Archives de novembre 20th, 2016

4ème édition de la course sur sable motos à Imi Ouaddar

l’Association des sports mécaniques du Souss organisait aujourd’hui sur la plage d’Imi Ouaddar une course moto sur sable, sous l’égide de la Fédération royale marocaine de motocyclisme, dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance.
L’épreuve était parrainée par Harite Gabari, 1er marocain à avoir participé au rallye Paris-Dakar, et avait lieu sur un circuit de 6 km.

Quelques photos de la course :

img_3273 img_3274 img_3275 img_3278 img_3280 img_3281 img_3282 img_3283 img_3284 img_3285 img_3286img_3287 img_3288 img_3290 img_3291 img_3293img_3296 img_3297 img_3298img_3299 img_3301 img_3305 img_3306img_3307 img_3308 img_3310 img_3311 img_3313 img_3314 img_3315 img_3316 img_3318 img_3319 img_3324 img_3325 img_3327 img_3330 img_3331 img_3334 img_3335 img_3336img_3337 img_3338 img_3339 img_3340 img_3341 img_3342 img_3343img_3348 img_3352 img_3354 img_3357 img_3361 img_3363

Retour à Agadir par la route Imi Nifri – Ouarzazate

Le guide nous avait dit que, pour le retour nous pouvions prendre la route de montagne qui va de Imi Nifri (le pont naturel) vers Ouarzazate, que c’était une route qui traversait de très beaux paysages.

Nous regagnons donc Imi Nifri et là, occupé à regarder le paysage, je me trompe de route.

img_3238 img_3239 img_3240 img_3241 Le paysage est beau, mais rapidement, avec le GPS, je me rends compte qu’on ne va pas du tout vers Ouarzazate !
Demi-tour  et on retrouve la bonne route. Bonne c’est beaucoup dire parce que, dans la montagne, elle est pleine de « nids de poules », la boue entraînée par les pluies récentes n’est que partiellement dégagée et le revêtement a été arraché par endroits !
Mais les paysages sont somptueux et les couleurs étonnantes !img_3242 img_3243 img_3244 img_3245 img_3246 img_3247 img_3248 img_3249 img_3250 img_3251 img_3252 img_3253 Altitude 2184 mimg_3254 img_3255 img_3256 img_3257 Retour de la corvée de bois :img_3258 img_3259 img_3260 img_3262 img_3263 img_3264 img_3265 img_3266 img_3267 img_3268 img_3269 img_3270 Descente vers Ouarzazate :img_3271

Les cascades d’Ouzoud

.

Ce matin,  visite des cascades :

Départ assez tôt de l’hôtel (Hôtel de France, calme, très agréable avec un accueil très sympathique)

img_3216

notre chambre, juste en face.img_3215

img_3210 img_3214

et on se dirige à pied, vers les cascades toutes proches (à 600m de l’hôtel)

img_3087 Impressionnant : 120 m de chute !img_3088 img_3091 img_3095 img_3096 on prend le chemin pour se rendre tout en basimg_3108 et rapidement, on rencontre les singes en liberté (magots) qui viennent quémander quelques cacahuètes en se précipitant sur les épaules des touristes. Il y a aussi des singes macaques qui sont plus sauvages.img_3109 img_3110 img_3112 img_3113 img_3115 img_3118on poursuit la descente : 500 marches à descendre, mais qu’il faudra remonter dans l’après-midi !
img_3120 Le spectacle est grandiose !img_3124 img_3126 tout en bas, de petites embarcations servent à traverser la rivière et à aller tout près de la chuteimg_3128 img_3130 img_3133 img_3135 img_3137 img_3140 img_3142 Nous nous arrêtons dans un petit restaurant pour nous reposer et attendre l’heure du repasimg_3161 La carte de la région :img_3162 Après le tajine, nous prenons le chemin du retour avec notre sympathique guide Chafikimg_3165 Voilà les embarcations : une plateforme sur des flotteurs et sur laquelle sont fixées des chaises img_3167 img_3168 A la rame, nous nous approchons du bassin où arrive la chute d’eauimg_3170 img_3171 et on s’en approche juste pour recevoir quelques embruns img_3172 img_3173 img_3174 img_3177 img_3181 img_3188 On prend ensuite le chemin du retour, ça grimpe !img_3191 img_3192 img_3196 img_3197 img_3199 img_3200 img_3201 Notre petit restaurant est déjà loin en bas !img_3202On retrouve les singes au passage :img_3203 img_3204 img_3207 Un petit tour en ville qui très propre, bien aménagée et agréableimg_3208 et, tout près, de nombreuses petites rivières qui alimentent les cascades où il y a de l’eau en permanence.img_3209 Le guide nous emmène ensuite voir un village berbère appelé on ne sait pas pourquoi « village mexicain » Le marabout peut se visiter, mais malheureusement, le détenteur des clés n’est pas là !img_3217 img_3218 img_3219img_3220 img_3221 On prend ensuite une piste pour aller aux 24 sources, la piste est un peu difficile : il a plu il y a trois jours et il y a beaucoup de boue et des ornières profondes. Chafik me félicite d’avoir pu passer sans encombres !img_3222 img_3223 img_3224 C’est vers ce bassin que 20 sources sont amenées : 4 autres sources sont un peu plus en amont.img_3227 img_3228 img_3229 img_3230 Que d’eau ! la richesse qui nous manque dans le sud !img_3231En rentrant à l’hôtel, on passe juste au dessus des cascades : une vue vertigineuse, d’autant plus qu’il n’y a même pas de garde-fou !
img_3232 img_3233 120 mètres plus bas !img_3234 img_3235

Que c’était beau !

%d blogueurs aiment cette page :