Grand Sud La grosse machine du Rallye Oilibya se déploie

par fatiha Nakhli – leconomiste.com – 06/10/2016

  • La 17e édition se poursuit jusqu’au 7 octobre prochain
  • L’arrivée prévue à Erfoud ce vendredi, après un départ pris d’Agadir dimanche
  • Plus de 1.000 personnes participent à cette compétition dont 307 concurrents
rallye_oilibya_070.jpg

Le Rallye Oilibya 2016, le plus grand raid Rallye africain, se poursuit jusqu’au 7 octobre prochain. Erfoud est l’étape finale de cette 17e édition (Ph. F.N)

2250. C’est le nombre de kilomètres de pistes du Grand Sud marocain à parcourir par le Rallye Oilibya 2016 en seulement 6 jours. En fait, la 17e édition de cette manifestation sportive, qui se poursuit jusqu’au 7 octobre prochain, s’inscrit depuis plusieurs années aux calendriers des championnats internationaux. «Devenue incontournable dans le monde des Rallyes tout terrain, cette épreuve se positionne comme une référence de la saison en tant que plus grand Rallye-Raid africain», nous indique les organisateurs NPO Events. De plus, le Rallye Oilibya du Maroc est la finale du Championnat du monde FIM et le dernier Rallye de la Coupe du monde FIA. Les plus grands champions de la discipline participent à cette version 2016 du Rallye. Notamment, le pilote qatari Nasser El Attiyah, vainqueur de l’édition 2015. Et aussi, le marocain Harit Gabari, Anastasia Nifontova, la seule femme concurrente en moto, Sam Sundferland, Rafal Sonik, Nicholas Sabatier, Dominique Housieaux, Marteen Van Den Brink ou encore Nicholas Gibon…
Pas moins de 1.000 personnes dont 307 concurrents, 150 membres d’organisation, 200 accompagnateurs et VIP, 70 journalistes et photographes, en plus des assistants participent à la compétition cette année. Des chiffres livrés par les organisateurs qui dévoilent aussi d’autres statistiques: ce sont entre autres, plus de 27.000 litres d’eau consommés et 4.248 chambres réservées. Il faut rappeler que le Rallye Oilibya bénéficie d’une large couverture médiatique aussi bien au Maroc qu’à l’international. Avec une transmission quotidienne des images sur les 1ères chaînes TV au Maroc, en France, Espagne, Pologne, Afrique du Sud, Russie, au Portugal et aux Pays-Bas. Et également sur de nombreuses autres chaînes télé dans plus de 120 pays à travers le monde. Une couverture est également assurée sur les radios, sites Internet et réseaux sociaux. Il se positionne ainsi en tant que vraie opportunité de rayonnement et de promotion à l’international pour la destination Maroc.

rallye-oilibya-maroc-etape-5-coma_hd

C’est à la place Al Amal que le départ du Rallye Oilibya 2016 a été
donné dimanche dernier par Zineb El Adaoui, Wali de la Région Souss Massa et Gouverneur de la Préfecture d’Agadir Ida Outanane. Pour rappel, les participants se donnent rendez-vous ce vendredi à Erfoud, ville partenaire et étape finale du Rallye, pour une clôture en apothéose.

przygonski_001_rallye_du_maroc_2012_mattia

Info de l’UFE Agadir concernant la CFE

   UFE

ANNONCE SPECIALE CFE

 

Chers Adhérents , chers amis,

En tout avant-première, j’ai le plaisir de vous communiquer ici en l’état l’information qui vient de me parvenir de notre ami Guy SAVERY :

Objet: Caisse des Français de l’Etranger – CFE

Chers amis,

Une nouvelle qui va certainement satisfaire un grand nombre de nos compatriotes et depuis longtemps attendue:

La Caisse des Français de l’Etranger – CFE va suspendre durant une période de 3 mois, le paiement de la rétroactivité (2 ans de cotisations) pour les personnes qui n’ont pu adhérer à cette Caisse dans les délais légaux.

Cette disposition va donc permettre l’adhésion à la CFE des personnes étant dans l’impossibilité de payer une somme aussi importante.

