Jacques Chirac hospitalisé : Bernadette « se faisait beaucoup de soucis pour lui »

par Arnaud Tousch – rtl.fr – 18/09/2016

Crédit Image : BISSON/DESSONS/JDD/SIPA

Crédit Image : BISSON/DESSONS/JDD/SIPA

Jacques Chirac est rentré en urgence du Maroc dans la nuit de samedi à dimanche. Il y séjournait avec sa femme jusqu’à ce qu’il fasse un malaise à Agadir. Il est actuellement hospitalisé à La Pitié-Salpêtrière à Paris pour une infection pulmonaire. Le mois dernier, le prêtre de la paroisse d’Agadir, le Père Gilbert Bonouvrié avait vu Bernadette Chirac qui ne cachait pas son inquiétude.

« Cette fois-ci elle se faisait beaucoup de soucis pour lui et il n’allait pas tellement bien », déclare-t-il au micro de RTL. Le prêtre poursuit en expliquant que l’année dernière déjà, il avait vu l’ancien président et qu' »il ne pouvait plus se mettre debout« . Le roi du Maroc lui aurait même fait faire une chaise roulante sur mesure « pour qu’il puisse se déplacer vers la mer et vers la plage », précise-t-il.

« Il commençait à perdre la tête, il posait toujours les mêmes questions : ‘qu’est-ce qu’il dit, je ne comprends pas..' », a conclu le Père. Pour l’instant aucun bulletin de santé n’a été publié.

La dernière apparition de Jacques Chirac à une cérémonie officielle remonte au 21 novembre 2014. Depuis son départ de l’Elysée en mai 2007, Jacques Chirac, victime d’un accident vasculaire cérébral en 2005, a déjà été hospitalisé à plusieurs reprises, notamment une quinzaine de jours en décembre 2015, déjà à la Pitié-Salpêtrière, pour affaiblissement.

Il a par ailleurs été fortement éprouvé par la mort de sa fille aînée, Laurence, en avril. Ses proches faisaient cependant état ces dernières semaines d’une amélioration de son état de santé. Habitué de très longue date des séjours au Maroc, il a ainsi pu y séjourner de nouveau pendant plusieurs semaines cet été. Les médias locaux avaient signalé sa présence à Agadir, station balnéaire du sud du royaume, à partir de la mi-août.

1ère université privée au sud du Maroc : Laâyoune a son université internationale

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 18/09/2016

1ère université privée au sud du Maroc: Laâyoune a son université internationale

L’université internationale  d’Agadir lance son annexe de Laâyoune qui devient la première université privée au sud du Maroc. 

La rentrée universitaire de septembre 2016-2017 est marquée par l’ouverture de l’université internationale à Lâayoune  qui proposera des programmes d’enseignement accrédités  à l’’université internationale  d’Agadir (Bachelors et Masters Marketing-Gestion commerciale, Finance-Contrôle de gestion, GRH, Informatique, Logistique…). Les enseignants qui y interviennent proviennent à la fois d’une équipe spécifiquement dédiée à Lâayoune, ainsi que d’Agadir.

En effet, les annexes de l’Université internationale d’Agadir qui sont ouvertes à Laâyoune concernent principalement deux établissements : Annexe ISIAM (Institut supérieur de l’informatique appliquée au management), qui est la faculté de gestion au sein de l’université, et Annexe Polytechnique, l’école d’ingénieurs de la même université. Le choix de ces deux annexes pour la ville de Laâyoune est expliqué par l’absence de formation supérieure en économie et en ingénierie au sud du Maroc. De ce fait Laâyoune sera dotée à travers ces deux annexes de deux pôles de formation supérieure en économie et ingénierie. D’ailleurs, plusieurs responsables et académiques de Laâyoune et région avaient sollicité l’Université internationale d’Agadir d’ouvrir des annexes dans ladite ville.

Les deux annexes respectives de l’ISIAM et de Polytechnique ouvrent leurs portes aux bacheliers scientifiques, techniques et économiques. En plus des bacheliers, les diplômés ayant déjà décroché un BAC+2 peuvent s’inscrire directement par  passerelles en 3ème année de ces établissements pour avoir leur licence ou master.

