Souss Massa : Les clés pour rendre les femmes plus autonomes


Par Fatiha NAKHLI – leconomiste.com – 12/04/2016

Search for Common Ground Job Vacancy

La caravane «Tout le monde gagne» fait escale à Agadir
Search For Common Ground travaille avec des partenaires locaux

L’accès des femmes en situation difficile aux activités génératrices de revenus est le cheval de bataille de Search For Common Ground (SFCG). Une organisation qui œuvre pour la promotion d’une culture du respect mutuel et du dialogue en faveur d’une société démocratique, au sein de laquelle la voix de tout le monde est entendue. C’est ainsi que SFCG travaille pour renforcer les capacités des individus, des organisations, des institutions et des gouvernements, pour une meilleure coopération et une résolution constructive des conflits. Et c’est dans ce cadre qu’a été mis en place le projet: «Tout le monde gagne,  promotion de l’autonomisation socioéconomique des femmes au Maroc», financé par Middle East Partnership Initiative (MEPI). La caravane s’est arrêtée vendredi dernier dans le chef-lieu du Souss pour aller à la rencontre des femmes de la région. L’occasion pour leur présenter un mélange de techniques afin de répondre à certaines questions clés qui bloquent leur autonomisation socioéconomique. L’objectif est aussi de fournir aux femmes et aux organisations des compétences pour améliorer leurs relations avec les autres associations, leur présence dans les médias et leur efficacité globale en tant qu’organisations. Ce travail de partenariat entre SFCG et les organisations, puis entre les organisations elles-mêmes, permet ainsi au projet de s’installer dans la durée et d’accroître ses retombées.

Dar Si Hmad, un partenaire
368Dar Si Hmad pour le développement, l’éducation et la culture est l’un des partenaires de SFCG au niveau du Souss. Cette association développe des opportunités pour la région d’Agadir, en faveur des populations de l’Aït Baamrane et pour l’ensemble de ses collaborateurs et partenaires. C’est ainsi que des projets d’éducation et de subsistance ont été créés afin de renforcer les techniques et compétences de la population locale, tout en respectant les ressources naturelles et l’environnement. Il faut rappeler dans ce sens que Dar Si Hmad a mené le projet de collecte de brouillard pour fournir de l’eau courante dans un village à Sidi Ifni (Cf. notre édition du 16/3/2015). Ce projet innovant comprend un système de gestion locale à destination des villageois pour réparer le système de pointe de collecte de l’eau ainsi que des programmes d’éducation pour les filles et les femmes du village. Le personnel de Dar Si Hmad éduque également la communauté à l’importance de la préservation de l’eau. D’autres projets comprennent l’apprentissage à distance visant à soutenir l’éducation des jeunes filles dans les villages reculés, le soutien du développement des coopératives d’argan, la promotion de l’échange interculturel à travers des écoles sur le terrain et la formation linguistique en collaboration avec des universités étrangères et des chercheurs indépendants. Dar Si Hmad promeut par ailleurs la culture locale, l’histoire et le patrimoine, et aspire à être une plateforme pour les échanges culturels et intellectuels aux niveaux national et international.

Intégration de l’approche genre

Pour rappel, Search For Common Ground  travaille au Maroc depuis 2001. Elle a supervisé le 8 février dernier à Rabat la création du réseau «Autonomisation et droits, pour l’indépendance socioéconomique des femmes». Ce réseau est né de la vision d’une société équitable envers les femmes en situation difficile, garante de leur dignité, capable de leur assurer des opportunités d’autonomisation socioéconomique, des choix multiples et des moyens de participation dans la conduite vers le développement et la construction d’une société démocratique. Et ce, notamment à travers l’intégration de l’approche genre dans toutes les politiques sociales et économiques. Mais aussi via le renforcement des compétences des associations, des coopératives et des organisations de la société civile pour l’autonomisation économique des femmes. Après Agadir, la prochaine escale de la caravane est Laâyoune.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :