Archives de juillet 13th, 2016

Charafat AFAILAL : 1.200 GRANDS AGRICULTEURS VOLENT LES EAUX D’IRRIGATION

Par Zineb El Ouilani – le360.ma – 12/07/2016

Afailal -Charafat

© Copyright : DR

Quelques 1.200 agriculteurs, dans la région de Souss-Massa, refusent de payer les redevances des eaux qui servent à l’irrigation de leurs terres. Ils privent ainsi l’Etat de recettes énormes et de grandes opportunités d’investissement.

Charafat Afailal, ministre déléguée auprès du ministère de l’Energie, des mines et de l’environnement chargée de l’Eau, a mis à nu un certain nombre de graves dysfonctionnements minant le secteur de l’eau, lors d’une rencontre organisée par son parti à Aït Melloul, dans la province d’Agadir, rapporte Assabah dans son édition de ce mardi 12 juillet.

La ministre PPS a ainsi mis à l’index quelque 1.200 agriculteurs dans la région de Souss-Massa, pour leur refus de payer les redevances des eaux qui servent à l’irrigation de leurs terres. Ces agriculteurs, qui comptent parmi eux des parlementaires, refusent de verser à l’Etat la modique somme de 2 centimes pour chaque mètre cube d’eau consommé. Une attitude qui prive l’Etat d’importantes recettes et limite les opportunités d’investissement dans une région sur laquelle le Maroc parie, écrit Assabah.

D’un autre côté, Charafat Afailal a indiqué que son département avait pris des mesures préventives pour protéger la nappe phréatique de Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun. Parmi ces mesures, Assabah cite le contrôle du forage anarchique des puits, qui devrait tomber sous le coup de la loi.

La ministre a par ailleurs révélé avoir abandonné le projet de construction d’un barrage dans la région de Zaer. Ce barrage, baptisé «Boukhmiss» et dont les études et travaux ont coûté des millions de dirhams, serait sans aucune utilité, d’après la ministre de l’Eau.

C’est parti pour la Coupe du Trône de golf : La station de Taghazout hôte de la 13e édition avec la participation de 12 clubs

libe.ma – 12/07/2016

9827839-15885536

La station balnéaire de Taghazout, située à 20 km au nord d’Agadir, accueille les meilleurs clubs de golf du Maroc à l’occasion de la 13ème édition de la Coupe du Trône, épreuve majeure du calendrier de la Fédération Royale marocaine de golf (FRMG), prévue du 12 au 16 juillet sur le parcours du Golf de Tazegzout.
C’est la première fois que ce parcours, inauguré en octobre 2014, abrite cette compétition qui connaîtra la participation des 12 meilleurs clubs affiliés à la FRMG au terme des qualifications contre 14 l’an passé. Il s’agit du tenant du titre, le Royal Golf de Dar Es Salam de Rabat, octuple vainqueur du trophée, Tazegzout Golf Club (Club hôte), Royal Golf de Marrakech, vainqueur de la Coupe en 2011, Royal Golf d’Agadir, double lauréat de l’épreuve, Royal Golf d’Anfa Mohammedia, vainqueur de la Coupe en 2007, Tony Jacklin Golf de Bouskoura, Royal Golf de Benslimane, Royal Country Club de Tanger, 2e en 2014, le Casa Green Golf Club de Bouskoura, Oued Fès Golf City, Royal Golf d’El Jadida et Golf de Cabo Negro.
En Coupe du Trône, dont la première édition date de 2004, dans chaque équipe, le nombre maximum d’équipiers à inscrire est de 10 joueurs dont 2 au maximum pourraient être de nationalité étrangère.
Lundi étant consacré à l’entraînement des joueurs et la présentation des clubs, la phase de qualification se déroulera le mardi 12 juillet et le mercredi 13 juillet courant, en Stroke Play sur 36 trous, soit 18 trous par jour. Les huit premières équipes seront qualifiées pour la phase finale.
Capitalisant sur la réputation golfique de la ville d’Agadir, le Golf de Tazegzout offre un parcours de 18 trous conçu par Kyle Phillips, signature de référence du domaine. Le parcours dispose d’une superficie globale de 76 hectares et d’une zone de jeu de 30 hectares. Il offre de splendides vues sur l’Atlantique grâce à son altitude de 80 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Afin que les golfeurs de différents niveaux puissent pleinement tirer profit de ce parcours, un practice dédié à l’entraînement et à l’initiation des amateurs a été prévu à quelques pas. Une académie de golf, construite autour d’un golf adjacent de 9 trous, est également intégrée dans la station.

