Agadir Land, la suite… (mise en page rectifiée)

Pour faire le tour de ce qui est paru dans la presse, quatre autres articles publiés hier sur le projet Agadir Land et Agadir Camp qui vont dans le même sens que ce qui a été vu hier :


aujourdhui.ma

aujourdhui.ma – 07/02/2017

Agadir : le projet « Agadir Land » suspendu

Agadir : le projet « Agadir Land » suspendu

Les porteurs des projets « Agadir Land » et « Agadir Camp » ont annoncé, lundi 6 janvier 2017 à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site devant les accueillir.

«Il s’agit d’une suspension jusqu’à nouvel ordre et non d’un abandon du projet», a précisé le directeur général des deux projets, Abdelaziz Houays lors d’une conférence de presse tenue pour faire la lumière sur l’évolution de ces projets touristiques de grande envergure, voués à donner un nouvel élan à l’attraction et à l’animation touristiques dans la capitale du Souss.

Cette suspension des travaux a été décidée suite à un récent avis émis par l’Agence urbaine d’Agadir (AUA) notifiant que le site devant accueillir les deux projets se trouve dans une zone au risque sismique élevé.

L’avis défavorable de l’AUA a été doublé par les orientations du projet du Schéma directeur de l’aménagement urbain (SDAU) préconisant de proclamer cette zone non aedificandi et de l’ériger en un domaine forestier.

Les porteurs du projet ont souligné lors de cette conférence de presse que les deux projets avaient recueilli l’accord d’une large commission lors de leur présentation le 13 février 2016, l’accord de la commission régionale d’investissement le 09 mars 2016, l’accord de la commission de dérogation en matière d’urbanisme le 14 mars 2016 et enfin l’accord du conseil communal d’Agadir le 24 novembre dernier.

Prévus sur une superficie d’environ 20 hectares et pour un coût global de plus de 330 millions de dirhams, « Agadir Land » (un parc d’attraction et de loisirs avec aqua parc, parc des jeux secs, delphinarium, ladies club, parc naturel, théâtre en plein air, cinéma 7D, labyrinthe végétale, jeu d’échec géant, outre des cafés et des restaurants et d’autres installations) et « Agadir Camp » (un camping aux standards internationaux avec une capacité de 1900 lits et 624 emplacement pour caravane) est annoncé comme le projet d’animation touristique du siècle pour toute la Région du Grand Sud marocain avec à la clé 1.000 emplois directs.



Lematin.ma

lematin.ma – 07/02/2017

 Les travaux du projet «Agadir Land» et «Agadir Camp» suspendus

Agadir_Land.jpgPrévus sur une superficie d’environ 20 hectares et pour un coût global de plus de 330 millions de dirhams, «Agadir Land» et «Agadir Camp» sont annoncés comme le projet d’animation touristique du siècle pour toute la Région du Grand Sud marocain avec à la clé 1.000 emplois directs. Ph : DR
 Les porteurs des projets «Agadir Land» et «Agadir Camp» ont annoncé, lundi à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site devant les accueillir.

«Il s’agit d’une suspension jusqu’à nouvel ordre et non d’un abandon du projet», a précisé le directeur général des deux projets, Abdelaziz Houays lors d’une conférence de presse tenue pour faire la lumière sur l’évolution de ces projets touristiques de grande envergure, voués à donner un nouvel élan à l’attraction et à l’animation touristiques dans la capitale du Souss.

Cette suspension des travaux a été décidée suite à un récent avis émis par l’Agence urbaine d’Agadir (AUA) notifiant que le site devant accueillir les deux projets se trouve dans une zone au risque sismique élevé.

L’avis défavorable de l’AUA a été doublé par les orientations du projet du Schéma directeur de l’aménagement urbain (SDAU) préconisant de proclamer cette zone non aedificandi et de l’ériger en un domaine forestier.

Les porteurs du projet ont souligné lors de cette conférence de presse que les deux projets avaient recueilli l’accord d’une large commission lors de leur présentation le 13 février 2016, l’accord de la commission régionale d’investissement le 09 mars 2016, l’accord de la commission de dérogation en matière d’urbanisme le 14 mars 2016 et enfin l’accord du Conseil communal d’Agadir le 24 novembre dernier.

Ils ont précisé également qu’ils ont procédé à la signature des contrats de location des terrains domaniaux le 29 juillet dernier et au paiement des redevances y afférentes de même que le dossier des deux projets a été examiné par la commission des grands projets au sein du guichet unique de la commune d’Agadir qui a émis des observations techniques et de forme.

Par ailleurs, les porteurs des projets ont fait savoir, avec carte du SDAU à l’appui, que le site choisi n’appartient nullement au domaine forestier et qu’il n’interfère pas avec les trajets des voies ferrées devant relier prochainement Agadir et son port aux autres villes marocaines.

De son côté, la wilaya de la région de Souss-Massa avait annoncé dans un communiqué rendu public dans la journée que l’examen est en cours pour trouver un terrain alternatif à mettre à la disposition des porteurs des projets.

