Escapade dans le sud (2)

Quelques mots sur Borj Biramane :

Un accueil vraiment sympathique pour tous à Borj Biramane, de la part de Paul et Philippe et de tout le personnel. Le cadre est merveilleux, les chambres sont impeccables, c’est un endroit idéal pour se dépayser et découvrir tout près des paysages inoubliables.

Notre trajet de ce mardi : 173 km, uniquement de la piste, 3 voitures :
2 Nissan Patrol et mon Koleos (qui n’a pas eu à rougir de ses performances)

C’est Philippe qui nous guide et qui a préparé l’intendance (parfait !!)
Le départ : Les pistes sont bonnes de ce côté et même très bonnes par endroits (jusqu’à 115 km/h) C’est le désert de pierres ! première petite difficulté : une pente très raide à gravir pour bénéficier de la vue sur un paysage étonnant, mais tout le monde s’en sort très bien. Un peu plus loin, en s’approchant du douar de Tadakoust, un point d’eau qui permet la culture de légumes et pastèques : les premières pastèques sont mûres et les femmes sont à l’oeuvre pour les ramasser. Arrivée à Tadakoust : Etonnant paysage, avec un agadir perché sur le premier piton à droite : Un arrêt pour visiter le douar :à l’entrée, une horloge solaire
l’ombre de la pierre verticale sur les points creusés dans la pierre horizontale indique l’heure Le vieux village a beaucoup souffert des pluies diluviennes de fin 2014 Sur cette grosse pierre, les esclaves noirs étaient attachés pour recevoir 100 coups de fouet quand il avait été jugé qu’ils le méritaient !

Visite de l’éco-musée Baba Ali

Il renferme toutes sortes d’objets utilitaires 
même un lézard séché très beau plafond traditionnel en palmier et roseaula baratte :Au dessus, l’agadirLe hanout du forgeron :La maison qui abritait les « Affaires Indigènes » avant l’indépendance.On reprend ensuite la piste pour se rendre dans un village où Philippe doit remettre du matériel qui lui a été laissé pour une école :« L’eau est bonne pour la toilette »La salle de classe avec une des institutrices (elles sont deux plus un instituteur pour une soixantaine d’enfants)C’est l’heure du déjeuner !Super équipé Philippe : tables et chaises pour 12 personnes !
Et à la cuisine, ils ont bien préparé le repas : salade de tomates, omelette au fromage et aux olives (très bonne), fromage (fait à point !) et dessert !
Résultat de recherche d'images pour "icône clin d'oeil"

seul petit bémol : le petit verre de rouge qui aurait été très bien
avec le fromage !Résultat de recherche d'images pour "icône vin rouge"mais quand même pas de quoi retirer une étoile au chef !
Un très bon moment de détente !

On reprend la piste pour aller sur un site de gravures rupestres (il y en a beaucoup dans la région)

un couple de Gangas Les repères qui datent du Paris-Dakar (au temps où il passait par là !) Les Pajeros s’amusent dans le sable ; moi, prudent, je les regarde jouer ! Un autre site de gravures rupestres : Comme des gamins : dès qu’ils voient un tas de sable, on ne peut pas les arrêter !
J’essaie, moi aussi, mais dans le Pajero, avec Philippe au volant !

Une bonne douche après être rentrés, il y en a besoin et ça fait du bien !

Dîner dehors, avec un beau lever de lune sur la montagne : Pas besoin de nous bercer pour nous endormir !

Publicités

Auteur : Michel Terrier

Un ancien d'Agadir revenu au pays.

3 réflexions sur « Escapade dans le sud (2) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s