Agadir: Programme des fêtes de fin d’année les 30, 31 décembre 2016 et le 1er Janvier 2017

unnamed
A l’occasion des fêtes de fin d’année, la Wilaya de la Région Souss Massa, le Conseil Communal d’Agadir et le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir-Souss Massa, organisent un show «Sons et Lumières» 
sur la plage d’Agadir face à la place Al Wahda, plage d’Agadir, selon le programme suivant :
PROGRAMME DU VENDREDI 30 DECEMBRE 2016: (en face place Al Wahda – Promenade d’Agadir)
➤ 19H00 : Troupe de Fantasia (Tbourida) sur la plage d’Agadir (en face de la Piscine Municipale jour et nuit)
➤ 20H30 : Grande Scène musicale avec ‘’DJ Musique’’ pour rassembler les gens et chauffer le public
➤ 21H00 : Lancement du Show ‘’Vidéo, Musique et Lumière’’
➤ 21H20 : Compilation des vidéos sur Agadir et sa Région Souss Massa
➤ 21H27 : Enchainement par un jeune groupe de Percussion (Grands Tambours)
➤ 22H00 : Troupe de Fantasia (Tbourida) sera accompagnée par un ‘’DJ Musique’’ sur la plage
unnamed-1
PROGRAMME  DU  SAMEDI  31 DECEMBRE 2016 : 
(en face place Al Wahda – Promenade d’Agadir)
➤ 19H00 : Troupe de Fantasia (Tbourida) sur la plage d’Agadir (en face de la Piscine Municipale jour et nuit)
➤ 19H00-22H00 : 1ère Scène Musicale avec présentation des Shows de la finale de Jeunes Talents « 3andi  Mohiba de Heavy music Lab » – Place Al Wahda.
➤ 22H30 : 2ème  Scène Musicale avec ‘’DJ Musique’’ pour rassembler les gens et chauffer le public
➤ 23H00 : Lancement des Show Vidéos, Musique Son et Lumière sur écran Géant de 50 m2.
➤ 23H20 : Compilation des vidéos sur Agadir et Région Souss Massa
➤ 23H27 : Enchainement par un jeune groupe de Percussion (Grands Tambours)
➤ 23H46 : Troupe de Fantasia (Tbourida)  sera accompagnée par un DJ musique sur la plage
➤ 23H58 : Compte à rebours du Nouvel An avec vidéos sur grand écran de 50 m2.
➤ 00H00 : Lancement des Feux d’artifices sur la plage face à place Al Wahda suivie de remise des prix en faveur des 3 finalistes de Jeunes Talents ‘’3andi  Mohiba de Heavy Music Lab’’
unnamed
PROGRAMME  DU  DIMANCHE  1er Janvier 2017 : 
(en face place Al Wahda – Promenade d’Agadir)
➤19H00 : Troupe de Fantasia (Tbourida) sur la plage d’Agadir (en face de la Piscine Municipale jour et nuit)
➤20H30 : Grande Scène musicale avec ‘’DJ Musique’’ pour rassembler les gens et chauffer le public
➤ 21H00 : Lancement du Show ‘’Vidéo, Musique et Lumière’’
➤ 21H20 : Compilation des vidéos sur Agadir et sa Région Souss Massa
➤ 21H27 : Enchainement par un jeune groupe de Percussion (Grands Tambours)
➤ 22H00 : Troupe de Fantasia (Tbourida) sera accompagnée par un ‘’DJ Musique’’ sur la plage

M.A.L.I demande la suppression pure et simple de l’Education Islamique

par Fédoua Ennajy – lesiteinfo.com – 25/12/2016

lachgar

« L’instruction religieuse n’a pas sa place au sein de l’école et va à l’encontre de l’Universalité des droits humains ». C’est par ces mots que le Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles (MALI) a réagi face à l’affaire des nouveaux manuels d’Education Islamique dans les lycées.

Cette affaire a démarré par la surprise et la colère des professeurs de philosophie qui ont découvert le contenu d’un chapitre jugé « diffamatoire » envers leur matière dans le manuel d’éducation islamique de la première année du baccalauréat « Al Manar de l’éducation islamique ».
En effet, le chapitre « Philosophie et foi » dudit manuel, présente la philosophie comme « une production de la pensée humaine contraire à l’islam », « l’essence de la dégénérescence. C’est une matière de confusion et d’égarement qui est motivée par la perversion et le blasphème. Celui qui se livre à la philosophie se détourne de la bonté des grands aspects de la charîa, qui sont corroborés par des preuves ».

education-islamique-1

 

La co-fondatrice du Mouvement, Ibtissame Lachgar a déclaré au Daily.ma que « les élèves ont droit à la liberté de conscience, article 14 de la Convention relative aux droits de l’enfant ; la religion doit rester dans la sphère privée et dans les lieux de culte ».

Le communiqué précise d’ailleurs que « les élèves ont besoin d’être mieux armé(e)s intellectuellement pour comprendre les nouvelles questions que soulèvent la société d’information, les enjeux des progrès scientifiques, les valeurs humaines universelles », d’où la « légitimité et la nécessité de la matière qu’est la philosophie ».

Pour les professeurs de philosophie qui ont décidé d’organiser plusieurs sit-in, il s’agit en urgence de supprimer les chapitres intitulés « la foi et la science » et « la foi et la philosophie ». La polémique ne fait que commencer.

