Exportations de fruits et légumes : Comment Azura cultive l’excellence du champ aux rayons de vente

par Saïd Naoumi – lematin.ma – 05/02/2017

Exportations-de-fruits-et-légumes.jpg Le groupe compte six stations de conditionnement construites et développées au fur et à mesure de sa croissance. Les unités de conditionnement sont équipées de machines de dernier cri.

Le spécialiste maroco-français des fruits et légumes, Azura, a tous les ingrédients pour s’autoproclamer success-story dans son secteur. Le groupe a décroché en janvier dernier le Prix de l’excellence lors des fameux Trophées de la filière fruits et légumes à Agadir. Une reconnaissance de plus pour ce groupe dont les tomates atterrissent directement sur les rayons de la grande distribution européenne. La recette d’une réussite…

Vous avez certainement déjà croisé ses jolies barquettes de tomates dans les commerces, signées Azura. Ce spécialiste des fruits et légumes maroco-français a décroché en janvier dernier le prestigieux Prix de l’excellence lors des 8es Trophées de la filière fruits et légumes (Trofel) à Agadir. «Une véritable fierté pour le groupe et un réel honneur pour ses équipes», commente depuis le siège en France le top management du groupe. La recette du succès : «Depuis plus de 30 ans, le groupe cultive cet esprit d’exigence et d’excellence dans un secteur et un métier difficiles avec des campagnes chaque année différentes et des challenges permanents à relever», font valoir les dirigeants du groupe. Grâce à la volonté qui anime ses équipes et «l’unité» et la «solidarité» de la profession, le groupe affirme relever main dans la main les défis qui sont aujourd’hui récompensés par ce prix. «Azura souhaite continuer à cultiver de bons produits au niveau qualité, sécurité alimentaire et gustative, dans le respect des Hommes et de la terre. Nous sommes très engagés au niveau social et environnemental avec une politique RSE (Responsabilité sociale et environnementale) pour nos employés, mais aussi pour les communautés rurales dont sont issus nos employés», ambitionne le groupe.

Ce dernier figure dans le club très disputé des exportateurs de fruits et légumes vers le marché européen. Azura commercialise un peu plus de 100.000 tonnes de tomates par saison sur ce juteux, mais très exigeant marché. À chaque campagne, les cargaisons de tomates Azura sillonnent donc principalement la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Les petits fruits, comme la tomate cerise, tiennent aussi fermement leur place dans les rayons des grandes surfaces européennes. Et chaque année, la tomate cerise allongée pèse un peu plus dans les expéditions du groupe vers l’Europe.
En 24 ans, Azura affirme être devenu l’un des plus importants producteurs privés de tomates au monde avec pas moins de 10.000 salariés répartis sur les différents sites de production et de conditionnement, 68 fermes et près de 900 hectares de cultures dans le Souss.
Sa force, Azura la doit à «une stratégie fondée sur le respect de l’environnement, l’engagement dans une démarche sociale, la sécurité des aliments et l’intégration des métiers : production, conditionnement, logistique et commercialisation».

Tout un service dédié à la qualité

Sur un marché européen très à cheval sur la qualité, il ne faut surtout pas badiner avec les normes. C’est pourquoi l’exigence qualité démarre dans les champs d’Azura. «Nous sommes trop exigeants sur la qualité du produit et sur les conditions de production. Le groupe est d’ailleurs engagé dans des processus d’amélioration continue de la qualité pour la satisfaction du client et du consommateur final», soutiennent les managers.
Pour réduire au maximum les risques, la société dispose de tout un service qualité. Un dispositif qui compte d’ailleurs plus de 90 personnes réparties sur tous les sites et tout au long de la chaîne. «Azura suit les standards internationaux dans les domaines d’application de la qualité, mais aussi du social. Le groupe est certifié ISO, Global Gap, Global Grasp, BRC, QS, IFS, Sedex. Nous avons aussi des certifications spécifiques clients», détaille le management. Des champs aux rayons, le groupe affirme être bien organisé.

Azura est, en effet, constitué de deux sociétés dont les activités sont complémentaires : Maraissa, en charge des activités de production et de conditionnement basée au Maroc, et Disma International, une plateforme logistique et commerciale installée à Perpignan en France. Celle-ci couvre une superficie de 8.000 m2 entièrement réfrigérés (3 cellules de stockage dont une dédiée aux fruits à noyau et aux melons, d’autres spécialités du groupe). Et ce n’est pas tout. Azura est présent en Angleterre et en Allemagne à travers deux autres plateformes logistiques. Le groupe compte six stations de conditionnement construites et développées au fur et à mesure de sa croissance. Les unités de conditionnement sont équipées de machines de dernier cri. «Azura peut ainsi produire des conditionnements sur mesure et répondre aux demandes spécifiques de ses clients, sur les gammes de produits, le type et les formes d’emballages», développe le top management.

Une intégration à 100%

Pour assurer la meilleure fraîcheur de ses produits sur les rayons, le groupe a opté pour l’intégration des métiers, notamment ceux liés à la logistique. «Nos équipes travaillent pour optimiser les temps de transit et garantir ainsi à nos clients et nos consommateurs un maximum de fraîcheur. Azura est un groupe intégré, de la pépinière à la commercialisation. Tous les pôles métiers travaillent en synergie afin d’optimiser les flux d’information et de produits. Cette organisation nous permet une grande réactivité et une optimisation du taux de service vis-à-vis de nos clients», explique le groupe.
Globalement, l’activité est organisée en six pôles : pépinière ; production ; conditionnement ; logistique et vente ; et R&D et Qualité. «Azura pilote et maîtrise toutes les étapes de la supply chain, de la production à la livraison chez ses clients», insistent les managers.

Azura est associé à deux partenaires dans des domaines jugés pointus et stratégiques : le greffage et la protection biologique des cultures. Ainsi, International Nursery et Nurserie de l’Atlas sont des pépinières marocco-néerlandaises nées du partenariat entre Azura et Growgroup. Ces pépinières situées dans les régions d’Agadir et du Gharb sont spécialistes du plant greffé. Elles produisent pour le groupe lui-même, les agriculteurs marocains et pour l’export un grand nombre de variétés de plants greffés de tomate, de melon, de pastèque et de fraise. La protection biologique des cultures, quant à elle, est assurée par Biobest Maroc. Une joint-venture maroco-belge, issue du partenariat avec Biobest Belgique. Implantée à Agadir, Biobest Maroc produit des insectes auxiliaires. Ceux-ci sont utilisés dans la lutte intégrée et la protection biologique des cultures. L’entreprise les commercialise sur le marché domestique et étranger.
Du beau business dont le fruit est jalousement gardé secret par le groupe.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s