Archives de août 12th, 2016

Notre Consul Général Marc Peltot et son épouse Liliana quittent Agadir

Le séjour de notre si sympathique Consul Général Marc Peltot et de son épouse Liliana à Agadir arrive à son terme et je voudrais, par cet article leur rendre hommage pour leur gentillesse, leur courtoisie et leur abord amical qui feront qu’Agadir les verra partir avec regret.

C’est par décret du 2 mai 2013 que le poste de consul général de France à Agadir a été confié  à Marc Peltot.

Un petit résumé de la carrière de M. Marc PELTOT
Consul général – CONSULAT GENERAL DE FRANCE A AGADIR

Né le 11 mars 1956

Secrétaire des affaires étrangères principal
Chevalier de la Légion d’Honneur, Chevalier de l’Ordre National Du Mérite

1975 : Admis au concours d’entrée au ministère des affaires étrangères
1975-1976 : Services à Paris
1976-1977 : Service militaire
1977-1979 : Services à Paris
1979-1981 : 3ème secrétaire à l’ambassade de France à Téhéran
1981-1982 : Services à Paris
1982-1985 : Deuxième secrétaire à l’Ambassade de France à Buenos Aires
1985-1988 : Deuxième secrétaire à l’Ambassade de France à Helsinki
1988-1991 : Services à Paris
1991-1996 : Deuxième secrétaire à la représentation permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève
1996-2001 : Services à Paris
2001-2004 : Consul  à La Paz
2004-2006 : Consul général adjoint à Istanbul
2006-2009 : Services à Paris
2009-2013 : Consul général adjoint à Sao Paulo
Septembre 2013 : Consul général à Agadir

Il sera remplacé à Agadir par M. Dominique Doudet, nommé Consul Général de France à Agadir par décret du 10 mai 2016.

Voici quelques photos que j’ai prises au cours de manifestations qui ont ponctué le séjour de Marc et Liliana Peltot à Agadir.

le 24/09/2013, Réception par l’IFA au Sofitel à l’occasion des 5èmes rencontres du Cirque et des Arts de la rue

IMG_8501 IMG_8504

IMG_8552

14 novembre 2013 : Jazz à l’IFAIMG_9297IMG_9250le 19 février 2014, à « la Madrague », à l’occasion de la sortie d’un nouvel « Agadir Première »IMG_1084IMG_1083Le 19 septembre 2014 au consulat, à l’occasion du mariage de nos amis Chantal Ballester et Michel Besançon :DSC_3487 DSC_3491 DSC_3501 IMG_5467 IMG_5479Le 12 octobre 2016, pour la Fête Nationale EspagnoleIMG_5884 IMG_5886 IMG_5895 IMG_5898

10 décembre 2014,  concert de Noël en l’église Sainte-Anne d’AgadirIMG_6722 IMG_6726 IMG_6752Le 13 décembre 2014 au Sofitel, à l’occasion de la présentation du dernier livre de Tahar Benjelloun (Mes contes de Perrault)IMG_6833 IMG_683517 février 2015, Réception au consulat pour la présence de M. Frédéric Cuvillier, Maire de Boulogne, ancien ministre délégué aux transports et à l’économie maritime, au Salon HalieutisIMG_7022 IMG_7027 IMG_7028-1 IMG_7029 IMG_7031 IMG_7032 IMG_703313 mars 2015, réception pour les Rencontres gastronomiques d’AgadirIMG_7618 IMG_7619 IMG_7620 IMG_7622 IMG_7624 IMG_762723 avril 2015 : Assemblée Générale de la Confédération Générale des Entreprises du MarocIMG_84497 novembre 2015 : sportif, il n’a pas hésité à participer au triathlon par équipes IMG_2324 IMG_2356 IMG_243329 novembre 2015 Marc et Liliana s’étaient mobilisés pour la « Marche pour le Climat »IMG_3135IMG_3119IMG_309424 février 2016 : réception au consulat en l’honneur de Monsieur Jean-François Girault, Ambassadeur de France à RabatIMG_5044 IMG_5045 IMG_5046 IMG_50544 mars 2016, préparation des Rencontres Gastronomiques d’AgadirIMG_5579 IMG_5585 IMG_5588 IMG_560017 mars 2016 : conférence de presse pour les Rencontres Gastronomiques d’AgadirIMG_6384 IMG_639318 mars 2016 : « Good France, Gout de France », la cuisine française à l’honneur IMG_6439 IMG_6440 IMG_6470 IMG_6472 IMG_6486 IMG_6490 IMG_649224 mars 2016 : Visite d’André Marcon Président de la Fédération des Chambres de Commerce et d’Industrie de France à la CCIS Souss MassaIMG_6651 IMG_6653 IMG_6663 IMG_6675 IMG_6677