Programme

Mardi : 1er Tour de la phase qualificative en Stroke-Play.
Mercredi : 2ème tour de la phase qualificative en Stroke-Play
Jeudi : quarts de finales (3 foursomes en Match-Play et 5 simples en Match-Play).
Vendredi : demi-finales (3 foursomes en Match-Play et 5 simples en Match-Play).
Samedi : Finale (4 foursomes en Match-Play et 8 simples en Match-Play) et partie pour la 3ème place (2 foursomes en Match-Play et 4 simples en Match-Play).

LE PALAIS DU JARDIN ET L’ATELIER AUX ARÔMES RÉCOMPENSÉS PAR LES WORLD LUXURY RESTAURANT AWARDS

lnt.ma – 12/07/2016

 La première édition des « World Luxury Restaurant Awards » a élu respectivement Le Palais du Jardin et l’Atelier aux Arômes au rang de meilleurs restaurants du Maroc et du Monde dans leur catégorierespective : «Best Moroccan Cuisine Worldwide » et « Best fine dining restaurant in Morocco ».

La gastronomie tient une place importante dans la culture Sofitel. Si la perfection n’est pas de ce monde, certains se plaisent, avec passion et sans jamais se lasser, à chercher à l’atteindre. A l’image de nos chefs à Essaouira et Agadir, qui se plaisent à métamorphoser la cuisine en grand art pour provoquer, pendant quelques instants, au cours du petit-déjeuner ou à l’heure du thé, le temps d’un cocktail siroté en fin de journée ou d’un dîner gastronomique, le plaisir des sens. Leur secret : marier avec générosité et en totale liberté le meilleur de l’école française dont ils sont les ambassadeurs, et les saveurs locales pour proposer d’inoubliables moments gourmands, surprenants, raffinés… éblouissants ! Avec un sens aigu du détail – cadre élégant, vaisselle délicate, décoration harmonieuse, service sans faille – et un savoir-faire inégalé pour réinventer et partager, les exquis rituels français et marocains.

Les World Luxury Restaurant Awards ont été créé pour récompenser l’excellence culinaire des restaurants et les souvenirs mémorables qu’ils laissent à leurs clients à travers la qualité de leur service et l’aspect remarquable de leur atmosphère. Ce nouvel Awards permet aux établissements de concourir dans l’une des 78 catégories proposées. Les gagnants de la compétition sont élus par vote du public et des professionnels de l’industrie culinaire. La cérémonie de gala s’est tenue le 18 Juin dernier à Pontresina en Suisse, dans le luxueux Grand Hôtel Kronenhof.

« Le Palais du Jardin », le restaurant Marocain du Sofitel Agadir Thalassa sea & spa, se positionne donc au rang de «Best Moroccan Cuisine Worldwide ». « Bien manger pour mieux vivre », telle est la philosophie de ce restaurant qui propose une cuisine du Maroc d’hier et d’aujourd’hui servie par une équipe exceptionnelle et exclusivement féminine. La vinothèque, un espace dédié à la dégustation de vin, permet aux hôtes de découvrir des cépages du terroir marocain et de terroirs étrangers de renommée mondiale.
Plat Signature : le Trid au poulet beldi

« L’Atelier aux Arômes » du Sofitel Essaouira Mogador golf & spa s’est vu décerner le prix du meilleur restaurant « fine dining » au Maroc. S’appuyant à la fois sur son design raffiné et élégant ainsi que sa cuisine inventive alliant le meilleur de la gastronomie française et marocaine, le restaurant invite au voyage à travers des saveurs subtiles pour le plaisir des papilles
Plat signature : Epaule confite à l’orange, quinoa, légumes du moment et Tfaya

Le festival Timitar commence demain à Agadir !

femmesdumaroc.com – 12/07/2016

AGADIR : LA COP 22 S’INVITE DANS LA VILLE

par Yassine SABER – leseco.ma – 12/07/2016

La ville abrite ce jeudi une deuxième rencontre labellisée COP 22 qui traitera de la valorisation de l’eau d’irrigation. Selon le ministère de l’Agriculture, les superficies équipées en irrigation localisée par le secteur privé sont passées de 160.000 ha à près de 500.000 ha grâce au programme intégré de modernisation du secteur irrigué.

