse de Motocyclisme, la Fédération Royale Marocaine de cyclisme et le Norton Sport Club de Genève.

Hier, au Sofitel Thalassa Sea and Spa Agadir, So Africa Sensations Beach Party

Dans le cadre de So Africa Sensations, Beach Party hier après-midi au Sofitel Thalassa Sea ans Spa

A2 RV

La préparation, hier en fin de matinée :12974483_951886844906542_3348637724430677665_net tout est mis en place à l’arrivée des invités :12993636_951911218237438_6866645221793220560_n12932665_951911238237436_3291514848494409256_n 12963759_951911178237442_1771286977802946222_n 13000344_951911251570768_876713709889626233_nPlus tard, dans l’après-midi, après le somptueux buffet préparé par Sofitel, shooting photos sur la plage :IMG_7307 IMG_7308 IMG_7311 IMG_7313 IMG_7315 IMG_7316 IMG_7317 IMG_7319

Le vent soufflait fort et la mer avait pris une couleur verte :IMG_7318

 

Hier, à Crocoparc avec Dacia – Sodisma

Sodisma exposait ce week-end ses modèles à Crocoparc, en particulier le dernier Duster.

Beaucoup de monde, en particulier, le Duster Club d’AgadirIMG_7275IMG_7276 IMG_7285 Une belle brochette de Dusters !IMG_7302

Un parcours spécial était aménagé à côté de Crocoparc pour tester le Duster et j’ai été invité à le faire :IMG_7287C’est Nathalie, la coiffeuse de Nicole à qui j’avais confié l’appareil photo qui a fait le reportage :IMG_7277 IMG_7278 IMG_7279 IMG_7280 IMG_7281 IMG_7284 IMG_7286 IMG_7288 IMG_7289 IMG_7290 IMG_7291 IMG_7292 IMG_7293 IMG_7294 IMG_7295Nicole était montée à l’arrière comme passagère : même pas peur !IMG_7296

Driss m’a fait remarquer que je rendais la voiture un peu poussiéreuse :IMG_7299IMG_7297IMG_7283IMG_7301

Et ça s’est terminé à la table de Crocoparc pour un bon repas !

We Will Rock You au Hyatt Place Taghazout

C’était samedi soir…

Une très belle soirée où nous avons pu admirer des tas de belles choses.
Déjà à ‘arrivée, nous avons remarqué que certaines des statues de Gérard Iffrig s’étaient déplacées pour aller se mettre à l’eau !
Un nouveau décor pour elles, qui constitue une nouvelle exposition :
IMG_6976 IMG_6979 IMG_6980 IMG_6982 IMG_6983 IMG_6984

Le staff du Hyatt Place est là pour veiller à ce que tout se passe bien pour tout le monde :IMG_6989

Lita accueille les invitésIMG_6974 avec Pascale et EvelyneIMG_7003IMG_6992

Un petit tour des tables :IMG_6991 IMG_6993 IMG_6994 IMG_6996 IMG_6997 IMG_6998 IMG_6999IMG_6995Un joli bibi que l’artiste peintre Hasna Njima a créé pour elle :IMG_7001

Le défilé débute par la présentation de caftans de haute couture (entièrement faits à la main) créés par Fatima Chebihi de RabatIMG_7007 IMG_7011 IMG_7014 IMG_7019 IMG_7021 IMG_7027 IMG_7032 IMG_7038Et ça se déchaîne , en musique avec les modèles de Lita !IMG_7045 IMG_7047 IMG_7050 IMG_7054 IMG_7055 IMG_7058 IMG_7060 IMG_7065

Parfaits les éclairages : Jany Magnen est aux commandes !IMG_7145IMG_7067 IMG_7070 IMG_7072 IMG_7073 IMG_7076 IMG_7078 IMG_7080 IMG_7081 IMG_7086 IMG_7089IMG_7093 IMG_7095 IMG_7098 IMG_7109 IMG_7111 IMG_7114 IMG_7115 IMG_7121 IMG_7127 IMG_7134IMG_7137IMG_7141IMG_7142IMG_7143IMG_7150IMG_7163IMG_7165IMG_7152IMG_7153IMG_7170IMG_7157IMG_7160IMG_7167IMG_7169IMG_7168IMG_7174IMG_7176IMG_7179IMG_7180Quelques autres caftans de Fatima :IMG_7181IMG_7185IMG_7189IMG_7193IMG_7194IMG_7197IMG_7199IMG_7203IMG_7205IMG_7207IMG_7209IMG_7211Et la chanteuse Soukaïna a revêtu la robe de mariée :IMG_7215 IMG_7219 IMG_7222 IMG_7224 IMG_7225

We will rock you !IMG_7230 IMG_7231 IMG_7232 IMG_7233Fatima Chebihi au centre, avec les mannequins qui ont porté ses caftans

IMG_7240IMG_7236 IMG_7243

Ouf, c’est fini, tout s’est magnifiquement passé ! Evelyne et Lita peuvent maintenant respirer IMG_7239Evelyne peut se lâcher, féliciter les mannequins et se retrouver en familleIMG_7267IMG_7273IMG_7268

Et maintenant, on danse dans la bonne humeur pour la fin de cette belle soirée si réussieIMG_7245 IMG_7247 IMG_7248 IMG_7249 IMG_7250 IMG_7252 IMG_7254 IMG_7255 IMG_7257 IMG_7259 IMG_7260 IMG_7261 IMG_7262 IMG_7263 IMG_7264 IMG_7265Bravo à tous ceux qui ont participé au succès de cette merveilleuse soirée !

Photos M. Terrier.
Vous pouvez agrandir chacune des photos en cliquant dessus.

%d blogueurs aiment cette page :