Archives de août 19th, 2016

Ce jeune entrepreneur marocain crée un charbon « vert » qui allie recyclage de déchets et efficacité

Par Saad Fkihi – huffpostmaghreb com – 18/08/2016

n-CHARBON-BIO-large570

Hassan El Hemer fait partie de ces jeunes entrepreneurs qui tentent d’innover au Maroc en misant sur l’environnement. C’est par une initiative originale que ce Marocain, titulaire d’un master en entreprenariat et stratégie des PME de la faculté des sciences juridiques et économiques de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, se démarque aujourd’hui, présentant deux produits, à savoir un charbon vert utilisable pour la cuisson et autres usages domestiques et un charbon carbonisé « Biochar », qui sert d’engrais agricole fertilisant.

L’engagement de Hassan El Hemer en faveur du climat et de l’environnement remonte à son enfance, passée dans le village de Chtouka Ait Baha, dans les environs d’Agadir. « Je voyais les gens brûler des déchets organiques, comme des restes de tomates ou de poivrons, sans aucune stratégie », explique-t-il au HuffPost Maroc. « Je voulais ainsi trouver un moyen de valoriser ces déchets agricoles ».

Le projet, plutôt audacieux, a eu besoin d’un coup de pouce. Le cofondateur de BioChar Maroc s’est appuyé sur l’aide d’un incubateur de start-up. « J’ai décidé de présenter mon idée à l’incubateur Cluster Solaire Maroc, affilié au MASEN (l’Agence marocaine pour l’énergie renouvelable, ndlr). Il nous a permis de bénéficier d’une formation adéquate, ainsi que du financement nécessaire pour lancer le projet », indique-t-il.

« Moins cher et moins polluant »

Le projet de charbon carbonisé faisant office d’engrais connaît déjà plusieurs intéressés. Parmi ceux-ci, une association néerlandaise, « Justdiggit », spécialisée dans la reforestation, qui a acheté le produit pour faire face à la sécheresse qui nuit à la croissance des oliviers dans la région de Marrakech.

Sur le plan local, c’est un petit restaurant dans la bourgade d’Ait Amira qui s’intéresse au charbon vert combustible à usage domestique, plus efficace que le charbon de bois. Selon Hassan El Hemer, ce charbon vert présente en effet plusieurs avantages: « le Biochar est moins cher, puisqu’il est conçu à partir de déchets agricoles, et également moins polluant ». Il est donc plus efficient, puisqu’une consommation moindre en charbon vert aura le même résultat que la consommation du charbon de bois. La consommation de charbon peut également être optimisée grâce à l’utilisation de fours améliorés.

Les déchets agricoles utilisés pour la fabrication des briquettes de charbon vert sont les plantes sous serres en fin de saison (poivrons, tomates, haricots) et la biomasse des arbres fruitiers (framboisiers, pêchers, clémentiniers). Une utilisation qui plaît aux agriculteurs de sa région, qui auraient, sinon, brûlé leurs déchets organiques par manque de place.

BioChar ne compte pas s’arrêter là. Hassan El Hemer cherche actuellement de nouveaux financements et souhaite créer son entreprise. Dans le cadre de la COP22, il proposera son charbon vert aux restaurants et hôtels de Marrakech pour remplacer le charbon de bois.

Agadir / T ourisme : Le marché national sauve la mise

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 18/08/2016

  • La destination n’est plus dans le rouge
  • La vidéo de Said Taghmaoui dans les rues de la ville rafle plus de 100.000 vues

agadir_038.jpg

 Le nombre de Marocains séduits par la fraîcheur de la destination Agadir en période caniculaire est en hausse. Pour le plus grand plaisir des professionnels qui comptaient sur ce marché pour sauver la saison (Ph. F.N)

