Archives de février 24th, 2017

SOUSS-MASSA SE PRÉSENTE FORTE AVEC SES ATOUTS

par Sanae Taleb – leseco.ma – 24/02/2017

À l’image de la région, la 8e étape de La Caravane des Régions (LCDR), organisée par le quotidien Les Inspirations Eco, a été exceptionnelle à plus d’un titre. Le Souss-Massa avec un potentiel économique très attractif a donné rendez-vous aux investisseurs et aux dirigeants politiques lors de cette conférence tenue à Agadir le jeudi 23 février.

Initiative devenue une tradition louable, la conférence de La Caravane des Régions a connu la participation d’une forte délégation d’hommes d’affaires saoudiens. Ces derniers sont venus ont suivis, attentivement, les différentes présentations et n’ont pas hésité à désapprouver certains obstacles, notamment, pour l’acquisition du foncier.

Pour le vice-président saoudien du Conseil d’affaires maroco-saoudien, Ali Borman Al-Yami, les échanges entre les deux pays n’est pas à l’image des relations historiques qui lient le Maroc et l’Arabie Saoudite. De son côté Khalid Benjelloun, le président marocain du Conseil d’affaires maroco-saoudien, a estimé qu’il est urgent d’établir une ligne maritime entre le Maroc et l’Arabie Saoudite pour mieux servir les échanges, particulièrement, les exportations marocaines agricoles.

Présidée par le Wali de la région de Souss-Massa, Zineb El Adaoui, cette conférence de la LCDR a été une occasion pour rediscuter la philosophie de la régionalisation et ses atouts sur les 12 régions du Maroc et sur l’économie nationale. Pour Zineb El Adaoui, le Souss-Massa a été l’une des premières régions à initier les dispositifs de la régionalisation. Et de souligner que Souss-Massa va adopter en mars prochain lors de la session ordinaire du Conseil de la région un nouveau plan de développement de la région.

Brahim Hafidi, le président de Souss-Massa a affirmé dans ce même ordre d’idées que ce nouveau plan de développement s’étalera sur les 5 prochaines années et mettra l’accent sur les trois piliers économiques de la région, à savoir, l’agriculture, le tourisme, la pêche.

De son côté, Khalil Nazih, le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) qui participe à hauteur de 8% au PIB national n’a pas encore assouvi son potentiel. Ceci dit, le Souss-Massa offre le meilleur climat des affaires selon le classement de la Banque Mondiale, Doing Business 2017.

Surfrider Foundation Maroc lance son projet « Eco-Ambassadeurs ».

Surfrider2Surfrider Foundation Maroc organise une journée de rencontre entre les futurs ambassadeurs de l’écologie pour lancer son projet
« Eco-Ambassadeurs ».

Cette journée se tiendra le 04 mars à Paradis Plage à partir de 09h30
Son programme est le suivant : 

09h30 : Accueil des élèves et des invités
10h00 : Mot de Surfrider Foundation Maroc
10h05 : Mot de la Direction Provinciale de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle
10h10 : Mot de la Commune Urbaine d’Agadir
10h15 : Mot de la Wilaya / Observatoire de l’environnement
10h20 : Présentation des Clubs de l’Environnement (Eco-Ambassadeurs)
11h45 : Présentation des concours (photo, journal scolaire, projets….)
12h30 : Pause déjeuner
14h00 : Activités (jeux, football, volleyball, surf)
16h00 : Clôture de la journée

Fête du printemps : Fleurs et jardins – samedi 4 et dimanche 5 mars à La Ferme de Taroudant

unnamed

Si vous souhaitez réserver un espace exposant (60Dh pour les 2 jours), merci de vous inscrire par mail auprès de l’Amicale : amicalefrancophonetaroudant@gmail.com
ou auprès de Roland coiffure : 06 00 14 53 87

Les Rencontres Gastronomiques d’Agadir : l’événement-phare de mise en valeur de la destination approche !

Thème des Rencontres Gastronomiques d’Agadir 2017 :

LES SAVEURS DE LA MER ET DES TERROIRS

Une double Présidence d’Honneur pour cette troisième édition:

Monsieur George Pernoud

georges-pernoud-koh-lanta-me-derange-vraiment_portrait_w532L’un des deux Présidents d’Honneur sera le plus célèbre des producteurs/présentateurs de l’une des émissions cultes d’une chaîne publique de la Télévision Française… émission qui a un lien direct avec l’environnement d’Agadir et notamment la mer. C’est pour cette raison que le thème de l’édition portera spécialement sur les produits de la mer, sans oublier les produits du terroir d’Agadir. L’édition 2017, aura pour thème « Les saveurs de la Mer ». La présence de Georges Pernoud est confirmée avec une troisième signature en filigrane, celle de « Thalassa » et de « Faut pas rêver ». La magie devrait logiquement s’opérer sur cette troisième édition…

Monsieur André Marcon

1298440019_marcon-andrePrésident de CCI France. Personnalité économique de premier plan, sa présence va donner une forte connotation économique à cette troisième édition des « Rencontres Gastronomiques d’Agadir ».
Evénement marquant, la signature d’une convention de jumelage entre la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie de Lyon et la CCIS d’Agadir…bref des retombées directes de l’édition 2016…la dimension économique des « Rencontres Gastronomiques d’Agadir » est donc une réalité et illustre parfaitement le thème que nous avions choisi en 2016 : « la Gastronomie: pole du développement économique ».