Des réalisations majeures pour Marsa Maroc

libe.ma – 26/12/2016

10840027-17918945

L’année 2016 a été marquée par « plusieurs réalisations majeures » de la Société d’exploitation des ports « SODEP »- Marsa Maroc, a affirmé récemment à Rabat, le président du directoire de la société, Mohamed Abdeljalil.
Il s’agit notamment de la mise en service avec succès du terminal à conteneurs 3 au port de Casablanca d’une capacité de 600.000 EVP en octobre par une filiale détenue à 100% par Marsa Maroc, ainsi que le démarrage de l’exploitation du nouveau terminal polyvalent au port d’Agadir par la Société SMA dont Marsa Maroc est actionnaire à hauteur de 51%, a précisé M. Abdeljalil dans une déclaration à la presse à l’occasion de la réunion du Conseil de surveillance de la SODEP.
Le Conseil de surveillance a adopté le budget de fonctionnement et d’investissement pour l’année 2017, a ajouté M. Abdeljalil, relevant qu’il s’agit du premier Conseil de surveillance réunissant les nouveaux membres de cet organisme de gouvernance, à savoir les représentants de la Caisse marocaine des retraites (CMR), de Wafa Assurance et du Régime collectif des allocations de retraite (RCAR), suite à leur désignation lors de l’assemblé générale ordinaire (AGO), tenue le 12 octobre dernier.
Le Conseil de surveillance a établi un bilan sur les réalisations de la société au titre de l’exercice 2016 ainsi que les prévisions de clôture à fin 2016, rapporte la MAP.
Par ailleurs, le conseil a procédé à la nomination des nouveaux membres du Comité de la stratégie, des investissements, des rémunérations et des nominations et du Comité d’audit et de la Gouvernance, conformément au pacte d’actionnaires qui a été signé en date du 4 juillet 2016 entre l’Etat, d’une part et les trois investisseurs institutionnels marocains, de l’autre. La SODEP est considérée parmi les sociétés leaders dans le domaine de l’exploitation portuaire au niveau national suite à la cession, par l’Etat, de 40% du capital de la société sur la Bourse de Casablanca en juin dernier. L’opération d’introduction à la Bourse de la SODEP a connu un grand succès auprès de la communauté financière en étant sursouscrite 6 fois avec plus de 18.000 souscripteurs.
Cette opération visait principalement à institutionnaliser davantage le capital de la société, renforcer sa gouvernance et faciliter le recours à des financements externes grâce à un accès direct aux marchés financiers.

“Les enjeux de la protection des données personnelles” débattus à Laâyoune

libe.ma – 26/12/2016

LE MAROC PREMIER PAYS ARABE À AVOIR ADOPTÉ UNE LOI

“Les enjeux de la protection des données personnelles” débattus à Laâyoune
« Les enjeux de la protection des données personnelles à l’échelle nationale et internationale : rôle de la justice et de l’avocat » est le thème d’un symposium organisé vendredi à Laâyoune à l’initiative de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP).
Initiée en collaboration avec l’Association des barreaux des villes d’Agadir et de Laâyoune, cette rencontre, la première du genre dans les provinces du Sud, vise à sensibiliser les participants au cadre légal régissant la protection des données personnelles au Maroc et à faire connaître les missions et les actions de la CNDP dans ce domaine, a souligné le secrétaire général de la Commission, Lahoussine Aniss.
Cette réunion, a-t-il soutenu, se veut également une occasion permettant « aux juges et aux avocats participant d’examiner les éventuels axes de coopération entre eux de sorte que les juges puissent donner effet aux sanctions prévues par la loi et que les avocats arrivent à assumer pleinement leur rôle de conseillers juridiques, notamment par l’accompagnement de leurs clients dans la démarche de mise en conformité aux dispositions de la loi 09-08, et le traitement des litiges qui se rapportent à l’atteinte à la vie privée et aux droits et libertés liés à l’utilisation des données personnelles ».
De son côté, le bâtonnier de l’Ordre des avocats près les Cours d’appel d’Agadir et de Laâyoune, Mohamed Amine Bizoulal, a relevé que la tenue de cette rencontre coïncide avec la commémoration du 50è anniversaire de la création de l’Ordre des avocats près les Cours d’appel d’Agadir et de Laâyoune.
M. Bizoulal a souligné que la course effrénée à l’information à travers le monde dans le sillage de l’évolution des moyens de communication et technologiques laisse planer de réels risques de piratage des données personnelles des individus.
Il a, à ce propos, mis en avant la portée de la loi 09-08 régissant le domaine de protection des données à caractère personnel au Maroc, plaidant pour la multiplication des rencontres de sensibilisation et d’information autour de cette loi.
Le bâtonnier de l’Ordre des avocats près les Cours d’appel d’Agadir et de Laâyoune a rappelé, par ailleurs, que le Maroc est le premier pays arabe à avoir adopté une loi sur la protection des données personnelles, mettant en avant le rôle de la CNDP dans la consolidation de la culture de protection des données à caractère personnel.
Pour les organisateurs, ce symposium « est d’une importance capitale, car il est d’une part, le premier dans son genre au niveau des provinces du Sud et d’autre part, parce qu’il s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre les différentes composantes du secteur de la justice ».
Ce symposium a été marqué par une série d’interventions ayant pour thème « Enjeux et défis de protection des données à caractère personnel à l’échelle nationale et internationale », « Le cadre juridique de la protection des données personnelles au Maroc » et « La jurisprudence relative à la protection de la vie privée et des données personnelles ».