AGADIR : L’AGROALIMENTAIRE ET L’OFFSHORING AURONT LEURS INSTITUTS DE FORMATION

par Yassine Saber – leseco.ma – 30/01/2017

Une convention-cadre a été signée la semaine dernière, à Agadir. Une enveloppe de 330 MDH sera mobilisée pour la création de 6 établissements de formation professionnelle dont 2 instituts sectoriels de l’agroalimentaire et l’offshoring.

Pas moins de 330 MDH. C’est le montant qui sera alloué pour la réalisation de six instituts de formation professionnelle, en vertu d’une convention-cadre signée, en milieu de semaine, à la wilaya de la Région Souss-Massa, par Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), en plus du Conseil régional Souss-Massa. Dans le détail, «l’offre de formation, constituée actuellement de 23 établissements, d’une capacité de 34.000 sièges, sera renforcée par 6 établissements dont 2 instituts sectoriels», explique Larbi Bencheikh. Il s’agit, selon le DG de l’OFPPT, de la réalisation de l’institut spécialisé de l’agroalimentaire et l’institut de l’offshoring à Agadir, alors que les autres établissements, prévus à Inzegane, Ait Melloul, Tikiouine et Ait Amira, auront un caractère polydisciplinaire.  «Le Centre d’affaires pour les entreprises, affilié à Agadir, sera développé afin d’encourager davantage la création d’entreprises et sera reconverti (direction régionale) à un office régional pour accompagner le chantier de la régionalisation avancée», ajoute M’bark Boufoussi, directeur régional de l’OFPPT.

À cet égard, l’OFPPT accompagne déjà la Région Sous-Massa en termes de réalisation de son schéma directeur de la formation professionnelle dans le cadre de son plan de développement régional. Il est à rappeler que cette composante constitue une prérogative directe de la région dans le cadre de la régionalisation avancée.

S’agissant de la deuxième convention, elle a été conclue avec l’université Ibn Zohr d’Agadir. «Elle porte sur l’accompagnement de projets de développement à travers le lancement de licences professionnelles et la création de passerelles entre les deux systèmes afin que les lauréats puissent bénéficier des formations professionnelles émanant des spécificités régionales», note Omar Halli, président de l’université Ibn Zohr. Par ailleurs, le nombre d’établissements réalisés par l’OFPPT est passé de 184 à 356 instituts de formation durant l’année 2016-2017, soit une augmentation de 172 établissements de formation alors que la capacité réceptive, est passé 57.000 places en 2002 à 501.000 places en 2017. Au niveau régional, la région dispose actuellement de 23 établissements de formation, d’une capacité de 34.000 places pédagogiques contre 7 instituts en 2002.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s