Archives de novembre 7th, 2016

A l’heure de la COP 22, tourisme et développement durable, des défis à relever par notre région.

par Asmaa OUBOU, en collaboration avec Majid OUBOU

La région Souss-Massa est une région exceptionnelle à bien des égards.
Si la beauté de ses paysages ne laisse pas ses visiteurs étrangers indifférents (le chemin entre Tafraout et Igherm en passant par Aït Abdellah est considéré par le guide du Routard comme l’un des plus beaux chemins au Monde), il y a un produit en particulier qui distingue notre région et que beaucoup nous envient : il s’agit de l’arganier ; cet arbre endémique qui constitue notre or vert dont on extrait l’argan, huile rare et bénéfique à tant d’égards.
Les produits dérivés aussi bien culinaires, cosmétiques que thérapeutiques de ce noble produit, sont prisés à travers le monde. Il est le symbole par excellence de notre région et incarne à l’instar de ses habitants toutes les caractéristiques de notre terroir : sobriété et endurance.

Le tourisme est l’un des vecteurs de l’économie porteurs de développement. Car,quand l’activité touristique se développe, d’autres secteurs liés à cette activité se développent également ; le « Rawaj » l’activité commerciale reprend, l’artisanat, le commerce, le transport, les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. . . Le chomage régresse.
Ne négligeons pas l’un des piliers stratégiques de notre économie qui représente quand même de 8 à 10% du P I B. Il est aujourd’hui sur le plan international l’un des pôles les plus importants du commerce.

Cependant, si notre pays est devenu un exemple de développement durable sur le continent africain et à l’heure où il accueille la COP 22 à Marrakech, optons de plus en plus pour un tourisme respectueux de son environnement à travers notamment le tourisme durable, tel que le définit l’organisation mondiale du tourisme :

« Le développement touristique durable satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil. . .
Il préserve les ressources naturelles,culturelles et sociales de celles-ci et contribue de manière positive au développement économique et à l’épanouissement des individus qui vivent,travaillent et séjournent dans ces espaces « .

L’accueil de la population et la tranquillité du touriste sont des éléments fondamentaux du développement touristique. C’est pour cette raison qu’il faut être ferme avec tous ceux qui entravent la bonne marche de ce secteur et qui portent atteinte à l’attractivité de la destination.
Nous devons valoriser l’offre touristique et le rayonnement de la destination Agadir pour qu’elle redevienne tendance.

Vue de Aït Abdallah

Vue de Aït Abdallah

 

Marche Verte : les 10 km d’Agadir

.

Samedi, les sportifs étaient mobilisés pour le Triathlon International d’Agadir et hier matin avait lieu une autre épreuve sportive de masse à Agadir : le  2ème Grand Prix International des 10 km d’Agadir organisé par la Fédération Royale Marocaine de Sport Universitaire et Universiapolis Agadir

.
dscn6653Une réalisation des enfants pour illustrer la « Marche Verte »dscn6655

Bien sûr, L’UFE Rando 8000 était là !couverture-10-km

dscn6669Nous sommes passés, Nicole et moi pour les encourager dscn6678dscn6677Je ne connais pas le nombre de participants, mais il y en avait vraiment beaucoup !dscn6687dscn6691Après deux faux départs, la course a pu avoir lieu !dscn6693dscn6696dscn6704dscn6705Chacun à son rythme !dscn6754dscn6756

dscn6758

dscn6762

dscn6715Merci à Pierre Tran Van Bien qui m’a transmis toutes ces photos.

La campagne de Propreté et de Sensibilisation à Agadir Ou-Fella

J’avais annoncé il y a quelques jours, qu’à l’occasion de la Conférence COP22 sur le changement climatique qui se tiendra du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech, une Campagne de Propreté et de Sensibilisation aurait lieu à Agadir-Ou-Fella les 5 et 6 novembre 2016.

Voici quelques photos prises à la Casbah d’Agadir lors de la journée du 5 novembre qui a été consacrée au nettoyage du site d’Agadir-Ou-Fella.

Ces photos m’ont été aimablement transmises par M. Abdelouahed Oumlil Professeur d’Archéologie et du Patrimoine à l’Université Ibn Zohr d’Agadir, coordinateur de l’Equipe de Recherche.

1 2 3 4 5 6

Avec l’espoir que les visiteurs respecteront ce site qui est une nécropole pour les centaines de personnes qui y ont été ensevelies lors du séisme du 29 février 1960.

%d blogueurs aiment cette page :