Embellie ou éclaircie en trompe-l’œil? Parce que la hausse de l’activité touristique dans les établissements hôteliers classés de la destination Agadir est bien tangible si on se réfère aux statistiques fournies par le Centre régional de tourisme (CRT) Agadir Souss Massa. En effet, en termes d’arrivées, le mois de juillet 2016 se distingue par une augmentation de 26% avec 104.814 touristes reçus contre 83.308 durant la même période en 2015. Pour ce qui est des nuitées, la hausse est de 24% avec 496.176 en 2016 contre seulement 400.244 l’année dernière. Aujourd’hui, si la ville n’est plus dans le rouge, c’est surtout et comme le pronostiquaient les professionnels, grâce au marché national qui enregistre une performance de 59%. Attendu que le nombre de Marocains séduits par la fraîcheur de la destination en période caniculaire est passé de 32.057 en juillet 2015 à 50.783 durant la même période cette année. Les touristes algériens affluent eux aussi de plus en plus vers la destination avec 1635 visiteurs reçus cette année contre 964 en juillet 2015. D’autres marchés émetteurs sont aussi à la hausse. Allemands et Russes notamment avec respectivement 5800 et 5180 touristes reçus en juillet dernier. Ce qui représente une variation de respectivement 38,79% et 368,78% pour les arrivées. Concernant les nuitées, la variation est de respectivement 8,57% et 382,49%. Il faut toutefois signaler que la lecture des chiffres doit se faire avec réserve. En effet, ils peuvent suggérer la bonne santé de certains marchés mais qui est loin d’être réelle. Pour exemple, la

plage_agadir_038.jpg

Les professionnels du tourisme ne se sont pas trompés. Comme ils l’ont prévu, c’est le marché national qui sauve la saison estivale avec un nombre d’arrivées plus conséquent que celui enregistré l’année dernière

variation enregistrée dans les arrivées pour le marché portugais est de 404,80%. Or, dans le détail, ce sont juste 631 touristes reçus durant le mois dernier contre 125 en 2015. Un autre exemple? Le marché finlandais qui marque une augmentation de 200%! L’engouement s’estompe quand on découvre qu’ils sont 60 Finlandais reçus en juillet 2016 contre 20 durant la même période en 2015.
Par ailleurs et sans surprise, l’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant les sept premiers mois de l’année en cours par rapport à l’année précédente, fait ressortir une baisse de -2,85%. Soit 473.043 visiteurs reçus au cours des sept premiers mois de l’année 2016 contre 486.906 visiteurs reçus en 2015. Tendance baissière également pour les nuitées avec -3,04%. Soit 2.193.893 nuitées enregistrées durant les sept premiers mois de l’année 2016 contre 2.262.788 pour 2015.
Quant à elle, la Durée moyenne de séjour (DMS) enregistrée reste assez légère. Avec 4,64 en 2016 par rapport à 4,65 en 2015. Le taux d’occupation moyen pour la même période est de même en baisse de -1,51, soit 42,42% en 2016 par rapport à 43,93% en 2015.

La ville de nouveau sous le feu des projecteurs

3 minutes 31 auront suffi à Said Taghmaoui pour faire une belle promotion de la ville d’Agadir! Dans une vidéo diffusée sur le net, l’artiste marocain défie le pilote et ancien champion du monde Nicholas Binet sur la nouvelle piste de Karting MRK. Dans un quitte ou double complètement fou, Taghmaoui propose un nouveau défi au champion mais cette fois, dans une vraie course de Karting, sur un circuit complètement inédit… A savoir les rues de la ville d’Agadir. En passant successivement sur l’esplanade de la Corniche, les quais de la Marina, Casbah Oufella, les allées de Souk Al Had, les petites ruelles typiques de la Médina d’Agadir, la place des taxis, le nouveau Grand Stade d’Agadir et même le Resort Paradis Plage! Avec une étape sur le sable. Que de beaux paysages à découvrir sur cette vidéo sympathique réalisée par le Karting d’Agadir avec l’aide de Said Taghmaoui. Sur facebook, le spot comptabilise déjà plus de 100.000 vues!

                                                                

Du bruit pour la destination…

agadire_destination_038.jpg

La saison estivale 2016 a connu le lancement d’une campagne publicitaire dédiée au tourisme national durant l’été. Elle est menée par le Conseil régional du tourisme d’Agadir Souss Massa en collaboration avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). La première phase a démarré durant le mois de Ramadan et a connu la diffusion d’un spot TV en plus d’une campagne d’affichage sous le concept «Follow Me» déclinés en bannières publiées sur le Web. La deuxième phase qui sera lancée prochainement fera l’objet d’une campagne radio avec la diffusion d’une web série composée de 5 épisodes qui mettent en avant les différentes activités disponibles dans la région. Notamment, accrobranche, tyrolienne, toboggan, Karting, flyboard, Jet ski, parachute ascensionnel, sortie en mer, Kite surf, spa, tennis, golf, relaxation bien-être…Le zoom sera aussi fait sur les lieux incontournables à visiter comme Souk Al Had, villate Limoun… avec découverte des produits du terroir dont l’huile d’argan. Le 5e épisode sera réservé à la nightlife avec des spectacles et images de Timitar et de la Tolérance.

%d blogueurs aiment cette page :