Rencontre nationale du cinéma amateur et du film d’environnement de Chefchaouen. En lice : « Donnez-moi ma liberté » de Ouidad El Kachradi (Agadir) « J’ai besoin de la vie » d’Abdelhadi Belkhedar (Agadir)

libe.ma – 16/05/2016

Dix-huit films sont en lice pour la 8ème édition de la Rencontre nationale du cinéma amateur et du film d’environnement de Chefchaouen, prévue du 25 au 28 mai courant, a annoncé vendredi l’Association Talassemtane pour l’environnement et le développement.

9483125-15216104Selon un communiqué de l’association, dix courts-métrages de fiction ont été sélectionnés pour participer à la première compétition du « Grand Prix de Chefchaouen » et huit films ou documentaires sur l’environnement à la deuxième compétition du « Prix de Talassemtane pour les films environnementaux », parmi les trente demandes reçues par l’administration du festival, rapporte la MAP.
Le comité de sélection, composé de l’acteur Hamid Boukili et du directeur du festival Mohamed Setar, s’est basé sur plusieurs critères lors du choix des films participants, à savoir la qualité de la voix et de l’image, l’originalité de l’histoire et le respect des règles cinématographiques, le scénario et le respect des règles de la compétition officielle, l’année de production (2015-2016).
Il s’agit de « Saveur de pommes » d’Idriss El Bayn (Settat), « -18 » de Saida Sabir (Marrakech), « Retour vers le futur » de Youssef Kamich (Tétouan), « Derrière l’image » d’El Mahjoub Ayoub (Rabat), « Silence d’un chat » d’Aznak Ayat (Tétouan), « Amazigh » de Mustapha El Gouch (Tanger), « Ma mère » de Nabil Jawhar (Settat), « Donnez-moi ma liberté » de Ouidad El Kachradi (Agadir), « Pièces de sable » d’Ibrahim Jbilou (Zagora) et « La pomme » de Morad Aabari (Berrechid).
Ces films seront en lice pour remporter trois prix, à savoir: « Grand Prix de Chefchaouen », « Prix de Rass Elmaa » et « Prix Outta Hamam ». Le jury de la compétition officielle sera présidé par le réalisateur marocain Mohamed Zineddine.
S’agissant des films concourant dans le cadre de la compétition des films environnementaux, la sélection comprend « Ain Bani Harchan » de Mohamed Berrada (Tétouan), « La problématique de l’eau potable à Tétouan » d’Ahmad Senhaji Hamchaoui (Tétouan), « L’homme » d’Adil Machkour (Tanger), « J’ai besoin de la vie » d’Abdelhadi Belkhedar (Agadir), « L’arbre de la vie » de Hassan Amimi (Chichaoua), « Khouribga: la ville de la poussière »  d’Issam Chahbouni (Khouribga), « L’autre facette du cactus » d’Abdemajid Aoulid (Casablanca) et « Retour » de Mounir Olouane (Settat). Le « Grand Prix de Talassemtane pour les films d’environnement » sera remis au meilleur film ayant été désigné par le jury. Un deuxième prix de la « Meilleure idée pour la sensibilisation aux problématiques de l’environnement » sera aussi décerné.
Cette manifestation cinématographique, qui verra la participation de l’Espagne en tant qu’invitée d’honneur, est organisée en coopération et avec le soutien du Centre cinématographique marocain, l’Agence de développement du Nord, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et les autres partenaires locaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.