Archives de décembre 8th, 2016

Les anniversaires d’Isabelle

Isabelle de Balathier fêtait lundi deux anniversaires : celui de son « Etape Berbère » de Talborjt (5 ans) et son anniversaire personnel : ***te ans !  Mais, rassure-toi Isabelle, tu ne les fais pas !

Beaucoup de ses amis étaient venus lui souhaiter deux bons anniversaires devant un copieux cocktail :

Quelques photos qui m’ont été transmises par Selim Lahrech :

15397686_1406299569410639_666021894_o 15409600_1406298579410738_857847799_o 15417964_1406298972744032_1680405474_o 15419466_1406300732743856_1240056309_o15369728_1406300952743834_274323469_o

 

Votez pour le rêve de Valérie : Expo « Toutes les Femmes »

Mon amie Valérie souhaiterait pouvoir rendre hommage à toutes les femmes de ce monde par le biais d’une exposition de ses dessins les célébrant :

Je verrais assez un lieu vaste comme écrin à ce projet où leur force, leur courage, leur beauté mais aussi leur fragilité seraient mis en valeur.
Juste guidée par mon infinie admiration pour elles (de Madame Cro-Magnonne si mignonne à la Femme de demain) et par passion pour le trait simple et clair, je voudrais pouvoir ainsi leur rendre hommage sans chichi ni tralala mais tout simplement de tout mon cœur. »

par Valérie, Paris

Pour voter, c’est facile : cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.atelierdesreves.fr/reve.php?uid=3e7e661b-bb9c-11e6-9154-005056a22e7c

Comment ça marche ?

1- Gagnez 20 000 € du 21 novembre au 12 décembre, en déposant votre rêve dans l’une des catégories  #Passion, #Solidaire ou #Professionnel.

 2- Astuce : partagez votre rêve pour récolter le plus de votes possibles, et augmentez vos chances de le réaliser.

 3- Du 12 au 16 décembre 2016,

le jury FDJ® examinera, pour chaque catégorie, les rêves ayant obtenu au moins 100 votes et désignera parmi ces rêves un gagnant par catégorie.

 4- Entre le 12 décembre et le 16 décembre 2016, le jury FDJ® annoncera les trois gagnants de « l’Atelier des Rêves 2016 »  qui recevront chacun

20 000 € pour réaliser leur rêve.

Vous appréciez les dessins de Valérie que je mets régulièrement sur le blog ou sur ma page Facebook, alors, vous pouvez l’aider à réaliser son rêve !

Réseau électrique : Les provinces du Sud se préparent à la transition énergétique

par Moncef Ben Hayoun – lematin.ma – 07/12/2016

Réseau-électrique.jpg La quasi-totalité des moyens de production installés actuellement ou projetés dans la région est constituée de parcs éoliens à base de machines asynchrones doublement alimentées.
 L’ONEE-Branche Électricité s’apprête à lancer une étude de développement du réseau électrique sur la longue artère Agadir-Laâyoune-Boujdour-Dakhla. L’objectif, notamment, est de préparer ce réseau aux grands projets d’énergie renouvelables qui risquent de présenter des contraintes pour le fonctionnement des infrastructures existantes.

Le secteur électrique des provinces du Sud est promis à une grande mue. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) envisage, en effet, d’initier une étude de développement du réseau électrique très haute tension (THT) sur l’artère Agadir-Laâyoune-Boujdour-Dakhla. L’objectif, notamment, est de préparer ces régions à la transition énergétique basée sur davantage de production électrique à base d’énergies renouvelables, qui suppose d’augmenter la puissance transmissible du réseau au sud du Royaume, à moyen et long termes, dans les meilleures conditions.
À cet effet, l’ONEE-Branche Électricité vient de lancer un appel d’offres pour le recrutement d’un expert chargé de mener cette étude. L’ouverture publique des plis aura lieu le 1er février 2017. Selon l’ONEE, le réseau électrique du sud du Maroc (entre Agadir et Dakhla, objet de l’étude) est caractérisé par des lignes de transport THT relativement longues, avec l’absence des moyens de production conventionnels (Groupes Synchrones) qui permettent d’assurer la stabilité du réseau.

La quasi-totalité des moyens de production installés actuellement ou projetés dans la région est constituée de parcs éoliens à base de machines asynchrones doublement alimentées. Actuellement, le réseau 400 kilovolts (kV) et le réseau 225 kV arrivent jusqu’à la région de Laâyoune avec une ligne 225 kV exploitée en 60 kV qui alimente la ville de Boujdour sur une longueur de 200 km. La ville de Dakhla, située à 350 km de Boujdour, est, elle, desservie à travers un système d’énergie électrique décentralisé à partir de la centrale thermique de Dakhla et un réseau de distribution 22kv et 220/380 volts.

En outre, des projets de parcs éoliens de puissances relativement importantes sont programmés entre Laâyoune, Boujdour et Dakhla notamment dans la région Boujdour où deux sites sont en cours de développement : l’un de 400 mégawatts (MW) à Boujdour même, l’autre de 200 MW à Aftissat (à 60 km au sud de Boujdour). Ainsi, le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national est prévu moyennant la réalisation d’une ligne double terne à structure 400 kV exploité en 225 kV d’environ 300 km de longueur à partir du poste d’évacuation du futur parc éolien Aftissat. «Sur le plan électrique et compte tenu de la longueur importante de l’artère Agadir-Laâyoune-Boujdour-Dakhla, le réseau électrique de transport programmé pour le raccordement de la ville de Dakhla et les parcs éoliens prévus entre Laâyoune, Boujdour et Dakhla risque de présenter des contraintes de stabilité de tension, de surtensions transitoires et de phénomène de résonance», souligne le top management de l’ONEE. De même, les études électriques préliminaires de fonctionnement du réseau Sud ont fait ressortir que ce réseau est limité en termes de puissance maximale transmissible, ce qui entrave les objectifs ambitieux de développement des moyens de production à base d’énergies renouvelables dan la région Sud.

L’étude en projet a ainsi pour objectif d’arrêter le schéma optimal de développement à moyen terme (2020) et à long terme (2030) du réseau de transport entre Agadir, Laâyoune et Dakhla qui permet l’alimentation en énergie électrique de la région Sud et l’évacuation de tous les moyens de production existants et futurs dans les meilleures conditions. L’expert retenu devra notamment déterminer «la variante optimale technico-économique» permettant d’augmenter la puissance transmissible du réseau au Sud au stade cible 2030, dont, entre autres, la réalisation de nouvelles lignes haute tension à courant alternatif ou à courant continu entre Agadir, Laâyoune et Dakhla.

Le champion Harite Gabari représentera le Maroc lors de l’Africa Eco Race 2017

Par KARIM EL MEDKOURI – sportautomoto.ma – /12/2016

img-20161207-wa0000

Le champion marocain Harite Gabari représentera le Maroc lors de l’Africa Eco Race 2017 sur sa KTM.
Mis en place par Jean-Louis Schlesser et René Metge, ce prestigieux rallye-raid africain reprend le parcours et les traditions du Dakar créé par Thierry Sabine.
L’Africa Eco Race s’élancera de Monaco. Le 31 embarquera à Sète pour Nador au Maroc. Cinq étapes au Maroc, six étapes en Mauritanie et une au Sénégal.
Les concurrents rallieront le fameux Lac Rose à Dakar (Sénégal) le 14 janvier 2017.
Bon courage à Harite !
%d blogueurs aiment cette page :