Archives de mai 24th, 2016

Coopération Nantes-Agadir – Signature d’une convention de partenariat relative à un projet de transport en commun écologique

.

Une cérémonie de signature a eu lieu le jeudi 19 mai 2016 à la mairie d’Agadir. Il s’agissait de renouveler la convention de partenariat entre les neufs communes du « Grand Agadir » et les 24 communes de « Nantes Métropole ».

img_3282

Cette convention, d’une durée de 5 ans, permettra à la ville d’Agadir de recevoir appui et conseils de Nantes Métropole en vue de la mise en service d’un réseau de bus à haut niveau de service. La convention a été signée par MM. Salah El Malouki, maire d’Agadir et Président de la communauté de commune du Grand Agadir et par M. Bertrand Affile, maire de Saint-Herblain et 2ème vice-Président de Nantes Métropole.

img_3286

De nombreuses personnalités, dont le secrétaire général de la Wilaya du Souss Massa, M. Jamal Anwar, et les maires des 8 autres communes concernées par le projet, des élus et des représentants de la presse, ont assisté à l’évènement qui s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse et qui fut agrémenté d’un concert offert par M. Driss El Maloumi et ses musiciens.

 

Violence juvénile : Lancement d’un guide de sensibilisation sur la violence sexuelle à l’égard des enfants

MAP-lematin.ma – 23/05/2016

À la découverte des plus belles baies africaines

rewmi.com – 23/05/2016

Quand la mer s’immisce à l’intérieur des terres, le résultat est souvent d’une beauté extraordinaire, propice au calme et à la détente. Et très souvent, cela donne lieu à des panoramas féeriques.

Les baies ont un fantastique pouvoir d’attraction, et depuis l’explosion du tourisme, dans les années 1980, elles sont devenues les endroits privilégiés des touristes. Et comme les belles choses méritent une attention particulière, un club restreint comprenant 29 baies a été créé en 1997 (Club des plus belles baies du monde, dont l’objectif est la promotion et la valorisation des baies d’une qualité exceptionnelle), avec à son sein 8 baies africaines parmi les plus belles du monde.

Baie du Sine Saloum (Sénégal).

Baie Sine Saloum

Ses bolongs (bras de mer) en font l’un des plus beaux sites du Sénégal. Située dans la région naturelle du Sine Saloum (Nord de la Gambie, sud de la Petite-Côte du Sénégal). La volonté des populations locales à préserver la nature a permis son inscription en 2011 comme patrimoine de l’Unesco. Chaque année des milliers de touristes s’y rendent pour profiter de la nature, du balaie des oiseaux et autres animaux. Cette région naturelle en plus de posséder une magnifique baie, offre un panorama superbe.

Baie de la Table et False Bay (Afrique du Sud).

False bay

Les baies de la Table et de False sont situées à l’extrémité méridionale de l’Afrique (Ville du Cap), là où convergent les eaux froides de l’Océan Atlantique et les eaux chaudes. Elles permettent chaque année à la ville du Cap de d’accueillir de millions de touristes qui y viennent pour profiter du soleil et de la beauté qu’elles dégagent.  Au large de la baie se trouve l’île de Robben Island, et son célèbre pénitencier où le leader noir Nelson Mandela a été emprisonné.

Baie de Mindelo (Île de Sao Vicente – Cap-Vert).

Baie de Mindelo

Elle fait partie de l’archipel du Cap-Vert, situé au large du Sénégal et de la Gambie. Grace à ses atouts, La baie de Mindelo (qui porte le nom de la ville qui l’abrite), fait partie de ces atouts qui font du Cap-Vert une destination touristique très convoitée, elle doit sa forme panoramique à l’origine d’une caldeira, un cratère fréquent dans les régions volcaniques.  Mindelo est aussi devenu une ville célèbre pour sa musique et ses musiciens, c’est la ville natale de la célèbre chanteuse capverdienne Césara Evora.

Baie d’Agadir et baie d’Al Hoceîma (Maroc).

Baie Agadir

Al Hoceima

Arpentez la côte marocaine et vous tomberez sans faute sur les baies d’Agadir et d’Al Hoceîma, considérées comme les plus ensoleillés du monde. Ville touristique Agadir accueille chaque année des milliers de visiteurs et sa baie qui offre un magnifique spectacle de plage au sable fin de 9 kilomètres est très sollicitée. De son côté, la baie d’Al Hoceîma (dans la ville de Hoceîma) est située dans le Rif, chaine montagneuse du Maroc et est très sollicitée par les surfeurs venus du monde.

Baie de Diego-Suarez (Madagascar).

Baie Diego Suarez

Située à l’extrême Nord de Madagascar dans la ville de Diego-Suarez, qui tire son nom de deux navigateurs portugais Diego Dias et l’amiral Suarez. Lieu incontournable dans les circuits touristiques à Madagascar, la baie de Diego-Suarez offre un spectacle unique, envoutant qui attire de nombreux occidentaux et populations locales. Historiquement la baie a été  au XVIe siècle, un refuge pour les populations lors de l’occupation des portugais, elle a été solidement défendue par ses différents occupants. On découvre jusqu’ici des traces de ces efforts inscrits partout dans les paysages.

Baie de Pemba (Mozambique).

