Action sociale en faveur des enfants en situation difficile


Des comédiens et acteurs associatifs offrent, à Agadir, un moment de bonheur à une centaine d’enfants en situation difficile

Les jeunes membres de l’organisation non gouvernementale «Touche pas à mon enfant» ont accueilli samedi à Agadir une centaine d’enfants en situation difficile pour un moment de partage et de bonheur, une action sociale à laquelle se sont associée des comédiens marocains de renom, dont Mohamed Miftah, Bachir Ouakin, Abdessamad Miftah El-kheir et Majda Zabita.

 A la place Bijaouane sur le front de mer, les enfants de diverses associations : SOS village d’enfants, «Tazzanine» (enfants en langue amazigh) et «Tigminou» (Mon foyer), ont été encadrés, tout au long de l’après-midi, par des accompagnateurs et bénévoles, pour un programme évasion, détente et bonne humeur.

Des activités ludiques et sportives lui ont été ainsi proposées dans divers stands d’animation aménagés au pied de la grande roue, l’une des nouvelles attractions de la ville.

Ces enfants défavorisés ont pu notamment admirer la vue imprenable sur l’océan qu’offre cet ouvrage d’une hauteur de 50 mètres, l’un des plus grands du genre en Afrique.

«Nous sommes fiers d’avoir pu laisser entrer de l’espoir et de la joie, le temps d’un après-midi, tel un petit rayon de soleil illuminant le visage de ces enfants», s’est réjouie Lina Anwar, l’une des volontaires ayant concocté le programme.

La présence de comédiens à cette action procure d’autant plus de plaisir aux enfants, enchaine pour sa part la jeune Dina, selon laquelle pareil moment de partage avec des artistes laissera incontestablement des traces dans le cœur et les rêves de ces enfants, dont certains pourraient, peut-être, un jour devenir artistes.

Pour Salwa Benkirane de l’Association «Tazzanine», l’engagement citoyen de la part de ces noms du monde du 7e art au Maroc, qui se trouvent à Agadir dans le cadre du Festival international «Cinéma et Migrations», témoigne de leur fibre sociale et constitue un motif supplémentaire de bonheur pour des enfants en situation difficile.

«Tazannine» s’occupe d’enfants abandonnés de la crèche de l’hôpital Hassan II en subvenant, tout au long de l’année, à leurs besoins en nourriture, habillement, scolarisation et soins médicaux.

Selon l’organisation «Touche pas à Mon enfant», cette action baptisée «Inchirah» (bonheur) vise à accompagner, à travers un programme régulier de divertissement et de loisir, l’effort engagé par l’ONG pour protéger les enfants issus de milieux défavorisés et se trouvant dans une situation vulnérable, contre toute forme d’abus et de violence.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :