Les communes s’engagent, pourvu que ce soit durable !

par Stéphanie Jacob – leconomiste.com – 09/11/2016

  • Agadir, Chefchaouen, Tiznit… des cas d’école
  • Décharges, éclairage public, tableau de bord énergétique… Les actions

Le rôle des communes ne doit pas se borner à délivrer les CIN et nettoyer les rues. Certains présidents des villes d’Agadir, de Chefchaouen ou Tiznit sont venus présenter pour cette COP22 leurs actions en faveur du développement durable. Aux côtés de l’AMEV, (l’Association marocaine pour des éco-villes), tous travaillent à former un réseau efficace au Maroc pour s’inscrire comme une force de propositions dans le cadre des projets de lois et des alliances qu’elles soient nationales ou internationales. Conscients de la tâche à accomplir, il s’agit avant tout de renforcer les capacités des ressources humaines, entre élus et cadres. Chefchaouen est une ville modèle et initiatrice de la transition écologique. En effet, depuis 2010 déjà, les questions de l’environnement sont au centre de ses décisions. Il faut dire que la commune n’a eu qu’à surfer sur une dynamique associative très forte. Une piscine municipale avec chauffage de l’eau des bassins et des douches par le solaire, le premier centre au Maroc d’information sur l’énergie, un éco-centre où parler climat et développement sont quelques exemples de cette transformation. Mais surtout, la mise en place d’un tableau de bord énergétique avec compteurs électriques, carburant et eau potable pour un suivi précis des consommations de la ville. Un outil essentiel pour une gestion communale optimale. Le point noir de Chefchaouen étant encore sa décharge qu’ils espèrent rapidement transformer en centre d’enfouissement et de valorisation des déchets. Précisons que la ville reçoit dans quelques jours le Middle East Africa Energy Award. Une récompense internationale qui aide à décrocher les financements. Même état d’esprit à Agadir. Son président rappelle qu’elle est la seule ville du sud à avoir une décharge contrôlée depuis 8 ans maintenant, utilisée par 9 autres communes environnantes. Des études ficelées sur la mobilité pour 4 milliards de DH d’investissement, des panneaux photovoltaïques installés dans le cadre du projet d’efficacité énergétique, des futures bornes de recharge pour le transport électrique… et voilà que la ville d’Agadir a été choisie pour abriter en 2017 le 1er Forum international sur les villes durables.

ee1c65a22fcfd68291d6f954543e24ceA Tiznit maintenant, ce sont 5 projets de développement durable qui sont en cours. Il s’agit pour la ville de sauver le patrimoine de sa médina. Une mosquée, un musée quasi autonome en énergie, un centre d’archives (une première au Maroc) se mettent aux normes environnementales. La ville réutilise également ses eaux usées à des fins agricoles et travaille à son éclairage public. Sa consommation actuelle de 6 millions de DH pour 5.500 points lumineux passera ainsi à 3 millions de DH par an pour 8.000 points lumineux.

Médaille d’or

img_2778

L’ÉCOLODGE Atlas Kasbah dans la région du Souss-Massa a obtenu la médaille d’or aux trophées internationaux de tourisme responsable en novembre 2015 à Londres en sa qualité de meilleur hôtel au monde pour la valorisation locale. Il est le premier hébergement francophone au monde à avoir obtenu cette récompense en reconnaissance de ses mesures en développement durable et de sa promotion de l’écotourisme au Maroc. Il s’agit d’un projet unique dans le Royaume qui a pris en compte dès sa conception la vulnérabilité du lieu. En effet, tout y a été mis en oeuvre pour coller aux contraintes de cette zone semi aride. Recyclage, compostage, une politique d’achats qui favorise le local et en particulier les femmes sont autant de démarches écolos. Des arbres y ont été plantés pour la séquestration du carbone, les eaux grises épurées à 100% pour l’irrigation, ou l’utilisation de produits ménagers naturels pour zéro produit chimique. Un exemple à valoriser dans cette région défavorisée.

Agadir : 4ème édition de la course sur sable motos et quads les 18 et 20 novembre

infomediaire.net – 09/11/2016

La 4ème édition de la course sur sable motos et quads d’Agadir aura lieu du 18 eau 20 novembre, a annoncé l’Association des sports mécaniques du Souss qui organise l’événement.
Etape du championnat du Maroc, cette course prévue sur la plage d’Imi Ouaddar, aux environs de la première station balnéaire nationale, verra la participation de concurrents marocains et étrangers.
Elle est organisée sous l’égide de la Fédération royale marocaine de motocyclisme dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance, indique un communiqué des organisateurs.
Parrainée par Harite Gabari, 1er marocain à avoir participé au rallye Paris-Dakar, l’épreuve est programmée sur un circuit de 6 km.

Agadir : La logistique, maillon faible

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 07/11/2016

  • Une rencontre CGEM Souss/Agence de développement de la logistique pour doper la région
  • L’outsourcing, un levier de compétitivité
  • L’entreposage au Maroc est timide, il se limite à 14%

Les pays ayant les indices de performance logistique (IPL) les plus élevés ont les taux d’externalisation les plus élevés aussi. Or, au Maroc, le volet entreposage reste faible. En effet,  il se limite aujourd’hui  à 14%.
Le volume d’activité actuel de ce segment s’établit aux alentours de
430 millions de DH à fin 2014, sur la base d’un chiffre d’affaires des entreprises de transport et d’entreposage au niveau national de plus de
19 milliards DH. Un constat et des  chiffres présentés par l’Agence de développement de la logistique (AMDL) lors d’un atelier régional organisé récemment à Agadir, en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) Souss Massa. Au cours de cette rencontre, l’AMDL a pu présenter les résultats de son étude et partager les expériences avec les professionnels. «Les entreprises sont appelées à externaliser leurs activités logistiques afin d’accéder rapidement aux meilleures pratiques en termes de gestion des flux logistiques en se basant sur l’expertise de prestataires spécialisés et ainsi réduire les coûts y afférents», explique Younès Tazi, directeur général de l’AMDL.
En même temps, cette coopération et ouverture sur l’extérieur est une démarche enrichissante pour l’entreprise. «L’outsourcing logistique, notamment l’entreposage permet aux entreprises de travailler dans une logique de spécialisation et d’élargir l’offre proposée aux clients», souligne Majid Joundi, président de la CGEM Souss Massa.
Il faut rappeler toutefois que l’outsourcing n’est pas un processus facile. En effet, il requiert une bonne préparation et une démarche structurée et réfléchie permettant d’évaluer sa faisabilité. C’est ainsi qu’un projet d’externalisation mal préparé ou prématuré peut s’avérer périlleux pour l’entreprise et son prestataire logistique. La société doit en effet être mature avant de s’engager dans cette pratique d’optimisation et réussir son projet d’externalisation. Avant de l’entreprendre, il est impératif d’échanger les avis avec l’ensemble du personnel, étant donné qu’il sera directement concerné par les changements engendrés par cette nouvelle organisation.

Pas de zone dédiée

agadir_logistique_092

Les participants à l’atelier régional organisé à Agadir ont montré un grand intérêt pour l’externalisation de la logistique. Toutefois, ils ont souligné la difficulté de sa mise en application à Agadir où il n’y a pas de zone logistique vraiment dédiée. Les activités étant dispersées entre les zones industrielles de Tassila, Ait Melloul… sans réel dénominateur commun. La grande problématique pour les investisseurs dans le Chef-lieu du Souss étant la grande cherté du foncier ou son peu de disponibilité quand il ne relève pas des Domaines forestiers gérés par les Eaux et forêts.

La Renault Talisman dévoilée à Agadir

Par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 07/11/2016

  • La berline lancée sur un parcours de golf
renault_talisman_092.jpg

(Ph. nostalgie.be)

C’est au Golf Tazegzout à Taghazout Bay que la nouvelle berline Renault Talisman vient d’être dévoilée à Agadir. Cette journée découverte a été organisée par Renault Sodisma Agadir en collaboration avec la maison-mère. Au programme, initiation au golf, jeu de Kubb… Mais surtout, des tests drive pour découvrir le nouveau modèle qui surpasse désormais Laguna ou Latitude. Accompagné de Houcine Rachdi PDG de Renault Sodisma, Dominique Doudet Consul général de France à Agadir, a été le premier à tester la nouvelle berline longue de 4,85m. Il faut préciser que cette nouvelle routière possède un moteur diesel 1600 cc, bi-turbo développant une puissance de 160 Ch, pour une puissance fiscale de 6 CV seulement! Avec une boîte de vitesses automatique 6 rapports et un coffre à bagages de 608 litres, ce qui représente un record du segment. Sodisma a présenté les deux versions disponibles au Maroc. A savoir, «Intens» et «Explor» qui séduisent par leur design dynamique et par leurs équipements à la pointe de la technologie. En fait, le nouveau modèle a été pensé pour faire corps avec la route avec un système 4control à quatre roues directrices pour aborder les courbes en toute sérénité. Ainsi, le braquage conjugué des roues avant et arrière rend Talisman aussi maniable qu’une petite citadine. Le cadre agréable de Taghazout Bay a permis à la clientèle haut de gamme ciblée de tester la berline et d’être au fait de la synergie des technologies utilisées qui permet d’atteindre un niveau de précision exceptionnel dans les trajectoires et la tenue de route. Sachant que les réactions du châssis s’adaptent en fonction du mode de conduite Multi-sense sélectionné sur la tablette intuitive et connectée, qui permet aux utilisateurs d’accéder aux applications et services proposés par R-Link Renault. En plus de nombreux autres avantages de cette voiture intelligente dont, sièges massants, système Easy park assist pour garer automatiquement la voiture après mesure de la trajectoire… La grande surprise de la journée organisée à Agadir a été l’annonce du prix défiant toute concurrence. 305.000 DH pour Talisman Explore et 359.000 DH pour Talisman Intens. Une surprise pour un produit aussi haut de gamme.