Agadir : Débordement d’un bassin de stockage de lixiviats

par Majda Saber – aujourdhui.ma – 04/03/2017

Les risques d’absorption par la nappe phréatique sont à craindre

Agadir : Débordement d’un bassin de stockage de lixiviats

La société gestionnaire a été appelée à faire un rapport détaillé sur les causes de cet effondrement ainsi que sur les mesures prises suite à cela.

Un nouveau problème environnemental met la ville d’Agadir dans l’urgence suite au glissement d’un casier d’enfouissement des déchets ménagers sur un bassin de collecte de lixiviats, à la décharge de Tamelast au mois de février, avec un risque d’absorption par la nappe phréatique.

La décharge de Tamlest de la ville d’Agadir revient sur le devant de la scène du débat environnemental. Un casier de 550 t de déchets ménagers a glissé emportant dans son effondrement l’un des grands bassins de collecte de lixiviats. Le débordement de ce bassin de lixiviats s’est répandu sur la zone de la décharge se déversant ainsi dans l’oued avoisinant. Si cet accident n’a pas fait de dégâts humains les risques d’absorption par la nappe phréatique sont à craindre. Selon le président de l’Association Paysage, Rachid Fassih, qui a mené une enquête, et fait un rapport sur la situation, sept mesures ont été menées d’urgence pour faire face à cet incident. «La commune urbaine de la ville a demandé à la société gestionnaire TecMed le 22 février de mener en urgence des actions de nettoyage complet de la zone, des environs de la décharge et de l’oued et de collecter les déchets». Par ailleurs, le 24 février une réunion a été tenue avec les responsables de la gestion de cette décharge au niveau de la commune en présence d’un bureau d’étude spécialisé dans la gestion des décharges. Le bureau d’études a été désigné pour mener une étude sur le système électrique, le réseau d’orientation du lixiviats ainsi que les systèmes de maintien des casiers de déchets ménagers. La société gestionnaire a été appelée à faire un rapport détaillé sur les causes de cet effondrement ainsi que sur les mesures prises suite à cela. «Les dix communes qui déchargent à Tamlest ont été informées et une visite sur les lieux a été effectuée le premier mars dans la matinée avec les techniciens des communes pour s’enquérir des répercussions de cet incident. Un rapport a été établi avec une demande de faire des analyses afin de déterminer si l’eau de la zone et des environs a été contaminée», souligne le président de Paysage. Dans le même cadre, les responsables des communes ont également formulé l’urgence de créer un cinquième bassin de stockage de lixiviats, aux responsables de la décharge, dans les plus brefs délais.

«En matière d’accompagnement et de gestion, une cellule de crise a été créée et des moyens matériels et humains ont été alloués à cette affaire dont plus de 125 ouvriers, des camions et des foreuses. Les habitants de cette zone ont également été avertis pour protéger leurs bétails de toute consommation d’eau ou de pâturage de cette zone», explique-t-il. La société d’assurance a été également contactée. Pour rappel, et selon les données collectées par l’Association Paysage qui joue le rôle de partie civile dans la protection de l’environnement, le stockage de lixiviats dans cette décharge atteint annuellement 36.000 mètres cubes. «Notre association joint sa voix à celles des habitants qui souffrent des odeurs émanant de cette décharge et nous appelons à l’urgence du déblocage de la désignation d’une nouvelle zone pour la nouvelle décharge», appelle Rachid Fassih.

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s