Dans cette mise au point, la wilaya rappelle que la commission régionale d’investissement a donné son accord préalable et s’est déployée pour mobiliser l’assiette foncière devant accueillir les deux projets conformément aux dispositions et mesures de la gestion décentralisée de l’investissement et sous réserves d’entreprendre les études nécessaires et d’obtenir les autorisations indispensables.

La wilaya souligne par ailleurs qu’elle a mandaté le Conseil de la région pour réaliser une étude sur des terrains alternatifs pouvant accueillir les deux projets.

Cette option de changement de site est difficilement concevable pour Abdelaziz Houays qui rappelle que l’une des composantes essentielles du projet est le téléphérique dont la mise en place nécessite une hauteur, or à Agadir il existe seulement deux sites offrant cette possibilité.

Prévus sur une superficie d’environ 20 hectares et pour un coût global de plus de 330 millions de dirhams, «Agadir Land» (un parc d’attraction et de loisirs avec aqua parc, parc des jeux secs, delphinarium, ladies club, parc naturel, théâtre en plein air, cinéma 7D, labyrinthe végétale, jeu d’échec géant, outre des cafés et des restaurants et d’autres installations) et «Agadir Camp» (un camping aux standards internationaux avec une capacité de 1.900 lits et 624 emplacement pour caravane) sont annoncés comme le projet d’animation touristique du siècle pour toute la Région du Grand Sud marocain avec à la clé 1.000 emplois directs.



Infomédiaire.net

infomediaire.net – 07/02/2017

Agadir : Le « projet d’animation touristique du siècle » suspendu

Les porteurs des projets ‘‘Agadir Land’’ et ‘‘Agadir Camp’’ ont annoncé, hier à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site devant les accueillir. ‘‘Il s’agit d’une suspension jusqu’à nouvel ordre et non d’un abandon du projet’’, a précisé le DG des 2 projets, Abdelaziz Houays, lors d’une conférence de presse tenue pour faire la lumière sur l’évolution de ces projets touristiques de grande envergure, voués à donner un nouvel élan à l’attraction et à l’animation touristiques dans la capitale du Souss.

Cette suspension des travaux a été décidée suite à un récent avis émis par l’Agence urbaine d’Agadir (AUA) notifiant que le site devant accueillir les deux projets se trouve dans une zone au risque sismique élevé.

De son côté, la Wilaya de la région de Souss-Massa a annoncé, dans un communiqué, que l’examen est en cours pour trouver un terrain alternatif à mettre à la disposition des porteurs des projets.

Pour rappel, prévus sur une superficie d’environ 20 hectares et pour un coût global de plus de 330 millions de dirhams, ‘‘Agadir Land’’ (un parc d’attraction et de loisirs avec aqua parc, parc des jeux, delphinarium, parc naturel, cinéma 7D, labyrinthe végétale…) et ‘‘Agadir Camp’’ (un camping de 624 emplacements pour caravane et 1 900 lits) sont annoncé comme les composants du ‘‘projet d’animation touristique du siècle’’ pour toute la Région du Grand Sud marocain avec à la clé 1 000 emplois directs.
A suivre !



yabiladi.com

yabiladi.com – 07/02/2017

Suspension des travaux «Agadir Land» et «Agadir Camp» jusqu’à nouvel ordre

Les porteurs des projets «Agadir Land» et «Agadir Camp» ont annoncé, lundi à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site censé les accueillir. / DR
Les porteurs des projets «Agadir Land» et «Agadir Camp» ont annoncé, lundi à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site censé les accueillir. / DR

Les porteurs des projets «Agadir Land» et «Agadir Camp» ont annoncé, lundi à Agadir, la suspension des travaux d’aménagement du site censé les accueillir. «Il s’agit d’une suspension jusqu’à nouvel ordre et non d’un abandon du projet», a précisé le directeur général des deux projets, Abdelaziz Houays lors d’une conférence de presse organisée pour faire la lumière sur l’évolution de ces projets touristiques de grande envergure.

Cette suspension des travaux a été décidée suite à un récent avis émis par l’Agence urbaine d’Agadir (AUA), notifiant que le site qui doit accueillir les deux projets se trouve dans une zone au risque sismique élevé.

L’avis défavorable de l’AUA a été doublé par les orientations du projet du Schéma directeur de l’aménagement urbain (SDAU) préconisant de proclamer cette zone non aedificandi (ne pouvant recevoir un édifice) et de l’ériger en un domaine forestier.

Les porteurs du projet ont souligné que les deux projets avaient recueilli l’accord d’une large commission lors de leur présentation le 13 février 2016, l’accord de la commission régionale d’investissement le 09 mars 2016, l’accord de la commission de dérogation en matière d’urbanisme le 14 mars 2016 et enfin l’accord du conseil communal d’Agadir le 24 novembre dernier.

Ils ont précisé également avoir procédé à la signature des contrats de location des terrains domaniaux le 29 juillet dernier et au paiement des redevances y afférentes de même que le dossier des deux projets a été examiné par la commission des grands projets au sein du guichet unique de la commune d’Agadir qui a émis des observations techniques et de forme.

Les deux sites d’attraction devraient couvrir une superficie de 20 hectares pour plus de 330 millions de dirhams.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s