Néanmoins la carence sera maintenue.

La période est officiellement fixée.

L’affiliation sera possible  en  décembre 2016, janvier et février 2017.

La CFE diffusera cette information très prochainement.

A très bientôt.

Bien amicalement

Guy Savery

Conseiller élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger

Président de la Commission des Finances de la CFE

Président UFE Casablanca

Chaleureusement vôtre

Le président,

Jean-Claude ROZIER

Conférence « Expatriés et successions » le 20/10/2016 à Universiapolis Agadir, par Alizés Conseil Maroc

13100790_1130609900304535_8732400039595158545_n
Le Cabinet ACM a le plaisir de vous inviter à sa deuxième conférence sous le thème :
« Successions  internationales et protection du Patrimoine »

en cas de mariage, filiation et/ou adoption, divorce.

Ainsi toute personne française ou franco-marocaine  vivant au Maroc et/ou en France  pourra trouver parmi les thèmes abordés un sujet qui la concerne.

Les intervenants seront :

  • Stéphane CLERET – Expert international – Gestionnaire  de patrimoine
  • Maître Kenza AZIZI– Notaire
  • Compagnie AXA – Assurance
  • Le Modérateur Mme Cécile Hugon-Aferiad – ACM
Nous aurons l’honneur de recevoir en cette occasion le Consul Général de France d’Agadir
La conférence se déroulera  le Jeudi 20/10//2016 à 18h00 à Universiapolis, salle Henri Tudor et sera suivi d’un cocktail pour un moment d’échange et de dialogue.
Pour une meilleure organisation, merci de confirmer votre présence avant le Mardi 18/10/2016 – 18h00 à l’adresse mail suivante:
contact.acm.maroc@gmail.com

DEJEUNER AU PROFIT DE L’ASSOCIATION LE COEUR SUR LA PATTE

Le restaurant Le Palmier Bleu à Tamaght en collaboration avec le restaurant Le Flore à Agadir organise un déjeuner le samedi 15 octobre 2016 à 12 heures avec une animation musicale de Fredy.

img_4520


11800210_1599419903656891_2321329739882815852_n

 Menu :
  • Buffet froid d’entrées
  • Lotte à la moutarde ancienne avec ses garnitures
  • Café ou thé gourmand
  • Boissons non alcoolisées comprises

Prix : 180 dhs par personne
Le bénéfice du repas est reversée à l’association

Nombre de personnes maximum : 60

Lieu : Restaurant Le Palmier Bleu à Tamaght en terrasse

Réservation par téléphone auprès de Zara au 06 28 20 89 07

blog_yummypets_30_aliments_dangereux_01_10_2015

Venez nombreux pour soutenir notre association !

PARTICIPEZ ! PARTAGEZ !

Institut Français Agadir : La lettre d’information du 5 au 15 octobre 2016

unnamed

Le premier concours international de la pêche « No Kill » à Tamri et L’animation d’un Village piscicole à Taghazout du 14 au 16 Octobre 2016

par DRIHEM MOHAMMED – oujdacity.net – 06/10/2016

phpthumb_generated_thumbnailLe HCEFLCD avec le concours de la GIZ organisent le premier concours international de la pêche « No Kill » à Tamri et L’animation d’un Village piscicole à Taghazout du 14 au 16 Octobre 2016 sous le thème de : « Une aquaculture et une pêche responsables et durables à l’épreuve des changements climatiques dans les zones rurales et de montagne. »

Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD), avec l’appui du projet tourisme durable de la coopération allemande pour le développement organise un grand événement international sur la pêche du black bass en « No Kill » du 14 au 16 octobre 2016.
Cet événement, labellisé COP 22 qui  se tiendra au barrage Moulay Abdellah (Tamri, Province d’Agadir), et auquel prendront part des pêcheurs marocains de haut niveau, ainsi que des invités internationaux bénéficiant d’une forte notoriété dans la pêche sportive, s’inscrit dans le cadre de la stratégie du HCEFLCD pour le développement de la pêche durable, qui ambitionne de positionner le Maroc, et notamment la région de Souss Massa pour la pêche du black bass,  comme une destination phare à l’échelle du continent africain à l’horizon 2020.
A cette occasion, selon les organisateurs, un concours international de pêche du black bass en « No Kill » ainsi qu’un village piscicole composé de stands d’informations, d’ateliers d’initiation à la pêche, et de tables rondes autour du développement de la pêche touristique seront organisés.
L’objectif de ce rassemblement de dimension internationale, est de mettre en avant les engagements pris par le Maroc pour le développement d’une pêche durable face aux enjeux liés aux changements climatiques. Il vise notamment à réunir la communauté des pêcheurs marocains sportifs autour de la pratique du « NO KILL » et permettre ainsi au Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) d’orienter le développement de la pêche sportive au Maroc vers le « No Kill » tout en identifiant les pêcheurs les plus charismatiques et engagés susceptibles de porter la dynamique « No Kill » au Maroc et à la création de nouvelles offres touristiques.
Il a pour objectif aussi de donner un écho international à la promotion du tourisme « pêche durable » au Maroc et de présenter et communiquer sur le développement de l’aquaculture continentale.
Tout en Mettant en avant l’élevage du poisson en tant que source de nourriture pour les communautés locales et soulignant le caractère essentiel de l’aquaculture et la nécessité d’appuyer l’investissement privé pour mettre en place un tourisme « pêche durable ».
Cette grande première au Maroc dédiée à la pêche continentale en général et à la Pêche en No Kill au Maroc en particulier se déroulera respectivement au Barrage Moulay Abdellah comme Site pour le Concours International de Pêche « No Kill » de Black Bass, la localité de Tamri pour les Gîtes de l’hébergement des pêcheurs et médias spécialisés et le site de Taghazout pour l’emplacement du village piscicole dédié aux actions de sensibilisations des tours opérateurs, des institutionnels et médias et du public autour de la pêche durable et de l’aquaculture au Maroc :

PROGRAMME

JOUR 1 : Vendredi 14 Octobre 2016
Présentation générale :
Cérémonie d’ouverture, couverture médiatique de la rencontre et des échanges entre les institutionnels et la communauté des pêcheurs autour des animations dans le village piscicole
La matinée : Arrivée et enregistrement des participants au niveau du gîte de Tamri
15h00 : Transfert des participants au Sol House Taghazout
16h00 : Ouverture Officielle de l’événement
16h30 : Visite des Stands
• Stand Haut-Commissariat/GIZ- Projet Tourisme Durable
• Stands Services touristiques de la région et produits du terroirs • Stand de la Fédération marocaine de pêche de loisir
• Stand Matériels et techniques de pêche
• Stand Stand Exhibition d’art (Vie Aquatique de Louvine) et Concours-photos
18h00 : Echanges entre les participants
18h30 : « Menu Bon pour le climat » et animations

JOUR 2 : Samedi 15 Octobre 2016
Présentation générale :
Journée du concours de pêche au site de Tamri. Toute la logistique est organisée par la Fédération Marocaine de Pêche de Loisir (FMPL).
06h30 : Départ vers le site
07h30 : Première manche du concours (2 spots : 20 pers/spot)
11h30 : Fin de la première manche et déjeuner dans la tente berbère
15h30 : Démarrage de la deuxième manche 19h30 : Fin du concours 20h00 : Transfert vers le gîte de Tamri

JOUR 3 : Dimanche 16 Octobre 2016
Présentation générale :
Remise des prix et clôture de l’événement
10h00 : Transfert vers le village piscicole
10h30 : Remise des prix (Pêche, photographie)
11h30 : Discussions autour du développement du tourisme de la pêche sportive et durable au Maroc
12h00 : Buffet et clôture officielle

