Les hôtels luxueux poussent comme des champignons à Taghazout


par RISTEL TCHOUNAND – yabiladi.com – 20/07/2016

Après la récente annonce de Fermont, un nouvel hôtel de luxe arrive Taghazout : le Hilton. L’accord vient d’être signé par le Hilton Worldwide et la Société d’Aménagement et de promotion de la Station de Taghazout (SAPST). Une multiplication de projets luxueux au moment où la fréquentation hôtelière au Maroc souffre.

Hilton Worldwide a signé un accord de gestion avec la Société d’Aménagement et de Promotion de la Station de Taghazout (SAPST) pour ouvrir un hôtel dans le Taghazout Bay Resort, rapporte la presse spécialisée ce mardi. L’établissement dont l’ouverture est prévue en 2018 comportera notamment 170 chambres ainsi que des piscines extérieures spacieuses donnant sur la plage de la baie, avec accès direct à la rive.

Le luxe, le produit qui marche ?

En moins de deux mois, c’est le deuxième projet d’hôtel de luxe annoncé à Taghazout après celui de Fairmont qui devrait être finalisé en 2019. Ils viendront s’ajouter au Hyatt Place Taghazout et Sol House Taghazout Bay Surf. Réel coup de souffle pour la station balnéaire ou trop plein d’hôtels du même standing ?

Lancé en 2009 dans le cadre du plan Azur, le projet de Taghazout Bay accuse depuis de nombreux retards. Cette arrivée d’investisseurs étrangers est vue par certains dans le milieu comme une « bonne chose » pour l’avancée du projet. « Taghazout est une station balnéaire avec un écosystème important et varié. Les gros investissements se font parce qu’il y a une demande », indique à Yabiladi une source à l’Observatoire du Tourisme au Maroc.

Le succès de Taghazout pourrait cependant prêter à réflexion, dans la mesure où à quelques 20 km de là, à Agadir, les professionnels peinent à sortir la tête de l’eau. Depuis plusieurs mois maintenant les hôtels font difficilement le plein et de nombreux établissements accusent un déficit. « Agadir souffre beaucoup mais tous les hôtels situés en front de mer n’ont aucun problème de rentabilité », affirme la même source. D’après elle, ce sont les hôtels de deuxième et troisième ligne situés à l’intérieur de la ville qui sont en difficulté. « Généralement, ils ne font pas des travaux de rénovation, ils n’améliorent pas leurs services…, alors que les touristes recherchent la qualité. Si vous regardez à Marrakech, Casablanca, Tanger ou Rabat, tous les nouveaux hôtels qui s’implantent sont des hôtels de luxe, c’est parce qu’il y a une demande de qualité ».

Les réserves des professionnels

Les professionnels cependant font une toute autre analyse de la situation. A la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH), l’arrivée de tous ces hotels de luxe dans la baie de Taghazout ne fait ni chaud, ni froid. Et pour cause, « le secteur souffre », lâche sans détours le président, Lahcen Zelmat, dans un entretien avec Yabiladi. « Sans accompagnement (promotion, aérien, …) de l’existant, on pourra avoir tous les beaux hôtels qu’on veut, mais la situation ne changera pas pour autant », ajoute-t-il, estimant qu’Agadir ne peut servir de référence pour illustrer le succès des hôtels de luxe au Maroc. « Les hôtels situés en front de mer à Agadir sont au nombre de six. Qu’est-ce que cela représente sur l’ensemble du tissu hôtelier de la ville, quasiment rien ».

Selon le patron des professionnels de l’hôtellerie marocaine, la réalité de Taghazout est qu’elle ne fonctionne pas à la hauteur des attentes. « Il ne faut pas regarder à juillet-août. Un hôtel 5 étoiles qui tourne à moins de 70%, qu’on se le dise, ce n’est pas intéressant pour l’investisseur », affirme-t-il.

Si l’arrivée de grands hôtels de luxe de renommée internationale peut servir de levier pour la nouvelle station balnéaire, le temps nous renseignera sur la pertinence de ce positionnement.

Catégories :Actualités

4 commentaires

  1. je crois que le projet est trop ambitieux ..je suis a imi ouadar depuis des années et j’ai vu pousser tout ces hôtels .. ce sont des hôtels pour riches dans un pays pauvre ….. on verra d’ici quelques années quand les gens réaliseront qu’il n’y a rien de moderne en dehors des hôtels ….. à suivre

    J'aime

  2. Je ne suis pas sûr que de nouvelles constructions changeront quoi que ce soit, malheureusement !!!

    J'aime

  3. C’est évident, tant que la station, en travaux, n’aura pas pris son régime de croisière, il est déjà très bien d’avoir 70% d’occupation; mais comme les travaux avancent rapidement(je suis surpris qu’un responsable ne comprenne pas çà), la dynamique, et on le voit avec l’avènement de ces 2 hôtels, va s’accélérer, des vols vont automatiquement être crées, etc, etc….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :