Traversée de l’Atlantique en pédalo : départ prévu d’Agadir le 25 mars pour le Tourangeau

par Cécile Lascève – lanouvellerepublique.fr – 14/03/2017

Le pédalo est parti d'Amboise ce mardi midi. Direction le Maroc, pour un départ espéré le 25 mars.  - Le pédalo est parti d'Amboise ce mardi midi. Direction le Maroc, pour un départ espéré le 25 mars.

Le pédalo est parti d’Amboise ce mardi midi. Direction le Maroc, pour un départ espéré le 25 mars.

Cherchant à dénoncer le gaspillage alimentaire, le Tourangeau Baptiste Dubanchet s’est engagé à pédaler de Paris jusqu’à New-York en ne mangeant que des denrées destinées à la poubelle. Après une première étape réussie entre Paris et Gibraltar, il s’élancera sur l’Atlantique, en pédalo, le 25 mars d’Agadir (Maroc).

Certains d’entre vous ont peut-être vu un curieux équipage partir d’Amboise, ce mardi midi. Son pédalo de 7,5 mètres sur une remorque, le Tourangeau Baptiste Dubanchet a pris la direction d’Agadir (Maroc) d’où il s’élancera à la fin du mois sur l’Atlantique.

Nous avons prévu quatre à cinq jours de route avec le pédalo sur remorque, explique le Tourangeau. Michel Chauvin, un bénévole des Restos du Coeur sera notre chauffeur. Il y a, avec nous également, deux autres personnes, dont un mécanicien. »

Baptiste dispose désormais de solides sponsors, puisque  Carrefour France, vient de  rejoindre le groupe Idec dans la liste de ses mécènes, composée également des tourangeaux Coop Nature, Eral Tribune, et Ets Pétrignet. Des noms désormais écrits sur la coque su bateau.

Le départ est prévu le 25 mars, si les conditions météo sont optimales. Baptiste bénéficiera des services d’une  » routeuse » professionnelle, qui, depuis la terre, le guidera vers les zones les plus calmes et les plus favorables. Car le pédalo se laissera guider par les courants. Les coups de pédales n’auront finalement que peu d’impact sur la direction prise.

La traversée se fera en solitaire. Baptiste dispose seulement de balises de détresse, pour donner l’alerte en cas de situation critique.

Baptiste Dubanchet (à gauche) ici avec  Jean-Gabriel Chelala qui avait traversé l’Atlantique en pédalo en 2008.  

« Une chaîne de solidarité »

Du 18 au 25 mars, à Agadir, les quatre compères réaliseront les derniers préparatifs du pédalo. 

Il reste à faire des réglages sur le matériel de sécurité, puis des essais dans la baie. Des Français nous attendent là-bas pour nous aider. Ils ont lu notre projet dans la presse. Une chaîne de solidarité s’est organisée. C’est sympathique, on reçoit beaucoup de soutien. « 

En mer avec 100 kilos de nourriture

Souhaitant prouver que la nourriture, même avec une date limite d’utilisation optimale (DLUO) dépassée, est tout à fait comestible, Baptiste Dubanchet n’emportera que des denrées alimentaires destinées au rebut. Il en a lyophilisé 40 kg qui en sont devenus 5. Et emporte également 95 kg de pâtes, riz… Des denrées qu’il devra cuisiner, contrairement aux marins en course qui mangent des barquettes toutes prêtes.

Cette question de la cuisine sera sans doute la plus compliquée. Je ne pourrai pas me passer de mes casseroles. Quand la mer sera agitée, cela va devenir difficile. « 

L’aventurier se servira d’un dessalinisateur d’eau de mer pour ses préparations. Il a également prévu une petite réserve d’eau douce. 

 

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s