SOUSS-MASSA : LE PLAN DE DÉVELOPPEMENT LANCÉ

par Yassine SABER – leseco.ma – 28/07/2016

La région Souss-Massa souffre d’une récession en matière d’investissement. Un plan est sur les rails pour rectifier le tir

Conformément à l’article n°83 de la loi organique des régions, le conseil régional Souss-Massa vient de donner le coup d’envoi à son plan de développement régional (PDR). Il doit être mis en place durant la première année du mandat de ce conseil. Pour la 3e fois consécutive, c’est le cabinet McKinsey qui a été chargé, à l’issue d’un appel d’offres lancé par le conseil régional Souss-Massa, de la réalisation de cette feuille de route, la 3e mouture de la stratégie de développement économique de la région, après les feuilles de route élaborées par l’actuelle présidence lors des mandats de 2003-2009 et 2010-2015. Bien que l’actuel découpage administratif ait permis l’amélioration des indicateurs économiques et sociaux de la région Souss-Massa, après le transfert de Drâa à Tafilalet et l’intégration de Tata, le bilan des précédents reste perfectible du point de vue de la dernière feuille de route, qui a fait l’objet d’une évaluation réalisée par le bureau d’étude Valyans Consulting.

L’intervention du Conseil régional dans le cadre de sa stratégie a permis d’injecter  722 MDH, dont 21% ont été dédiés aux secteurs productifs et 79% aux secteurs transverses et sociaux. Cependant, malgré les efforts consentis, la région qui contribue actuellement à 6% du PIB et représente 8% de la population marocaine, soit 2,6 millions d’habitants, souffre d’une récession en matière d’investissement et un recul sur le plan de sa compétitivité économique.

Dans le détail, l’état d’avancement du bilan réalisé a fait ressortir que 41% des dossiers lancés en 2010 ont été réalisés en 2015 alors que 43% sont en cours d’étude ou de réalisation;  5 ans après le lancement de la seconde feuille de route régionale en 2010. Un retard est ressenti au niveau de la concrétisation de certains projets structurants, qui relèvent essentiellement des instances centrales et régionales, tels que le parc Haliopolis, l’agropôle, les zones logistiques, le schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), les stations de dessalement de l’eau de mer, le marché de gros à vocation régionale, le plan des déplacements urbains du Grand Agadir, en plus de la connectivité aérienne et de plusieurs projets touristiques, notamment la cité de loisirs de Tamaounza, le pôle d’animation Founty, sans oublier les écarts énormes au sujet de la répartition de l’investissement public.

Les équipes du cabinet McKinsey  réaliseront  un diagnostic avec une évaluation de la situation actuelle qui sera suivi par une vision étalée sur 20 ans et un plan d’action de 6 ans. La contractualisation et à la structuration des actions prioritaires, elle seront le fait de l’Agence régionale d’exécution des projets (AREP).

 

LE « FESTIVAL DES PLAGES DE MAROC TELECOM » EST DE RETOUR !

lnt.ma – 28/07/2016

scène-1-540x360

Le « Festival des plages de Maroc Telecom » est de retour pour une 15ème édition qui a démarré le 15 juillet.

Comme chaque année, des concerts et spectacles gratuits sont organisés dans plusieurs villes côtières du Royaume, notamment Al Hoceima, Kénitra, Martil, M’diq, Saidia, Agadir et Tanger.

De nombreux artistes locaux, nationaux et internationaux seront au rendez vous pour offrir une programmation variée sur les plages marocaines : chanson marocaine moderne, Hip Hop, R&B et Fusion, Chaâbi, Rai et Amazigh.

Des stars comme Fares Karam, Dounia Batma, Saâd Lamjarrad, Douzi, Latifa Raâfat, Najat Atabou, Hamid Kasri, Abdelaziz Stati, Haj Mouguit, Saida Charaf, Hassan Al Maghribi, Hoba Hoba Spirit se produiront sur les différentes scènes du Festival.

A l’occasion de la fête du Trône, ne pas rater ce weekend : Fares Karam, Najat Atabou, Hamid Kasri, Hassan Al Maghribi, Hoba Hoba Spirit, et d’autres.

Ryanair ouvre les ventes d’hiver au Maroc

.

air-journal.fr – 29/07/2016

La compagnie aérienne low cost Ryanair a dévoilé son programme de vols au Maroc pour la saison hiver 2016-2017, qui comprendra 55 routes dont quatre nouvelles.

ei-enj-ryanair-boeing-737-8aswl_PlanespottersNet_202592

Trois ans après l’inauguration de ses premières bases dans le royaume, la spécialiste irlandaise du vol pas cher a lancé le 28 juillet 2016 les ventes d’hiver sur les 55 routes de son réseau vers et depuis le Maroc, où elle dessert Agadir, Fès, Marrakech, Nador, Oujda, Rabat et Tanger. Quatre nouvelles liaisons sont au programme cet hiver, toutes opérées deux fois par jour à bord des habituels Boeing 737-800 de 189 sièges : entre Agadir et Londres-Stansted, entre Fès et Toulouse à compter du 1er novembre, entre Marrakech et Liverpool à partir du 31 octobre, et entre Tanger et Francfort-Hahn. Ryanair ajoute à ces nouveautés un « nouveau service d’hiver » entre Marrakech et Barcelone-El Prat quatre fois par semaine (déjà proposé cet été), le total de 55 routes devant lui permettre de transporter chaque année au Maroc 2,7 millions de passagers, et de « soutenir plus de 2000 emplois sur site ».