C’est la deuxième fois que la ville d’Agadir accueille une conférence labellisée COP 22. En effet, après la rencontre initiée récemment dans les locaux de l’université Ibn Zohr d’Agadir, le ministère de l’Agriculture et celui chargé de l’Eau organise, ce jeudi à la Chambre régionale d’agriculture, une conférence au sujet de la valorisation de l’eau d’irrigation en partenariat avec la FAO. Au-delà de l’engouement que suscite cette manifestation suite au lancement par le Maroc de son initiative «Triple A» pour l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques, la question de la valorisation de l’eau agricole se pose avec acuité, surtout dans le périmètre du Souss où le déficit hydrique affiche un bilan régional estimé à 58 millions de m3 par an.

Face à ce constat, la région a recouru au dessalement de l’eau de mer à des fins agricoles dont l’adjudicataire de l’appel à manifestation d’intérêt se fait toujours attendre, tandis que les professionnels ont déjà adopté les techniques d’irrigation localisée. Au niveau de la région Souss-Massa, qui représente 85% de la filière des fruits et légumes au Maroc, près de 97.000 hectares sur 160.000 sont aujourd’hui équipés en système d’irrigation goutte à goutte dans le cadre du programme intégré de modernisation de ce secteur. L’irrigation localisée est essentiellement adoptée au niveau des cultures exigeantes en eau comme les cultures maraîchères qui s’étendent sur 24.450 ha, les agrumes qui occupent 38.840 ha et le bananier sous serre sur 4.520 ha.

Au niveau national, les superficies équipées par le secteur privé ont plus que triplé selon le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, passant de 160.000 ha à près de 500.000, et la modernisation intégrale des réseaux collectifs d’irrigation est achevée sur près de 65.000 ha, tandis qu’une superficie additionnelle de 55.000 ha est en cours de modernisation. Les économies d’eau réalisées à l’échelle de l’ensemble des superficies dotées d’irrigation localisée sont estimées à 800 millions de m3 d’eau. De même, les premiers projets de modernisation collective dans les périmètres irrigués ont enregistré des résultats prometteurs, selon la tutelle, en matière de valorisation d’eau. Les agriculteurs ont pu diversifier leurs systèmes de production et réaliser jusqu’à 3 fois plus de production avec 2 fois moins d’eau.

Le patronat se mobilise
Dans le cadre de l’édition spéciale de la Green Growth Academy, la Commission énergie, climat et économie verte de la CGEM et le Centre marocain de production propre organisent, durant la même semaine, à Agadir une autre conférence portant sur l’agriculture et la pêche face aux changements climatiques, ainsi que sur le rôle du secteur en matière de climat. Cette rencontre est initiée au moment où les acteurs de la région Souss-Massa préparent leurs contributions à la COP 22. Elle est organisée en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, la FAO et l’ambassade des Pays-Bas au Maroc.

Les touristes marocains en tête des arrivées à Agadir pendant les 5 premiers mois de 2016

huffpostmaghreb.com – 12/07/2016

AGADIR TOURISTES

Les touristes marocains en tête des arrivées à Agadir pendant les 5 premiers mois de 2016 | DR
 Les Marocains partent à la découverte du sud de leur pays. Les derniers chiffres du Centre régional du Tourisme (CRT) indiquent que les touristes nationaux arrivent en tête des touristes qui ont séjourné dans les hôtels classés à Agadir au cours des cinq premiers mois de l’année.

Ils étaient en effet 114.497 touristes marocains à séjourner à Agadir pour les cinq premiers mois de cette année, contre 111.950 touristes si l’on considère la même période en 2015, selon les chiffres du CRT.

Au total, toutes nationalités confondues, 330.233 touristes ont séjourné à Agadir au cours de cette période contre 347.825 touristes une année plus tôt. 51.726 touristes français ont séjourné dans la capitale du Souss pendant les cinq premiers mois de 2016 contre 61.336 touristes au cours de la même période de 2015.

Même si leur nombre a reculé de 15,71%, les touristes français représentent la deuxième nationalité en termes de nombre à visiter Agadir. Les touristes allemands n’ont été que 35.425 en 2016 contre 36.873 touristes une année auparavant.

La ville d’Agadir attire de plus en plus de touristes en provenance de pays scandinaves. Le pourcentage de touristes suédois, danois et norvégiens est en nette hausse.

Dans le détail, les touristes de toutes nationalités ont préféré des établissements 4 étoiles qui ont accueilli 106.509 touristes. Les hôtels 5 étoiles ont réussi à charmer 78.429 visiteurs.

AGADIR : LA SDL «GRAND AGADIR TRANSPORT ET DÉPLACEMENTS» PEUT DÉMARRER

par Yassine SABER – leseco.ma – 12/07/2016

Le statut portant création de la SDL «Grand Agadir transport et déplacements» a été validé par les membres du Conseil régional Souss-Massa et le groupement de commune du Grand Agadir qui détiendront respectivement 40 et 60% du capital de la société, qui est de 10 MDH.

Il a  fallu attendre plus d’un an pour l’activation de la création de la SDL «Grand Agadir transport et déplacements» consacrée à la mise en œuvre des projets inscrits dans le Plan des déplacements urbains (PDU) du Grand Agadir. Élections communales et régionales, installation de l’équipe actuelle à la tête de la municipalité d’Agadir, nouvelles dispositions issues de la loi organique des communes et concertations avec la DGCL…

Ce sont là autant de facteurs qui ont retardé la concrétisation de ce projet, approuvé à l’issue de la session ordinaire du Conseil du groupement des communes du Grand Agadir, tenue en juillet 2015 au chef lieu du Souss. Actuellement, les choses semblent avancer puisque le statut portant création de la SDL ainsi que la contribution du Conseil régional Souss-Massa au capital de cette société ont été validés par les membres de ce conseil lors de la session de juillet. Ce n’est pas tout : les 9 communes formant le groupement d’agglomérations du Grand Agadir ont également validé le statut de cette société à travers une procuration accordée au président du Conseil communal d’Agadir en vue d’entamer la constitution effective de ladite SDL, notamment l’immatriculation au registre de commerce en vertu de l’article 130 et 131 de la loi organique des communes, mais aussi les dispositions de la loi n° 17-95 relative aux sociétés anonymes. La SDL sera donc constituée par deux actionnaires avec un capital égal à 10 MDH, soit 100.000 actions au total. Le groupement des communes du Grand Agadir détiendra 60% du capital, soit 60.000 actions tandis que le Conseil régional Souss-Massa possédera 40% selon le statut de la SDL, soit 40.000 actions.

Dans le détail, le champ d’activité de la SDL est limité au territoire des 9 communes formant le Grand Agadir. Toutefois, il peut être élargi à d’autres collectivités locales ou groupement de communes qui se trouvent à proximité du territoire précité mais il faudra d’abor obtenir l’accord de la part du groupement du Grand Agadir et des associés de la SDL. Cette société, qui sera gérée par un conseil d’administration, se chargera essentiellement de la mobilisation du financement pour la réalisation du plan de déplacement urbain, mais aussi la gestion du transport et des déplacements au niveau du Grand Agadir. Ces missions se feront à travers l’exécution et le suivi des différents projets, la réalisation des études ainsi que l’acquisition et la maintenance des bus et d’autres véhicules, en plus de l’équipement nécessaire à la gestion de ce secteur. Cela dit, le budget arrêté pour la réalisation du PDU est égal à 4,25 MMDH. La moitié de ce montant, soit 2,1 MMDH sera consacré au transport collectif, notamment la création de deux lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) tandis que 41,7%, soit 1,7 MMDH sera dédié aux voiries au niveau du Grand Agadir. Par ailleurs, la convention de partenariat avec Nantes Métropole a été reconduite pour une durée de validité de 5 ans (2016-2021) afin d’assurer une assistance technique à la commune d’Agadir.

%d blogueurs aiment cette page :