Baie Pemba

C’est la troisième plus grande baie intérieure au monde avec 2 kilomètres de large à l’embouchure, elle s’étend sur 375 kilomètres carrés. Elle se situe dans la ville portuaire de Pemba au bord du canal de Mozambique. Limite naturelle entre le vert du bush et le bleu émeraude de l’océan, la baie Pemba une d’une beauté rare. Elle est un lieu de rendez-vous pour de nombreux adeptes de la plongée sous-marine.

AMANE SOUSS : UNE SECONDE LIGNE DE PRODUCTION À AGADIR

par Yassine SABER – leseco.ma – 23/05/2016

La société des eaux minérales Al Karama, filiale agroalimentaire de Ynna Holding, compte lancer une seconde ligne de production de 30 millions de litres au niveau de son usine d’embouteillage à Ait Melloul, pour le format 1,5 litre et 50 centilitres.

Amane-Souss

La société des eaux minérales Al Karama, filiale agroalimentaire de Ynna Holding, compte lancer une seconde ligne de production de 30 millions de litres au niveau de son usine d’embouteillage à Ait Melloul certifiée ISO 9001 V 2008, en matière de Qualité et ISO 14001 en Environnement. La capacité de production devrait atteindre près de 60 millions de litres, car la société est décidée, à partir de l’année prochaine, à lancer sur le marché marocain son format 1,5 litre et 50 centilitres. «Grâce à cette ligne de production, notre package sera complet et la nouvelle gamme de produits sera jointe aux deux formats déjà commercialisés sur le marché marocain, depuis octobre 2015, à savoir 5 litres pour le segment de familles et 3 litres pour les jeunes», explique Mounir El Bari, directeur général d’Al Karama.

Aujourd’hui, le lancement de Amane Souss a nécessité un investissement de 40 MDH. Cette eau de table, minéralisée par système d’ultrafiltration et d’osmose inverse, au sein de l’usine d’Ait Melloul, est mise dans une écobouteille opaque et de couleur bleu azur. «Le choix de la couleur de la bouteille n’est pas fortuit puisqu’il permet de préserver l’eau des rayons du soleil et l’aide à conserver sa qualité à l’intérieur de la bouteille, surtout qu’au niveau du Maroc, la chaîne de froid n’est pas très bien respectée et les commerçants stockent leurs marchandises en plein soleil», ajoute Mounir El Bari.

De surcroît, un laboratoire interne contrôle l’eau embouteillée plusieurs fois par jour à travers des analyses physico-chimiques et micro-biologiques tandis qu’un système d’identification garantit la traçabilité permanente des bouteilles. Jusqu’à présent, Amane Souss, qui puise sa dénomination de la culture amazighe, a écoulé plus de six millions de litres, principalement sur les marchés du sud du Maroc, grâce à son ancrage territorial et à sa proximité. Le réseau mise sur la proximité et donne la priorité aux circuits locaux, notamment les épiceries, grandes et moyennes surfaces, cafés, hôtels et restaurants. D’une superficie de 5.000 m², l’usine d’Ait Melloul, dispose d’une capacité de stockage 1.000 palettes.


Mounir El Bari

Directeur général de la société des eaux minérales Al Karama

«Nous comptons lancer d’autres usines»

Les Inspirations ÉCO :  Après le lancement de cette nouvelle gamme de produits, comment définissez-vous le nouveau positionnement de votre entreprise ?
Mounir El Bari : Nous avons  voulu qu’Al Karama se positionne d’une façon régionale. Nous avons lancé cette unité d’embouteillage au sein de la zone industrielle d’Ait Melloul pour nous rapprocher des consommateurs du sud marocain et pour leur offrir un produit haut de gamme à des prix raisonnables. Actuellement, la concurrence sur le marché se base essentiellement sur la question du prix, et l’industrie de l’embouteillage de l’eau en général est une industrie de proximité. Vu la cherté du coût de la logistique qui n’est pas encore très bien développée, nous avons opté pour ce rapprochement du client final. Nous avons adopté cette stratégie pour une meilleure proximité et nous comptons lancer d’autres usines dans d’autres régions du Maroc.

En termes de maillage régional, comment se porte le réseau de la société des eaux minérales Al Karama ?
Aujourd’hui, la distribution de notre produit «Amane Souss» se fait dans des villes qui sont proches d’Agadir, à savoir Essaouira, Marrakech et Safi, mais on s’est positionné aussi, dans des villes consommatrices de l’eau et dont le pouvoir d’achat est élevé, notamment Casablanca, Rabat et bien d’autres. Nous sommes présents dans le circuit traditionnel, les CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants) surtout les hôtels qui consomment la bouteille de 5 L, mais aussi les GMS (Grandes et moyennes surfaces).
 
Combien représentent les GMS dans votre distribution ?
Aujourd’hui, les GMS représentent environ 7%, mais notre objectif est d’arriver à 25%, à partir de l’année prochaine. Ce réseau commence à prendre de l’ampleur puisqu’il représente 20% du business au Maroc. Compte tenu du démarrage de notre activité, nous comptons également référencer toutes les enseignes durant cette année.

Comptez-vous lancer d’autres usines ?
En effet, nous comptons lancer d’autres usines régionales au Maroc et répondre à la demande des consommateurs qui habitent dans des endroits où la logistique n’est pas bien développée. Nous avons aussi des plans pour le développement de Aïn Soltane sur le territoire marocain.

%d blogueurs aiment cette page :