La présentation de l’événement en Images :

bannie%e2%95%a0cre-0 bannie%e2%95%a0cre-1 bannie%e2%95%a0cre-2 bannie%e2%95%a0cre-3 bannie%e2%95%a0cre-4 bannie%e2%95%a0cre-5 bannie%e2%95%a0cre-6 bannie%e2%95%a0cre-7 bannie%e2%95%a0cre-8 bannie%e2%95%a0cre-9 bannie%e2%95%a0cre-10 bannie%e2%95%a0cre-11 bannie%e2%95%a0cre-12

Réorganisation structurelle de Forum Izorane Agadir

ARRÊT SUR ARTICLE de PRESSE  : ForumIzorane NAgadir : ANOTHER STEP

Le mardi 21 Février à 18h à la CCIS d’Agadir, le Forum Izorane a entamé la mise en application de sa nouvelle réorganisation structurelle pour le mandat 2017 – 2020 et ambitionne de consolider ses acquis de sa militance pour la sauvegarde de ce qui reste du Patrimoine matériel et immatériel de cette Cité dévastée en Février 1960 par l’intégration de nouvelles compétences (voir liste ci-jointe).
Par cette occasion, le Forum a réitéré ses positions citoyennes en faveur de la préservation des spécificités du « Bien – être Gadiri » et de la défense de l’intérêt général d’Agadir, en se déclarant acteur ACTIF dans la quête des solutions viables et efficientes face aux délicates problématiques de la ville, loin de des attitudes démagogiques opportunistes, des approches de « sinistrose » ou des ruées de « sentimalisme béat » de ces dernières semaines.
Le ForumIzorane a aussi insisté sur ce que la ville d’Agadir la Région Souss-Massa ont — plus que jamais auparavant — BESOIN d’une REFLEXION GLOBALE sur leurs FONCTIONS, au vu des impératifs des mutations de l’échiquier national en matière de stratégie urbaine et de répartition des poids économiques des 12 métropoles.
Enfin, le Forum Izorane a déploré la défaillance en communication et le manque de transparence de certaines institutions locales sur la gestion du DEVENIR de la ville, tout en rappelant que l’association demeura FIDÈLE à ses valeurs, ses objectifs et à ses engagements, nonobstant les effervescences conjoncturels de masse enregistrés ces derniers temps au niveau des réactions d’une partie de la société civile.

Le mot du Président :

Istmas, Aytma,
Mesdames et Messieurs,
Sayidati et Sadatis,
Timenssiwine, Bonsoir et Massae alkheir,

C’est avec sincère émotion que nous entamons la première rencontre mutuelle des membres de nos principaux organes de gestion de ForumIzorane, après un imprévu long séjour du Président et j’en suis moi même navré.
Et à l’entame de cette réunion, en mon nom personnel et celui du bureau je tiens à exprimer nos vifs remerciements à tous les membres ici présents d’avoir accepté à se joindre aux membres fondateurs de cet espace citoyen ForumIzorane qui s’est imposé ces dernières 6 années, comme association militante engagée à défendre, non pas seuleument le Patrimoine matériel et immatériel de cette ville, mais aussi contribuer aux solutions alernatives des problématiques majeures d’Agadir.
Nous sommes confiants que ces personnes sélectionnées pour leur Passion pour Agadir et leur compétences sauront apporter la plus-value nécessaire à notre ForumIzorane pour résoudre certaines délicates contraintes qui entravent autant le développement durable de cette Cité que son « Bon-vivre Gadiri ».
Nous leurs disons : Bienvenue à bord Mesdames et Messieurs et bon vent durant les 3 ans à venir pour le rayonnement d’Agadir et la Quiétude des Gadiris dans un environnement de Solidarité et de Tolérance.