PRESENTATION DU VILLAGE PISCICOLE

Le village piscicole sera composé de stands et d’ateliers en relation avec la pêche touristique. La présence des pêcheurs sera également l’occasion de sensibiliser et initier le public aux bonnes pratiques de la pêche sportive ainsi que de communiquer sur le potentiel touristique des espaces naturels de la région Souss Massa.
Plusieurs thèmes seront proposés et s’articuleront autour des axes suivants :
• La stratégie nationale pour le développement de la pêche et de l’aquaculture au Maroc ;
• La sensibilisation aux gestes et valeurs éthiques des pêcheurs notamment la promotion de la pêche touristique en « No Kill » ;
• Le rôle de la Fédération Marocaine de Pêche de Loisir dans la promotion de la pêche et la présentation du « Pacte écologique du pêcheur » qui est une charte par laquelle les pêcheurs s’engagent à respecter et à faire connaitre les bonnes pratiques pour une pêche durable ;
• La présentation du potentiel touristique lié à la pêche de la région Souss Massa ;
• La présentation de matériels de pêche et animation d’ateliers d’initiation aux techniques (pêche à la mouche, etc.)
• La cérémonie officielle d’ouverture du village piscicole ainsi qu’un menu « Bon pour le climat » à base de poissons d’eau douce sont prévus pour le dîner d’ouverture en présence des officiels.
Les Artistes et pêcheurs émérites Peter Perch (Pays-Bas) et Rasmus Tikkanen (Finlande) vont exposer leurs productions graphiques. Ces deux artistes ont également collaboré pour la création de t-shirts et casquettes en série limitée pour marquer cet événement.

PRESENTATION DU CONCOURS – pêche sportive

Il s’agit de l’Organisation d’un concours international de pêche de Black Bass en « No Kill » au niveau de la région de Tamri (retenue de barrage Moulay Abdellah). Ce concours se déroulera sur une journée de pêche en deux manches et le nombre de participants est de 40 personnes dont 10 internationaux.
Les 10 principaux pêcheurs marocains seront présents sur invitation et la Fédération Marocaine de Pêche de Loisir procède aux pré-sélections de 20 pêcheurs nationaux. l’hébergement des pêcheurs se fera au niveau du gîte de Tamri (à 20 mn du site de pêche)

PRESENTATION DU CONCOURS-PHOTO

Le concours photo reposera sur trois principes essentiels à savoir : la  Sensibilisation sur l’événement avant son démarrage, l’activation des « nouveaux » canaux des réseaux sociaux liés à la pêche sportive au Maroc et la collection des images variées qui pourront être utilisées pour promouvoir la pêche touristique au Maroc.
Les gens soumettent leurs photos sur la page Facebook dédiée à l’événement dans l’une des catégories proposées et ne sont pas limités dans le nombre de photos à déposer. Les 5 meilleures images par catégorie seront imprimées et affichées au village piscicole de Taghazout.
La meilleure photo par catégorie est primée. (Le vote peut être confié soit à un professionnel du tourisme soit un photographe).
5 Catégories proposées :
a) Plus gros poisson
b) Beau paysage marocain lié à la pêche
c) Bonheur en « No Kill »
d) L’aventure de pêche
e) Meilleure photo de l’événement

Le Maroc, entre monarchie et réformes

AFP, boursorama.com – 07/10/2016

Le roi du Maroc Mohammed VI à Rabat le 8 avril 2016 ( AFP/Archives / FADEL SENNA )

Le Maroc, où des élections législatives ont lieu vendredi, est dirigé depuis 1999 par le roi Mohammed VI, qui a mis en oeuvre une politique de réforme et reste l’ultime arbitre dans le pays.

– ‘Les années de plomb’ –

En 1956, le Maroc sous protectorat français accède à l’indépendance.

A la mort du roi Mohammed V en 1961, son fils Hassan II lui succède. Son règne sera entaché par des violations des droits de l’Homme perpétrées durant les « années de plomb » (1960-1990).

En 1991, le bagne de Tazmamart (sud-est), où ont été internés des opposants, est détruit. En 1992, une réforme de la Constitution intègre le concept des droits de l’Homme.

En juillet 1999, Mohammed VI succède à son père, décédé après 38 ans de règne. Le descendant de la dynastie alaouite, qui règne sur le Maroc depuis le 17e siècle, va engager de nombreuses réformes pour moderniser son pays, tout en conservant de fortes prérogatives.

