L’Institut français lance sa saison culturelle France-Maroc 2017

yabiladi.com – 23/02/2017

L’Institut français au Maroc propose chaque année plusieurs événements culturels d’envergure. Pour 2017, le programme est riche et enchantera petits et grands.

 

L’Institut français au Maroc a organisé une conférence de presse à Casablanca le 23 février pour présenter la saison culturelle France-Maroc 2017. Dans les 12 villes du royaume où l’Institut est implanté, 25 événements majeurs vont avoir lieu.

Jean-Marc Berthon, directeur général de l’Institut français au Maroc a présidé l’événement. Il était accompagné des directeurs de plusieurs Instituts français, notamment celui de Meknès, Alain Millot, et d’El Jedida, Damien Heurtebise. Jean-Marc Berthon a d’abord salué les relations entre le Maroc et la France «qui ont des histoires entremêlées et des destins profondément liés». Les deux pays ont «une affinité culturelle incroyable», a-t-il ajouté, soutenant qu’«il faut faire de la culture un facteur de rapprochement».

«Réinventer la cité»

Une «affinité culturelle» qui se traduira à travers 200 jours de spectacles vivants et une soixantaine de conférences, résume Jean-Marc Berthon. Le thème choisi cette année : «Réinventer la cité». Le choix n’est pas anodin : «Lors de ces évènements, nous parlerons beaucoup de la ville. De nombreuses ‘agora’ auront lieu pour discuter et débattre. L’espace public sera ainsi investi», prévoit le responsable français.

Les spectacles vivants occuperont la plus grande partie de la saison culturelle. Des classiques seront au programme, tels «Le malade imaginaire» de Molière, mis en scène par Michel Didym à Casablanca, Marrakech, Rabat et Meknès entre les 16 et 25 mai. «Les cavaliers» de Joseph Kessel, mis en scène par Eric Bouvron, sera programmé à Tétouan, Fès, El Jadida, Essaouira et Agadir du 31 octobre au 10 novembre. Quant au spectacle «Djihad», du Belgo-marocain Ismail Saïdi, qui a triomphé en Belgique et est actuellement en tournée en France, sa représentation est prévue du 12 au 17 octobre à El Jadida, Rabat, Tanger et Fès.

Musicalement, le jazz est sous le feu des projecteurs puisque le talentueux Daniel Zimmermann Quartet effectuera une tournée dans les différents Instituts du Maroc en novembre. «Cette année sera marquée par la création du festival de Jazz d’Agadir», révèle Jean-Marc Berthon. De plus, la 3e édition de la nuit électronique à Casablanca aura lieu le 13 mai. Enfin, «Les Nuits du ramadan», qui en est à sa 11e édition, aura lieu du 2 au 6 juin. Le festival sera mobile dans ses lieux et ses dates. Le thème de cette année tournera autour de la question de l’exil, la migration et le métissage culturel.

Marrakech accueillera un nouveau musée

Dans le volet littéraire, Leila Slimani, prix Goncourt 2016, va revenir au Maroc pour deux événements. «Elle nous fait l’honneur de rencontrer son public», déclare le président général de l’Institut français, lors d’une rencontre à Rabat (6 juillet), Casablanca (7 juillet) et Tanger (8 juillet). La Franco-marocaine va également présider le jury de la 24e édition du prix Grand Atlas à Rabat en octobre.

Enfin, Jean-Marc Berthon a annoncé l’ouverture d’un nouveau musée à Marrakech, «Dar El Bacha». Le lieu sera inauguré avec l’exposition «Les Lieux Saints Partagés» à l’automne prochain. L’exposition a été présentée au Musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée de Marseille (Mucem). Elle est le fruit d’un partenariat entre la Fondation nationale des musées (FNM) du Maroc et le Mucem.

L’Institut français apporte son soutien à des événements d’envergure. Le plus marquant sera sans aucun doute l’exposition de Picasso au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, avec la coopération du musée Picasso à Paris et la FNM. L’exposition débutera le 18 avril et présentera «une centaine d’œuvres majeures» de l’artiste.

Dans le domaine de l’animation, l’événement phare est sans nul doute la 16e édition du Festival international d’animation de Meknès, avec la présence de Michel Ocelot, réalisateur de «Kirikou» et David Silverman, auteur de la série mythique «Les Simpson». Le FICAM aura lieu du 17 au 22 mars dans la ville impériale.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

4 réflexions sur « L’Institut français lance sa saison culturelle France-Maroc 2017 »

  1. Entièrement d’accord avec Albert, ça reste  »ridiculement pauvre » De plus, ça fait la 2ème année que le trophée Hassan 2 de golf n’a plus lieu a Agadir. Même pour ceux qui ne jouent pas, ça faisait tout de même un peu d’animation, ce qui prouve qu’Agadir n’a pas une grande attractivité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s