Ordre du jour :

Liste des nouveaux membres pour le mandat 2017 — 2020 :

* Bureau Exécutif : organe de gestion

• Mohamed Ahmed Azedag
• Haj Elaarbi Boukaya
• Haj Abdollah Essalhi
• Haj Abdallah El Haouti

* Bureau de Directoire : organe de stratégie et d’orientation :

° Mme Leyla Echafaqi, manager en média,
° Mme Laila Khouimi, ingénieure,
° Mme Youssoufi Meryem, enseignante universitaire,
° M Nour Eddine Bouchkouj, diplomate retraité,
° M Babahadi Larbi, retraité universitaire et artiste,
° M Albert Benabou, bijoutier,
° M Habib Harem, artiste,
° M Michel Terrier, Blogger,
° M Abdellah Tidrarine, homme d’affaires,
° M Haj Mohamed Aboulhassan, enseignant retraité,
° M Hassan Zerkdi, homme d’affaires,
° M Habib Elhabib Sidino, homme d’affaires,
° M Mohamed Immel, comptable retraité,
° M Omar Nouib, manager- import/ export,
° M Haj Lahcen Gamous, banquier retraité,
° M Haj Brahim Moukrich, ex-administrateur,

« Palimpsestes » : Abdelaziz Ousalah, Brahim Achiban et Rachid Bakkar exposent à Agadir jusqu’au 28 février

 

par Zaina Oufhim, écrivain – journaliste

Le Musée du Patrimoine Amazigh de la ville d’Agadir, abrite du 14 au 28 Février 2017, une exposition collective sous le thème « Palimpsestes » (parchemin manuscrit dont on a effacé la première écriture afin d’écrire un nouveau texte), faisant découvrir les dernières œuvres des artistes plasticiens Abdelaziz Ousalah., Brahim Achiban et Rachid Bakkar. Le vernissage de cette exposition a eu lieu le Mardi soir 14 Février 2017, en présence de plusieurs personnalités du monde des arts et de la culture.

Abdelaziz Ousalah., Brahim Achiban et Rachid Bakkar

Abdelaziz Ousalah, Brahim Achiban et Rachid Bakkar

Trois artistes plasticiens, trois expériences et un point commun, le cercle magique fait d’effet et de couleurs, le cycle éternel avec ses changements, ses métamorphoses et ses élans énigmatiques. Cycle de vie et de mort puis réincarnation, puis nouveau cycle… Un monde qui s’installe, qui s’estompe, s’efface et disparaît, pour revivre, se réinstaller et réapparaître dans un nouveau aspect et sens.

Artistes pionniers du monde des effets et des couleurs, avec une formation académique suivi d’un parcours fait d’expériences, de recherches et de découvertes, ils demeurent constamment présents par des expositions collectives et individuelles, et n’ont point peur de tenter l’insensé, par une manipulation osée de la matière, et la recherche et pose étudiée par moment, et spontanée par autre des couleurs.

Print

Les formes s’estompent et reflètent les nuances de couleurs, annonciatrices d’une sensibilité pudique, noble et délicate, et cette lumière qui se faufile doucement et discrètement de derrière l’inconnu, pour illuminer l’esprit de ses toiles qui nous emmènent dans un voyage à travers les temps, tous les temps… le voyage continu…

L’Institut français lance sa saison culturelle France-Maroc 2017

yabiladi.com – 23/02/2017

L’Institut français au Maroc propose chaque année plusieurs événements culturels d’envergure. Pour 2017, le programme est riche et enchantera petits et grands.

 

L’Institut français au Maroc a organisé une conférence de presse à Casablanca le 23 février pour présenter la saison culturelle France-Maroc 2017. Dans les 12 villes du royaume où l’Institut est implanté, 25 événements majeurs vont avoir lieu.

Jean-Marc Berthon, directeur général de l’Institut français au Maroc a présidé l’événement. Il était accompagné des directeurs de plusieurs Instituts français, notamment celui de Meknès, Alain Millot, et d’El Jedida, Damien Heurtebise. Jean-Marc Berthon a d’abord salué les relations entre le Maroc et la France «qui ont des histoires entremêlées et des destins profondément liés». Les deux pays ont «une affinité culturelle incroyable», a-t-il ajouté, soutenant qu’«il faut faire de la culture un facteur de rapprochement».

«Réinventer la cité»

Une «affinité culturelle» qui se traduira à travers 200 jours de spectacles vivants et une soixantaine de conférences, résume Jean-Marc Berthon. Le thème choisi cette année : «Réinventer la cité». Le choix n’est pas anodin : «Lors de ces évènements, nous parlerons beaucoup de la ville. De nombreuses ‘agora’ auront lieu pour discuter et débattre. L’espace public sera ainsi investi», prévoit le responsable français.

Les spectacles vivants occuperont la plus grande partie de la saison culturelle. Des classiques seront au programme, tels «Le malade imaginaire» de Molière, mis en scène par Michel Didym à Casablanca, Marrakech, Rabat et Meknès entre les 16 et 25 mai. «Les cavaliers» de Joseph Kessel, mis en scène par Eric Bouvron, sera programmé à Tétouan, Fès, El Jadida, Essaouira et Agadir du 31 octobre au 10 novembre. Quant au spectacle «Djihad», du Belgo-marocain Ismail Saïdi, qui a triomphé en Belgique et est actuellement en tournée en France, sa représentation est prévue du 12 au 17 octobre à El Jadida, Rabat, Tanger et Fès.