Les étudiants de ces deux annexes auront à leur disposition des laboratoires, ressources pédagogiques en documents et numérique, des infrastructures didactiques, et tous les moyens qui vont faciliter l’acquisition et la mise en pratique des connaissances. S’inscrivant dans l’orientation de la stratégie de développement des provinces du Sud décidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et profitant du dynamisme de la région Laâyoune Sakia El -Hamra,  cette université vise à contribuer aux efforts soutenus lancés dans cette partie du Royaume.

Maroc / Russie : Un forum pour relancer le business

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 16/09/2016

  • 350 hommes d’affaires russes font le déplacement à Agadir
  • Investissement, co-investissement, nouveaux modèles de partenariat stratégique
Les exportations vers la Russie doivent être plus diversifiées

Les relations économiques entre le Maroc et la Russie affichent des indicateurs au vert et un volume d’échanges qui devrait atteindre cette année les 3 milliards de dollars.

Meriem Bensalah Chaqroun

Meriem Bensalah Chaqroun

D’emblée, Meriem Bensalah Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises (CGEM) donne le ton dès l’ouverture du Forum d’affaires Maroc-Russie qui a démarré ce jeudi à Agadir et auquel a pris part une importante délégation russe composée de 350 hommes d’affaires. «En 15 ans, nous avons réussi à multiplier par 12 le volume des exportations du Maroc vers la Russie sur le seul axe agricole et nous observons une progression palpable vers l’échange de produits à plus forte valeur ajoutée», explique-t-elle. L’optique aujourd’hui est de porter d’autres secteurs comme l’industrie, les BTP, l’énergie et les mines, l’agroalimentaire, le tourisme et la Pêche.

Aziz Akhannouch

Aziz Akhannouch

Un avis que partage Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime qui souhaite que ce forum soit l’occasion pour les opérateurs marocains de faire connaître les produits pour lesquels le Maroc occupe une place de leader mondial tels que les conserves de sardine et le poulpe congelé, qui sont faiblement exportés sur le marché russe. Dans le domaine de la pêche, la Fédération de Russie est le 13e client du Maroc concernant les exportations des produits de la mer, qui restent toutefois faiblement diversifiées malgré le potentiel existant. Sachant qu’en 2015, un chiffre d’affaires de près de 300 millions DH a été enregistré. Aujourd’hui, le Maroc dispose de l’assise institutionnelle pour promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays, insiste Akhannouch. En  effet, en marge de la visite royale à Moscou en mars dernier, plusieurs accords ont été signés. Ils portent sur la coopération dans les domaines sanitaire et phytosanitaire, douanier en plus de la conclusion d’un accord de pêche. «En six mois, nous avons cumulé un capital substantiel qu’il faut exploiter pour développer les échanges économiques», explique Viktor Evtoukhov, secrétaire d’Etat et vice-ministre de l’Industrie et du Commerce. «Nous ambitionnons d’augmenter le volume des échanges à moyen et long terme  à 10 milliards de dollars», a-t-il ajouté. Concernant le tourisme, le vice-ministre russe a rappelé que ce secteur est la base pour le développement du tourisme, notamment pour les PME. Il a aussi souligné le fait que le nombre de touristes russes a triplé durant cette année, ce qui est un indicateur de bon augure. Pour les responsables russes, la volonté est d’élargir la palette des investissements mutuels dans différents domaines, dont ceux de l’innovation, la chimie, la pharmacie ou encore l’aéronautique. La volonté des deux pays étant d’aller l’un vers l’autre, comme l’a souligné Valery Vorobiev, ambassadeur de la Fédération de Russie au Royaume du Maroc, au nom de Dmitri Medvedev, Premier vice-président du gouvernement russe.
Pour rappel, le Forum d’affaires Maroc-Russie est organisé par la CGEM en partenariat avec le Conseil d’affaires russo-arabe. Mohamed Boussaid, ministre des Finances, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, le secrétaire d’Etat et vice-ministre de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie, l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Maroc, le président du Conseil d’affaires russo-arabe, Zineb El Adaoui, wali de la région Souss Massa et d’autres personnalités  ont participé à ce forum qui s’est distingué par la présence massive d’investisseurs russes et marocains.

