Aquaculture marine : 1.000 investisseurs intéressés par l’exploitation du site de Dakhla-Oued Edahab

par Samir Benmalek – lematin.ma – 16/02/2017

Aquaculture-marine.jpg
 L’Agence nationale de développement de l’aquaculture a lancé un appel à manifestation d’intérêt à l’adresse des investisseurs pour l’exploitation du site de la région de Dakhla Oued Edahab dont l’étude du plan d’aménagement vient d’être finalisée. Deux autres plans sont sur le point de l’être dans la région de Souss-Massa et en Méditerranée où les sites d’exploitation s’étendent de Oued Laou à Saïdia.

Créée en 2011, l’Agence nationale de développement de l’aquaculture (ANDA) a signé à Agadir, où se tient le Salon Halieutis jusqu’au 17 février, trois conventions. Pour l’élaboration de la feuille de route à l’horizon 2030, l’ANDA et l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) ont signé une convention qui prévoit également l’évaluation des projets réalisés au Maroc. Avec l’Agence du développement des provinces du Nord et la coopérative des marins pêcheurs de Cala Iris d’Al Hoceima, l’ANDA a convenu de réaliser une station de purification de l’eau pour l’amélioration de la qualité gustative des coquillages.
Le plan d’aménagement de la région de Souss-Massa a fait l’objet d’une 3e convention avec le conseil de la ville d’Agadir. Ce plan d’aménagement fait partie des 3 projets lancés par l’ANDA pour la promotion de l’aquaculture marine. Mustapha Amzough, chef du département de l’investissement, de la promotion et des études au sein de l’Agence, souligne que le plan d’aménagement de la région de Dakhla-Oued Edahab a été finalisé après 3 années d’étude. «Il fallait d’abord identifier un site où il n’y ait pas de conflit d’usage. S’en sont suivies une étude océanographique, la mesure de la profondeur de la mer, le taux d’oxygénation de l’eau et l’étude des courants marins», souligne Mustapha Amzough.

Selon ce dernier, près de 1.000 investisseurs ont déposé leur demande pour l’exploitation du sud de la région de Dakhla-Oued Edahab dont l’investissement prévisionnel est estimé à un milliard de DH.
Pour l’exploitation des sites de la région de Souss-Massa, l’investissement prévisionnel est de 800 millions de DH ; et pour celui en Méditerranée, il faudra débourser 200 millions de DH.
Il est attendu de ces sites la production de poissons (dorade, loup bar, maigre, mérou), d’algues rouges, huitres, palourdes, coquilles Saint-Jacques, moules et ormeaux.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s