Mobilité urbaine : Les villes se mettent au vert

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 14/09/2016

  • A l’instar de Marrakech, Agadir duplique l’expérience des vélos électriques en libre service
  • La commune urbaine appelle à une mobilité moins énergivore
  • L’effet de la COP22 s’intensifie

La promotion d’une mobilité douce et durable constitue une priorité pour l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. A la veille de la COP22 qui se tient en novembre prochain à Marrakech, les collectivités locales sont déterminées à relever le défi d’une mobilité moins énergivore et polluante. 555895_542002572509803_1650885869_nC’est dans cet objectif que la commune urbaine d’Agadir a organisé sa rencontre avec l’Association marocaine des éco-villes (AMEV) autour de la mobilité électrique et de ses enjeux en matière d’énergie alternative.
L’AMEV considère la mobilité comme un sujet clé pouvant répondre aux défis actuels du pays, notamment le réchauffement climatique. C’est ainsi que la réunion à Agadir, pour envisager les meilleures solutions, y compris la mobilité électrique, constitue une opportunité pour la promotion et l’engagement des pouvoirs publics en faveur du développement urbain durable. C’était aussi l’occasion de prendre exemple sur d’autres expériences en la matière. Dans ce sens, une présentation a été faite du Programme de mobilité électrique à Barcelone, une ville classée première au monde en termes de réseau public de recharge électrique rapide par km2.

Gocar Barcelona : Laissez-vous guider par une micro décapotable intelligente!

Gocar Barcelona : Laissez-vous guider par une micro décapotable intelligente!

La  2e expérience est celle de Marrakech qui a lancé plusieurs projets durables dont le premier projet de transport collectif électrique 100% propre.
De beaux exemples pour la commune d’Agadir qui encourage l’usage du véhicule électrique en tant que mode de transport de référence et se place dans cette optique. «La commune urbaine d’Agadir (CUA) mène une comptabilité systématique et rigoureuse de ses consommations énergétiques à même de guider ses décisions en faveur de la maîtrise de l’énergie, des ressources en électricité, en eau et en carburants (et lubrifiants) et d’en calculer l’impact», explique Saleh Malouki, président de la CU d’Agadir. Il faut préciser que la commune est bien engagée dans les projets durables avec un plan de déplacement administratif (PDA) qui est en cours d’élaboration. De même qu’avec le premier projet pilote de 150 vélos électriques en libre service avec 15 stations.

Vélos électriques à Lyon

Vélos électriques à Lyon

Cette première expérience est mise en place en coopération avec le privé. L’autre projet en cours d’élaboration est le Bus à haut niveau de service (BHNS) hybride (carburant et électrique).amŽnagement de voirie sur la ligne 4
Pour rappel, parmi les pistes d’action qui seront suivies par la commune urbaine, la mise à disposition des vélos traditionnels et électriques pour les agents communaux, la rationalisation des lieux de travail et outils de réunion virtuelle… En plus de la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables et installation d’aménagement pour la mobilité douce.

2 réflexions sur “Mobilité urbaine : Les villes se mettent au vert

  1. J’ai vu un Vélib une fois à Agadir, un de ceux que j’utilisais régulièrement quand je vivais encore à Paris… Plus sérieusement, j’ai lu que les vélos traditionnels et électriques seraient mis à la disposition des agents communaux. Très bien. Mais quid des autres membres de la communauté et de ceux qui leur rendent visite ?

    J’aime

  2. Bonsoir,
    J’invite l’auteur de l’article à essayer les « vélos électriques » de Lyon représentés sur la photo si possible en montée… Etant lyonnais, je peux vous dire qu’il s’agit de Vélov (comme les Vélib de Paris) dont la seule énergie est celle des mollets de leurs cavaliers. Ils ont du succès c’est vrai, malgré leur poids, et c’est très bien ; mais Lyon est généralement une ville plate. Pour les collines de Fourvière ou de la Croix Rousse, curieusement ils sont le plus souvent empruntés dans les stations du haut et laissés dans les stations de la ville en aval… Heureusement cela est prévu et des camions les remontent à intervalles réguliers. J’espère donc que les vélos d’Agadir seront plus électriques que ceux de Lyon, surtout si on veut monter à la Kasbah avec…
    Claude Fontenoy

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.