– Le conflit du Sahara Occidental –

Ce vaste territoire peuplé d’un demi-million d’habitants est une ex-colonie espagnole contrôlée depuis 1975 par le Maroc, qui le considère comme faisant partie intégrante du royaume.

Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, milite pour l’indépendance et réclame un référendum d’autodétermination, alors que Rabat propose comme solution une large autonomie sous sa souveraineté.

Seul territoire du continent africain dont le statut post-colonial n’a toujours pas été réglé, le conflit continue d’empoisonner les relations entre l’Algérie et le Maroc.

– Pôle touristique, mais baisse de fréquentation –

Le tourisme, secteur stratégique de l’économie, pèse pour 10% de la richesse nationale. Mais comme d’autres pays de la région, le Maroc souffre de la baisse de fréquentation des touristes étrangers, après des attentats meurtriers notamment en Tunisie et en Egypte.

Les deux principaux pôles touristiques restent Marrakech (centre) et Agadir, sur la côte Atlantique.

Les transferts financiers des Marocains résidant à l’étranger et l’exploitation des phosphates et de ses dérivés, notamment les engrais, sont aussi des secteurs-clés de l’économie.

L’agriculture reste de loin le premier contributeur du PIB.

– Ceuta et Melilla –

Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, dans le nord du Maroc, divisent depuis des années Rabat et Madrid.

Revendiquées par le Maroc, qui les considère comme parties intégrantes de son territoire national, les deux enclaves sont les seules portes d’accès terrestre à l’Europe pour l’immigration clandestine venue d’Afrique noire et du Maghreb.

– La COP-22 –

La prochaine Conférence mondiale sur le climat, dite COP-22, doit se tenir à Marrakech du 7 au 18 novembre.

Elle doit se concentrer sur la mise en oeuvre de l’accord de Paris sur le climat, qui vise à contenir le réchauffement sous le seuil de 2°C par rapport au niveau pré-industriel.

Tourisme médical : Prenons exemple sur les Canaries…

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 06/10/2016

  • Binter offre désormais des tarifs spéciaux pour tout déplacement concerté avec les hôpitaux privés des Îles Canaries
  • Pour l’obtention des visas, priorisation des touristes voyageant pour des raisons de santé
  • Santé et bien-être, une niche à valeur ajoutée pour Agadir

A seulement 1h30 de vol d’Agadir, la Région des Iles Canaries avec un peu plus de 2 millions d’habitants, reçoit chaque année près de 14 millions de touristes. En effet, c’est l’une des destinations touristiques les plus importantes de l’Europe. Mais ce n’est pas que sur le volet tourisme classique que cette région se distingue. L’offre de santé y est aussi très développée. A lui seul, l’hôpital Perpetuo Socorro, un centre hospitalier de haut niveau technique et humain situé à Las Palmas de Gran Canaria, reçoit plus de 100.000 patients par an. Quant à eux, les hôpitaux San Roque, deux établissements hospitaliers, avec 90 ans d’expérience dans le secteur de la santé aux Iles Canaries, reçoivent plus de 400.000 patients par an. Une situation qui se justifie par le système de santé canarien qui répond aux standards internationaux avec plus de 50 spécialités médicales, dont la cardiologie, la neurochirurgie, l’oncologie, l’ophtalmologie, la chirurgie pédiatrique, la chirurgie plastique et réparatrice ou la médecine du sport. La 1re édition du Salon Africa medical tourism expo 2016 qui s’est déroulée cette semaine à Agadir a ainsi été l’occasion de s’ouvrir sur des exemples internationaux de réussite en matière de prise en charge et d’assistance médicale. Pour information, pour une même qualité de prestations, l’offre canarienne est 40% moins chère en moyenne que celles proposées par d’autres pays européens, dont la France ou la Belgique par exemple.
binter-canarias«Un accord a été arrêté avec la compagnie aérienne Binter qui offrira des tarifs spéciaux pour tout déplacement concerté avec les hôpitaux privés des Îles Canaries», a annoncé Elvira Butler, Déléguée au Maroc, Proexca. «En ce qui concerne l’obtention du visa, nous travaillons en étroite coordination avec le Consulat général d’Espagne à Agadir afin de prioriser, dans la mesure du possible et dans le respect des conditions exigées, les voyages programmés aux Îles Canaries pour des motifs de santé», a-t-elle ajouté. Lors du Salon Africa tourism medical, tout a été mis en œuvre par la délégation canarienne pour vendre l’offre sanitaire performante des Iles Canaries et encourager les Marocains à y recourir. Mais aussi, pour découvrir les opportunités d’affaires et de partenariats commerciaux offerts par le marché africain dans ce domaine.
Par ailleurs, la délégation canarienne a formulé le souhait de collaborer avec les organisations et les professionnels marocains de la santé. De même qu’avec les compagnies d’assurances et les agences de voyages afin de recevoir aux Îles Canaries les évacuations sanitaires ainsi que les séjours médicaux pour compléter l’offre du Maroc en proposant les spécialités médicales encore indisponibles. «Grâce à la tradition et à l’expérience touristique des Îles Canaries, les professionnels canariens de la santé sont en mesure d’offrir une prise en charge intégrale des patients étrangers et de leurs accompagnants dès leur arrivée à nos aéroports jusqu’à leur total rétablissement», insiste Elvira Butler. La langue ne devrait pas être un obstacle puisque les services canariens disposent d’interprètes et de personnel médical maîtrisant diverses langues comme le français, l’anglais, l’allemand et même l’arabe, nous indique-t-on.

