Décès de Michael Le Cars

Je viens d’apprendre par un mail d’Albino Fernandes qui m’a été communiqué par Régine, le décès de Michael Le Cars.
Voici le mail :

C’est avec une immense tristesse que j’écris ce message

Pierre le Cars vient de m’apprendre que son fils cadet, Michael âgé de 45 ans vient d’être emporté par la maladie

Michael est décédé des suites d’un cancer récidiviste qu’il combattait depuis plusieurs mois, entouré par l’amour et les bons soins de Pierre et Françoise.

Les éminents spécialistes de cette maladie  qui ont eu a soigner Michael ont été impuissants.

Pierre qui est très courageux m’a demandé de vous associer à sa douleur tout en insistant qu’il s’excusait de ne pas pouvoir le faire lui même.

Vous comprenez maintenant pourquoi il n’est plus présent dans nos échanges depuis de si long mois.

Je vous demande de bien vouloir associer les amis qui ne sont pas destinataires de ce mail à la peine de nos chers amis Pierre et Françoise ainsi que leurs enfants et petits enfants.

Pierre Le Cars
9 place Gilles de RAIS
85130 TIFFAUGE

Pour ceux qui ne le connaissent pas, voici une présentation de  notre ami Pierre Le Cars tirée de la page « Les Quartiers d’Agadir La Ville Nouvelle » qui figure sur ce blog.
(© Copyright 2013 – MFD )

Pierre Le Cars est né en 1940 à Nantes.
Il avait 11 ans lors de son arrivée à Agadir en 1951.
Son père était alors directeur pour le Maroc de l’entreprise de Travaux publics Girardin et sa mère, une artiste qui l’initiera très tôt à la peinture.

Diplômé de l’École des Beaux-Arts d’Angers, de l’École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles de Roubaix (ENSAIT), de l’Académie Léonard Vinci de Rome,

« Pierre LE CARS est l’un des rares artistes chez lequel se confondent l’esprit de géométrie et l’esprit de finesse. On ne peut, en effet, séparer en lui l’intelligence étayée par une culture scientifique solide, acquise au cours d’études d’ingénieur, de cette fonction sensible qui, chez l’artiste, apporte de façon plus ou moins consciente les éléments affectifs et intuitifs, sans lesquels l’oeuvre serait privée de sa personnalité véritable » (Michel Maison, journaliste et critique d’art).

 Pierre Le Cars a réalisé différentes œuvres qui nous évoquent le Sud marocain et Agadir, comme ce magnifique triptyque, très puissant symboliquement, qui porte le nom de « Souvenirs, Destin, Renaissance » peint à l’occasion du cinquantenaire du séisme.

(Le triptyque se lit de droite à gauche)assemb10 (1)

Détails du triptyque avec les présentations de Pierre Le Cars :

toile_10

Notre Agadir, notre vécu… L’Atlas sous un ciel de chergui et la présence des portraits de Berbères et Saharaoui.
Le symbole de Talborjt, de Yachech, de la Mosquée surmontée de son minaret et le blanc de la Ville Nouvelle: ses rues ,ses aménagements bien orchestrés, ce mélange de terre , de sable et d’asphalte.
L’ombre de la sauterelle rappelant l’invasion de 1954.
Ce personnage qui tire vers lui dans l’effort les pierres des ruines après le tremblement de terre et tente de maintenir fermement ses racines gadiries (d’où le symbole des anneaux de chaîne d’ancrage).

toile_11

Grâce aux témoignages de: Michel GRANGER, Raymond HUMEAU, le père BERTHIER, Patrick FILIPPONE, Jean-Marie JUANICO, Olivier FARRIE, Michel ALHINC, Albert OHAYON, Lahsen ROUSSAFI et en Hommage à tous ceux qui ont vécu cette catastrophe…
A l’époque j’étais de retour en France, mais en ce jour du 1er Mars 1960, mes pensées les plus profondes étaient en cette ferre d’Agadir où j’avais mes Amis…  Le ciel : couleur noir bleu souffre, la nouvelle lune montante avec sa légère lueur (le vendredi précédent étant la nouvelle lune). Les ruines de la Kasbah, où adolescent j’étais photographié debout a côté du canon, ce site que j’aimais parcourir. L’Homme bleu dans sa peine , recueilli auprès de son ami mort.. Derrière ce mur, le jour naissant, les ruines de Yachech, cette Femme en noir.. Peut-être ARKÎA notre fatma, notre Nounou… Elle était si présente dans notre coeur.

toile_12

La Renaissance d’Agadir, cette montagne de l’Atlas surmontée de la Kasbah où maintenant il est mentionné en Grand « Dieu, La Nation, Le Roi » qui a bercé toute notre jeunesse ,dominant cette baie magnifique qui a tant attiré nos regards et permis tant de loisirs.
Au fond le départ du « Founti » avec ses bâtiments aux grands reflets blancs que j’avais déjà représentés dans ma jeunesse.
Au centre : L' »Architecte », ce maître d’oeuvre, penché au-dessus de ces cubes de cristal équilibrant le Nouvel Agadir.. Autour de lui quelques épures de façades tels des plans de nouveaux bâtiments aujourd’hui existants.
La silhouette de « Fkir SANANA » cet Homme sage , ce « Chibani » si bien décrit par LAHSEN… Qui remonte le temps passé sur cette plage qu’il a tant foulée…
Pierre LE CARS

Pierre et Françoise, recevez nos condoléances les plus sincères en ces moments si difficiles que doivent être la perte d’un enfant.
Que Michael repose en paix !

 

 

 

Une réflexion sur “Décès de Michael Le Cars

  1. Même si je ne connais pas personnellement ce Monsieur, qu’il me soit permis de lui adresser mes sincères condoléances ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

    Dm (Agadir Talborj 1996-2000)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.