Cérémonies d’anniversaire du séisme du 29 février

Les cérémonies ont débuté par l’exposition de photos d’Agadir avant le séisme, mise en place devant le mur du souvenir et présentée par Lahcen Roussafi qui les a commentées pour M. Salah El Malouki, maire d’Agadir 

img_4747 img_4748

Tout le monde s’est ensuite rendu vers l’hôtel de Ville juste en faceimg_4749Dans le hall était présentée une collection très importante de pièces de monnaie, dont certaines de plus de 2000 ans :img_4751

Et c’est dans la salle Brahim Radi qu’ont été honorés plusieurs de mes amis, dont Abdallah Gougane et Lahcen Roussafi, pour leur implication dans la mémoire d’Agadir et du séisme de 1960

img_4753 img_4755

img_4754A gauche, Lahcen Roussafi et, à droite Abdallah Gougane

img_4752

Abdallah Gougane

Dans l’après-midi, c’est au cimetières de Yahchech qu’avait lieu la cérémonie traditionnelle de prières, en présence d’un imam, d’un prêtre et d’un rabbin, reflet de la coexistence exemplaire d’Agadir.

img_4761

De gauche à Droite, M. Boukri représentant le maire d’Agadir, Mohamed Bajalat, président de Forum Izorane Agadir, M. Simon Lévy, ancien maire d’Agadir

img_4763 img_4764

Les cultes musulman, chrétien et juif étaient représentés en pleine union de pensée pour cette cérémonie, c’est le ce culte hébraïque qui s’est exprimé en premier, par M. Simon Lévy, par le rabbin et par M. Albert Benabou.

img_4768 img_4772 img_4774

Le père Gilbert, curé de Sainte-Anne d’Agadir a ensuite parlé du séisme, de tous ceux qui y ont péri et du courage de tous ceux qui sont venus au secours des victimes, c’est ensuite un membre de la chorale Notre-Dame d’Afrique qui a entonné un chant a cappela

img_4776 img_4780

C’est ensuite l’Iman qui a conclu cette cérémonie :img_4782 img_4784

Quelques photos-souvenirs de cette émouvante cérémonie qui a rassemblé, comme depuis trois ans de nombreuses personnes, grâce à l’action d’Izorane.

img_4785 img_4786 img_4789

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

1 réflexion sur « Cérémonies d’anniversaire du séisme du 29 février »

  1. J’avais dix ans lors du séisme. j’étais loin, en Alsace, mais je me souviens que les premières images télévisées nous parvenaient, faisant état du désastre de ce séisme. Il survenait un an après la catastrophe du barrage de Malpasset en France. Pour un petit garçon, tout cela était très impressionnant. Mais ce tremblement de terre a aussi eu pour conséquence de me faire connaître le nom d’Agadir, un nom que je ne devais jamais oublier. Dès mes 18 ans, je me rendis en auto-stop au Maroc où je pus découvrir l’hospitalité incroyable de ce pays. Sans oublier ses charmes et ses paysages… Par la suite, pour le Raid Courrier Sud, je me rendis neuf fois à Agadir, qui en est le départ et l’arrivée, pour toujours autant de bonheur à retrouver cette ville et ses alentours. Vive Agadir et à la prochaine!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s