AZIZ AKHANNOUCH, Monsieur Agharass (Agharass, en langue tachelhite, signifie la rectitude)

par Fahd YATA – lnt.ma – 31/10/2016

 M. Aziz Akhannouch, comme chacun le pressentait depuis l’annonce de sa candidature, a été élu, à une majorité que l’on pourrait quasiment qualifier de plébiscite, à la tête du Rassemblement National des Indépendants, lors du congrès extraordinaire de ce parti le 29 octobre à Bouznika.

Il succède ainsi à M. Salah Eddine Mezouar, démissionnaire, qui n’avait sans doute ni la force, ni les moyens de rempiler pour une nouvelle bataille politique qui s’annonce difficile et stratégique.
Et, autant la prise de pouvoir de Mezouar contre Mansouri avait été perçue par beaucoup comme un putsch, autant l’OPA de M. Akhannouch a été accueillie comme légitime et bienvenue par les militants de ce parti et, certainement, par l’opinion publique.
Cette différence de perception tient incontestablement à la personnalité de Aziz Akhannouch et à l’image positive qu’il projette depuis longtemps sur les Marocains.
En effet, Akhannouch est un homme d’affaires qui a réussi très largement dans ses divers business sans inspirer la jalousie ou la rancœur et encore moins les critiques des citoyens.
Akhannouch n’a pas la réputation d’un « tueur » en affaires, ni celle d’un exploiteur, d’un homme avide de profits, écrasant tout sur son passage.
Dans les milieux économiques, chacun s’accorde à reconnaître qu’il est un investisseur avisé, rapide et efficace dans ses décisions, avec un sens aigu de l’opportunité et un flair éprouvé pour les opérations gagnantes.
Chacun sait d’ailleurs qu’il a su, en tant qu’héritier, faire amplement fructifier le patrimoine de son défunt père, feu Ahmed Oulhaj Akhannouch, qui lui a également légué son sens élevé du patriotisme, lui qui fut un grand militant de la lutte pour l’indépendance, apprécié et reconnu par toutes les grandes figures du Mouvement national patriotique et progressiste.
Aziz Akhannouch, qui n’était pas destiné au départ à « entrer en politique », a investi ce champ non pour faire carrière, s’enrichir ou obtenir des honneurs, mais pour mettre au service de la collectivité nationale ses compétences et son expérience de manager, de meneur d’hommes, de locomotive qui n’a jamais ménagé son temps et ses moyens propres pour réussir des missions d’intérêt public ou national.
L’on sait qu’il refuse de percevoir ses émoluments de ministre, mais également que ce sont ses propres ressources et ses équipes qui, très souvent, se portent aux côtés de l’Administration lorsqu’il s’agit d’être rapide et efficace, quand les lenteurs et les lourdeurs de l’appareil d’Etat freinent l’exécution de projets importants.
Cette réputation de gestionnaire avisé et compétent, acquise parce qu’il a une longue pratique du terrain économique et des hommes, a pleinement servi lorsque Aziz Akhannouch a marqué son intérêt pour la sphère publique.
De la présidence de la région du Souss-Massa au ministère de l’Agriculture, cette action a porté ses fruits, comme le prouvent notamment les avancées obtenues par les plans mis en œuvre sous sa responsabilité, Maroc Vert et Halieutis, et plus récemment, la réussite de la mobilisation africaine en faveur de l’Initiative Triple A, à la veille de la tenue de la COP22.
Aziz Akhannouch, incontestablement, a acquis au fil des ans et de ses parcours, une stature d’Homme d’Etat, renforcée par le pragmatisme que confère la connaissance du champ économique.
Ce profil-là, assurément atypique voire unique dans le Landerneau politique, va pleinement profiter au RNI, lequel pourra aborder de nouvelles et délicates situations, avec un leader reconnu comme tel à sa tête.

L’anti-Benkirane

À l’heure de l’écriture de ces lignes, nul ne sait si le RNI participera à la formule Benkirane 3, mais, dans n’importe quel cas de figure, la prise de responsabilité de M. Aziz Akhannouch à la tête du RNI, exprime des messages et des signaux très forts.
Le nouveau patron du parti de la Colombe, en effet, est quasiment l’antithèse de M. Abdelilah Benkirane. Et à ce titre, il sera, au mieux, un redoutable partenaire au sein du gouvernement, et au pire, un opposant aussi irréductible qu’efficace !
Aziz Akhannouch vient du monde réel, du concret, où l’audace et la clarté de jugement sont essentielles pour réussir.
Abdelilah Benkirane est un animal politique, où le verbe et les calculs servent de support à l’action politicienne.
Aziz Akhannouch est réputé pour sa modestie, sa discrétion, son humeur égale, sa courtoisie, voire sa gentillesse. Il parle peu, sans emphase, sans effets de manche et sans esprit de polémique.
Il n’est pas un tribun populiste et sa popularité repose sur des actes, des acquis, des succès reconnus de tous.
Abdelilah Benkirane est l’homme des discours enflammés, des formules à l’emporte-pièce, des sermons et des serments, des promesses qui ne valent que pour ceux qui y croient, des anathèmes et des menaces.
Benkirane est d’origine fassie, volontiers arabophone.
Akhannouch est d’origine berbère, plus à l’aise avec le dialectal et la langue de Molière.
Deux hommes, deux styles, deux parcours…
Comme exprimé au début de ce portrait-analyse, l’avenir «gouvernemental» du RNI n’est pas encore dessiné et peut-être même qu’il ne le sera pas de sitôt, tant les surprises peuvent être fortes en politique, mais une réalité vient de s’imposer : elle énonce qu’Abdelilah Benkirane, qui a su mener deux fois de suite ses troupes à la victoire électorale, est sans nul doute à son zénith, mais, pour la première fois depuis son ascension, il a un nadir, Aziz Akhannouch, qui représente tout ce qu’il n’est pas !
La trivialité, le populisme gouailleur, la facilité oratoire, qui ont tenu le haut du pavé depuis 2011 et qu’on a cherché à imiter, (Chabat, Lachgar, etc.), viennent de trouver leur contraire, le sérieux, l’expérience, la sobriété.
Une ère nouvelle s’annonce en politique, marquée par deux styles à l’opposé l’un de l’autre et qui, comme les parallèles, ne se rencontreront pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.