L’aquaculture, un créneau porteur pour l’investissement

Les relations bilatérales maroco-russes connaissent aujourd’hui un tournant historique depuis la visite royale. Aussi Mohamed Boussaid, ministre des Finances, insiste-t-il particulièrement sur le moyen de renforcer la résilience de l’économie des deux pays, le Maroc  ayant à son avantage un potentiel macroéconomique non négligeable et une position géostratégique des plus stables de la région. Chaque ministre prêchant pour attirer les investissements, Akhannouch a de son côté invité les hommes d’affaires russes à lorgner du côté de l’aquaculture, une filière en plein essor. En précisant que le Maroc met à leur disposition des guichets uniques pour faciliter les démarches d’investissement, l’Agence pour le développement agricole et l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture. Sur le volet aquacole, des espaces favorables ont été identifiés en Atlantique et en Méditerranée et feront l’objet, dans les prochains mois, d’appels à manifestation pour la réalisation de projets, a-t-il annoncé.

Le méchoui de l’Amicale Francophone de Taroudant

.

.

Nous étions aujourd’hui à Taroudant pour la journée Pétanque–Méchoui à la Ferme organisée par nos amis de l’Amicale Francophone de Taroudant

14388927_1305979849442612_990952796_n
Beaucoup de monde était là pour l’occasion :

Deux personnes ont été masquées : elles se cachaient le visage, souhaitant visiblement ne pas être vues.

Deux personnes ont été masquées : elles se cachaient le visage, souhaitant visiblement ne pas être vues.

Une ambiance très amicale et sympathique où nous avons retrouvé plein d’amis !img_1000 img_1001

Le méchoui était délicieux :
img_0997et le service remarquable !
img_1003

On est bien à la ferme !
img_0998

et dans un cadre agréable !
img_1002

 

Dîner au Royal Atlas Resort à l’occasion de la visite de la délégation Russe

Messieurs les présidents de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) Région Souss Massa, du Conseil Régional du Tourisme (CRT) et le Consul Général Honoraire de la Fédération de Russie conviaient samedi soir à l’Hôtel Royal Atlas Resort en l’honneur de la visite de la délégation russe.

Une très belle réception très bien organisée qui a débuté par un cocktail à l’extérieur où il faisait si bon :

De gauche à droite, Mme Asma Oubou directrice du CRT Agadir, M. Dominique Doudet Consul Général de France à Agadir, M. le Consul Général Honoraire de la Fédération de Russie, et M. Chafik Mahfoud Filali Président Délégué du Centre Régional de Tourisme d'Agadir

De gauche à droite, Mme Asma Oubou directrice-Adjointe du Centre Régional de Tourisme d’Agadir, M. Dominique Doudet Consul Général de France à Agadir, M. Abid Abdellatif Consul Général Honoraire de la Fédération de Russie et M. Chafik Mahfoud Filali Président Délégué du Centre Régional de Tourisme d’Agadir

Le repas excellent préparé par les chefs du Royal Atlas était servi dans la grande salle de l’hôtel.img_0858 img_0859

Agréable ambiance musicale pendant le repas :
img_0860Un petit tour des tables :
img_0861 img_0862 img_0863 img_0864 img_0865 img_0866 img_0867 img_0868 img_0869 Un peu de folklore musical marocain de la région :img_0871 img_0872Une petite allocution de la responsable de la délégation russe, traduite en français :
img_0874 img_0875 Chansons classiques…img_0877 img_0879 img_0880  et folklore russe pour animer la soirée :img_0881 img_0884 img_0886 img_0890 img_0891 img_0892 img_0894 img_0900 img_0905 img_0908 img_0912 img_0914 img_0915 img_0922 img_0924 img_0931 img_0941 img_0945 img_0947 img_0950

Le défilé de mode qui a eu lieu ensuite a permis d’admirer les magnifiques caftans haute couture créés par Fatima Zahra BOUJIKI :

img_0951 img_0953 img_0955 img_0956 img_0958 img_0959 img_0961 img_0962 img_0963 img_0965 img_0967 img_0968 Un petit intermède de danse du ventre :img_0969 img_0971 img_0975 img_0981et reprise du défilé de caftans :img_0985 img_0986 img_0993 img_0995