Musicalement, le jazz est sous le feu des projecteurs puisque le talentueux Daniel Zimmermann Quartet effectuera une tournée dans les différents Instituts du Maroc en novembre. «Cette année sera marquée par la création du festival de Jazz d’Agadir», révèle Jean-Marc Berthon. De plus, la 3e édition de la nuit électronique à Casablanca aura lieu le 13 mai. Enfin, «Les Nuits du ramadan», qui en est à sa 11e édition, aura lieu du 2 au 6 juin. Le festival sera mobile dans ses lieux et ses dates. Le thème de cette année tournera autour de la question de l’exil, la migration et le métissage culturel.

Marrakech accueillera un nouveau musée

Dans le volet littéraire, Leila Slimani, prix Goncourt 2016, va revenir au Maroc pour deux événements. «Elle nous fait l’honneur de rencontrer son public», déclare le président général de l’Institut français, lors d’une rencontre à Rabat (6 juillet), Casablanca (7 juillet) et Tanger (8 juillet). La Franco-marocaine va également présider le jury de la 24e édition du prix Grand Atlas à Rabat en octobre.

Enfin, Jean-Marc Berthon a annoncé l’ouverture d’un nouveau musée à Marrakech, «Dar El Bacha». Le lieu sera inauguré avec l’exposition «Les Lieux Saints Partagés» à l’automne prochain. L’exposition a été présentée au Musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée de Marseille (Mucem). Elle est le fruit d’un partenariat entre la Fondation nationale des musées (FNM) du Maroc et le Mucem.

L’Institut français apporte son soutien à des événements d’envergure. Le plus marquant sera sans aucun doute l’exposition de Picasso au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, avec la coopération du musée Picasso à Paris et la FNM. L’exposition débutera le 18 avril et présentera «une centaine d’œuvres majeures» de l’artiste.

Dans le domaine de l’animation, l’événement phare est sans nul doute la 16e édition du Festival international d’animation de Meknès, avec la présence de Michel Ocelot, réalisateur de «Kirikou» et David Silverman, auteur de la série mythique «Les Simpson». Le FICAM aura lieu du 17 au 22 mars dans la ville impériale.

Maroc : Agadir abrite les “Journées agrumes” les 24 et 25 février

MAP – maghrebemergent.info – 24/02/2017

La ville d’Agadir abrite, les 24 et 25 février, les “Journées agrumes”, un événement ayant pour objectif de dresser un état des lieux du secteur de la production des agrumes au Maroc et établir un plan quinquennal de mise à niveau et de développement du secteur.

Photo Atlas Agrumes

Photo Atlas Agrumes

Les participants à ces journées ambitionnent de sortir avec des recommandations claires et un plan d’action portant sur la mise à niveau du secteur.

Agadir accueillera le siège de l’Association africaine de Jet-Ski

lemag.ma – 23/02/2017

.

La ville d’Agadir a été choisie pour accueillir le siège de l’Association africaine de Jet-Ski, nouvellement créée, dont la présidence a été confiée à Halim El Aidi qui coiffe l’association marocaine des professionnels de la discipline.

img_8821

Selon un communiqué parvenu à la MAP, la décision a été prise à l’issue d’une réunion tenue récemment à Bruxelles entre les représentants des Associations internationales de Jet-Ski (IJSBA) d’Europe et des Etats Unis.

La réunion a été consacrée à l’examen de l’état d’avancement du Championnat du monde endurance de jet ski qui se tiendra en novembre prochain dans la première station balnéaire nationale.

Cette nomination à la tête de l’instance africaine est «un grand honneur et une grande avancée dans le monde du jet ski sur le continent», a indiqué M. El Aidi dans ce communiqué.

La création de l’International Jet Sports Boating Association (IJSBA) Afrique se fixe pour ambitions de développer les échanges sportifs entre les différentes nations africaines dans la discipline du jet ski et de fédérer autour de ce sport.

«Nous espérons faire émerger des vocations et de grands champions internationaux», poursuit-il selon le communiqué.

D’après la même source, l’IJSBA Afrique encadrera la planification, l’organisation et le déroulement des compétitions à travers tout le continent, conformément aux règles et exigences des instances internationales.

Le Championnat du monde endurance de Jet-Ski d’Agadir (11-19 novembre) pourrait bien marquer le début de cette aventure, selon M. El Aidi qui compte sur une forte participation africaine à cet événement d’envergure.

%d blogueurs aiment cette page :