Une plateforme de santé de haute qualité…

Les principaux opérateurs privés du secteur canarien de la santé ont fait le déplacement à Agadir pour présenter leur offre de services médicaux et leur volonté de collaboration avec les opérateurs africains. Il s’agit des hôpitaux Perpetuo Socorro et San Roque, du centre d’endocrinologie et reproduction de Tenerife (CERT), du centre médical TresRamblas. Et des associations sectorielles dont, Gran Canaria Spa, Wellness&Health, et son homologue de l’île de Ténérife, Tenerife Health International Services (THIS). Ainsi que la société Spa Well Plus, spécialisée dans la gestion et l’exploitation de centres de Spa et de Wellness.

Une niche à forte valeur ajoutée pour Agadir…

medical_tourisme_070.jpg

Avec son climat doux et ensoleillé tout au long de l’année, Agadir dispose des atouts nécessaires pour devenir l’une des destinations leader du tourisme de santé et de bien-être. «Nous devons nous mobiliser pour faire de ce segment une vraie niche à forte valeur ajoutée pour l’avenir de notre région», a déclaré Zineb El Adaoui, Wali de la Région Souss Massa et Gouverneur de la Préfecture Agadir Ida Outanane. Et ce, d’autant plus avec l’ouverture d’hôtels haut de gamme spécialisés dans l’accueil de malades et de leurs familles. Actuellement la destination Agadir se voit dotée d’une infrastructure solide en matière d’offre sanitaire et médico-sociale, dans un souci de présenter aux touristes et patients, des prestations combinant à la fois soins médicaux et séjours de convalescence dans des complexes touristiques. Le projet de création du Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Agadir viendra renforcer l’offre hospitalière au niveau de la Région Souss Massa.

AÉRIEN : RECUL DU TRAFIC À AGADIR

par I.J. – leseco.ma – 06/10/2016

Le trafic de passagers au niveau de l’aéroport d’Agadir-Al Massira a enregistré un recul de 3,81% en août dernier en comparaison avec le même mois de l’année précédente, selon des statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA).

134.479 passagers ont transité par l’aéroport d’Agadir-Al Massira en août 2016, contre 139.802 passagers au cours de la même période de 2015, précise la même source.

Concernant le trafic aérien commercial, le nombre de passagers a connu une baisse de 3,53%, passant de 139.171 à 134.252 en août 2016.

Et je pense que ce n’est pas fini !
Rien de très sérieux n’est fait au niveau de l’aérien pour encourager les touristes à choisir la destination Agadir.