1er avril 2016 : Inauguration de l’Exposition de Hans Silvester
« Les Hommes fleurs » à Crocoparc AgadirIMG_6767 - Copie IMG_6770 - CopieIMG_6829 - Copie IMG_6824 - Copie23 avril 2016, Inauguration au consulat général d’Espagne de la bibliothèque enfantine « Pequeño Quijote »

IMG_7520 IMG_7521 IMG_7523 IMG_7526 IMG_7534

13 mai 2016 : Inauguration du Lycée français d’AgadirIMG_9262 IMG_9298 IMG_9303

26 mai 2015 : Réception au Consulat Général de France en l’honneur de la visite de M. Olivier Cadic, sénateur des français de l’étrangerIMG_9836 IMG_9842 IMG_9843 IMG_9845 IMG_9854 IMG_9866 IMG_9867 IMG_986828 mai 2016 : journée Portes ouvertes aux Aït Melloul de l’Association Hayati pour l’enfanceIMG_9869 IMG_9875 IMG_9876 IMG_9880Merci Marc et Liliana pour ce que vous avez fait pour Agadir pendant votre présence ici et tous mes vœux vous accompagnent pour le futur.

 

Piqué par un scorpion, un enfant décède suite à la lenteur de sa prise en charge

par Amine Belghazi – medias24.com – 11/08/2016

Scorpion

Un enfant est décédé cette semaine à Agadir à cause d’une piqûre de scorpion. Plusieurs versions pointent du doigt l’incompétence des services concernés. Explications de Abdelmoula Boulamizat, directeur régional de la Santé de Souss-Massa.

En ce début de semaine, un jeune garçon du village de Tamri, situé à une trentaine de kilomètres de la ville d’Agadir, a été piqué par un scorpion. Inquiet, son père a immédiatement appelé les urgences. A sa grande surprise, on lui répond que l’ambulance ne dispose pas d’assez de carburant pour effectuer le trajet jusqu’à Tamri et qu’une panne de carburant en cours de route est probable.

Jusque-là, notre source du ministère de la Santé ne nie pas les faits, mais explique que « la dotation en carburant des ambulances est du ressort des autorités locales… sa gestion ne relève pas de la compétence du ministère ».

Le père a finalement réussi à réunir la somme nécessaire pour payer le carburant de l’ambulance qui est venue, plus tard, pour transporter son fils à l’hôpital Hassan II d’Agadir.

Plusieurs médias rapportent que, une fois arrivé à l’hôpital, l’enfant n’a pas été admis, en raison de l’absence de la carte d’identité nationale du père. Une version que Abdelmoula Boulamizat rejette en bloc: « La prise en charge des patients n’est pas soumise à la présentation préalable d’une pièce d’identité. On demande les papiers nécessaires auprès de l’accompagnateur pendant que le patient est en convalescence. »

Dans le cas de ce jeune garçon, tout porte à croire que le facteur temps a été l’élément déterminant dans la réduction de son pronostic vital. « L’enfant est arrivé plusieurs heures après la piqûre de scorpion. Il était dans un état d’intoxication avancé, au 2e ou au 3e stade, nécessitant des soins intensifs, lorsqu’il a été admis à l’hôpital d’Agadir. Malheureusement, vu l’âge, le poids de l’enfant, et le retard accumulé jusqu’à son acheminement à l’hôpital, ses chances de survie ont considérablement rétréci », se désole le directeur régional, avant d’ajouter: « on recense environ 6.000 cas de piqûres toxiques par an. Cette année,
4 personnes en sont décédées. La plupart des décès interviennent suite au retard de prise en charge des personnes intoxiquées qui, soit décèdent en route, soit arrivent dans un état d’intoxication très avancé. »

Si on peut d’ores et déjà affirmer que le décès du jeune garçon de Tamri est dû aux cumuls des retards, on se demande à qui la responsabilité de ces derniers incombe, et quelles sont les mesures qui seront prises à leur encontre.

Grand Agadir : Le Schéma Directeur d’Aménagement Urbain se fait attendre

par Yassine SABER- leseco.ma – 11/08/2016

Alors que le SDAU a été déjà assujetti  aux délibérations des conseils communaux, avant même les élections communales de septembre 2015, le Grand Agadir devra encore attendre l’approbation finale de ce document après les élections législatives, puisque le visa de quatre ministères risque d’être incomplet.

Invraisemblable. C’est le qualificatif utilisé par plusieurs intervenants pour décrire le retard afférent à l’homologation du Schéma directeur d’aménagement urbain du Grand Agadir. Alors que le SDAU a été déjà assujetti  aux délibérations des conseils communaux, avant même les élections communales de septembre 2015, le Grand Agadir devra encore attendre l’approbation finale de ce document d’urbanisme qui est déjà finalisé selon l’Agence urbaine d’Agadir. Et pour cause, le transfert pour visa à quatre ministères, notamment l’Intérieur, l’Équipement, l’Agriculture et les Finances, risque d’être incomplet à cause des prochaines élections législatives, prévues en octobre 2016.

C’est pourquoi, la révision finale de ce document qui tracera, dans une perspective de 25 ans, les grandes lignes du développement intégré du Grand Agadir, ne sera faite qu’après ce rendez-vous politique avec l’élection d’un nouveau gouvernement. Toujours du côté de l’Agence urbaine d’Agadir, d’autres facteurs expliquent ce retard qui a duré plus d’1 an. À l’issue des élections communales, le SDAU du Grand Agadir a été présenté aux nouveaux dirigeants des communes urbaines et rurales, alors que des ajustements ont été effectués, suite au dernier recensement de la population; sans oublier les concertations à propos de l’extension de la zone irriguée, avec la réalisation du projet de la station de dessalement de l’eau de mer à Tinfit pour l’irrigation agricole.

À cela s’ajoutent, des corrections également émises par les eaux et forêts par rapport aux orientations relatives au domaine forestier. Aujourd’hui, en attendant l’homologation de ce document, l’Agence urbaine d’Agadir a déjà entamé la réalisation des Plans d’aménagement (PA) qui déclinent généralement les orientations globales du SDAU, au niveau des différentes localités.

En effet, le SDAU du Grand Agadir, à l’instar des autres documents urbanistiques des autres agglomérations, est passé par trois phases réglementaires. Au moment où le comité central de suivi a validé, en décembre 2014, le SDAU, dans sa phase de détermination des orientations et options majeures d’aménagement, c’était au tour du comité local de l’approuver, en mai 2015, avec les délibérations des conseils communaux qui ont permis de recueillir leurs avis et propositions avant d’envoyer ce document à l’homologation dans un délai ne dépassant pas trois mois, conformément aux dispositions de l’article 7 de la loi 12/92, relative à l’urbanisme. Par ailleurs, l’aire d’étude du SDAU est étalée sur une superficie égale à 2.200 km² et couvrant près de 60% de la base économique du territoire de la Région Souss-Massa.

Journée nationale du migrant : Grand raout à Agadir

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 11/08/2016

  • Activation d’une cellule dédiée aux MRE à la wilaya Souss-Massa
  • Droit de participer aux prochaines élections législatives… une des revendications.
maroc-mre-bienvenue

Les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger (MRE)  sont venus en force pour participer à la Journée nationale du migrant organisée ce mercredi 10 août à la Chambre de commerce, de services et d’industrie (CCIS) Souss-Massa à Agadir. «Nos jeunes à l’étranger: énergies, défis et paris d’avenir» est le thème retenu lors de cette rencontre qui a été l’occasion pour certains de recevoir les hommages qui leur sont rendus suite à leur implication dans le développement et le rayonnement de leur pays d’origine à l’international. Pour d’autres, pour exposer leurs problèmes et exprimer leurs doléances. «Nous sommes tout le temps confrontés à des difficultés administratives, le consulat marocain fait peu de cas de nos problèmes et les laisse traîner ! », s’est écrié un MRE en colère en pleine allocution d’Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration. D’autres problèmes ont été soulevés, dont notamment sur le plan politique, celui sur le droit de participer aux prochaines élections législatives du 7 octobre 2016, conformément aux dispositions de la Constitution.

Anis Birou

Anis Birou

«Il est impératif d’améliorer les prestations offertes aux Marocains résidant à l’étranger et de traiter les contraintes qu’ils rencontrent avec sérieux et réalisme», a déclaré Anis Birou. «Nous travaillons en étroite collaboration avec d’autres départements et institutions publiques, concernés par la dimension migratoire pour soutenir et accompagner nos MRE», a-t-il ajouté. Le ministre a aussi insisté sur l’intérêt de tirer profit de l’expérience des Marocains du monde se trouvant dans près d’une centaine de pays à travers le globe. Et qui sont toujours attachés à leur pays d’origine et dont certains envisagent de revenir s’y installer.
Par ailleurs, l’activation de la cellule dédiée aux MRE au niveau de la wilaya Souss-Massa a été annoncée à l’assistance. Ceci, en plus du perfectionnement du service des affaires juridiques et du contentieux pour traiter les doléances des Marocains du monde. Les porteurs de projets d’investissement ont par ailleurs été invités à s’adresser au Centre régional d’investissement (CRI) Souss-Massa en tant que guichet unique, habilité à les accompagner dans le montage de leurs projets. «Il est important que vous ayez affaire à un seul interlocuteur pour vous faciliter la procédure», a déclaré Zineb El Adaoui, wali de la région et gouverneur de la préfecture Agadir Ida Outanane. A ce propos, le CRI a mis en exergue toutes les opportunités économiques d’investissement dans la région. Dans ce sens, Agadir Land, le plus gros projet d’animation de la région et qui verra le jour en 2017, est en cours de réalisation par un MRE originaire de la région.

Quelques chiffres…

Sur les 5 millions de MRE, près de 48% sont des femmes, 67% se sont rendus au moins une fois au Maroc et 71% maîtrisent la langue arabe ou amazighe.

%d blogueurs aiment cette page :