Archives de août 11th, 2016

Moroccan summer : taking interiors inspiration from black and white design

par Hannah Booth – theguardian.com – 01/08/2016

This elegant home on the coast is the perfect summer house – where inside and outside mingle (Cette maison élégante sur la côte est la maison d’été parfaite – où intérieur et extérieur se mélangent)

The large central courtyard with its chequerboard floor (find similar at wallsandfloors.co.uk)The large central courtyard with its chequerboard floor. Photograph: Nicolas Schimp/Living Agency

South of Agadir, where the Atlantic coast turns wild, buffeted by the sea, is Monique Henon’s tranquil hideaway. Built on a fertile plain three kilometres from the sea, on the edge of the Souss-Massa national park, it was designed by Henon herself, a former fashion designer, in the style of local houses : a basic whitewashed cube on two levels, with sheltered terraces and central courtyard.

Glassware, ceramics and plants provide green accents in the sitting area by the kitchen
Glassware, ceramics and plants provide green accents in the sitting area by the kitchen . Photograph: Nicolas Schimp/Living Agency

With their tiled floors, sofas, parasols, cane furniture, lamps and tables, these outdoor spaces are more akin to rooms. “They are living spaces as much as the house itself,” she says. “Of course, the climate in Morocco makes this easy-going, outdoor life possible.”

Inside, black and white dominates: white walls, with monochrome furniture, tableware, lamps, framed photographs and rugs. The white double front doors have panels inset, painted black, and walls in the hallway and bathrooms are tiled to shoulder height with striking geometric black and white tiles.

The outdoor areas act as rooms, with pots, seats and lanterns (find a wide range of furniture and lighting at moroccanbazaar.com).
Thanks to Morocco’s climate, the outdoor areas act as rooms, with pots, seats and lanterns. Photograph: Nicolas Schimp/Living Agency

The only exception is an injection of greens throughout – moss-green ceramics on open shelves, plants, flowers and foliage, double doors and a screen leading to the master bedroom painted a soft sage green – and a pair of wrought iron pea-green chairs in the hallway, set against a band of intricate green tiles. “Green in all its shades is the perfect complement to black and white,” says Henon.

Her home is filled with a mix of pieces bought locally – mostly the cane furniture – and in Marrakech, ranging from metal serving plates to tajines, lamps, paintings and curios, displayed on white-painted open shelving. “I love shopping in the souk: I love the choice there, as well as the food, the crafts, the herbs and spices.” Some larger pieces of furniture have followed her from her home city of Brussels, and she is a big fan of design company Emery & Cie.

The kitchen features simple white cabinets with black worktops, made by local carpenters. Henon found the large aluminium platters in Marrakech (try moroccanbazaar.com for similar).

The kitchen features simple white cabinets with black worktops, made by local carpenters. Henon found the large aluminium platters in Marrakech. Photograph: Nicolas Schimp/Living Agency

And when she’s not trawling the markets of Marrakech? “I garden, I read, and I’ll have a drink on the terrace under the pink bougainvillea as I watch the sun go down.”

Crocoparc : Naissance du tout premier bébé crocodile au Maroc

yabiladi.com – 10/08/2016

L’éclosion du tout premier œuf a eu lieu lundi 8 août à 8h15. / Ph. Crocoparc

 

Crocoparc, le premier parc marocain de crocodiles, a annoncé la naissance du tout premier bébé crocodile du Nil au royaume, d’après le portail arabophone de la chaîne britannique CNN.

L’éclosion du premier œuf a eu lieu lundi 8 août à huit heures et 15 minutes, rapporte une source de la direction. Ce tout premier crocodile, un mâle, a été nommé « Idriss Aghouchaf » ; soit l’équivalent en amazigh du mot « crocodile ». Le nouvel arrivant sera présenté au laboratoire pour que les visiteurs fans de ces prédateurs puissent le découvrir.

Quelque 39 autres œufs devraient encore éclore. La pondaison a eu lieu en avril dernier.

Hormis ses 300 crocodiles, Crocoparc est composé d’un jardin botanique terrestre et aquatique. Il est situé sur la commune de Drarga, en périphérie d’Agadir le long de la route nationale 8 à moins de 3 heures de Marrakech. Le parc se veut un lieu d’apprentissage et permet de découvrir les crocodiles, leurs espaces de vie et leur quotidien.