La low cost détaille sa présence l’hiver prochain dans les aéroports marocains :

Agadir : Londres-Stansted donc et Charleroi, avec 4 rotations hebdomadaires pour accueillir jusqu’à 75.000 passagers par an.

Fès : quinze routes au total avec 33 rotations par semaine, pour accueillir jusqu’à 610.000 passagers par an.

Marrakech : 19 routes au total, dont les deux nouveautés ci-dessus et un troisième vol par semaine vers Eindhoven, pour accueillir jusqu’à 1,1 million de passagers par an

Nador : 5 lignes au total (Beauvais deux fois par semaine, Marseille, Charleroi, Barcelone deux fois par semaine et Francfort-Hahn qui bénéficie d’une troisième rotation), avec 12 rotations hebdomadaires pour accueillir jusqu’à 210.000 passagers par an.

Oujda : deux routes vers Charleroi et Marseille avec quatre vols par semaine pour accueillir jusqu’à 110.000 passagers par an.

Rabat : 7 lignes au total dont Londres-Stansted (3 vols hebdos), Madrid (4 vols hebdos) et Rome (2 vols hebdos), avec 21 vols par semaine pour accueillir jusqu’à 330.000 clients par an.

Tanger : 5 routes au total dont la nouvelle vers Hahn, Madrid (5 vols hebdos) et Beauvais (2 vols hebdos), pour accueillir jusqu’à 250.000 passagers par an.

Yann Delomez, Responsable Ventes et Marketing de Ryanair pour le Maroc, a déclaré dans un communiqué : « Ryanair continue de connecter le Maroc avec les principales capitales européennes, avec de nouvelles lignes et  des horaires améliorés vers et depuis les grandes villes, y compris Barcelone et Londres, faisant de Ryanair le choix idéal pour les clients et les visiteurs marocains, voyageant pour affaires ou loisirs ». Pour célébrer le lancement de son programme d’hiver 2016 au Maroc, Ryanair met 100,000 sièges à la vente à partir de 24,99 € / 279 MAD pour voyager en novembre, qui sont  disponibles à la réservation jusqu’à lundi 1er août minuit.

RUSSIE : LA TOMATE MAROCAINE DÉTRÔNE LA TOMATE TURQUE

par Abdelhafid Lagzouli – le360.ma – 28/07/2016

Tomates

© Copyright : DR

Kiosque360. Quatre mois seulement après la visite royale en Russie, les exportations agricoles marocaines vers ce pays se sont appréciées de 30% pour atteindre 200 millions de dollars. Au passage, le royaume est devenu le premier fournisseur de tomates pour la Russie, détrônant ainsi la Turquie.

Les relations maroco-russes, historiquement positives, se sont consolidées depuis la visite royale en Russie. C’est ce qu’a déclaré, lors de sa récente visite à Agadir, Valery Vorobiev, ambassadeur de la Fédération de Russie au Maroc. «Cette visite s’est soldée par la signature de seize accords pour renforcer les relations entre les deux pays, notamment dans l’agriculture, la pêche, la politique et la culture», rappelle Assabah dans son numéro de ce vendredi 29 juillet.

En moins de quatre mois, d’ailleurs, ces accords ont été mis en œuvre. Preuve en est la hausse de 30% des exportations marocaines agricoles vers la Russie, exportations qui se sont établies à 200 millions de dollars américains. Au passage, le Maroc est devenu le premier fournisseur de tomates de ce pays, détrônant ainsi la Turquie.

La destination Maroc gagne également du terrain en Russie. «Malgré le peu d’informations sur le Maroc dans notre pays, le nombre de touristes russes en visite dans le royaume est en constante évolution», a ainsi déclaré Valery Vorobiev.

Leur nombre annuel tourne aujourd’hui autour de 60.000 touristes. Un chiffre dérisoire vu que trois millions de voyageurs russes visitent, chaque année, la Turquie et l’Egypte. Mais «Je suis convaincu que ce nombre évoluera. Le plus important, c’est la sécurité. Et sur ce point, j’ai remarqué que nos touristes étaient à l’aise à Agadir», a ajouté Vorobiev.

Lors de sa visite, l’ambassadeur a rencontré le wali d’Agadir et Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime. «L’objectif était de mener une réflexion commune sur les moyens de développer les investissements russes au Maroc», précise le journal.

La visite du diplomate russe au Maroc a également été l’occasion, souligne le journal, de venter le travail réalisé par Abdellatif Abid, Consul honoraire du Maroc en Russie. Ce dernier a déclaré que la visite du diplomate russe avait permis de convenir de l’organisation d’un Forum des hommes d’affaires à Agadir, en septembre prochain.