 

Souss-Massa / Investissement : Le tourisme en tête

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 10/08/2016

  • 1,5 milliard de DH d’engagement au premier semestre 2016
  • 136 projets et 3.160 postes d’emploi à la clé

agadir_tourisme_032.jpg

La répartition des investissements dans la Région Souss-Massa montre que c’est la préfecture d’Agadir Ida Outanane qui vient en tête en termes de montants d’investissement engagés et d’emplois générés à terme. Par contre, en nombre de projets, c’est la province de Taroudant qui se place en première position. Une situation qui s’explique par la concentration de projets miniers au niveau de cette province (voir infographie ci-dessous)

C’est le secteur du tourisme qui a donné de l’élan à l’investissement dans la région Souss-Massa ce premier semestre 2016 puisqu’il représente 50% du total des montants d’investissement engagés. En effet, d’importants projets ont été validés par le Centre régional d’investissement (CRI), ce qui en fait le premier secteur qui investit dans la région. Le montant  global engagé est de l’ordre de 1,5 milliard de DH. Il est relatif à 136 projets qui promettent, à terme, près de 3.160 opportunités d’emploi. «Le climat des affaires est favorable à Agadir et aussi un regain de confiance des investisseurs», explique Khalil Nazih, directeur du CRI Agadir Souss-Massa. «Aujourd’hui, il y a de plus en plus de projets en cours d’étude dans plusieurs secteurs dont l’industrie, le tourisme, les énergies renouvelables… », a-t-il ajouté. Un dynamisme aussi insufflé par Zineb El Adaoui, wali de la Région Souss-Massa et ses équipes.
L’avenir de l’investissement dans la région se présente ainsi sous de meilleurs auspices. Il faut noter que cette année a enregistré une augmentation de 8,5% en termes de montants d’investissement validés. A condition bien sûr de faire abstraction de l’évolution exceptionnelle due à la validation de la 2e et de la 3e phase du projet de la centrale électrique thermo-solaire d’Ouarzazate «Noor1» et «Noor2» intervenue au cours du 1er semestre de l’année 2015. Une évolution de 61% est aussi ressentie au niveau du nombre de postes d’emploi à créer par les projets validés au cours du 1er semestre de l’année 2016 par rapport à la même période en 2015. Par ailleurs, c’est le secteur du commerce qui se place en deuxième position des investissements validés par le CRI. Il représente 19% du total engagé dans le Souss-Massa. Un grand projet de showroom a été validé au niveau de la Commune d’Agadir. Ce futur espace d’exposition de voitures de luxe, qui s’étalera sur plus de 2.800 m2, est présenté par la société «RG Trading» et nécessitera une enveloppe budgétaire de 96 millions de DH. A la clé, ce sont 60 emplois directs attendus.

L’activité minière cartonne

souss_tourisme_032.jpg

L’un des piliers de croissance au niveau régional est l’activité minière. 265 autorisations ont été signées durant le 1er semestre de l’année 2016 totalisant un montant d’investissement de près de 172 millions de DH.
Les autorisations accordées relèvent essentiellement de la province de Taroudant avec 55%. Elle est suivie par les provinces de Tiznit et de Tata qui occupent la deuxième et troisième place avec respectivement 26% et 15% des autorisations minières délivrées.

Projets touristiques phares…

– Un aquaparc sera réalisé au centre d’Anza, CU d’Agadir, sur un terrain de plus de 2 ha. Il comportera des piscines à thèmes avec des toboggans, un espace de restauration ainsi que des magasins. L’investissement global est de 25 millions d’euros, avec à terme 190 emplois directs.
– «Agadir Land» est un autre parc d’attraction et de loisirs prévu. Il nécessitera un investissement de 192 millions de DH et permettra la création de 750 emplois directs. En plus de la composante «Parc d’attraction», le projet, qui s’étendra sur plus de 19 ha, abritera la gare de départ du premier téléphérique de la ville d’Agadir ainsi qu’une zone dédiée aux activités sportives.
– Parmi les autres projets phares, «Agadir Camp» pour la réalisation d’un camping caravaning de haut standing sur un terrain de plus de 17 ha. Ce projet, qui consiste en la réalisation d’une zone dédiée au camping de 500 emplacements ainsi que d’une zone d’animation, nécessitera une enveloppe de 130 millions de DH et générera 130 emplois directs à terme.
– «Safari Parc» est un parc animalier qui s’implantera au niveau de la commune de Drarga. Ce projet, qui permettra la création de 120 emplois directs, nécessitera un investissement de 42,5 millions de DH et sera édifié sur une vingtaine d’hectares.

Faillite de Low Cost Travel Group : Effet domino sur de nombreux hôtels

par Yassine Saber – leseco.ma – 09/08/2016

Quatre hôtels à Agadir, appartenant à la catégorie 4 et 5 étoiles, sont concernés par la faillite du tour opérateur «Low Cost Travel Group», qui a déposé son bilan, le 15 juillet dernier. Les vacanciers étaient obligés de payer deux fois l’hébergement ou annuler leurs vacances à Agadir et Marrakech.

L’information est passée (presque) inaperçue à Marrakech et Agadir, mais pas dans d’autres destinations touristiques comme aux Îles Baléares, à Palma de Majorque, et même au Portugal : le tour opérateur «Low Cost Travel Group», connu comme l’un des plus grandes entreprises de réservation en ligne de Grande-Bretagne, a déposé son bilan, le 15 juillet 2016, à cause de sa situation financière.

Par conséquent, il a laissé plus de 140.000 clients, dont 27.000 vacanciers à l’étranger lorsque l’entreprise a cessé définitivement ses activités et prés de 110.000 en partance sous forme de réservations en ligne dans l’embarras de payer deux fois l’hébergement et le transfert pour les touristes qui ne disposent pas de couverture par l’assurance voyage. Par contre, les vols réservés ont été payés, dans la plupart des cas, avec la compagnie aérienne concernée. «Chaque fois qu’il y ait un TO qui déclare faillite, il y a des répercussions sur les hôtels en fonction des flux envoyés à chaque établissement. Mais, au moment où le TO a déposé son bilan, il n’y avait pas beaucoup de clients à Agadir par rapport au nombre enregistré dans d’autres destinations touristiques», apaise Chafik Mahfoud Filali, président de l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir (AIHA). Actuellement, quatre hôtels appartenant à la catégorie 4 et 5* sont concernés par les répercussions de cette cession d’activité et une cinquantaine de vacanciers étaient obligés, selon l’AIHA, de payer deux fois l’hébergement à Agadir.

Cependant, rien que pour un hôtel 4*, plus de 200 clients ont été répertoriés dans le cadre de cette cession d’activité alors que la programmation du TO est étalée au mois de janvier 2017.

Dans le détail, les hôteliers concernés n’ont été contactés, par le TO britannique, qu’au cours de la même journée (le 15 juillet 2016) où il a cessé son activité commerciale, ce qui a entraîné des réclamations de la part des clients arrivés à la station balnéaire. Les hôteliers se sont également retrouvés dans l’embarras d’expliquer cette situation aux clients qui ne sont pas seulement des Anglais, mais aussi des Français, en imprimant l’avis du TO pour les informer du paiement de leurs séjours sur place. Selon les professionnels, la majorité des vacanciers ont fini par acquitter les forfaits avant leurs départs, tandis que l’assurance les rembourserait après leur retour aux pays émetteurs.

Sur le site officiel du Low Cost Holidays, le groupe compte désactiver son installation «Gérer ma réservation» à compter du vendredi 19 août 2016. Actuellement, des plaintes ont été déposées par les clients, mais l’entreprise, dont le siège social se trouve à Majorque, après son déménagement de l’Angleterre, a conseillé ses clients de conserver tous les reçus des frais engagés, pour les aider à faire des réclamations pour un remboursement ou une compensation en temps voulu, mais sans pour autant garantir cette option puisque l’assurance Voyage Covermore, vendue via le même site «lowcostholidays.com», ne couvre pas l’insolvabilité.

%d blogueurs aiment cette page :